La Brillanne


La Brillanne

43° 55′ 39″ N 5° 53′ 30″ E / 43.9275, 5.89166666667

La Brillanne
Le village
Le village
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-de-Haute-Provence
Arrondissement Forcalquier
Canton Peyruis
Code commune 04034
Code postal 04700
Maire
Mandat en cours
Martine Carbonnel
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes Intercommunalité du Luberon Oriental

Pays de Haute-Provence

Site web Site officiel
Démographie
Population 894 hab. (2008)
Densité 124 hab./km²
Gentilé Brillannais
Géographie
Coordonnées 43° 55′ 39″ Nord
       5° 53′ 30″ Est
/ 43.9275, 5.89166666667
Altitudes mini. 332 m — maxi. 520 m
Superficie 7,22 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

La Brillanne (La Brihano en provençal selon la norme mistralienne et La Brilhana selon la norme classique) est une commune française, située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Brillannais.

Sommaire

Géographie

Le village est situé à 349 m d’altitude[1], dans la vallée de la Durance, face à Oraison. Le Lauzon traverse la commune et reçoit les eaux du Beveron avant de se jeter dans la Durance.

Le canal d’irrigation de La Brillanne a été creusé au XVIIIe siècle. Le pont sur la Durance (vers Oraison) a remplacé le bac au XIXe siècle.

Accès

Accès au village par Villeneuve (au sud-ouest) et Lurs (au nord) par la RD 4096 et Niozelles (à l'Ouest) par la RD 4100 et Oraison par la RD 4b[2].

Relief

Géologie

Hydrographie

La commune de La Brillane est arrosée par la Durance[3].

Sismicité

Aucune des 200 communes du département n'est en zone de risque nul. Les cantons de Banon, La Motte-du-Caire, Noyers-sur-Jabron sont classés en Zone 1a (risque très faible), ceux d'Allos-Colmars, Barcelonnette, Le Lauzet-Ubaye, Annot, Castellane, Saint-André-les-Alpes, Barrème, Digne-Est, Digne-Ouest, La Javie, Mézel, Moustiers-Sainte-Marie, Riez, Seyne, Forcalquier, Reillanne, Saint-Étienne-les-Orgues, Sisteron, Turrierset Volonne, en Zone 1b (risque faible) et ceux d'Entrevaux, Les Mées, Valensole, Manosque-Nord, Manosque-Sud-Est, Manosque-Sud-Ouest et Peyruis, en Zone 2 (risque moyen)[4].

Climatologie

Communes voisines[2]

Rose des vents Lurs Rose des vents
Niozelles N Oraison
O    La Brillannne    E
S
Villeneuve

Économie

Une centrale hydroélectrique, utilisant les eaux de la Durance, est implantée sur la commune depuis 1953. Elle succède à une plus ancienne datant de 1906[5].

Histoire

Aux XIe et XIIe siècles, l’église paroissiale Saint-Agathe et ses revenus appartenaient à l’abbaye Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon[6]. La Brillanne dépendait des évêques de Sisteron au Moyen Âge, le fief s’est morcelé entre plusieurs petits seigneurs par la suite[7].

Un bac permettant de traverser la Durance est attesté en 1270[8]. Il faisait partie des plus fréquentés[9]. Autre ressource économique liée à la Durance : un péage était établie en travers de la rivière et taxait les radeliers qui la descendaient[10].

Toponymie

La localité apparaît pour la première fois dans les textes au XIIe siècle (Lebrignana selon La Torre[1] ou Lebrinnana[7]), en 1126 selon les auteurs cités après, qui donnent la forme Lebrinnana. Ce nom de lieu dériverait d’un nom de personne romain, Leporius selon Charles Rostaing, Leporinus selon Ernest Nègre, pour qui l’ajout du suffixe -ana (signifiant villa de) aurait donné ensuite Lebrinnana, puis par attraction du terme occitan brilhar, Lebrilhana[11],[12].

Héraldique

Blason de La Brillanne

Blasonnement :
« Coupé : au premier d'or à la bande de sinople, au second de sinople au cheval d'or. »[13]

Administration

Intercommunalité

La Brillanne fait partie de la Communauté de communes Intercommunalité du Luberon Oriental.


Cette intercommunalité est composée des communes suivantes :

La Brillanne, Le Castellet, Entrevennes, Oraison, Puimichel, Saint-Maime, Villeneuve et Volx.

Municipalité

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
mars 2001 mars 2008 André Piche[14] DVG  
mars 2008   Martine Carbonnel[15] PS  

Enseignement

La commune est dotée d’une école primaire[16].

Environnement et recyclage

La collecte et traitement des déchets des ménages et déchets assimilés et la protection et mise en valeur de l'environnement se font dans le cadre de la Intercommunalité du Luberon Oriental.

Démographie

Évolution démographique
Années 1471 1765 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846
Population 13 feux 430 223 215 257 218 252 288 281 264
Années 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 245 265 271 261 385 300 285 436 341 390
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
Population 410 960 457 381 402 640 425 443 452 550
Années 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 - - -
Population 421 591 573 649 765 844[17] 869[18] - - -
Notes, sources, ... Population sans doubles comptes de 1962 à 1999 ; population municipale depuis 2006
Sources : Baratier, Duby & Hildesheimer pour l’Ancien Régime[7] ; Insee[19], EHESS[20] pour les chiffres issus des recensements légaux
Courbe d'évolution démographique de La Brillanne depuis 1793

Lieux et monuments

  • Château fort en ruines
  • Plusieurs ponts présentent des particularités :
    • le pont suspendu sur la Durance : il fait 285 m de long sur 6 de large ; on y accède par deux chaussées en remblai de 250 m. Plusieurs tentatives d’adjudication ont échoué avant que sa construction puisse commencer. Ses fondations sont établies à 10 m de profondeur sur un banc de poudingue. Lors de la construction, deux équipes de 11 heures travaillaient en alternance. Les conditions difficiles du chantier provoquèrent une grève. L’inauguration eut lieu le 29 avril 1888, et donna lieu à une fête de quatre jours, pendant laquelle le prix du quatrain est décerné à Frédéric Mistral). Il a été élargi dans les années 1990 par une dalle de béton en encorbellement symétrique. Il est actuellement emprunté par la RD 4[21] ;
    • le pont triple sur le Lauzon, dit pont du Pâtre, sur l’itinéraire ancien de la RN 96[22] ;
    • le pont du Lauzon emprunté par la RN 100[22] ;
  • église Sainte-Agathe, construite au XVIIe siècle, avec trois travées dotées d’arcs de décharge. La première travée, plus récente, plus étroite et sans arc de décharge, date du XIXe siècle. Les fonts baptismaux sont placés dans une chapelle particulière. Le portail d’accès est sur la façade nord[23]. La cloche date de 1613[24] ; le tableau de la Vierge date du XVIIIe siècle : c’est une huile sur bois, classée au titre objet[25] ;
  • Place des Aires : la grande bâtisse, dotée d’une grande salle voûtée, a pu servir de relais de poste[26].

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles de Wikipédia

Liens externes

Sources

Bibliographie

  • Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p.
  • Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969

Notes

  1. a et b Michel de La Torre, Alpes-de-Haute-Provence : le guide complet des 200 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », 1989, Relié, 72 (non-paginé) p. (ISBN 2-7399-5004-7) 
  2. a et b IGN, Géoportail, consultation à l’échelle Ville + 1/4, le 12 décembre 2008
  3. Fiche de la Durance sur le site du SANDRE
  4. Sismicité dans les Alpes-de-Hautes-Provence
  5. Jean-Paul Clébert et Jean-Pierre Rouyer, La Durance, Privat, Toulouse, 1991, dans la collection Rivières et vallées de France, ISBN 2-7089-9503-0, p 152
  6. Guy Barruol, Michèle Bois, Yann Codou, Marie-Pierre Estienne, Élizabeth Sauze, « Liste des établissements religieux relevant de l’abbaye Saint-André du Xe au XIIIe siècle », in Guy Barruol, Roseline Bacon et Alain Gérard (directeurs de publication), L’abbaye de Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon, histoire, archéologie, rayonnement, Actes du colloque interrégional tenu en 1999 à l'occasion du millénaire de la fondation de l'abbaye Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon, Éd. Alpes de Lumières, Cahiers de Salagon no 4, Mane, 2001, 448 p. (ISSN 1254-9371), (ISBN 2-906162-54-X), p 216
  7. a, b et c Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969, p. 166
  8. Catherine Lonchambon, « D’une rive à l’autre de la Durance : d’étranges bateaux », in Guy Barruol, Denis Furestier, Catherine Lonchambon, Cécile Miramont, La Durance de long en large : bacs, barques et radeaux dans l’histoire d’une rivière capricieuse, Les Alpes de lumière no 149, Forcalquier 2005, ISBN 2-906162-71-X, p 55
  9. Guy Barruol, « La Durance dans l’Antiquité et au Moyen Âge », in La Durance de long en large : bacs, barques et radeaux dans l’histoire d’une rivière capricieuse, p 48
  10. Lucien Stouff, « Ports, routes et foires du XIIIe au XVe siècle », carte 86 et commentaire in Baratier, Duby & Hildesheimer, op. cit.
  11. Charles Rostaing, Essai sur la toponymie de la Provence (depuis les origines jusqu’aux invasions barbares), Laffite Reprints, Marseille, 1973 (1re édition 1950), p 403
  12. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, Genève : Librairie Droz, 1990. Collection Publications romanes et françaises, volume CVCIII. Volume I : Formations préceltiques, celtiques, romanes § 9949, p 609
  13. Louis de Bresc, Armorial des communes de Provence, 1866. Réédition : Marcel Petit CPM, Raphèle-lès-Arles, 1994
  14. André Piche est l’un des 500 élus qui ont parrainé la candidature de Daniel Gluckstein à l’élection présidentielle de 2002, Parrainages élection présidentielle 2002, consulté le 28 juillet 2010 et Liste des citoyens ayant présenté les candidats à l'élection du Président de la République de 2002
  15. Site de la préfecture des Alpes-de-Haute-Provence, consulté le 28 octobre 2008
  16. Inspection académique des Alpes-de-Haute-Provence, Liste des écoles de la circonscription de Sisteron-Sud, publiée le 27 avril 2010, consultée le 31 octobre 2010
  17. Insee, Population municipale au 1er janvier 2006, consulté le 10 janvier 2009
  18. Insee, Historique des populations par commune depuis le recensement de 1962 (fichier Excel), mis à jour en 2010, consulté le 21 juillet 2010
  19. La Brillanne sur le site de l'Insee
  20. EHESS, notice communale de La Brillanne sur la base de données Cassini, consultée le 24 juillet 2009
  21. Notice qui lui est consacrée par Guy Barruol in Guy Barruol, Philippe Autran et Jacqueline Ursch, D'une rive à l'autre : les ponts de Haute-Provence de l’Antiquité à nos jours, Les Alpes de Lumière no 153, Forcalquier 2006, p 86-87
  22. a et b Cité dans Philippe Autran, Guy Barruol, Jacqueline Ursch, D'une rive à l'autre : les ponts de Haute-Provence de l’Antiquité à nos jours, Les Alpes de Lumière no 153, Forcalquier 2006
  23. Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p., p 217
  24. Raymond Collier, op. cit., p 529
  25. Arrêté du 5 octobre 1989, tableau, cadre : Vierge, sur la base Palissy, ministère de la Culture, consultée le 28 octobre 2008
  26. Raymond Collier, op. cit., p 424

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article La Brillanne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gare De La Brillanne-Oraison — La Brillanne Oraison Localisation Pays  France …   Wikipédia en Français

  • Gare de La Brillanne-Oraison — La Brillanne Oraison Localisation Pays  France …   Wikipédia en Français

  • Gare de la brillanne-oraison — La Brillanne Oraison Localisation Pays  France …   Wikipédia en Français

  • Gare de La Brillanne — La Brillanne Oraison Localisation Pays   …   Wikipédia en Français

  • La Brillanne — French commune|nomcommune = La Brillanne région=Provence Alpes Côte d Azur département=Alpes de Haute Provence arrondissement =Forcalquier canton =Peyruis insee=04034 cp=04700 maire=André Piche mandat=2001 2008 intercomm =Luberon Oriental… …   Wikipedia

  • Pont de La Brillanne — La Durance vue du pont Pays France Région Provence Alpes Côte d Azur …   Wikipédia en Français

  • Église Sainte-Agathe de La Brillanne — Présentation Nom local Église Sainte Agathe Type église paroissiale Rattaché à Diocèse de Digne Début de la construction XVIIe siècle Style(s) dominant(s) …   Wikipédia en Français

  • La Brillanne — La Brilhana Escudo …   Wikipedia Español

  • Villeneuve (Alpes-de-Haute-Provence) — Pour les articles homonymes, voir Villeneuve. 43° 53′ 42″ N 5° 51′ 49″ E …   Wikipédia en Français

  • Forcalquier —  Ne doit pas être confondu avec Forcalqueiret. 43° 57′ 36″ N 5° 46′ 50″ E …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.