La Condamine-Chatelard


La Condamine-Chatelard

La Condamine-Châtelard

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Condamine et Châtelard.
La Condamine-Châtelard
Carte de localisation de La Condamine-Châtelard
Pays France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-de-Haute-Provence
Arrondissement Barcelonnette
Canton Barcelonnette
Code Insee 04062
Code postal 04530
Maire
Mandat en cours
François Honoré
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes Vallée de l'Ubaye
Latitude
Longitude
44° 27′ 32″ Nord
       6° 44′ 47″ Est
/ 44.4588888889, 6.74638888889
Altitude 1 239 m (mini) – 3 047 m (maxi)
Superficie 56,08 km²
Population sans
doubles comptes
148 hab.
(2006)
Densité 2 hab./km²

La Condamine-Châtelard est une commune française, située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, dans la vallée de l'Ubaye.

Ses habitants sont appelés les Condaminois.

Sommaire

Géographie

Le village marque l'entrée dans la haute vallée de l'Ubaye, à 1305 m d’altitude[1]. Il est situé à proximité du confluent de l’Ubaye et du ruisseau du Parpaillon. Il vit sous le fort de Tournoux, le "Versailles militaire du XIXe siècle", construit à la fin du XIXe siècle pour protéger la vallée des attaques de l'Italie, alors alliée de l'Allemagne impériale.

La commune est traversée par le sentier de grande randonnée GR 6.

Un hameau dépend de cette commune : Châtelard. La station de ski de Saint-Anne, dans le massif du Parpaillon, fait elle aussi partie de la commune.

Hameaux

Le Châtelard

Sommets et cols

Économie

De la commune dépend la petite station de ski de Sainte-Anne, dans le massif du Parpaillon.

Histoire

La localité apparaît pour la première fois dans les chartes au XIIIe siècle[1]. Le Châtelard tire son nom d’un château des comtes de Provence. À l'origine, La Condamine était un simple hameau du village de Châtelard, situé plus en hauteur. Lors de la Révolution, la commune de Châtelard fut créée, dont dépendait La Condamine. Puis au XIXe siècle, La Condamine prospéra, tandis que Châtelard perdait de l'importance. En 1850, le siège de la commune fut transféré de Châtelard à la Condamine, et la commune prit le nom de La Condamine-Châtelard.

En 1740, une crue fait d’importants dégâts.

Toponymie

La localité du Châtelard apparaît pour la première fois dans les textes en 1351 (de Castellario). Le terme francoprovençal désigne une maison forte construite sur une hauteur[2]. Le nom de Condamine, non-daté, également franco-provençal, désigne une terre fertile, ou affranchie de charges[3].

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
mars 2001 mars 2008 Christian Bonnet
mars 2008 François Honoré[4]

Démographie

Évolution démographique
1765 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846
703[1] 590 580 691 602 586 569 572 612
1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891
563 600 997 600 566 533 541 996 1166
1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946
1245 1203 1191 1160 409 415 415 781 98
1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 -
237 185 200 195 198 168 166 148[5] -
Population sans doubles comptes de 1962 à 1999 ; population municipale en 2006
Sources : INSEE[6], EHESS[7]
Courbe d'évolution démographique de La Condamine-Châtelard depuis 1765

Lieux et monuments

Architecture militaire

Le fort de Tournoux, qui a été construit à partir de 1845 à 1730 m d’altitude[8] et le pont de Tournoux.

La batterie de Dormilhouse, construite en 1879-1880 à 2519 m d’altitude, barre le col Bas ou col de Provence[9].

Le fortin de Serre de Laut, doté d’un poste extérieur, est construit en 1890-1893, sert de poste d’observation protégeant le fort de Tournoux[10].

Le tunnel du Parpaillon, envisagé dès 1694, est creusé de 1890 à 1900. Long de 520 m, il est emprunté par la route militaire La Condamine-Crevoux, et passe sous le col des Orres ou Parpaillon[11].

Architecture civile et religieuse

  • église Sainte-Catherine (1822)
  • au Châtelard : l’église Saint-Clément (1830, fonts baptismaux carolingiens[1], classés au titre objet comme d’époque médiévale[12]), le chœur est voûté en cul de four, le clocher est construit contre le chœur[13] k chapelle des Pénitents, probablement de la même époque ; château fort en ruines
  • chapelles Sainte-Anne, Saint-Roch, du Villard-Haut, de Clausal

Cadrans solaires

Le petit village de Tournoux a six cadrans :

  • celui du presbytère date de 1801, et a été peint par le curé qui se nomme et donne ses titres dans la légende ; celui de la cure date de 1817, avec pour légende « Mortel je règle ta carrière, cette heure peut être ta dernière »[14] ;
  • un autre cadran très riche, sur la maison du garde-champêtre, date de 1993 et porte la légende « Honni soit qui mal y pense »[15].

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Articles de Wikipédia

Liens externes

Sources

Notes

  1. a , b , c  et d Michel de La Torre, Alpes-de-Haute-Provence : le guide complet des 200 communes, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », Paris, 1989, Relié, 72 (non-paginé) p. (ISBN 2-7399-5004-7) 
  2. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, Genève : Librairie Droz, 1990. Collection Publications romanes et françaises, volume CVCIII. Volume III : Formations dialectales (suite) ; formations françaises § 26701, p 1468
  3. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, Genève : Librairie Droz, 1990. Collection Publications romanes et françaises, volume CVCIII. Volume III : Formations dialectales (suite) ; formations françaises § 27001
  4. Site de la préfecture des AHP
  5. INSEE, Population municipale au 1er janvier 2006, consulté le 10 janvier 2009
  6. La Condamine-Châtelard sur le site de l'Insee
  7. EHESS, notice communale de La Condamine-Châtelard sur la base de données Cassini, consultée le 24 juillet 2009
  8. Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, 1986, 559 p., p 334-335
  9. Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, 1986, 559 p., p 334
  10. Inventaire général, notice de la Base Mérimée, consultée le 4 novembre 2008
  11. Inventaire général, notice de la Base Mérimée, consultée le 4 novembre 2008
  12. Arrêté du 8 juin 2000, notice de la Base Palissy, consultée le 4 novembre 2008
  13. Raymond Collier, op. cit., p 378
  14. Jean-Marie Homet et Franck Rozet, Cadrans solaires des Alpes-de-Haute-Provence, Édisud, Aix-en-Provence, 2002, ISBN 2-7449-0309-4, p 49
  15. Homet et Rozet, Cadrans solaires..., p 53
  • Portail de la Provence-Alpes-Côte d’Azur Portail de la Provence-Alpes-Côte d’Azur
  • Portail des communes de France Portail des communes de France
Ce document provient de « La Condamine-Ch%C3%A2telard ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article La Condamine-Chatelard de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • La Condamine-Châtelard — Pour les articles homonymes, voir Condamine et Le Châtelard. 44° 27′ 32″ N 6° 44′ …   Wikipédia en Français

  • La condamine-châtelard — Pour les articles homonymes, voir Condamine et Châtelard. La Condamine Châtelard …   Wikipédia en Français

  • La Condamine-Châtelard — Fuerte de Tournoux …   Wikipedia Español

  • La Condamine-Châtelard — Infobox Commune de France nomcommune=La Condamine Châtelard région=Provence Alpes Côte d Azur département=Alpes de Haute Provence arrondissement=Barcelonnette canton=Barcelonnette insee=04062 cp=04530 maire= François Honoré mandat=2008 2014… …   Wikipedia

  • Condamine — may refer to any of the following: Places Condamine is the name of several communes in France: Condamine, in the Ain département Condamine, in the Jura département La Condamine Châtelard, in the Alpes de Haute Provence département Condamine may… …   Wikipedia

  • Condamine — ist der Name folgender geographischer Objekte: Condamine (Ain), Gemeinde im französischen Département Ain Condamine (Jura), Gemeinde im französischen Département Jura Condamine (Queensland), Ort im australischen Bundesstaat Queensland Condamine… …   Deutsch Wikipedia

  • Chatelard — Châtelard Pour les articles homonymes, voir Le Châtelard. Homonymie : La Condamine Châtelard est une commune des Alpes de Haute Provence Homonymie : Châtelard est un hameau et un château dans la commune de La Salle, au Val d Aoste… …   Wikipédia en Français

  • Condamine — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronyme Charles Marie de La Condamine (1701 1774), géodésien et naturaliste français La rue La Condamine, qui porte son nom, dans le 17e arrondissement… …   Wikipédia en Français

  • Châtelard — Pour les articles homonymes, voir Le Châtelard, La Condamine Châtelard et Châtelard (La Salle). 45° 57′ 54″ N …   Wikipédia en Français

  • Condamine, Ain — Condamine …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.