Draix


Draix

44° 08′ 07″ N 6° 20′ 37″ E / 44.1352777778, 6.34361111111

Draix
Draix
Draix
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-de-Haute-Provence
Arrondissement Digne-les-Bains
Canton La Javie
Code commune 04072
Code postal 04420
Maire
Mandat en cours
Jean-Marie Beltrando
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes de Haute Bléone
Démographie
Population 76 hab. (2008)
Densité 3,3 hab./km²
Géographie
Coordonnées 44° 08′ 07″ Nord
       6° 20′ 37″ Est
/ 44.1352777778, 6.34361111111
Altitudes mini. 760 m — maxi. 2280 m
Superficie 23,04 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Draix est une commune française, située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Draixois.

Sommaire

Géographie

Situé dans le département des Alpes de Haute-Provence, le village de Draix se rattache à l’arrondissement de Digne-les-Bains.

La route qui y mène (route départementale 22) serpente dans la vallée du Bouinenc sur plusieurs kilomètres. Le village est situé à 900 m d’altitude[1].

La montagne du Cheval Blanc domine la commune. Principal col : col de la Cine.

Histoire

Une motte castrale est élevée au XIe siècle au lieu-dit la Tour[2]. La localité appartenait au chapitre de Digne depuis le XIVe siècle. Le village de la Roche-de-Draix lui est rattaché au XVe siècle[3].

Durant la Révolution, la commune compte une société patriotique, créée après la fin de 1792[4].

La commune fusionne avec celle d’Archail (Archail-Draix) de 1973 à 1979[5].

Toponymie

La localité apparaît pour la première fois dans les textes vers 1200 (castri de Drais). Ernest Nègre ne se prononce pas sur l’origine et le sens du nom, qu’il relie au préceltique *Drassi. Pour Charles Rostaing, le nom est formé sur la racine oronymique (désignant une montagne)*TR- + -ag-[6],[7].

Héraldique

Blason de Draix

Blasonnement :
« D’azur à un crible d’or » [8],[9].

Économie

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
1983 (?)   Rosin Lyons[10]    
mars 2001 réélu en 2008[11] Jean-Marie Beltrando    

Démographie

Évolution démographique
Années 1315 1471 1765 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841
Population 15 feux 7 feux 144 163 152 143 150 176 145 150
Années 1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891
Population 150 157 146 150 153 137 121 122 118 109
Années 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 93 92 97 92 53 61 42 35 37 36
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 - -
Population 41 50 92 80 83 86 72[12] 74[13] - -
Notes, sources, ... Population sans doubles comptes de 1962 à 1999 ; population municipale depuis 2006
Sources : Baratier, Duby & Hildesheimer pour l’Ancien Régime[3] ; Insee[14], EHESS[5] pour les chiffres issus des recensements légaux.
Courbe d'évolution démographique de Draix depuis 1793

Lieux et monuments

À proximité du hameau de la Rouine, au lieu-dit la Roche, se trouvent les ruines d’une tour médiévale[15].

Le village est surplombé par une petite église romane Saint-Pons (datée de 1854), sur la place centrale. Église paroissiale, elle possède une distribution des espaces intérieurs originale : une coupole surbaissée, au centre de l’édifice, est précédée et suivie de deux travées étroites. L’abside est voûtée en cul-de-four[16]. Le tableau de la Crucifixion, fin XVIe-début XVIIe siècle, est qualifié de « post-primitif » pour l’allure statique et non-réaliste de leur figuration[17]. Un ciboire en argent est classé monument historique au titre objet (XVIIIe siècle[18]).

En contrebas de l'église se trouve la mairie, et près de cette dernière, le lavoir du village.

Ce qui fut l'école du village, sur la place, est maintenant une habitation. La chapelle de la Rouine a été restaurée[1].

Il subsiste quelques ruines d’un établissement que la légende attribue aux Templiers, mais que rien ne permet de relier avec fiabilité à l’ordre de chevalerie qui a suscité maintes légendes[19].

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Articles de Wikipédia

Liens externes

Sources

Bibliographie

  • Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p.
  • Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969

Notes

  1. a et b Michel de La Torre, Alpes-de-Haute-Provence : le guide complet des 200 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », 1989, Relié, 72 (non-paginé) p. (ISBN 2-7399-5004-7) 
  2. Parc naturel du Luberon, Autour de l’An Mil en pays de Forcalquier, catalogue d’exposition, 2007, p 31
  3. a et b Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969, p. 173
  4. Patrice Alphand, « Les Sociétés populaires», La Révolution dans les Basses-Alpes, Annales de Haute-Provence, bulletin de la société scientifique et littéraire des Alpes-de-Haute-Provence, no 307, 1er trimestre 1989, 108e année, p 296-298
  5. a et b EHESS, notice communale de Draix de la base de données Cassini, consultée le 24 juillet 2009
  6. Charles Rostaing, Essai sur la toponymie de la Provence (depuis les origines jusqu’aux invasions barbares), Laffite Reprints, Marseille, 1973 (1re édition 1950), p 275
  7. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, Genève : Librairie Droz, 1990. Collection Publications romanes et françaises, volume CVCIII. Volume I : Formations préceltiques, celtiques, romanes § 1154, p 54
  8. Louis de Bresc Armorial des communes de Provence 1866. Réédition - Marcel Petit CPM - Raphèle-lès-Arles 1994
  9. Banque du Blason
  10. Rosin Lyons est l’un des 500 élus qui ont parrainé la candidature de Pierre Boussel (MPPT) à l’élection présidentielle de 1988, cf Conseil constitutionnel, liste des citoyens ayant présenté les candidats à l’élection du Président de la République, Journal officiel de la République française du 12 avril 1988, page 4795, disponible en ligne, consulté le 29 juillet 2010
  11. Site de la préfecture des AHP
  12. Insee, Population municipale au 1er janvier 2006, consulté le 11 janvier 2009
  13. Insee, Historique des populations par commune depuis le recensement de 1962 (fichier Excel), mis à jour en 2010, consulté le 21 juillet 2010
  14. Draix sur le site de l'Insee
  15. Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p., p 311
  16. Raymond Collier, op. cit., p 381-382
  17. Raymond Collier, op. cit., p 477
  18. Arrêté du 30 décembre 1991, Ciboire, sur la base Palissy, ministère de la Culture, consultée le 7 novembre 2008
  19. Joseph-Antoine Durbec (préf. Jacques Juillet), Templiers et Hospitaliers en Provence et dans les Alpes-Maritimes, Grenoble, Le Mercure Dauphinois, 2001 (ISBN 2-913826-13-X)  , p 134

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Draix de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Draix — Draix …   Wikipedia

  • Draix — Draix …   Deutsch Wikipedia

  • Draix — Saltar a navegación, búsqueda Draix …   Wikipedia Español

  • Archail-Draix — Ancienne commune des Alpes de Haute Provence, la commune d Archail Draix a existé de 1973 à 1980. Elle a été créée en 1973 par la fusion des communes d Archail et de Draix. En 1980 elle a été supprimée et les deux communes constituantes ont été… …   Wikipédia en Français

  • Anciennes Communes Des Alpes-de-Haute-Provence — Cette page retrace toutes les anciennes communes du département des Alpes de Haute Provence qui ont existé depuis la Révolution française, ainsi que les créations et les modifications officielles de nom. La liste ne contient pas les simples… …   Wikipédia en Français

  • Anciennes communes des Alpes-de-Haute-Provence — Cette page retrace toutes les anciennes communes du département des Alpes de Haute Provence qui ont existé depuis la Révolution française, ainsi que les créations et les modifications officielles de nom. La liste ne contient pas les simples… …   Wikipédia en Français

  • Anciennes communes des alpes-de-haute-provence — Cette page retrace toutes les anciennes communes du département des Alpes de Haute Provence qui ont existé depuis la Révolution française, ainsi que les créations et les modifications officielles de nom. La liste ne contient pas les simples… …   Wikipédia en Français

  • Liste des anciennes communes des Alpes-de-Haute-Provence — Cette page vise à retracer toutes les anciennes communes du département des Alpes de Haute Provence qui ont existé depuis la Révolution française, ainsi que les créations et les modifications officielles de nom. La liste ne contient pas les… …   Wikipédia en Français

  • Archail — 44° 07′ 20″ N 6° 20′ 06″ E / 44.1222222222, 6.335 …   Wikipédia en Français

  • Prads-Haute-Bléone — 44° 13′ 15″ N 6° 26′ 38″ E / 44.2208333333, 6.44388888889 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.