Thoard


Thoard

44° 09′ 02″ N 6° 08′ 56″ E / 44.1505555556, 6.14888888889

Thoard
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-de-Haute-Provence
Arrondissement Digne-les-Bains
Canton Digne-les-Bains-Ouest
Code commune 04217
Code postal 04380
Maire
Mandat en cours
Denis Baille
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes de Duyes et Bléone
Démographie
Population 723 hab. (2008)
Densité 17 hab./km²
Gentilé Thoardais
Géographie
Coordonnées 44° 09′ 02″ Nord
       6° 08′ 56″ Est
/ 44.1505555556, 6.14888888889
Altitudes mini. 667 m — maxi. 1 652 m
Superficie 43,69 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Thoard est une commune française, située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Thoardais.

Sommaire

Géographie

Thoard est établi sur un site perché, à 765 m d’altitude[1].

À proximité, col de Peipin et rochers de Gueruen (escalade).

La commune est traversée par le torrent des Duyes.

Économie

Histoire

Le sol de la commune a livré quelques objets et céramiques romains, dont notamment une inscription sur plaque de bronze découverte en 1956 au quartier de Franco, datant de 187. Elle atteste l’existence d’un municipe à Digne, l’un des seuls de toute la province romaine de Narbonnaise[2].

La localité apparaît pour la première fois dans les chartes au XIe siècle[1]. Au Moyen Âge, la ville est fortifiée d’un mur, qui subsiste en partie, avec un donjon. La seigneurie, initialement aux Barras, se partage entre 11 coseigneurs (Barras et Baschi) à partir du XVIIe siècle[3], d’où le surnom de Thoard-le-Noble et plusieurs châteaux.

La Réforme connaît un certain succès à Thoard, et une partie des habitants se convertissent. Malgré les guerres de religion, une communauté protestante se maintient au XVIIe siècle autour de son temple, grâce à l’édit de Nantes (1598). Mais l’abolition de l’édit de Nantes (1688) lui fut fatal, et elle disparut, ses membres émigrant ou étant convertis de force[4].

Les trois paroisses de la commune étaient à Thoard, Saint-Martin et Vaunavès (dont dépendait La Pérusse)[3]. L’église Saint-Martin dépendait de l’abbaye de Chardavon (actuellement dans la commune de Saint-Geniez), abbaye qui percevait les revenus attachés à cette église[5]. Beaucouse formait un fief distinct au Moyen Âge, réuni par la suite à celui de Thoard[6]. Le fief de La Pène ne fut pas fusionné avec celui de Thoard[7].

La société patriotique de la commune y est créée pendant l’été 1792[8]. Thoard est chef-lieu de canton à la Révolution française, et perd ce rang au début en 1801 en étant rattaché au canton de Digne[9].

Lors de la Seconde Guerre mondiale, le sous-secteur de Thoard rassemble les maquis de Sourribes, Saint-Symphorien, Le Castellard-Melan, Barras, et le maquis de la Bouse à Saint-Estève[10]. C'est à Thoard que les parachutages de matériel par la RAF ont lieu. Le 14 mai 1944, après le parachutage du 12, la Gestapo arrête plusieurs sympathisants et réussit à prendre le matériel parachuté, caché dans une grotte[11].

En 1973, la commune de Thoard fusionne avec celle de La Pérusse[9], présente dans les chartes au XIIIe siècle (Perucia). La communauté de Pérusse comptait 7 feux au dénombrement de 1315, mais est dépeuplée par la crise du XIVe siècle (Peste noire et guerre de Cent Ans) et est complètement désertée en 1471[7]. Comme à Thoard, l’’église Saint-Martin dépendait de l’abbaye de Chardavon[5]. En 1765, la communauté reconstituée comptait 58 habitants[7].

Toponymie

Le nom du village, tel qu’il apparaît la première fois en 1035 (de Toard), fait l’objet de différentes interprétations :

  • selon Charles Rostaing, il dérive de la racine *Tou-, désignant une pente, un ravin, un creux dans le paysage ; le suffixe germanique -art s’est ajouté plus récemment[12] ;
  • selon Ernest Nègre, le nom de la commune vient du nom propre germanique Teuthardus[13] ;
  • une autre étymologie (Abbé Féraud, Histoire et géographie des Basses Alpes) lui donne le sens de turris ardua, « tour haute »[1].

Héraldique

Blason Thoard.svg

Blasonnement :
Fascé d’or et d’azur de six pièces, et un franc-canton d’argent, chargé d’une fasce de sable.[14]

Administration

Municipalité

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
1956 1990 (démission) Fernand Tardy PS ancien résistant,
sénateur
1990 mars 2008 Claude Senes Divers gauche  
mars 2008   Denis Baille[15] DVG  

Claude Senes est l’un des 500 élus qui ont parrainé la candidature d’Arlette Laguiller (LO) à l’élection présidentielle de 1995[16], qu’il parraine également à l’élection présidentielle de 2002[17],[18]. Il a également parrainé celle de Gérard Schivardi (PT) à l’élection présidentielle de 2007[19],[20].

Enseignement

La commune est dotée d’une école primaire[21].

Démographie

Évolution démographique
Années 1315 1471 1765 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841
Population 87 feux 45 feux 963 974 lacune 1016 962 906 1078 1038
Années 1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891
Population 1049 1059 1024 1000 989 908 919 936 928 867
Années 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 796 764 807 767 633 523 512 467 435 414
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 - -
Population 314 395 423 487 564 646 701 712[22] - -
Notes, sources, ... Population sans doubles comptes de 1962 à 1999 ; population municipale à partir de 2006
Sources : Insee[23], EHESS[9]
Courbe d'évolution démographique de Thoard depuis 1793

Lieux et monuments

  • Le château, qui a servi de mairie quelque temps, au sommet du village, date du XVIIe siècle, sur bases plus anciennes[24]. Toujours au village, le château fort des Barras, dont il reste la porte et quelques arches, possède une très belle cheminée de gypserie, de 1642, dont les sculptures relèvent de l’art baroque : le décor accumule scènes et personnages profanes et sacrés[25].
  • Le château de la Buissière, du milieu du XVIIe siècle, possède une façade sud-est placée entre deux avancées arrondies formant tours[24].
  • Le château de Beaucouse XVIIe siècle, qui bénéficie d’un large panorama, date du XIXe siècle. Sur un plan en U, le corps central a deux étages, les ailes un seul. Deux tours ferment l’esplanade, l’une d’elles abritant la chapelle[24], l’autre un pigeonnier[26].
  • La fontaine ornée de mufles animaux date peut-être du XIVe siècle[27].
  • L’hôtel de ville est roman avec des modifications au XVIIe siècle.
  • Le donjon-clocher est constitué d'une tour médiévale intégrée à l'enceinte du village sur laquelle a été ajouté un clocher au XIIIe siècle[28].
  • L’église paroissiale Saint-Blaise ou Notre-Dame-de-Bethléem, monument classé, est construite au XIIIe siècle, l’abside, voûtée en berceau brisé, date de cette époque. La nef plafonnée est de forme trapézoïdale (la façade occidentale est plus étroite que le chœur). Le clocher est construit sur un podium massif et ses murs épais laissent penser qu’il a pu être intégré au dispositif défensif du village, ou être un ancien donjon transformé en clocher lors de l'agrandissement de l'église[29],[30]. Parmi son mobilier, deux éléments sont classés monuments historiques au titre objet :
  • le retable de Saint-Blaise, en bois doré, réalisé en 1677[31] ;
  • la statue reliquaire de saint Blaise, en bois doré et peint, du milieu du XVIIIe siècle[32].
Autres églises et chapelles 
  • Église de la Transfiguration à Vaunavès
  • Chapelles : Saint-Martin, de Vaunavès, du château de Beaucaire, Saint-Joseph de Pérusse (avec ex-voto)

Personnalités liées à la commune

  • Fernand Tardy, sénateur honoraire, maire de Thoard de 1956 à 1990.

Voir aussi

Articles de Wikipédia

Liens externes

Sources

Bibliographie

  • Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p.
  • Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969

Notes

  1. a, b et c Michel de La Torre, Alpes-de-Haute-Provence : le guide complet des 200 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », 1989, Relié, 72 (non-paginé) p. (ISBN 978-2-7399-5004-7) 
  2. Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p., p 35
  3. a et b Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969, p. 202
  4. Édouard Baratier, « Les protestants en Provence », cartes 118 et 119 et commentaire in Baratier, Duby & Hildesheimer, op. cit.
  5. a et b Baratier, Duby & Hildesheimer, op. cit., carte 72
  6. Baratier, Duby & Hildesheimer, op. cit., p. 164
  7. a, b et c Baratier, Duby & Hildesheimer, op. cit., p. 189
  8. Patrice Alphand, « Les Sociétés populaires», La Révolution dans les Basses-Alpes, Annales de Haute-Provence, bulletin de la société scientifique et littéraire des Alpes-de-Haute-Provence, no 307, 1er trimestre 1989, 108e année, p 296-297
  9. a, b et c EHESS, notice communale de Thoard sur la base de données Cassini, consultée le 31 juillet 2009
  10. Fernand Tardy, Bonsoir petite princesse bleue - Secteur de Digne de l'Armée secrètre, sous-secteur de Thoard, Terradou, 1990, ISBN 2-907389-14-9, p 58-59
  11. Fernand Tardy, op. cit., p 62-68
  12. Charles Rostaing, Essai sur la toponymie de la Provence (depuis les origines jusqu’aux invasions barbares, Laffite Reprints, Marseille, 1973 (1re édition 1950), p 261
  13. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, Genève : Librairie Droz, 1990. Collection Publications romanes et françaises, volume CVCIII. Volume II : Formations non-romanes ; formations dialectales, § 15124, p 860
  14. Louis de Bresc, Armorial des communes de Provence, 1866. Réédition : Marcel Petit CPM, Raphèle-lès-Arles, 1994
  15. Préfecture des Alpes-de-Haute-Provence, liste des maires
  16. Conseil constitutionnel, liste des citoyens ayant présenté les candidats à l’élection du Président de la République, Journal officiel de la République française du 12 avril 1995, page 5736, disponible en ligne, consulté le 29 juillet 2010
  17. Parrainages élection présidentielle 2002, consulté le 28 juillet 2010
  18. Liste des citoyens ayant présenté les candidats à l'élection du Président de la République de 2002
  19. Parrainages élection présidentielle 2007, consulté le 28 juillet 2010
  20. Liste des citoyens ayant présenté les candidats à l'élection du Président de la République de 2007
  21. Inspection académique des Alpes-de-Haute-Provence, Liste des écoles de la circonscription de Digne, publiée le 6 avril 2010, consultée le 31 octobre 2010
  22. Insee, Population municipale au 1er janvier 2007, consulté le 289 janvier 2010
  23. Thoard sur le site de l’Insee
  24. a, b et c Raymond Collier, op. cit., p 261
  25. Raymond Collier, op. cit., p 494
  26. Raymond Collier, op. cit., p 445
  27. Raymond Collier, op. cit., p 426
  28. Fondation du Patrimoine, « Le donjon-clocher de Thoard, un patrimoine d'exception », in Haute-Provence Info, 11 mars 2011, 73e année, n° 10, p. 33.
  29. Raymond Collier, op. cit., p 79 et 147-148
  30. Arrêté du 18 juillet 1994, Notice no PA00080501, sur la base Mérimée, ministère de la Culture, consultée le 2 mars 2009
  31. Arrêté du 30 janvier 1995, Notice no PM04000748, sur la base Palissy, ministère de la Culture, consultée le 2 mars 2009
  32. Arrêté du 13 juin 1988, Notice no PM04000483, sur la base Palissy, ministère de la Culture, consultée le 2 mars 2009

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Thoard de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Thoard — País …   Wikipedia Español

  • Thoard — Infobox Commune de France nomcommune=Thoard région=Provence Alpes Côte d Azur département=Alpes de Haute Provence arrondissement=Digne les Bains canton=Digne les Bains Ouest insee=04217 cp=04380 maire=Denis Baille mandat=2008 2014 intercomm=Duyes …   Wikipedia

  • Canton de Thoard — Thoard Thoard Détail Administration Pays France Région Provence Alpes Côte d Azur Département …   Wikipédia en Français

  • Camping Le Moulin de Thoard — (Thoard,Франция) Категория отеля: 3 звездочный отель Адрес: Le Moulin de …   Каталог отелей

  • La Pérusse — Thoard Thoard Détail Administration Pays France Région Provence Alpes Côte d Azur Département …   Wikipédia en Français

  • Mirabeau (Alpes-de-Haute-Provence) — Pour les articles homonymes, voir Mirabeau. 44° 03′ 49″ N 6° 05′ 27″ E …   Wikipédia en Français

  • Barras (Alpes-de-Haute-Provence) — Pour les articles homonymes, voir Barras. 44° 06′ 20″ N 6° 06′ 50″ E …   Wikipédia en Français

  • Hautes-Duyes — 44° 10′ 52″ N 6° 09′ 30″ E / 44.1811111111, 6.15833333333 …   Wikipédia en Français

  • Le Castellard-Melan — 44° 11′ 18″ N 6° 07′ 32″ E / 44.1883333333, 6.12555555556 …   Wikipédia en Français

  • Le Chaffaut-Saint-Jurson — 44° 02′ 20″ N 6° 09′ 03″ E / 44.0388888889, 6.15083333333 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.