Noyers-sur-Jabron


Noyers-sur-Jabron
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Noyers.

44° 10′ 11″ N 5° 52′ 56″ E / 44.1697222222, 5.88222222222

Noyers-sur-Jabron
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-de-Haute-Provence
Arrondissement Forcalquier
Canton Noyers-sur-Jabron
Code commune 04139
Code postal 04200
Maire
Mandat en cours
Hervé Dewaele
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes de la Vallée du Jabron
Démographie
Population 365 hab. (2007)
Densité 6,5 hab./km²
Gentilé Nucetois
Géographie
Coordonnées 44° 10′ 11″ Nord
       5° 52′ 56″ Est
/ 44.1697222222, 5.88222222222
Altitudes mini. 524 m — maxi. 1825 m
Superficie 56,58 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Noyers-sur-Jabron (en vivaro-alpin et en provençal : Noièrs dans la norme classique et Nouiés dans la norme mistralienne) est une commune française, située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Nucetois.

Sommaire

Géographie

La commune est traversée par le Jabron et le lac de Saint-Nazaire s’y trouve. Le village de Noyers est à 558 m d'altitude[1].

Histoire

Les restes d’un temple de Mars ont été découverts à Chènebotte[2]. La localité est citée pour la première fois à l’occasion de la victoire de saint Bevons sur les Maures au Xe siècle à Peyrimpi, selon Michel de la Torre[1].

Au Moyen Âge, l’église Saint-Martin dépendait de l’abbaye de Cruis, abbaye qui percevait les revenus attachés à cette église[3]. La seigneurie appartient aux d’Agoult du XIVe au XVe siècle, et aux Clermont aux XVIIe-XVIIIe siècles[4]. En 1516, les habitants de Noyers et de Ribiers s’opposent à propos du bornage de leurs terres : la dispute dégénère en combat sanglant, qui donne lieu à un procès de longue haleine.

Durant la Révolution, la commune compte une société patriotique, créée après la fin de 1792[5]. Le 5 frimaire an III, le représentant en mission Gauthier épure la société[6].

La commune de Jarjayes lui est rattachée en 1832[7]. Citée dès le XIe siècle (Gargaia), la communauté de Jarjayes compte 99 habitants en 1765[8].

En 1884, la commune est touchée par une épidémie de choléra : elle cause 7 morts[9].

Toponymie

Selon Ernest Nègre, la localité apparaît pour la première fois dans les textes en 1168, sous le nom de de Nogueriis, dérivé de l’occitan nougié, qui a plus tard été francisé en Noyers[10].

Héraldique

Blason Noyers.svg

Blasonnement :
De gueules à une fasce d’argent, chargée du mot NOYERS de sable et accompagnée de trois étoiles d’argent, deux en chef et une en pointe[11].

Économie

Administration

Municipalité

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
    Daniel Mullers    
mars 2001 mars 2008 Annick Latil UMP  
mars 2008   Hervé Dewaele[12]    

Enseignement

La commune est dotée d’une école primaire[13].

Démographie

Évolution démographique
Années 1315 1471 1765 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841
Population 200 feux 40 feux 968 1058 931 1064 1107 1186 1366 1254
Années 1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891
Population 1193 1177 1092 1061 995 937 877 898 866 840
Années 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 797 708 630 565 459 475 437 405 304 272
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 - -
Population 236 252 232 240 291 337 362 365[14] - -
Notes, sources, ... Population sans doubles comptes de 1962 à 1999 ; population municipale depuis 2006
Sources : Baratier, Duby & Hildesheimer pour l’Ancien Régime[4] ; Insee[15], EHESS[7] pour les chiffres issus des recensements légaux
Courbe d'évolution démographique de Noyers-sur-Jabron depuis 1793

Lieux et monuments

Le château ou les bastides de Périvoye datent du XVIIe siècle[1].

Le château de la Grande-Bastie, un peu à l’écart du village, est construit au début du XVIIe siècle. Sa façade, prise entre deux tourelles rondes, dont une abrite la chapelle, a été reprise par la suite, avec des fenêtres en plein cintre, et la porte encadrée de deux pilastres et un entablement horizontal. L’ensemble paraît élégant sans ostentation[16]. L’escalier, sous croisées d’ogives, est orné de gypseries[17].

L’église paroissiale, est construite au village bas en même temps que le presbytère et l’école. Elle est achevée en 1861. Construite avec une nef unique de trois travées voûtées en berceau, sans bas-côtés, mais bordée de six chapelles latérales. L’abside est couverte en cul-de-four. Le clocher est une tour construite contre le chœur, dans le style alpin, avec une flèche encadrée de quatre pyramidions[18].

Au Vieux-Noyers (ou Haut-Noyers), l’ancien site du village, se trouvent notamment les restes du château du XIIIe siècle[19], les ruines de l’ancien village, et l’église Notre-Dame-de-Bethléem et Sainte-Euphémie, ou de Haut-Noyers. Cette dernière, ancienne dépendance du prieuré de Ganagobie, est construite du XIIIe siècle. C’est l’une des plus grandes églises du département (32 x 12 m). Sa nef comprend quatre travées en berceau brisé, qui débouche dans un chœur carré, voûté de la même façon, et éclairé par trois baies[20]. Sa cloche date de 1549, elle est visible à la mairie[21]. Elle a été restaurée dans les années 1970[20]. Elle est classée monument historique[22].

  • Chapelle Saint-Claude (1661)
  • À Bevons : château en ruines
  • À Jarjayes : château en ruines, daté de 1704[23], église Saint-Pierre-aux-Liens, moulin à eau sur le Jabron[24]

Personnalités liées à la commune

  • le général Jean de Bermond de Vaulx, résistant dans le Gers, président du comité de restauration de l’église N-D-de-Bethléem

Voir aussi

Articles de Wikipédia

Liens externes

Sources

Bibliographie

  • Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p.
  • Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969

Notes

  1. a, b et c Michel de La Torre, Alpes-de-Haute-Provence : le guide complet des 200 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », 1989, Relié, 72 (non-paginé) p. (ISBN 2-7399-5004-7) 
  2. Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p., p 18
  3. Baratier, Duby & Hildesheimer, op. cit., carte 72
  4. a et b Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969, p. 187
  5. Patrice Alphand, « Les Sociétés populaires», La Révolution dans les Basses-Alpes, Annales de Haute-Provence, bulletin de la société scientifique et littéraire des Alpes-de-Haute-Provence, no 307, 1er trimestre 1989, 108e année, p 296-298
  6. Alphand, op. cit., p. 333
  7. a et b EHESS, notice communale de Noyers-sur-Jabron sur la base de données Cassini, consultée le 27 juillet 2009
  8. Baratier, Duby & Hildesheimer, op. cit., p. 179
  9. Pierre Colomb, « L'épidémie de choléra de 1884 », Annales de Haute-Provence, Bulletin de la Société scientifique et littéraire de Haute-Provence, no 320, 3e trimestre 1992, p 205
  10. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, Genève : Librairie Droz, 1990. Collection Publications romanes et françaises, volume CVCIII. Volume II : Formations non-romanes ; formations dialectales § 24677, p 1326
  11. Louis de Bresc Armorial des communes de Provence 1866. Réédition - Marcel Petit CPM - Raphèle-lès-Arles 1994
  12. Site de la préfecture des AHP
  13. Inspection académique des Alpes-de-Haute-Provence, Liste des écoles de la circonscription de Sisteron, publiée le 27 avril 2010, consultée le 31 octobre 2010
  14. Insee, population municipale au 1er janvier 2007, consulté le 4 mars 2010
  15. Noyers-sur-Jabron sur le site de l'Insee
  16. Raymond Collier, op. cit., p 263
  17. Comtesse du Chaffaut, Gypseries en Haute-Provence : cheminées et escaliers (XVIe-XVIIe siècles), Turriers, Naturalia publications, 1995, ISBN 2-909717-22-4, p 90
  18. Raymond Collier, op. cit., p 385-386
  19. Raymond Collier, op. cit., p 312
  20. a et b Raymond Collier, op. cit., p 119
  21. Raymond Collier, op. cit., p 529
  22. Arrêté du 22 juillet 1913, notice de la Base Mérimée, consultée le 26 novembre 2008
  23. Raymond Collier, op. cit., p 266
  24. Raymond Collier, op. cit., p 431

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Noyers-sur-Jabron de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Noyers-sur-jabron — Pour les articles homonymes, voir Noyers. Noyers sur Jabron Détail Admin …   Wikipédia en Français

  • Noyers-sur-Jabron — Noyers sur Jabron …   Wikipedia

  • Noyers-sur-Jabron — Noièrs País …   Wikipedia Español

  • Canton De Noyers-sur-Jabron — Administration Pays France Région Provence Alpes Côte d Azur Département Alpes de Haute Provence Arrondissement Forcalquier Code cantonal 04 1 …   Wikipédia en Français

  • Canton de noyers-sur-jabron — Administration Pays France Région Provence Alpes Côte d Azur Département Alpes de Haute Provence Arrondissement Forcalquier Code cantonal 04 1 …   Wikipédia en Français

  • Canton de Noyers-sur-Jabron — Administration Pays France Région Provence Alpes Côte d Azur Département Alpes de Haute Provence Arrondissement Forcalquier …   Wikipédia en Français

  • Kanton Noyers-sur-Jabron — Region Provence Alpes Côte d’Azur Département Alpes de Haute Provence Arrondissement Forcalquier Hauptort Noyers sur Jabron Einwohner 1.240 (1. Jan. 2008) …   Deutsch Wikipedia

  • Canton of Noyers-sur-Jabron — Infobox Canton de France nom=Canton de Noyers sur Jabron rég=Provence Alpes Côte d Azur dépt=Alpes de Haute Provence arrt=Forcalquier ville=Noyers sur Jabron nbcomm=7 insee=04 18 sans=1 099 date sans=1999 hect=19 540 km²=195,40 dens=5,62… …   Wikipedia

  • Saint-Vincent-sur-Jabron — Pour les articles homonymes, voir Saint Vincent. 44° 10′ 18″ N 5° 44′ 33″ E …   Wikipédia en Français

  • Saint-Vincent-sur-Jabron — Saltar a navegación, búsqueda Saint Vincent sur Jabron País …   Wikipedia Español


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.