Beynes (Alpes-de-Haute-Provence)


Beynes (Alpes-de-Haute-Provence)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beynes.

43° 59′ 30″ N 6° 13′ 27″ E / 43.9916666667, 6.22416666667

Beynes
Armoiries
Détail
logo
Détail
Administration
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-de-Haute-Provence
Arrondissement Digne-les-Bains
Canton Mézel
Code commune 04028
Code postal 04270
Maire
Mandat en cours
Sylvain Flores
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes de l'Asse et de ses Affluents
Démographie
Population 121 hab. (2008)
Densité 2,9 hab./km²
Géographie
Coordonnées 43° 59′ 30″ Nord
       6° 13′ 27″ Est
/ 43.9916666667, 6.22416666667
Altitudes mini. 537 m — maxi. 1601 m
Superficie 41,24 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Beynes est une commune française, située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Beynois.

Sommaire

Géographie

Le village est situé à 793 m d’altitude[1], dans un vallon affluent de l’Asse.

Sommets et cols :

  • montagne de Beynes (1598 m)
  • col de la Croix (869 m) entre Palus et Majastres

Hameaux :

  • Creisset
  • Palus
  • les Guberts

Histoire

Les Ligueurs assiègent le château en 1591, avant qu’il soit démoli.

Un marquisat de Beynes est créé en 1673 pour Pierre de Castillon[2].

La commune de Creisset est absorbée par celle de Beynes en 1925[3]. La communauté apparaît au Moyen Âge, au XIIIe siècle, sous le nom de Creissellum[4]. Elle comptait 21 feux en 1315 et 6 après la crise du XIVe siècle (Peste noire et guerre de Cent Ans ; en 1765, sa population était de 168 habitants[2].

Toponymie

La localité apparaît pour la première fois dans les textes vers 1200 (de Bezenas, ou Bedenis[2]). Selon Charles Rostaing, le nom est formé de la racine oronymique (désignant une montagne) * BeD, qui s’est appliqué à l’éperon rocheux sur lequel le village est construit, racine qui serait antérieure aux Gaulois. Ernest Nègre lui attribue la même racine, sans lui donner de sens particulier[5],[6],[7].

Héraldique

Blason Beynes.svg

Blasonnement :
De gueules à trois annelets d'argent, deux en chef et un en pointe, et, la lettre B d'or posée en coeur[8].

Blason Creisset.svg

Blasonnement de l’ancienne commune de Creisset (rattachée en 1925) : D'azur, à un croissant d'argent, surmonté d'un soleil d'or[8].

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
mars 2001 mars 2008 Julien Beuil    
mars 2008   Sylvain Flores[9]    

Démographie

Évolution démographique
Années 1315 1471 1765 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841
Population 73 feux 36 feux 173 357 326 365 349 417 406 364
Années 1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891
Population 401 373 351 340 315 319 326 333 309 306
Années 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 279 266 223 233 162 161 149 146 109 87
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 - -
Population 63 51 54 75 93 114 119[10] 121[11] - -
Notes, sources, ... Population sans doubles comptes de 1962 à 1999 ; population municipale depuis 2006
Sources : Baratier, Duby & Hildesheimer pour l’Ancien Régime[2] ; Insee[12], EHESS[3] pour les chiffres issus des recensements légaux
Courbe d'évolution démographique de Beynes depuis 1793

Lieux et monuments

  • Châteaux : au Plan-de-Beynes (XVIIe[13] ou XVIIIe siècle), décrit comme une bastide par Raymond Collier, et orné de gypseries[14] ; château fort proche du village, en ruines ; château de Creisset, en ruines
Pont dit romain, dans un vallon adjacent aux gorges de Trévans (la clef de voûte est gravée 1851)
  • plusieurs ponts de la commune sont assez anciens ou particuliers :
    • sur le chemin (abandonné) allant de Creisset à Digne, subsiste une arche surbaissée (datée approximativement du XVIIIe siècle), appuyée sur le Rocher des trois évêchés (Digne, Riez, Senez) au centre de l’Asse[15] ;
    • le pont sur le ravin du pas d’Escale, dit « pont romain » : à 2,5 km à l’est de Trévans, vers les gorges de Trévans, en passant par la chapelle Saint-André. Le pont comporte une arche unique en plein cintre. Le roc a été entaillé pour donner un appui au cintre de construction, construction qui remonte à 1851 d’après la date portée sur la clef de l’arc de tête. Il est construit pour faire passer un chemin muletier[15] ;
    • le pont de Preynes : situé à 400 m en amont, sur la RD 17/route de Preynes. Il date de 1855 : construit en appareil soigné, il est long de 19 m, large de 3 m, son arche a une portée de 7,9 m[16] ;
  • Églises :
    • Saint-Pierre-et-Saint-Martin à Beynes, au plafond en bâtière, chevet plat, clocher-tour[17]. Une statue de saint Martin de Tours (datée avec incertitude du XVIIe siècle[18]). Dans le mobilier, se trouvent notamment :
    • Sainte-Madeleine-et-Saint-Étienne au Creisset : elle est ornée d’intéressantes reproductions de plantes médicinales, avec des teintes à dominantes ocres et rouille[22] ;
  • Chapelles : à Palus ; Saint-Étienne[1]

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Articles de Wikipédia

Liens externes

Sources

Bibliographie

  • Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p.
  • Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969

Notes

  1. a et b Michel de La Torre, Alpes-de-Haute-Provence : le guide complet des 200 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », 1989, Relié, 72 (non-paginé) p. (ISBN 2-7399-5004-7) 
  2. a, b, c et d Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969, p. 165
  3. a et b EHESS, notice communale de Beynes sur la base de données Cassini, consultée le 24 juillet 2009
  4. Baratier, Duby & Hildesheimer, op. cit., p. 172
  5. Charles Rostaing, Essai sur la toponymie de la Provence (depuis les origines jusqu’aux invasions barbares), Laffite Reprints, Marseille, 1973 (1re édition 1950), p 76
  6. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, Genève : Librairie Droz, 1990. Collection Publications romanes et françaises, volume CVCIII. Volume I : Formations préceltiques, celtiques, romanes § 1135, p 54
  7. Charles Rostaing, « Toponymie d’origine pré-gauloise » in Baratier, Duby & Hildesheimer, op. cit., carte 11 et commentaire
  8. a et b Louis de Bresc, Armorial des communes de Provence, 1866. Réédition : Marcel Petit CPM, Raphèle-lès-Arles, 1994
  9. Site de la préfecture des AHP
  10. Insee, Population municipale au 1er janvier 2006, consulté le 10 janvier 2009
  11. Insee, Historique des populations par commune depuis le recensement de 1962 (fichier Excel), mis à jour en 2010, consulté le 21 juillet 2010
  12. Beynes sur le site de l'Insee
  13. Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p., p 270
  14. Raymond Collier, op. cit., p 272
  15. a et b Notice qui lui est consacrée par Philippe Autran et Guy Barruol in Guy Barruol, Philippe Autran et Jacqueline Ursch, D'une rive à l'autre : les ponts de Haute-Provence de l’Antiquité à nos jours, Les Alpes de Lumière no 153, Forcalquier 2006, p 58
  16. Notice qui lui est consacrée par Guy Barruol in Guy Barruol, Philippe Autran et Jacqueline Ursch, D'une rive à l'autre : les ponts de Haute-Provence de l’Antiquité à nos jours, Les Alpes de Lumière no 153, Forcalquier 2006, p 59
  17. Raymond Collier, op. cit., p 218
  18. Raymond Collier, op. cit., p 468
  19. Arrêté du 11 décembre 1980, Notice no PM04000046, sur la base Palissy, ministère de la Culture, consultée le 28 octobre 2008
  20. Arrêté du 30 janvier 1995, Notice no PM04000650, sur la base Palissy, ministère de la Culture, consultée le 28 octobre 2008
  21. Arrêté du 11 décembre 1980, Notice no PM04000047, sur la base Palissy, ministère de la Culture, consultée le 28 octobre 2008
  22. Raymond Collier, op. cit., p 486

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Beynes (Alpes-de-Haute-Provence) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Beynes, Alpes-de-Haute-Provence — Infobox Commune de France nomcommune=Beynes région=Provence Alpes Côte d Azur département=Alpes de Haute Provence arrondissement=Digne les Bains canton=Mézel insee=04028 cp=04270 maire=Julien Beuil mandat=2001 2008 intercomm=Asse et de ses… …   Wikipedia

  • Sigoyer (Alpes-de-Haute-Provence) — Pour les articles homonymes, voir Sigoyer. 44° 19′ 12″ N 5° 57′ 32″ E …   Wikipédia en Français

  • Authon (Alpes-de-Haute-Provence) — Pour les articles homonymes, voir Authon. 44° 14′ 21″ N 6° 07′ 38″ E …   Wikipédia en Français

  • Châteaufort (Alpes-de-Haute-Provence) — Pour les articles homonymes, voir Châteaufort. 44° 16′ 29″ N 6° 01′ 01″ E …   Wikipédia en Français

  • Claret (Alpes-de-Haute-Provence) — Pour les articles homonymes, voir Claret. 44° 22′ 22″ N 5° 57′ 23″ E …   Wikipédia en Français

  • Montfort (Alpes-de-Haute-Provence) — Pour les articles homonymes, voir Montfort. 44° 03′ 52″ N 5° 58′ 24″ E …   Wikipédia en Français

  • Ongles (Alpes-de-Haute-Provence) — 44° 01′ 44″ N 5° 44′ 03″ E / 44.0288888889, 5.73416666667 …   Wikipédia en Français

  • Pierrerue (Alpes-de-Haute-Provence) — Pour les articles homonymes, voir Pierrerue. 43° 57′ 25″ N 5° 50′ 01″ E …   Wikipédia en Français

  • Salignac (Alpes-de-Haute-Provence) — Pour les articles homonymes, voir Salignac. 44° 09′ 23″ N 5° 59′ 00″ E …   Wikipédia en Français

  • Thèze (Alpes-de-Haute-Provence) — Pour les articles homonymes, voir Thèze. 44° 19′ 10″ N 5° 55′ 19″ E …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.