Enchastrayes


Enchastrayes

44° 22′ 06″ N 6° 41′ 45″ E / 44.3683333333, 6.69583333333

Enchastrayes
Administration
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-de-Haute-Provence
Arrondissement Barcelonnette
Canton Barcelonnette
Code commune 04073
Code postal 04400
Maire
Mandat en cours
Albert Olivero
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes Vallée de l'Ubaye
Démographie
Population 427 hab. (2008)
Densité 9,7 hab./km²
Géographie
Coordonnées 44° 22′ 06″ Nord
       6° 41′ 45″ Est
/ 44.3683333333, 6.69583333333
Altitudes mini. 1151 m — maxi. 2775 m
Superficie 44,19 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Enchastrayes est une commune française, située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Enchastrayens, en valéian lous Enchastraiencs[1][réf. incomplète],[2].

Sommaire

Géographie

Le village d’Enchastrayes est situé à 1450 m d’altitude[3].

Hameaux

La commune comporte plusieurs hameaux :

  • Le Sauze 1400 m, village principal
  • Le Super Sauze 1700 m, station haute
  • Enchastrayes 1500 m, entre le Sauze et la Rente
  • La Chaup 1160 m, quartier résidentiel au pied du Sauze
  • Le Villard 1200 m, sur la route de Jausiers
  • La Conche 1450 m, en face le Sauze
  • La Conchette 1450 m, constitué de petit chalet en bois, en face le Sauze
  • La Rente 1600 m, petite station intermédiaire entre Sauze et Super Sauze

Sommets, lacs d’altitude, cols

  • Le Chapeau de Gendarme 2800m,
  • Le Brec 1er et 2nd à 2500m.
  • Sommet de l’Alpe
  • Lac des Terres-Plaines (à 2408 m) et col des Terres-Plaines (2775 m)

Économie

Une station de ski se trouve sur la commune, Le Sauze-Super Sauze, créée en 1934 par M. Couttolenc alors propriétaire foncier qui aménagea ses terrains en piste de ski et sa ferme en hôtel.

Histoire

La commune est détachée de Faucon-de-Barcelonnette en 1790, et dispose de trois paroisses, à Enchastrayes, à l’Aupillon et à la Conche.

En 1944, la Wehrmacht détruit le hameau du Sauze[3].

Toponymie

L'origine du nom serait provençale ; "enchastre" veut dire mettre les raquettes (à neige), puisque la commune se trouve au pied du col de Fours enneigé en hiver, et qui était emprunté à l'époque par les colporteurs pour passer de la vallée de l’Ubaye à celle du Bachelard.[réf. nécessaire] Selon une autre étymologie, son nom, Incastratus serait dû à sa position entre des rochers[3] ; Ernest Nègre propose, toujours en nord-occitan, le sens de village au milieu d’un cirque de montagnes[4].

En valéian, le nom de la commune est Enchastraia[1][réf. incomplète],[2][réf. incomplète]).

Administration

Municipalité

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1980 mars 1987 Honoré Couttolenc    
mars 1987 réélu en 2008[5] Albert Olivero UMP  

Enseignement

La commune est dotée d’une école primaire[6].

Démographie

Évolution démographique
Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 859 777 892 854 881 793 780 749 702
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 697 635 562 528 502 539 482 389 359
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 349 355 357 319 283 260 225 201 198
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 -
Population 301 322 365 437 474 504 439[7] 429[8] -
Notes, sources, ... Population sans doubles comptes de 1962 à 1999 ; population municipale depuis 2006
Sources : Insee[9], EHESS[10]
Courbe d'évolution démographique d’Enchastrayes depuis 1793

Lieux et monuments

  • Château d’Enchastrayes
  • Église Saint-Pierre-et-Saint-Paul (XIXe siècle), mitoyenne de la mairie du village. Elle abrite un tableau représentant Les âmes du Purgatoire avec saints Pierre et Paul, de 1717, classé monument historique au titre objet[11]
  • Chapelle Saint-Sébastien, église paroissiale de l’Aupillon à partir de 1806[12], agrandie au XIXe siècle ; chapelle Notre-Dame-des-Neiges à la Conche (1816)[13] ; chapelles du Sauze, de la Conchette, au Villard-de-Faucon
  • La croix de l’Alp situé sur la montagne du même nom à 2600m d'altitude, est le but d’un pèlerinage estival par le chemin de La Rente puis par le col bas.
  • La Roche aux Fées située un peu avant le lieu-dit "La Rente" ; on dit que de monter sur celle-ci en faisant un vœu réaliserait celui-ci<re name="La Torre"/>.

Un tableau conservé dans une église représente saint Jean l’Évangéliste dans un chaudron placé sur un feu[14].

Personnalités liées à la commune

  • Carole Merle, championne de ski française
  • Christine Rossi, championne olympique
  • Jacques Martin, adjoint au maire et commerçant, ancien entraineur national de ski alpin
  • Joseph Bellon (Enchastrayes 1810-1888 Nice), négociant en soieries à Lyon, co-fondateurs et vice-président du conseil d'administration du Crédit Lyonnais, chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Damien Bellon (Enchastrayes 1815-1882 Ecully), frère du précédent, négociant en soieries à Lyon.
  • Jean Henry Jaubert, (Enchastrayes 1832-1901 Ecully), manufacturier, fabricant et négociant en soieries à Lyon à la suite de ses oncles Bellon, co-fondateur du Crédit Lyonnais, chevalier de la Légion d'Honneur.


Voir aussi

Articles de Wikipédia

Liens externes

Sources

Bibliographie

  • Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p.
  • Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969

Notes

  1. a et b François Arnaud, Gabriel Maurin, Le langage de la vallée de Barcelonnette, Paris : Champion, 1920 - Réédité en 1973, Marseille : Laffitte Reprints
  2. a et b Jean-Rémy Fortoul, Ubaye, la mémoire de mon pays : les gens, les bêtes, les choses, le temps, Barcelonnette : Sabença de la Valeia (ISBN 2-908103-17-6), Mane : Alpes de Lumière (ISBN 2-906162-28-0), 1995. 247 p.
  3. a, b et c Michel de La Torre, Alpes-de-Haute-Provence : le guide complet des 200 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », 1989, Relié, 72 (non-paginé) p. (ISBN 2-7399-5004-7) 
  4. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, Genève : Librairie Droz, 1990. Collection Publications romanes et françaises, volume CVCIII. Volume II : Formations non-romanes ; formations dialectales § 21290, p 1137
  5. Site de la préfecture des AHP
  6. Inspection académique des Alpes-de-Haute-Provence, Liste des écoles de la circonscription de Sisteron, publiée le 27 avril 2010, consultée le 31 octobre 2010
  7. Insee, Population municipale au 1er janvier 2006, consulté le 11 janvier 2009
  8. Insee, Historique des populations par commune depuis le recensement de 1962 (fichier Excel), mis à jour en 2010, consulté le 21 juillet 2010
  9. Enchastrayes sur le site de l'Insee
  10. EHESS, notice communale d’Enchastrayes sur la base de données Cassini, consultée le 24 juillet 2009
  11. Arrêté du 30 décembre 1991, Notice no PM04000627, sur la base Palissy, ministère de la Culture, consultée le 7 novembre 2008
  12. Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969, p. 173
  13. Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p., p 379
  14. Raymond Collier, op. cit., p 482

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Enchastrayes de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Enchastrayes — Saltar a navegación, búsqueda Enchastrayes País …   Wikipedia Español

  • Enchastrayes — Infobox Commune de France nomcommune=Enchastrayes région=Provence Alpes Côte d Azur département=Alpes de Haute Provence arrondissement=Barcelonnette canton=Barcelonnette insee=04073 cp=04400 maire=Albert Olivero mandat=2008 2014 intercomm=Vallée… …   Wikipedia

  • Barcelonnette — 44° 23′ 12″ N 6° 39′ 11″ E / 44.3866666667, 6.65305555556 …   Wikipédia en Français

  • Faucon-de-Barcelonnette — 44° 23′ 41″ N 6° 40′ 44″ E / 44.3947222222, 6.67888888889 …   Wikipédia en Français

  • Jausiers — 44° 25′ 07″ N 6° 43′ 53″ E / 44.4186111111, 6.73138888889 …   Wikipédia en Français

  • La Condamine-Châtelard — Pour les articles homonymes, voir Condamine et Le Châtelard. 44° 27′ 32″ N 6° 44′ …   Wikipédia en Français

  • Larche (Alpes-de-Haute-Provence) — Pour les articles homonymes, voir Larche. 44° 27′ 08″ N 6° 50′ 50″ E …   Wikipédia en Français

  • Les Thuiles — 44° 23′ 38″ N 6° 34′ 19″ E / 44.3938888889, 6.57194444444 …   Wikipédia en Français

  • Meyronnes — 44° 28′ 38″ N 6° 48′ 00″ E / 44.4772222222, 6.8 …   Wikipédia en Français

  • Saint-Paul-sur-Ubaye — Pour les articles homonymes, voir Saint Paul. 44° 30′ 57″ N 6° 45′ 08″ E …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.