Faucon-De-Barcelonnette


Faucon-De-Barcelonnette

Faucon-de-Barcelonnette

Faucon-de-Barcelonnette

Panorama de Montagne et Église
Panorama de Montagne et Église

Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-de-Haute-Provence
Arrondissement Barcelonnette
Canton Barcelonnette
Code Insee abr. 04086
Code postal 04400
Maire
Mandat en cours
Patrice Bague
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes Vallée de l'Ubaye
Démographie
Population 296 hab. (2006)
Densité 17 hab./km²
Géographie
Coordonnées 44° 23′ 41″ Nord
       6° 40′ 44″ Est
/ 44.3947222222, 6.67888888889
Altitudes mini. 1157 m — maxi. 2984 m
Superficie 17,42 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Faucon-de-Barcelonnette est une commune française, située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Fauconnais.

Sommaire

Géographie

À 1211 mètres d’altitude[1], Faucon est le plus vieux village de la vallée de l'Ubaye. Un peu à l'écart de la route D900, elle se trouve à 7 km de Jausiers.

Toponymie

La localité apparaît pour la première fois dans les textes en 1147 (de Falcho), nom dérivé d’un nom propre germanique, Falco[2].

Histoire

Des tombes de l’âge du Bronze ont été découvertes au XIXe siècle[3].

Les Romains furent les premiers habitants de Faucon dont on a pu prouver l'établissement (tombes).

Au Moyen Âge, les bénédictins fondent le village, sous le nom de Notre-Dame-aux-Noix. La famille d’Audiffret posséda la seigneurie de Faucon[Quand ?].

Au XVIIe siècle, le village fut par deux fois détruit par un incendie, en 1628 et 1691.

Anciennement rattaché à Barcelonnette, Faucon devint une commune en 1790.

Héraldique

Blason Faucon-de-Barcelo.svg

Blasonnement :
d'argent à une montagne au naturel à dextre, contournant une rivière du même à senestre, à l'inscription en chef FAUCON en lettres capitales de sinople[4]

Économie

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
mars 2001 mars 2008 Louis Hatier -
mars 2008 Patrice Bague[5] -

Démographie

Évolution démographique
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
530 483 519 444 504 559 542 515 458
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
458 445 414 408 392 417 443 408 359
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
327 291 286 242 214 191 180 162 174
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 - -
144 153 128 113 199 208 296[6] - -
Population sans doubles comptes de 1962 à 1999 ; population municipale en 2006
Sources : INSEE[7], EHESS[8]
Courbe d'évolution démographique de Faucon-de-Barcelonnette depuis 1793

Lieux et monuments

L’église paroissiale, placée sous le vocable de Saint-Étienne et sous le patronage de l’Assomption de la Vierge, est construite pour la première fois au XIe siècle : ses collatéraux mêlent moellons et pierre de taille. Entre les collatéraux et la nef, les arcades sont en plein cintre. Assez exceptionnellement dans le style roman alpin, le mur nord est percé de quatre baies très étroites, qui s’apparentent à des meurtrières. Son abside est en cul-de-four[9]. Le clocher est isolé au milieu du village, et est percé de baies triples, sur le même mode des baies géminées, mais avec deux colonnes. Enfin, le clocher est surmonté d’un campanile octogonal ouvert par huit baies en plein cintre ; de style roman, elle doit être une reconstruction du XVIe siècle imitant le clocher précédant selon Raymond Collier[10]. Selon la DRAC, les 20 premiers mètres sont gallo-romains : la tour servait à faire des signaux. Elle est ensuite incorporée au couvent des Bénédictins, qui la transforment en clocher en ajoutant le campanile et une flèche de charpente, en pierre depuis 1858[11].

L’église abrite un couvercle de sarcophage de pierre, taillé en forme de toit. D’époque gallo-romaine, il aurait été réutilisé pour le tombeau de saint Jean de Matha. Il est classé[12].

Sur l’église, un cadran solaire savant date de 1878 et porte la légende « Hac rite utendo extremam para faustam » (en latin En utilisant comme il convient l’heure présente, prépare-toi une fin heureuse). Il porte les coordonnées du lieu, l’écart avec l’heure de Paris, l’altitude. Surtout, ses couleurs mêlent le bleu et le violet, ce qui est rare[13].

Le couvent Saint-Jean-de-Matha des Trinitaires, fondé en 1675 par des moines déchaussés de la Sainte-Trinité de la rédemption des esclaves. Il a conservé son cloître, dont les fenêtres donnent sur le cimetière[14].

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Sources

Notes et références

  1. a  et b Michel de La Torre, Alpes-de-Haute-Provence : le guide complet des 200 communes, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », Paris, 1989, Relié, 72 (non-paginé) p. (ISBN 2-7399-5004-7) 
  2. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, Genève : Librairie Droz, 1990. Collection Publications romanes et françaises, volume CVCIII. Volume II : Formations non-romanes ; formations dialectales § 14655, p 840
  3. Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, 1986, 559 p., p 10
  4. Louis de Bresc Armorial des communes de Provence 1866. Réédition - Marcel Petit CPM - Raphèle-lès-Arles 1994
  5. Site de la préfecture des AHP
  6. INSEE, Population municipale au 1er janvier 2006, consulté le 11 janvier 2009
  7. Faucon-de-Barcelonnette sur le site de l’INSEE
  8. EHESS, notice communale de Faucon-de-Barcelonnette sur la base de données Cassini, consultée le 25 juillet 2009
  9. Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, 1986, 559 p., p 62-63
  10. Raymond Collier, op. cit., p 193-194 et 225-226
  11. Arrêté du 22 juillet 1913, notice de la Base Mérimée, consultée le 9 novembre 2008
  12. Arrêté du 14 novembre 1992, notice de la Base Palissy, consultée le 9 novembre 2008
  13. Jean-Marie Homet et Franck Rozet, Cadrans solaires des Alpes-de-Haute-Provence, Édisud, Aix-en-Provence, 2002, ISBN 2-7449-0309-4, p 68-69
  14. Raymond Collier, op. cit., p 236
  • Portail de la Provence-Alpes-Côte d’Azur Portail de la Provence-Alpes-Côte d’Azur
  • Portail des communes de France Portail des communes de France
Ce document provient de « Faucon-de-Barcelonnette ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Faucon-De-Barcelonnette de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Faucon-de-barcelonnette — Panorama de Montagne et Église Détail Adm …   Wikipédia en Français

  • Faucon-de-Barcelonnette — Saltar a navegación, búsqueda Faucon de Barcelonnette País …   Wikipedia Español

  • Faucon-de-Barcelonnette — 44° 23′ 41″ N 6° 40′ 44″ E / 44.3947222222, 6.67888888889 …   Wikipédia en Français

  • Faucon-de-Barcelonnette — Communefra nomcommune= Faucon de Barcelonnette région=Provence Alpes Côte d Azur département=Alpes de Haute Provence arrondissement=Barcelonnette canton=Barcelonnette insee=04086 cp=04400 maire=Patrice Bague mandat=2008 2014 intercomm=Vallée de l …   Wikipedia

  • Faucon-sur-Ubaye — Faucon de Barcelonnette Faucon de Barcelonnette Panorama de Montagne et Église Détail Adm …   Wikipédia en Français

  • Barcelonnette — Barcelonnette …   Deutsch Wikipedia

  • Faucon (Homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Faucon (Begriffsklärung) — Faucon ist der Name folgender Gemeinden in Frankreich: Faucon im Département Vaucluse Faucon de Barcelonnette im Département Alpes de Haute Provence Faucon du Caire im Département Alpes de Haute Provence Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur …   Deutsch Wikipedia

  • Barcelonnette — 44° 23′ 12″ N 6° 39′ 11″ E / 44.3866666667, 6.65305555556 …   Wikipédia en Français

  • Faucon-du-Caire — Pour les articles homonymes, voir Faucon (homonymie). 44° 23′ 53″ N 6° 05′ 31″ E …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.