Saint-Martin-de-Bromes


Saint-Martin-de-Bromes

Saint-Martin-de-Brômes

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Martin.
Saint-Martin-de-Brômes
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-de-Haute-Provence
Arrondissement Digne-les-Bains
Canton Valensole
Code Insee abr. 04189
Code postal 04800
Maire
Mandat en cours
Jean-Christophe Petrigny
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes Luberon Durance Verdon

Pays de Haute-Provence

Démographie
Population 458 hab. (2006)
Densité 22 hab./km²
Géographie
Coordonnées 43° 46′ 15″ Nord
       5° 56′ 46″ Est
/ 43.7708333333, 5.94611111111
Altitudes mini. 307 m — maxi. 588 m
Superficie 21,09 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Saint-Martin-de-Brômes (Sant-Martin en occitan provençal) est une commune française, située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Saint-Martinois.

Sommaire

Géographie

La commune est traversée par le Colostre : son confluent avec le Verdon est un site inscrit.

Le village est à une altitude de 358 m[1].

La commune est accessible par la route départementale (RD) 952.

Communes voisines[2]

Rose des vents Valensole Rose des vents
Gréoux-les-Bains N Allemagne-en-Provence
O    Saint-Martin-de-Brômes    E
S
Saint-Julien-le-Montagnier Esparron-de-Verdon
Enclave: {{{enclave}}}

Économie

Histoire

L'oppidum de Buffe-Arnaud, celto-ligure et fouillé en 1992[3], lors de travaux sur la RD 952, est la plus ancienne agglomération présente sur le territoire de la commune. Il est situé au confluent du Colostre et du Verdon : les escarpements formés par ces rivières le défendent sur trois côtés, un mur de pierres liées à la terre sur le dernier. Il est occupé du VIe siècle av. J.-C. au milieu du Ve siècle. De 450 environ av. J.-C. jusqu’en 225, l’oppidum ne livre plus de traces d’occupation ; il est ensuite à nouveau habité au IIIe siècle av. J.-C. jusqu'à la conquête romaine, à la fin du IIe siècle av. J.-C. Une tour-porche montre que l'oppidum était sous l'influence des colonies grecques de la côte. Il a été assiégé par les Romains en 124 av. J.-C.[4]. Un autre oppidum se trouvait en vis-à-vis de celui-ci, au Bas-Défends, mais n'a été que rapidement fouillé en 1996.

La commune a livré des vestiges de l’occupation romaine : tombes et sarcophages de plomb exposés au musée (début du IVe siècle), arènes, milliaire de Carus.

L’abbaye Saint-Victor de Marseille possédait un prieuré et deux fiefs, à Saint-Martin et à Brômes, et y était représenté par plusieurs seigneurs. Les Castellane y sont seigneurs de 1227 à 1673[5].

Durant la Révolution, la commune compte une société patriotique, créée après la fin de 1792[6]. Pour suivre le décret de la Convention du 25 vendémiaire an II invitant les communes ayant des noms pouvant rappeler les souvenirs de la royauté, de la féodalité ou des superstitions, à les remplacer par d'autres dénominations, la commune change de nom pour Brômes[7].

Toponymie

Le nom du village apparaît pour la première fois en 1042 (ecclesiam. de Brumeç), puis vers 1064-1079, sous le nom de Sancti Martini de Bromezes, forme occitane du nom de saint Martin de Tours, qui a été francisée par la suite[8],[9].

Héraldique

CoA fr Saint-Martin-de-Brômes 04.svg

Blasonnement :
coupé : au premier de gueules à la fasce d'or, au second d'or à l'écureuil d'azur.[10]

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
mars 1981 mars 1995 René Burle
mars 1995 mars 2007 Serge Harivel
mars 2007 réélu en 2008[11] Jean-Christophe Petrigny

Démographie

Évolution démographique
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
499 lacune 511 501 541 540 500 526 507
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
501 476 463 449 454 431 403 392 406
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
391 417 334 264 271 245 202 229 184
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 - -
167 222 217 244 339 403 458[12] - -
Population sans doubles comptes de 1962 à 1999 ; population municipale en 2006
Sources : INSEE[13], EHESS[14]
Courbe d'évolution démographique de Saint-Martin-de-Brômes depuis 1793

Lieux et monuments

La tour de l’Horloge ou des Templiers (qui n’a rien à voir avec l’ordre du Temple) est un donjon des Castellane, de 24,5 m de haut, doté de machicoulis, qui protégeait aussi le village. Construit au XIIIe ou au XIVe siècle, il a ensuite servi de pigeonnier[15],[16]. Elle est classée monument historique[17].

Une maison de la rue principale possède une baie géminée du XIVe siècle, dont les chapiteaux sont sculptés de feuillages très découpés[18]. D’autres maisons de la même rue datent du XVe ou du XVIe siècles[19].

Le pont sur l’affluent du Colostre, à 1,5 km du village en direction d’Allemagne, en contrehaut de la RD 952, est construit après 1650, voire au XVIIIe siècle. Il est constitué d’une arche en plein cintre. Ses arcs de tête sont doublés par des arcs en pierres taillées de façon plus fruste[20].

L’église paroissiale Saint-Martin, assez trapue, est un ancien prieuré de l’abbaye Saint-Victor de Marseille. La nef à trois travées voûtée en berceau et l’abside, datent du début du XIIe siècle. Au XVIe siècle, elle est agrandie d'un collatéral sud au XIVe siècle (sous croisée d'ogives), puis d'une chapelle au Nord et d'un clocher à sommet pyramidal au XVe ou au XVIe siècle[21],[22]. Le bâtiment est classé monument historique[23]. Les tableaux, dus à un artiste local, Esprit Gibelin, qui les a peint entre 1890 et 1897, sont classés monuments historiques au titre objet[24][25].

Le musée archéologique (depuis 1972[26]) recèle deux tombeaux dont un comprenait un sarcophage de plomb, mis au jour en 1972 lors des travaux sur la RD 952, et datant de la première moitié du IVe siècle[27]

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Articles de Wikipédia

Liens externes

Sources

Notes

  1. Michel de La Torre, Alpes-de-Haute-Provence : le guide complet des 200 communes, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », Paris, 1989, Relié, 72 (non-paginé) p. (ISBN 2-7399-5004-7) 
  2. IGN, Géoportail, consultation à l’échelle Ville + 1/4, le 12 décembre 2008
  3. Laurence Mombel, « Saint-Martin-de-Brômes : un patrimoine à découvrir », in verdon : ivern 2000-2001 no 4, p 37
  4. Laurence Mombel, p 39-41
  5. Laurence Mombel, p 44
  6. Patrice Alphand, « Les Sociétés populaires», La Révolution dans les Basses-Alpes, Annales de Haute-Provence, bulletin de la société scientifique et littéraire des Alpes-de-Haute-Provence, no 307, 1er trimestre 1989, 108e année, p 296-298
  7. Jean-Bernard Lacroix, « Naissance du département », in La Révolution dans les Basses-Alpes, Annales de Haute-Provence, bulletin de la société scientifique et littéraire des Alpes-de-Haute-Provence, no 307, 1er trimestre 1989, 108e année, p 113
  8. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, Genève : Librairie Droz, 1990. Collection Publications romanes et françaises, volume CVCIII. Volume III : Formations dialectales (suite) ; formations françaises, § 28474, p 1627
  9. Laurence Mombel, p 36
  10. Louis de Bresc Armorial des communes de Provence 1866. Réédition - Marcel Petit CPM - Raphèle-lès-Arles 1994
  11. Site de la préfecture des AHP
  12. INSEE, Population municipale au 1er janvier 2006, consulté le 11 janvier 2009
  13. Saint-Martin-de-Brômes sur le site de l'Insee
  14. EHESS, notice communale de Saint-Martin-de-Brômes sur la base de données Cassini, consultée le 31 juillet 2009
  15. Laurence Mombel, p 44
  16. Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, 1986, 559 p., p 309
  17. Arrêté du 11 janvier 1921, notice de la Base Mérimée, consultée le 12 décembre 2008
  18. Raymond Collier, op. cit., p 355
  19. Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, 1986, 559 p., p 359
  20. Notice qui lui est consacrée par Guy Barruol in Guy Barruol, Philippe Autran et Jacqueline Ursch, D'une rive à l'autre : les ponts de Haute-Provence de l’Antiquité à nos jours, Les Alpes de Lumière no 153, Forcalquier 2006, p 112
  21. Laurence Mombel, p 42
  22. Raymond Collier, op. cit., p 67
  23. Arrêté du 4 juin 1993, notice de la Base Mérimée, consultée le 12 décembre 2008
  24. notice de la Base Palissy, consultée le 12 décembre 2008
  25. Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, 1986, 559 p., p 488
  26. Géraldine Bérard, Carte archéologique des Alpes-de-Haute-Provence, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris, 1997, p 58
  27. Laurence Mombel, p 38
  • Portail de la Provence-Alpes-Côte d’Azur Portail de la Provence-Alpes-Côte d’Azur
  • Portail des communes de France Portail des communes de France
Ce document provient de « Saint-Martin-de-Br%C3%B4mes ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saint-Martin-de-Bromes de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Saint-martin-de-brômes — Pour les articles homonymes, voir Saint Martin. Saint Martin de Brômes Détail …   Wikipédia en Français

  • Saint-Martin-de-Brômes — Saltar a navegación, búsqueda Saint Martin de Brômes Escudo …   Wikipedia Español

  • Saint-Martin-de-Brômes — Pour les articles homonymes, voir Saint Martin. 43° 46′ 15″ N 5° 56′ 46″ E …   Wikipédia en Français

  • Saint-Martin-de-Brômes — Infobox Commune de France nomcommune=Saint Martin de Brômes région=Provence Alpes Côte d Azur département=Alpes de Haute Provence arrondissement=Digne les Bains canton=Valensole insee=04189 cp=04800 maire=Serge Harivel mandat=2001 2008… …   Wikipedia

  • Tour de l'horloge de Saint-Martin-de-Brômes — Pour les articles homonymes, voir Tour de l Horloge (homonymie). Tour de l horloge de Saint Martin de Brômes …   Wikipédia en Français

  • Saint-Martin — oder St Martin steht für den Familiennamen von Albert Frédéric Saint Martin (1865–1947), kanadischer Sozialaktivist und militanter Sozialist Jacques Donnedieu de Saint Martin, französischer Staatsphilosoph Léonce de Saint Martin, französischer… …   Deutsch Wikipedia

  • Saint-Martin-des-Champs — Saint Martin ist der Familienname von Jacques Donnedieu de Saint Martin, französischer Staatsphilosoph Léonce de Saint Martin, französischer Komponist Louis Claude de Saint Martin (1743 1803), französischer Philosoph (Martinismus) Louis Vivien de …   Deutsch Wikipedia

  • Saint Martin — ist der Familienname von Jacques Donnedieu de Saint Martin, französischer Staatsphilosoph Léonce de Saint Martin, französischer Komponist Louis Claude de Saint Martin (1743 1803), französischer Philosoph (Martinismus) Louis Vivien de Saint Martin …   Deutsch Wikipedia

  • Saint-martin — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour l’article homonyme, voir Saint Martin (homonymie).  Sommaire 1 …   Wikipédia en Français

  • Saint-Martin — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour l’article homonyme, voir Saint Martin (homonymie).  Saint Martin (ou St. Martin) ou Saint Martin peut se référer à : Sommaire …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.