Puimoisson


Puimoisson

43° 51′ 49″ N 6° 07′ 40″ E / 43.8636111111, 6.12777777778

Puimoisson
L’église
L’église
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-de-Haute-Provence
Arrondissement Digne-les-Bains
Canton Riez
Code commune 04157
Code postal 04410
Maire
Mandat en cours
Robert Biglia
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes Luberon Durance Verdon

Pays de Haute-Provence

Démographie
Population 677 hab. (2007)
Densité 19 hab./km²
Gentilé Puimoissonnais
Géographie
Coordonnées 43° 51′ 49″ Nord
       6° 07′ 40″ Est
/ 43.8636111111, 6.12777777778
Altitudes mini. 567 m — maxi. 781 m
Superficie 35,44 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Puimoisson est une commune française, située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Puimoissonnais.

Sommaire

Géographie

Le village est situé sur le plateau de Valensole, à 698 m d’altitude[1]. Plusieurs rues du village sont en escalier. La place centrale s'étend sur un hectare, et est ombragée de micocouliers. La commune est membre du Parc naturel régional du Verdon.

Hydrographie

Puimoisson est arrosé par le Colostre[2], rivière de 36,3 Km affluent du Verdon.

Économie

Puimoisson vit essentiellement de l'agriculture, notamment des céréales, de la lavande, de la truffe et du miel. Une coopérative céréalière est construite en 1984[3]. La distillerie de la lavande, qui vend sa production dans une boutique, dépend elle aussi d’une coopérative[4].

Histoire

Le sol de Puimoisson a livré plusieurs vestiges de l’époque gallo-romaine : une nécropole au Pas de Laval[5], une villa romaine au pas de Saint-Jacques.

Une motte castrale est construite au XIe siècle sur la colline Notre-Dame[6], mais la localité n’apparaît pour la première fois dans les chartes qu'en 1093 (Pogium muxonis)[1]. Au XIIe siècle, l’ordre des Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem construit une commanderie ; en échangeant une église proche de Valence contre le prieuré Saint-Apollinaire, en 1233, il devient seul seigneur de Puimoisson[7].

Durant les guerres de religion, la ville est attaquée par les protestants en 1574[8] ; au printemps 1585, ce sont les ligueurs qui tentent un coup de main sur la ville, sans succès[9].

La société patriotique de la commune fait partie des 21 premières créées dans les Basses-Alpes, avant juin 1792[10]. Elle comptait 276 adhérents en 1793, soit les trois quart de la population masculine[11] et se nommait Société révolutionnaire[12]. Le château de l’ordre de Malte, qui comptait huit tours, est vendu aux enchères, puis démoli, créant une vaste place en ville[13]. Enfin, Puimoisson est brièvement chef-lieu de canton pendant la Révolution, avant d’être rattaché à celui de Riez[14].

Toponymie

Le nom du village, tel qu’il apparaît la première fois en 1093 (Podium Muxone), semble issu du bas-latin podium, désignant une colline, et d’un nom propre romain, Muscio[15].

Héraldique

Blason Puimoisson.svg

Blasonnement :
De gueules à une croix écartelée d'argent et de sinople[16].

Administration

Intercommunalité

Puimoisson fait partie de la Communauté de communes Luberon Durance Verdon.


Cette intercommunalité est composée des communes suivantes :

Allemagne-en-Provence, Brunet, Esparron-de-Verdon, Gréoux-les-Bains, Manosque, Montagnac-Montpezat, Montfuron, Puimoisson, Quinson, Saint-Laurent-du-Verdon, Saint-Martin-de-Brômes, Valensole et Vinon-sur-Verdon

Municipalité

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
mars 2001 mars 2008 Jean Chignola    
mars 2008   Robert Biglia[17] DVD  

Enseignement

La commune est dotée d’une école primaire[18].

Démographie

Évolution démographique
Années 1471 1765 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846
Population 79 feux 412 1527 1600 1386 1303 1357 1312 1178 1185
Années 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 1161 1114 1164 1164 1160 1050 1041 975 908 903
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
Population 802 790 792 664 625 600 560 583 522 473
Années 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 - - -
Population 508 491 511 511 551 660[19] 677[20] - - -
Notes, sources, ... Population sans doubles comptes de 1962 à 1999 ; population municipale depuis 2006
Sources : Baratier, Duby & Hildesheimer pour l’Ancien Régime[21] ; Insee[22], EHESS[14] pour les chiffres issus des recensements légaux
Courbe d'évolution démographique de Puimoisson depuis 1793

Lieux et monuments

Il subsiste deux portes de l’enceinte médiévale, l’une avec deux arcs et une voûte en arc brisé, des XIIIe/XIVe siècles, l’autre avec un arc brisé à l’extérieur, et une voûte en berceau, du XVe siècle[23].

  • Château du Pas-de-Laval
  • Commanderie des Hospitaliers
  • Chapelle Notre-Dame de Bellevue

Art religieux

L’église paroissiale, placée sous le vocable de saint Michel, est de style gothique, son portail relevant du gothique flamboyant[24], construite au XVIe siècle. L’ornementation de l’arc triomphal (chevrons et esses) date de l’époque de construction[25]. Elle est inscrite comme monument historique par la DRAC, qui la date des XIVe et XVe siècles[26].

L’oratoire Saint-Michel, au sommet du Pas-de-Laval, est construit après l’épidémie de peste de 1631. Il a été déplacé en 1797[27].

Chapelle Saint-Apollinaire

La chapelle fortifiée Saint-Apollinaire date du milieu du Bas Moyen Âge : XIIe siècle selon Raymond Collier, fin du XIIIe siècle selon M. J. Thirion, XIIe et XIIIe siècle selon la DRAC[7]. Elle est construite comme chapelle d’un prieuré de l’abbaye de Saint-Thiers-de-Saou, qui l’échange avec les Hospitaliers de Saint-Jean en 1233. La chapelle est endommagée par les huguenots en 1574. Elle est alors abandonnée, avant d’être intégrée à une ferme au XXe siècle[7].

Simple chapelle, elle possède une nef en berceau, sans collatéral ni bas-côté ; sur le mur nord, trois enfeux sont pratiqués dans le mur, sous des voûtes en berceau. Des contreforts la soutiennent aux angles. Ses murs sont épais d'1,6 m ; un escalier donne accès à la terrasse[7]. La nef est longue de 16 m, large de 3,95 m, haute de 10,8[28]. Son chevet plat, probablement en lien avec sa vocation défensive, est aveugle[29]. Ses consoles sont sculptées de visages grotesques[30]. Elle est classée monument historique[31]. Ses abords sont plantés d’arbres, et le site est inscrit.

Vie locale

Culte

Environnement

Sports

Santé

Transports en communs

La ville de Puimoisson est désservit par la ligne de bus entre Riez et Digne-les-Bains[32]. Une connexion est faite à Digne-les-Bains avec la gare routière.

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Articles de Wikipédia

Liens externes

Sources

Bibliographie

  • Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p.
  • Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969

Notes

  1. a et b Michel de La Torre, Alpes-de-Haute-Provence : le guide complet des 200 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », 1989, Relié, 72 (non-paginé) p. (ISBN 2-7399-5004-7) 
  2. Fiche du Colostre sur le site du SANDRE
  3. notice de la Base Mérimée, consultée le 2 décembre 2008
  4. notice de la Base Mérimée, consultée le 2 décembre 2008
  5. Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p., p 20
  6. Parc naturel du Luberon, Autour de l’An Mil en pays de Forcalquier, catalogue d’exposition, 2007, p 31
  7. a, b, c et d Raymond Collier, op. cit., p 99
  8. Jacques Cru, Histoire des Gorges du Verdon jusqu’à la Révolution, co-édition Édisud et Parc naturel régional du Verdon, 2001, ISBN : 2-7449-0139-3, p 200
  9. Jacques Cru, op. cit., p 202
  10. Patrice Alphand, « Les Sociétés populaires», La Révolution dans les Basses-Alpes, Annales de Haute-Provence, bulletin de la société scientifique et littéraire des Alpes-de-Haute-Provence, no 307, 1er trimestre 1989, 108e année, p 296-297
  11. Alphand, p 320
  12. Pierre Girardot, « Diversité, unité et prolongement de la Révolution dans les Basses-Alpes », La Révolution dans les Basses-Alpes, Annales de Haute-Provence, bulletin de la société scientifique et littéraire des Alpes-de-Haute-Provence, no 307, 1er trimestre 1989, 108e année, p 148
  13. Raymond Collier, op. cit., p 244
  14. a et b EHESS, notice communale de Puimoisson de la base de données Cassini, consultée le 28 juillet 2009
  15. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, Genève : Librairie Droz, 1990. Collection Publications romanes et françaises, volume CVCIII. Volume I : Formations préceltiques, celtiques, romanes, § 11616, p 688
  16. Banque du Blason
  17. Site de la préfecture des AHP
  18. Inspection académique des Alpes-de-Haute-Provence, Liste des écoles de la circonscription de Manosque, publiée le 27 avril 2010, consultée le 31 octobre 2010
  19. Insee, Population municipale au 1er janvier 2006, consulté le 11 janvier 2009
  20. Insee, Historique des populations par commune depuis le recensement de 1962 (fichier Excel), mis à jour en 2010, consulté le 21 juillet 2010
  21. Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969, p. 191
  22. Puimoisson sur le site de l'Insee
  23. Raymond Collier, op. cit., p 307
  24. Raymond Collier, op. cit., p 157 et 159
  25. Raymond Collier, op. cit., p 485
  26. Arrêté du 15 mai 1926, notice de la Base Mérimée, consultée le 2 décembre 2008
  27. Raymond Collier, op. cit., p 449
  28. Raymond Collier, op. cit., p 100
  29. Raymond Collier, op. cit., p 76
  30. Raymond Collier, op. cit., p 460
  31. Arrêté du 2 juin 1976, notice de la Base Mérimée, consultée le 2 décembre 2008
  32. horaires de bs Riez-Dignes les Bains

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Puimoisson de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Puimoisson — Saltar a navegación, búsqueda Puimoisson País …   Wikipedia Español

  • Puimoisson — Infobox Commune de France nomcommune=Puimoisson région=Provence Alpes Côte d Azur département=Alpes de Haute Provence arrondissement=Digne les Bains canton=Riez insee=04157 cp=04410 maire=Jean Chignola mandat=2001 2008 intercomm=… …   Wikipedia

  • Aérodrome de Puimoisson — Puimoisson Code AITA Code OACI LFTP Localisation Pays …   Wikipédia en Français

  • Église Saint-Michel de Puimoisson — Présentation Nom local Église Saint Michel Type église paroissiale Rattaché à …   Wikipédia en Français

  • Riez — 43° 49′ 08″ N 6° 05′ 37″ E / 43.8188888889, 6.09361111111 …   Wikipédia en Français

  • Liste des monuments historiques des Alpes-de-Haute-Provence — Cet article recense les monuments historiques des Alpes de Haute Provence, en France. Sommaire 1 Statistiques 2 Liste 3 Annexes 3.1 Liens internes …   Wikipédia en Français

  • Allemagne-en-Provence — Pour les articles homonymes, voir Allemagne (homonymie). 43° 46′ 59″ N 6° 00′ 28″ E …   Wikipédia en Français

  • Brunet (Alpes-de-Haute-Provence) — Pour les articles homonymes, voir Brunet. 43° 53′ 32″ N 6° 01′ 52″ E …   Wikipédia en Français

  • Esparron-de-Verdon — 43° 44′ 23″ N 5° 58′ 20″ E / 43.7397222222, 5.97222222222 …   Wikipédia en Français

  • Montagnac-Montpezat — Pour les articles homonymes, voir Montagnac et Montpezat. 43° 46′ 49″ N 6° 05′ 46″ …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.