La Garde (Alpes-de-Haute-Provence)


La Garde (Alpes-de-Haute-Provence)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lagarde et La Garde.

43° 49′ 51″ N 6° 33′ 29″ E / 43.8308333333, 6.55805555556

La Garde
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-de-Haute-Provence
Arrondissement Castellane
Canton Castellane
Code commune 04092
Code postal 04120
Maire
Mandat en cours
Henri Belisaire
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Moyen Verdon
Démographie
Population 89 hab. (2008)
Densité 5,4 hab./km²
Géographie
Coordonnées 43° 49′ 51″ Nord
       6° 33′ 29″ Est
/ 43.8308333333, 6.55805555556
Altitudes mini. 777 m — maxi. 1894 m
Superficie 16,63 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

La Garde est une commune française, située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Gardois.

Sommaire

Histoire

Dans l’Antiquité, le peuple installé dans sur le territoire de la Garde à l’arrivée des Romains est celui des Suetrii[1].

La Garde jouait le rôle d’une place forte protégeant Castellane (la commune est située sur la route qui monte de Castellane au col de Luens, et au-delà vers Grasse et Draguignan). La seigneurie appartenait aux Castellane (XIIIe siècle), avant de passer aux Gassendi (XVIIe siècle), puis aux Périer au XVIIIe siècle[2].

Toponymie

La localité apparaît pour la première fois dans les textes vers 1200 (la Gareda). Ce nom dérive de l’occitan garda, lieu de guet[3].

Héraldique

Blason La Garde04.svg

Blasonnement :
D'azur à une tour d'argent, maçonnée de sable, sur une montagne de sinople.[4]

Économie

Des carrières de gypse sont exploitées sur la commune[5].

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
mars 2001 réélu en 2008[6] Henri Belisaire    

Démographie

Évolution démographique
Années 1315 1471 1765 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841
Population 38 feux 8 feux 274 438 237 286 281 266 285 285
Années 1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891
Population 278 252 222 208 235 236 246 237 238 218
Années 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 211 180 156 122 116 119 130 95 95 81
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 - -
Population 68 54 65 68 88 56 88[7] 89[8] - -
Notes, sources, ... Population sans doubles comptes de 1962 à 1999 ; population municipale depuis 2006
Sources : Baratier, Duby & Hildesheimer pour l’Ancien Régime[2] ; Institut national de la statistique et des études économiques[9], EHESS[10] pour les chiffres issus des recensements légaux
Courbe d'évolution démographique de La Garde depuis 1765

Géographie

Le village est situé à 900 m d’altitude[5].

Communes limitrophes[11]

Rose des vents Demandolx Rose des vents
Castellane N Peyroules
O    La Garde    E
S
Châteauvieux

Lieux et monuments

L’église Notre-Dame-des-Ormeaux est un agrandissement d’une église plus ancienne (XIIIe siècle) : les deux travées centrales ont été conservées, la première modifiée, la dernière ajoutée, avec l’abside. Les raccords sont assez grossiers[12].

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Articles de Wikipédia

Liens externes

N85   Route nationale 85   Drapeau de la France
Direction Méditerranée
Col de Luens
La Garde (Alpes-de-Haute-Provence) Direction Grenoble
Pont du Roc


Sources

Bibliographie

  • Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p.
  • Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969

Notes

  1. Raymond Boyer et Guy Barruol, carte 12 « Peuples et habitats de l’époque pré-romaine », in Baratier, Duby & Hildesheimer, Atlas historique de la Provence, et commentaire
  2. a et b Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969, p. 176
  3. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, Genève : Librairie Droz, 1990. Collection Publications romanes et françaises, volume CVCIII. Volume III : Formations dialectales (suite) ; formations françaises § 26758, p 1473
  4. Louis de Bresc, Armorial des communes de Provence, 1866. Réédition : Marcel Petit CPM, Raphèle-lès-Arles, 1994
  5. a, b, c et d Michel de La Torre, Alpes-de-Haute-Provence : le guide complet des 200 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », 1989, Relié, 72 (non-paginé) p. (ISBN 2-7399-5004-7) 
  6. Site de la préfecture des AHP
  7. Insee, Population municipale au 1er janvier 2006, consulté le 11 janvier 2009
  8. Insee, Historique des populations par commune depuis le recensement de 1962 (fichier Excel), mis à jour en 2010, consulté le 21 juillet 2010
  9. La Garde sur le site de l'Insee
  10. EHESS, notice communale de La Garde sur le site Cassini, consultée le 19 juillet 2009
  11. Magazine Conseil général, juillet-août 2008, p 7
  12. Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p., p 115

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article La Garde (Alpes-de-Haute-Provence) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.