Champtercier


Champtercier

44° 05′ 46″ N 6° 09′ 51″ E / 44.0961111111, 6.16416666667

Champtercier
Vue de Champtercier
Vue de Champtercier
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-de-Haute-Provence
Arrondissement Digne-les-Bains
Canton Digne-les-Bains-Ouest
Code commune 04047
Code postal 04660
Maire
Mandat en cours
Régine Ailhaud-Blanc
2008-2014
Intercommunalité Pays Dignois
Démographie
Population 799 hab. (2008)
Densité 44 hab./km²
Géographie
Coordonnées 44° 05′ 46″ Nord
       6° 09′ 51″ Est
/ 44.0961111111, 6.16416666667
Altitudes mini. 587 m — maxi. 1140 m
Superficie 18,31 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Champtercier est une commune française, située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Champterciens.

Sommaire

Géographie

Le village est situé à 700 m d’altitude[1]. Le territoire de la commune est traversé par les Duyes.

Le point culminant est le pic d’Oise (1140 m).

Histoire

Le fief appartenait aux comtes de Provence jusqu’à son don par la reine Jeanne aux Beaufort[1]. La seigneurie devient la baronnie d’Oise (nom du village, alors situé sur la montagne d’Oise[2]. Le fief et la communauté de la Tour-Lauze, est complètement dépeuplée par la crise du XIVe siècle (Peste noire et guerre de Cent Ans) et annexée par celle d’Oise au XVe siècle[3].

Le 22 janvier 1550, Charles Hardouin, de Tarascon, seigneur de Champtercier (Campotercerio) au diocèse de Digne, en fit donation à son petit-neveu Jean de Saint Martin, docteur ès droits, à l'occasion de son futur mariage avec Madeleine de Rascas.

Son fils Charles de Saint Martin, d'Arles, vendit Champtercier le 6 août 1611 à son gendre Esprit de Clapiers, déjà seigneur de Collongue, Venel, et Pierrefeu. En souvenir de ce fief, la famille de Saint Martin baptisa du nom de Champtercier une terre qu'elle possédait dans le Plan du Bourg, en Camargue[4].

Le village subit les troubles de la Ligue catholique (1590).

En 1681, un sarcophage de plomb a été découvert sur la commune[5].

Durant la Révolution, la commune compte une société patriotique, créée après la fin de 1792[6]. La commune est également brièvement chef-lieu de canton à cette époque[7].

Toponymie

La localité apparaît pour la première fois dans les textes en 1351 (Campotercerio). Le nom est formé de deux termes occitans, campo et tercerio (le troisième), et peut signifier soit le troisième champ (Ernest Nègre ne précise pas quels seraient les premier et deuxième), ou une terre appartenant en coseigneurie à trois personnes[8].

Héraldique

Blason Champtercier.svg

Blasonnement :
D'azur à une croix d'argent, cantonnée de quatre fleurs de lys d'or.[9]

Économie

Administration

Municipalité

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
mars 2001 mars 2008 Edmond Esmiol UMP  
mars 2008   Régine Ailhaud-Blanc[10]    

Enseignement

La commune est dotée de deux établissements d’enseignement :

  • une école primaire[11] ;
  • l’institut thérapeutique éducatif et pédagogique[12].

Démographie

Évolution démographique
Années 1315 1471 1765 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841
Population 94 feux 46 feux 497 459 lacune 449 418 406 406 420
Années 1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891
Population 395 383 367 344 338 345 352 336 327 296
Années 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 286 283 290 238 197 188 195 176 166 170
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 - -
Population 154 163 285 363 527 693 774[13] 785[14] - -
Notes, sources, ... Population sans doubles comptes de 1962 à 1999 ; population municipale en 2006
Sources : Baratier, Duby & Hildesheimer pour l’Ancien Régime[2] ; Insee[15], EHESS[7] pour les chiffres issus des recensements légaux
Courbe d'évolution démographique de Champtercier depuis 1793

Lieux et monuments

Photographie de Champtercier

La mairie conserve un chaudron de cuivre du XVIIe ou du XVIIIe siècles, qui servait à cuire les fèves distribuées à la population le jour de la Pentecôte. Il est classé monument historique au titre objet[16].

L’église Notre-Dame-de-l’Assomption a été touchée par le tremblement de terre de 1887, qui la rendait inutilisable. Elle fut reconstruite en 1889-1893. Sa nef est plafonnée, et n’a pas de décor architectural. La façade est percée d’un œil-de-bœuf. Le clocher (tour carrée) est probablement contemporain de l’église ancienne XVIIe siècle : il est construit contre le chœur[17]. Le tableau de la Sainte Famille, et son cadre en bois sculpté, datés d’entre 1600 et 1650, sont classés au titre objet[18], comme la croix de procession, du XVIIIe siècle[19].

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Articles de Wikipédia

Liens externes

Sources

Bibliographie

  • Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p.
  • Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969

Notes

  1. a et b Michel de La Torre, Alpes-de-Haute-Provence : le guide complet des 200 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », 1989, Relié, 72 (non-paginé) p. (ISBN 2-7399-5004-7) 
  2. a et b Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969, p. 170
  3. Baratier, Duby & Hildesheimer, op. cit., p. 203
  4. Baron du Roure, Généalogie de la Maison de Saint-Martin, seigneurs de Champtercier et la Motte, 1906, Honoré Champion, p. 11-14
  5. Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p., p 22
  6. Patrice Alphand, « Les Sociétés populaires», La Révolution dans les Basses-Alpes, Annales de Haute-Provence, bulletin de la société scientifique et littéraire des Alpes-de-Haute-Provence, no 307, 1er trimestre 1989, 108e année, p 296-298
  7. a et b EHESS, notice communale de Champtercier sur la base de données Cassini, consultée le 24 juillet 2009
  8. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, Genève : Librairie Droz, 1990. Collection Publications romanes et françaises, volume CVCIII. Volume II : Formations non-romanes ; formations dialectales § 24291, p 1307
  9. Louis de Bresc Armorial des communes de Provence 1866. Réédition - Marcel Petit CPM - Raphèle-lès-Arles 1994
  10. Site de la préfecture des AHP
  11. Inspection académique des Alpes-de-Haute-Provence, Liste des écoles de la circonscription de Digne, publiée le 6 avril 2010, consultée le 31 octobre 2010
  12. Inspection académique des Alpes-de-Haute-Provence, Liste des structures spécialisées, publiée le 6 avril 2010, consultée le 31 octobre 2010
  13. Insee, Population municipale au 1er janvier 2006, consulté le 10 janvier 2009
  14. Insee, Historique des populations par commune depuis le recensement de 1962 (fichier Excel), mis à jour en 2010, consulté le 21 juillet 2010
  15. Champtercier sur le site de l'Insee
  16. Arrêté du 1er janvier 1952, Notice no PM04000072, sur la base Palissy, ministère de la Culture, consultée le 29 octobre 2008
  17. Raymond Collier, op. cit., p 390
  18. Arrêté du 21 avril 1975, Notice no PM04000068, sur la base Palissy, ministère de la Culture, consultée le 29 octobre 2008
  19. Arrêté du 21 avril 1975, Notice no PM04000067, sur la base Palissy, ministère de la Culture, consultée le 29 octobre 2008

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Champtercier de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Champtercier — Champtercier …   Wikipedia

  • Champtercier — Escudo …   Wikipedia Español

  • Шантерсье — Коммуна Шантерсье Champtercier Герб …   Википедия

  • Aiglun (Alpes-de-Haute-Provence) — Pour les articles homonymes, voir Aiglun. 44° 03′ 16″ N 6° 08′ 28″ E …   Wikipédia en Français

  • Digne-les-Bains — Pour les articles homonymes, voir Digne. 44° 05′ 36″ N 6° 14′ 11″ E …   Wikipédia en Français

  • Jean Gaspard Gassend — Pour les articles homonymes, voir Gassendi (homonymie). Jean Gaspard Gassend ou Gassendi[1], (né à Champtercier le 30 mai 1749 et mort à Paris le 23 octobre 1806) est un ecclésiastique et un parlementaire français sous la… …   Wikipédia en Français

  • Jean Gaspard Gassendi — Jean Gaspard Gassend Jean Gaspard Gassend ou Gassendi[1], (né à Champtercier ou Tartonne le 30 mai 1749 et mort à Paris le 23 octobre 1806) est un ecclésiastique et un parlementaire français sous la révolution. Il est le frère …   Wikipédia en Français

  • Armorial Des Communes Des Alpes-de-Haute-Provence — Cette page donne les armoiries (figures et blasonnements) des communes des Alpes de Haute Provence. Le département compte 200 communes, certaines issues de la fusion de deux communes ou plus ; il arrive que le nom actuel ne corresponde pas… …   Wikipédia en Français

  • Armorial des communes des Alpes-de-Haute-Provence — Cette page donne les armoiries (figures et blasonnements) des communes des Alpes de Haute Provence. Le département compte 200 communes, certaines issues de la fusion de deux communes ou plus ; il arrive que le nom actuel ne corresponde pas… …   Wikipédia en Français

  • Armorial des communes des alpes-de-haute-provence — Cette page donne les armoiries (figures et blasonnements) des communes des Alpes de Haute Provence. Le département compte 200 communes, certaines issues de la fusion de deux communes ou plus ; il arrive que le nom actuel ne corresponde pas… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.