Montclar (Alpes-de-Haute-Provence)


Montclar (Alpes-de-Haute-Provence)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Monclar.

44° 23′ 52″ N 6° 20′ 18″ E / 44.3977777778, 6.33833333333

Montclar
Église au Serre Nauzet
Église au Serre Nauzet
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-de-Haute-Provence
Arrondissement Digne-les-Bains
Canton Seyne
Code commune 04126
Code postal 04140
Maire
Mandat en cours
Henri Savornin
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Seyne
Démographie
Population 458 hab. (2008)
Densité 20 hab./km²
Gentilé Clarimontois
Géographie
Coordonnées 44° 23′ 52″ Nord
       6° 20′ 18″ Est
/ 44.3977777778, 6.33833333333
Altitudes mini. 1082 m — maxi. 2500 m
Superficie 23,38 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Montclar est une commune française, située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Montclarins.

Sommaire

Géographie

La commune est située dans la partie septentrionale de la vallée de la Blanche. Au nord, le col Saint-Jean permet de déboucher sur la vallée de l'Ubaye au niveau du Lac de Serre-Ponçon.

Il n'y a pas de village à proprement parler mais plusieurs hameaux : les Chapeliers, la Chapelle, Sous-la-Roche, les Allards, Serre-Nauzet, Risolet, Saint-Léger, Saint-Jean, les Piolles et Villette, ainsi que de nombreuses fermes.

La mairie se trouve à Serre-Nauzet, le hameau le plus central, alors que les commerces se trouvent essentiellement à la station de ski de St-Jean-Montclar.

Sommets et cols

Massif de Dormillouse, 2505 m.

  • col de Font-Sainte
  • col de Saint-Jean, 1330 m

Toponymie

La localité apparaît pour la première fois dans les textes en 1233 (castrum Montisclari). Ce nom est formé des mots occitans mont et clar, signifiant soit le mont clair, soit le mont distingué[1].

Économie

L'économie dépend du tourisme :

  • station de sports d'hiver de Saint-Jean-Montclar au col Saint-Jean
  • colonies de vacances
  • village vacances
  • centre équestre

Il y a une usine d'embouteillage d'eau de source (marque Montclar, qui est la propriété de Groupe Saint Amand).

Histoire

La localité apparaît pour la première fois dans les chartes en 1150[2]. Le castro Monteclaro du XIIIe siècle était le siège d’une baronnie[3].

Le village est assailli et pillé par les huguenots (guerres de religion), puis abandonné. Le marquis de Parelly pille également le village un siècle plus tard.

Durant la Révolution, la commune compte une société patriotique, créée après la fin de 1792[4]. Le seigneur, Jules Claude Louis de Ripert, est impliqué dans le complot de Sainte-Amaranthe et guillotiné en 1794, et le château vendu comme bien national[5].

Héraldique

Blason de Montclar

Blasonnement :
« de gueule à une montagne d'argent surmontée d'un soleil d'or »[6]

Administration

Municipalité

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
2001 réélu en 2008[7] Henri Savornin[8],[9] UMP conseiller général

Enseignement

La commune est dotée d’une école primaire[10].

Démographie

Évolution démographique
Années 1315 1471 1765 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841
Population 108 feux 45 feux 629 675 591 605 538 591 595 590
Années 1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891
Population 616 612 599 570 568 551 536 509 529 442
Années 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 419 386 345 379 354 307 303 304 282 268
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 - -
Population 229 204 220 258 327 399 454 454[11] - -
Notes, sources, ... Population sans doubles comptes de 1962 à 1999 ; population municipale depuis 2006
Sources : Baratier, Duby & Hildesheimer pour l’Ancien Régime[3] ; Insee[12], EHESS[13] pour les chiffres issus des recensements légaux
Courbe d'évolution démographique de Montclar depuis 1793

Lieux et monuments

Façade de la chapelle Saint-Léger

Le château de Montclar construit entre 1640 et 1660 (approximativement) a conservé des boiseries de style Louis XIV. Il est construit sur un plan rectangulaire, avec deux tours aux angles et couvertes de toits en poivrière polygonaux[14].

La commune, à l’habitat éclaté, compte de nombreuses chapelles et églises :

  • Saint-Léger[15] érigée à la fin du XIIIe siècle, elle possède une nef d’une seule travée, avec un chevet plat. Elle est restaurée en 1968-1969[16],
  • sur la colline de la Salette (avec horloge),
  • au lieu-dit La Chapelle,
  • à Villette[17], qui abrite le seul objet classé monument historique de la commune, une chasuble de lin et laine du XVIIe siècle, de facture assez simple[18],
  • aux Savoyes[19],
  • à Serre-Nauzet,
  • chapelle Saint-Jean-Baptiste, au col de Saint-Jean. La nef et le chœur sont voûtés en plein cintre[20],
  • église Saint-Michel (1645)
  • église Saint-Pierre (1555)

Les ruines de l’ancien village sont encore visibles.

  • Lac de Saint-Léger[21]
  • Batteries d'artillerie au sommet de Dormillouse

Personnalités liées à la commune

  • Ernest Margaillan, leader syndicaliste enseignant, est né à Montclar en 1904.
  • Henri Savornin, natif de la vallée, est maire de Montclar et conseiller général du canton de Seyne depuis 1959, soit plus d'un demi-siècle.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles de Wikipédia

Liens externes

Sources

Bibliographie

  • Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p.
  • Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969

Notes

  1. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, Genève : Librairie Droz, 1990. Collection Publications romanes et françaises, volume CVCIII. Volume II : Formations non-romanes ; formations dialectales § 21812, p. 1168.
  2. Michel de La Torre, Alpes-de-Haute-Provence : le guide complet des 200 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », 1989, Relié, 72 (non-paginé) p. (ISBN 2-7399-5004-7) 
  3. a et b Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969, p. 185
  4. Patrice Alphand, « Les Sociétés populaires », La Révolution dans les Basses-Alpes, Annales de Haute-Provence, bulletin de la société scientifique et littéraire des Alpes-de-Haute-Provence, no 307, 1er trimestre 1989, 108e année, p. 296-298.
  5. Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p., p. 258.
  6. Louis de Bresc, Armorial des communes de Provence, 1866 ; réédition Marcel Petit CPM, Raphèle-lès-Arles, 1994.
  7. Site de la préfecture des AHP
  8. Henri Savornin est l’un des 500 élus qui ont parrainé la candidature de Jacques Chirac (RPR) à l’élection présidentielle de 2002, cf Parrainages élection présidentielle 2002, consulté le 28 juillet 2010
  9. Liste des citoyens ayant présenté les candidats à l'élection du Président de la République de 2002
  10. Inspection académique des Alpes-de-Haute-Provence, Liste des écoles de la circonscription de Sisteron, publiée le 27 avril 2010, consultée le 31 octobre 2010
  11. Insee, Population municipale au 1er janvier 2007, consulté le 27 février 2010
  12. Montclar sur le site de l'Insee
  13. EHESS, notice communale de Montclar sur la base de données Cassini, consultée le 27 juillet 2009
  14. Raymond Collier, op. cit., p 257
  15. Saint-Léger
  16. Raymond Collier, op. cit., p 141-142
  17. Villette
  18. Arrêté du 10 juillet 2006, chasuble, sur la base Palissy, ministère de la Culture , consultée le 24 novembre 2010
  19. Savoyes
  20. Raymond Collier, op. cit., p 219 et 232
  21. Lac de St Léger

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Montclar (Alpes-de-Haute-Provence) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.