Blieux


Blieux

43° 52′ 24″ N 6° 22′ 18″ E / 43.8733333333, 6.37166666667

Blieux
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-de-Haute-Provence
Arrondissement Digne-les-Bains
Canton Barrême
Code commune 04030
Code postal 04330
Maire
Mandat en cours
Marcel Collomp
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Moyen Verdon
Démographie
Population 57 hab. (2008)
Densité 1 hab./km²
Géographie
Coordonnées 43° 52′ 24″ Nord
       6° 22′ 18″ Est
/ 43.8733333333, 6.37166666667
Altitudes mini. 831 m — maxi. 1921 m
Superficie 56,8 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Blieux est une commune française, située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Blieuxois.

Sommaire

Histoire

Dans l’Antiquité, le peuple installé dans à l’arrivée des Romains est celui des Sentii[1].

La localité apparaît pour la première fois dans les chartes en 1100[2]. Le fief appartient au chapitre épiscopal de Senez, puis passe aux Castellane au XIIIe siècle, aux Pontevès au XIVe, aux Engelfred au XVIIIe siècle[3].

Durant la Révolution, la commune compte une société patriotique, créée après la fin de 1792[4].

Héraldique

Blason de Blieux

Blasonnement :« Coupé d'or à un chien contourné d'azur lampassé de gueules colleté du champ, et aussi de gueules à un pont de trois arches d'argent maçonné de sable » [5].

Toponymie

Selon Ernest Nègre, le nom de la commune (Bleus en 1110, Vleus au XIIe siècle selon l’Atlas historique de la Provence[3]) vient de l’occitan bleusse, qui signifie « sec », probablement en référence au sol sec[6]. Selon Charles Rostaing, il se forme sur la racine oronymique (désignant une montagne en forme d’éperon) *BL[7], toponyme qui est probablement antérieur aux Gaulois[8].

Le lieu-dit la Melle (castri de Mela, vers 1200), a un nom tiré du celtique mello, désignant un lieu situé en hauteur[9].

Économie

Géographie

Le village est situé à 950 m d’altitude[2], dans la vallée de l’Asse de Blieux.

Hameaux

  • le Bas-Chadoul
  • la Melle
  • la Tuilière
  • Thon
  • La Castelle

Sommets et cols

Communes limitrophes[10],[11]

Rose des vents Senez (Le Poil) Barrême Senez Rose des vents
Majastres N Castellane
O    Blieux    E
S
La Palud-sur-Verdon Rougon

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
mars 2001 réélu en 2008 Marcel Collomp[12]    

Démographie

La commune est, parmi celles des Alpes-de-Haute-Provence qui ont subsisté sans être totalement abandonnées, celle qui a connu le plus grand recul démographique entre le milieu du XIXe (et même le milieu du XVIIIe siècle) et le milieu du XXe siècle.

Évolution démographique
Années 1315 1471 1765 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841
Population 150 feux 37 feux 823[2] 913 801 818 810 907 969 876
Années 1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891
Population 802 780 735 736 650 598 573 560 537 508
Années 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 449 442 403 374 241 200 181 160 110 100
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 - -
Population 73 59 54 59 57 59 58[13] 57[14] - -
Notes, sources, ... Population sans doubles comptes de 1962 à 1999 ; population municipale depuis 2006
Sources : Baratier, Duby & Hildesheimer pour l’Ancien Régime[3] ; Insee[15], EHESS[16] pour les chiffres issus des recensements légaux
Courbe d'évolution démographique de Blieux depuis 1765

Lieux et monuments

  • Château au sommet du village, en ruines (XIIe ou XIIIe siècles[17])
  • Quatre ponts de Blieux sont assez anciens :
    • le pont de l’Asse, à la Rouvière : situé sur la route allant à la Tuilière (RD 21), ancienne route de Castellane par le col des Lèques, il adopte une forme classique, en dos d'âne, à une arche. Il date approximativement des XVIIe-XVIIIe siècles[18] ;
    • toujours sur l’Asse, le pont en dessous de l’ancien village[19] ;
    • le pont sur un affluent de l’Asse : il a la particularité d’avoir un tablier en pente, proche deux précédents[20] ;
    • le pont de la Melle : situé sur la voie Senez-Melle, il permet le franchissement du ravin du Chast. Sa voûte est en partie taillée dans le tuf et est aux deux-tiers appareillée dans du tuf, qui a pu être extrait sur place. Il peut dater du XIXe siècle[21] ;
  • Observatoire astronomique au Chiran
  • Église Saint-Symphorien (XVIIe siècle), au caractère très archaïque, au décor fruste ; les chapelles latérales sont formées de renfoncements voûtés pratiqués dans les murs[22]. La statue de la Vierge à l'Enfant, un marbre du XVIIIe siècle, est classée au titre objet[23] ;
  • Église Sainte-Elizabeth-de-Portugal à la Melle[2]
  • Chapelle du Bas-Chaudoul ; chapelle de la Tuilière, en ruines ; la chapelle Saint-Pons (quartier du Thor), en ruines, peut avoir la partie antérieure qui remonte au XIIIe siècle[24]

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Articles de Wikipédia

Liens externes

Sources

Bibliographie

  • Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p.
  • Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969

Notes

  1. Raymond Boyer et Guy Barruol, carte 12 « Peuples et habitats de l’époque pré-romaine », in Baratier, Duby & Hildesheimer, Atlas historique de la Provence, et commentaire
  2. a, b, c et d Michel de La Torre, Alpes-de-Haute-Provence : le guide complet des 200 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », 1989, Relié, 72 (non-paginé) p. (ISBN 978-2-7399-5004-7) 
  3. a, b et c Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969, p. 165
  4. Patrice Alphand, « Les Sociétés populaires», La Révolution dans les Basses-Alpes, Annales de Haute-Provence, bulletin de la société scientifique et littéraire des Alpes-de-Haute-Provence, no 307, 1er trimestre 1989, 108e année, p 296-298
  5. Banque du Blason
  6. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, Genève : Librairie Droz, 1990. Collection Publications romanes et françaises, volume CVCIII. Volume II : Formations non-romanes ; formations dialectales. Notice 23793, p 1281
  7. Charles Rostaing, Essai sur la toponymie de la Provence (depuis les origines jusqu’aux invasions barbares), Laffite Reprints, Marseille, 1973 (1re édition 1950), p 85
  8. Charles Rostaing, « Toponymie d’origine pré-gauloise » in Baratier, Duby & Hildesheimer, op. cit., carte 11 et commentaire
  9. Rostaing, Essai sur la toponymie..., p. 206
  10. Magazine Conseil général des Alpes-de-Haute-Provence, juillet-août 2008, p 7
  11. Carte du Pays A3V, consultée le 21 juillet 2008
  12. Site de la préfecture des AHP
  13. Population municipale au 1er janvier 2006, consulté le 10 janvier 2009
  14. Insee, Historique des populations par commune depuis le recensement de 1962 (fichier Excel), mis à jour en 2010, consulté le 21 juillet 2010
  15. Blieux sur le site de l'Insee
  16. EHESS, notice communale de Blieux sur le site Cassini, consultée le 19 juillet 2009
  17. Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p., p 315
  18. Notice qui lui est consacrée par Philippe Autran et Guy Barruol in Guy Barruol, Philippe Autran et Jacqueline Ursch, D'une rive à l'autre : les ponts de Haute-Provence de l’Antiquité à nos jours, Les Alpes de Lumière no 153, Forcalquier 2006, p 59
  19. Notice qui lui est consacrée par Philippe Autran et Guy Barruol in Guy Barruol, Philippe Autran et Jacqueline Ursch, D'une rive à l'autre op. cit., p 59
  20. Notice qui lui est consacrée par Philippe Autran et Guy Barruol in Guy Barruol, Philippe Autran et Jacqueline Ursch, D'une rive à l'autre, op. cit., p 60
  21. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Barruol60-2.
  22. Raymond Collier, op. cit., p 224
  23. Arrêté du 30 janvier 1995, notice de la Base Palissy, consultée le 28 octobre 2008
  24. Raymond Collier, op. cit., p 135

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Blieux de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Blieux — Saltar a navegación, búsqueda Blieux País …   Wikipedia Español

  • Blieux — Infobox Commune de France nomcommune=Blieux région=Provence Alpes Côte d Azur département=Alpes de Haute Provence arrondissement=Digne les Bains canton=Barrême insee=04030 cp=04330 maire=Marcel Collomp mandat=2008 2014 intercomm=Moyen Verdon… …   Wikipedia

  • Barrême — Pour les articles homonymes, voir Barrême (homonymie). 43° 57′ 15″ N 6° 22′ 07″ E …   Wikipédia en Français

  • Castellane — Pour les articles homonymes, voir Castellane (homonymie). 43° 50′ 51″ N 6° 30′ 50″ E …   Wikipédia en Français

  • Senez — 43° 54′ 52″ N 6° 24′ 28″ E / 43.9144444444, 6.40777777778 …   Wikipédia en Français

  • Rougon — Pour les articles homonymes, voir Rougon (homonymie). 43° 47′ 57″ N 6° 24′ 10″ E …   Wikipédia en Français

  • Angles (Alpes-de-Haute-Provence) — Pour les articles homonymes, voir Angles. 43° 56′ 37″ N 6° 33′ 32″ E …   Wikipédia en Français

  • Asse (Alpes-de-Haute-Provence) — Pour les articles homonymes, voir Asse. l Asse Caractéristiques Longu …   Wikipédia en Français

  • Asse (Rivière) — Asse (Alpes de Haute Provence) Pour les articles homonymes, voir Asse. l Asse Caractéristiques …   Wikipédia en Français

  • Asse (riviere) — Asse (Alpes de Haute Provence) Pour les articles homonymes, voir Asse. l Asse Caractéristiques …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.