Demandolx


Demandolx

43° 52′ 15″ N 6° 34′ 46″ E / 43.8708333333, 6.57944444444

Demandolx
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département
Blason département fr Alpes-de-Haute-Provence.svg
Alpes-de-Haute-Provence
Arrondissement Castellane
Canton Castellane
Code commune 04069
Code postal 04120
Maire
Mandat en cours
Ludovic Mangiapa
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes de Teillon
Démographie
Population 135 hab. (2008)
Densité 6,6 hab./km²
Géographie
Coordonnées 43° 52′ 15″ Nord
       6° 34′ 46″ Est
/ 43.8708333333, 6.57944444444
Altitudes mini. 788 m m — maxi. 1894 m m
Superficie 20,37 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Demandolx est une commune française, située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Demandolxiens.

Sommaire

Géographie

Le village est situé à 1100 m d’altitude[1]. Le lac de Chaudanne, créé par une retenue artificielle, occupe une partie du territoire de la commune.

Sommets

  • Sommet du Teillon (1893 m)
  • Sommet de Crémon (1760 m)

Histoire

Deux oppidums ont été occupés à l’époque préhistorique : le plateau de Villevieille et la barre de Conches[2].

Le château est construit à la fin du XIe siècle[3], et un petit bourg castral se développe sur la crête, sous sa protection. Il y reste au moins jusqu’à la fin du XIIIe siècle, avant de descendre vers le lieu-dit Ville, et d’être suivi par le château et la chapelle castrale qui sont reconstruits un peu plus bas[4]. Ce deuxième village (actuellement appelé Ville) est progressivement abandonné à partir du XVIIe siècle, les habitants privilégiant les hameaux, et notamment les Coulets qui est devenu le chef-lieu au milieu du XIXe siècle[2]. Le fief est tenu par les Demandolx depuis le XIIIe siècle jusqu’à la Révolution[5],[2].

En mai 1564, les catholiques assiègent le château. Le châtelain, qui s’était échappé, est rejoint et massacré avec sa famille. Le château est détruit, mais le parlement d’Aix condamne les meurtriers, et le château est reconstruit en moins de huit ans[6].

À la Révolution française, la chapelle du cimetière primitif (Notre-Dame de Conches) a été vendue comme bien national[7].

Toponymie

La localité apparaît pour la première fois dans les chartes vers 1200 selon Charles Rostaing et Ernest Nègre (castri de Mandols). Selon Nègre, le nom dérive de l’occitan demandòl, signifiant mendiant, et faisant référence à la pauvreté du terroir[8],[9]. Rostaing considère comme probable que le toponyme soit plus ancien que les Gaulois[10].

Une autre interprétation est proposée à travers les armes du village et celles de la famille de Demandolx. Elles sont "parlantes", ce qui en héraldique veut dire qu'elles illustrent le nom. "Man-dols" serait alors à comprendre comme une main droite et bienveillante, une main de paix. Cas que l'on retrouve pour la ville de Manosque qui avec Demandolx est la seule à illustrer sur ses armes "sa main"[11].

Héraldique

Armes de La Palud-sur-Verdon

Blasonnement :

De gueules à trois mains dextres appaumées d’argent, posées 2 et 1.

Chaque main du blason de la commune figure une branche de la famille de Demandolx, dont deux sont éteintes. Le blason des Demandolx est "d'or à trois fasces de sable au chef de gueule chargé d'une main dextre appaumée d'argent"[12],[13],[14].

Économie

L’essentiel des revenus de la commune proviennent de la présence des barrages et des centrales hydro-électriques des barrages de Chaudanne et de Castillon[2]. Les terres agricoles, essentiellement en coteaux, sont aujourd’hui abandonnées, et les cultures qui y étaient pratiquées : fruits, fourrage, vin. Même l’élevage ovin, en croissance au début du XXe siècle, n’est plus présent que sous la forme de stations des troupeaux de Basse-Provence en cours de transhumance[2].

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
mars 2001 réélu en 2008[15] Ludovic Mangiapa    

Démographie

Évolution démographique
Années 1315 1471 1765 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841
Population 28 feux[16] 16 feux[16] 281 450 315 387 303 330 350 354
Années 1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891
Population 390 354 353 342 351 317 310 326 312 256
Années 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 233 210 198 180 102 133 535 117 127 140
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 - -
Population 95 91 83 72 95 94 125[17] 135[18] - -
Notes, sources, ... Population sans doubles comptes de 1962 à 1999 ; population municipale depuis 2006
Sources : Baratier, Duby & Hildesheimer pour l’Ancien Régime[5], Insee[19], EHESS[20] pour les chiffres issus des recensements légaux
Courbe d'évolution démographique de Demandolx depuis 1793

Communes voisines

Lieux et monuments

Un dolmen se trouve au lieu-dit Villevieille. Un autre mégalithe avec caisse de résonance et offrandes se trouve au Clouet[2].

L’ancien pont sur le Verdon, ruiné en 1652 mais reconstruit, est actuellement sous le lac de Castillon[21], ainsi que le moulin et la bastide dite « château du Verdon »[2].

Le pont du Paoutas est un des premiers ponts en béton précontraint courbe. Construit en 1972 pour franchir le ravin du Paoutas, il repose sur une seule pile et la route qui l’emprunte dessine une courbe[22].

Le chef-lieu a conservé quelques maisons anciennes, des XVIe[23] et XVIIe siècles (dont une maison qui a servi de mairie et d’école[24],[25].

Le château fort de l’ancien village (Ville), situé sur une crête à 1175 m d’altitude[2], est en partie du XIe siècle, et en ruines[26]. Il a été reconstruit après le siège de 1564, l’incendie du bâtiment et le massacre de la famille[27]. Une tour est transformée en corps de logis et divers aménagements destinés à le rendre plus pratique. Cependant, l’exiguïté du site ne permit pas de rendre suffisamment aisé d’utilisation, et le seigneur emménagea dans une bastide à proximité du Verdon[28]. Cette bastide est appelée le château de Verdon, et agrandi d’écuries et d’une grande terrasse au début du XIXe siècle, avant d’être recouvert par le lac de Castillon[29].

L’église Notre-Dame de Conches ou Couenches est située au-dessus du lac de Castillon ; son site offre un superbe panorama[30]. Elle a probablement été construite au XIIIe siècle comme chapelle funéraire[7],[5].

La chapelle Saint-Fortunat ou Saint-Pierre à Ville date du XIe siècle selon Raymond Collier, seulement du XIVe siècle selon la DRAC. Selon l’Atlas historique de la Provence, le chœur est du XIIIe, le reste du bâtiment postérieur. Le bas-côté nord est voûté d’arêtes et probablement construit plus tard. Tout le bâtiment est dépouillé et voûté en berceau. L’église est voûtée entre le XIVe et 1610, puis allongée en 1610. La chapelle sud, qui servait à ensevelir les seigneurs de Demandolx, est reconstruite au milieu du XVIIe siècle. Cette chapelle s’est effondrée. Le clocher-mur est placé au-dessus du portail occidental[3]. Elle est encore accostée de deux chapelles sur le mur Nord. Les arcs en lunule (plus large et épais à la base qu’au sommet) sont un indice de l’influence lombarde, ou de la participation de maçons venus du Nord de l’Italie[31],[32],[5].

L’église paroissiale Saint-Michel [5] daterait du XVIe siècle.

Personnalités liées à la commune

Balthazar de Demandolx, fils de Samuel de Demandolx, seigneur du dit lieu et d'Anthononne de Blacas, est né en 1607 et décédé le 12 septembre 1675. Il fut chevalier de l'ordre de Saint Jean de Jérusalem et de Malte, commandeur des Saliers, sénéchal, bailli capitulaire de la langue de Provence, grand-croix de l'ordre et deux fois général des galères de l'ordre. Neveu et favori du grand-maître Jean Paul de Lascaris, il remporta d'importantes batailles navales dont celle où fut capturé Ibrahim Kara Batak, bey de Malvasia et sa suite. Il fit construire à Malte une grande demeure qu'il destinait à tous les chevaliers de Malte de sa famille et s'appelle " Maison Demandols". Elle fut en partie détruite pendant la Seconde Guerre mondiale et abrite aujourd'hui le ministère des finances de l'ile de Malte.

Voir aussi

Articles de Wikipédia

Liens externes

Livres

  • Raymond Collier, Demandolx  : Une commune type de Haute-Provence : retrace la vie de Demandolx et de ses habitants à travers l'histoire.
  • Alain Agnel Giacomoni, "Histoire et généalogie de la Maison de Demandolx" cet ouvrage publié en mai 2010 retrace la généalogie de cette famille et de ses trois branches toutes issues de la même souche.

Sources

Bibliographie

  • Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p.
  • Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969
  • Alain Agnel Giacomoni "Histoire et généalogie de la Maison de Demandolx", mai 2010, ISBN 2-9520236-2-X.

Notes

  1. Michel de La Torre, Alpes-de-Haute-Provence : le guide complet des 200 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », 1989, Relié, 72 (non-paginé) p. (ISBN 2-7399-5004-7) 
  2. a, b, c, d, e, f, g et h Elisabeth Sauze, Notice no IA04000222, sur la base Mérimée, ministère de la Culture, consultée le 7 novembre 2008
  3. a et b Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p., p 57-58
  4. Elisabeth Sauze, Notice no IA04000223, sur la base Mérimée, ministère de la Culture, 30 octobre 2010, consultée le 27 septembre 2010
  5. a, b, c, d et e Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969, p. 173
  6. Jacques Cru, Histoire des Gorges du Verdon jusqu’à la Révolution, co-édition Édisud et Parc naturel régional du Verdon, 2001, ISBN : 2-7449-0139-3, p 196
  7. a et b Elisabeth Sauze, Notice no IA04000175, sur la base Mérimée, ministère de la Culture, consultée le 7 novembre 2008
  8. Charles Rostaing, Essai sur la toponymie de la Provence (depuis les origines jusqu’aux invasions barbares), Laffite Reprints, Marseille, 1973 (1re édition 1950), p 212
  9. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, Genève : Librairie Droz, 1990. Collection Publications romanes et françaises, volume CVCIII. Volume II : Formations non-romanes ; formations dialectales § 24045
  10. Charles Rostaing, « Toponymie d’origine pré-gauloise », carte 11 et commentaire in Baratier, Duby & Hildesheimer, op. cit.
  11. René Borricand, Châteaux, Maisons fortes, Mas, Bastides et Parcs des Alpes de Haute Provence, Éditions Borricand, 2009, p. 110
  12. René Borricand, Nobiliaire de Provence, tome 1, Editions Borricand, 1974-1976, p. 387-388.
  13. Artefeuille " Histoire héroïque et universelle de la noblesse de provence", p 311-315. 1776 2 volumes in-4
  14. d'Hozier, Armorial général de la noblesse de France, Paris Editions du Palais Royal, 1970 (réimpression)
  15. Site de la préfecture des AHP
  16. a et b Jacques Cru, Histoire des Gorges du Verdon jusqu’à la Révolution, co-édition Édisud et Parc naturel régional du Verdon, 2001, ISBN : 2-7449-0139-3, p 167
  17. Insee, Population municipale au 1er janvier 2006, consulté le 10 janvier 2009
  18. Insee, Historique des populations par commune depuis le recensement de 1962 (fichier Excel), mis à jour en 2010, consulté le 21 juillet 2010
  19. Demandolx sur le site de l'Insee
  20. EHESS, notice communale de Demandolx sur le site Cassini, consultée le 19 juillet 2009
  21. Notice qui lui est consacrée par Guy Barruol in Guy Barruol, Philippe Autran et Jacqueline Ursch, D'une rive à l'autre : les ponts de Haute-Provence de l’Antiquité à nos jours, Les Alpes de Lumière no 153, Forcalquier 2006, p 71
  22. Notice qui lui est consacrée par Guy Barruol in Guy Barruol, Philippe Autran et Jacqueline Ursch, D'une rive à l'autre : les ponts de Haute-Provence de l’Antiquité à nos jours, Les Alpes de Lumière no 153, Forcalquier 2006, p 72
  23. Elisabeth Sauze, Laurent Alexeï, Notice no IA04000155, sur la base Mérimée, ministère de la Culture, consultée le 27 septembre 2010
  24. Elisabeth Sauze, Laurent Alexeï, Notice no IA04000154, sur la base Mérimée, ministère de la Culture), consultée le 27 septembre 2010
  25. Elisabeth Sauze, Laurent Alexeï, Notice no IA04000255, sur la base Mérimée, ministère de la Culture, consultée le 27 septembre 2010
  26. Raymond Collier, op. cit., p 250
  27. Raymond Collier, op. cit., p 251
  28. Elisabeth Sauze, Notice no IA04000176, sur la base Mérimée, ministère de la Culture, consultée le 7 novembre 2008
  29. Elisabeth Sauze, Laurent Alexeï, Notice no IA04000270, sur la base Mérimée, ministère de la Culture, consultée le 7 novembre 2008
  30. Raymond Collier, op. cit., p 137
  31. Raymond Collier, op. cit., p 80
  32. Elisabeth Sauze, Marie-Odile Mandon, Notice no IA04000133, sur la base Mérimée, ministère de la Culture, consultée le 7 novembre 2008

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Demandolx de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Demandolx — Demandolx …   Wikipedia

  • Demandolx — Saltar a navegación, búsqueda Demandolx País …   Wikipedia Español

  • Castellane — Pour les articles homonymes, voir Castellane (homonymie). 43° 50′ 51″ N 6° 30′ 50″ E …   Wikipédia en Français

  • Soleilhas — Pour les articles homonymes, voir Aiglun. 43° 51′ 29″ N 6° 39′ 00″ E …   Wikipédia en Français

  • Communaute de communes de Teillon — Communauté de communes de Teillon Communauté de communes de Teillon Ajouter une image Administration Pays France Région …   Wikipédia en Français

  • Communauté De Communes De Teillon — Ajouter une image Administration Pays France Région …   Wikipédia en Français

  • Communauté de communes de Teillon — Ajouter une image Administration Pays France Région …   Wikipédia en Français

  • Communauté de communes de teillon — Ajouter une image Administration Pays France Région …   Wikipédia en Français

  • La Garde (Alpes-de-Haute-Provence) — Pour les articles homonymes, voir Lagarde et La Garde. 43° 49′ 51″ N 6° 33 …   Wikipédia en Français

  • Peyroules — 43° 48′ 59″ N 6° 38′ 37″ E / 43.8163888889, 6.64361111111 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.