Saint-Pierre (Alpes-de-Haute-Provence)


Saint-Pierre (Alpes-de-Haute-Provence)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Pierre.

43° 54′ 46″ N 6° 55′ 31″ E / 43.9127777778, 6.92527777778

Saint-Pierre
chapelle, à l’entrée sud du village
chapelle, à l’entrée sud du village
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-de-Haute-Provence
Arrondissement Castellane
Canton Entrevaux
Code commune 04194
Code postal 06260
Maire
Mandat en cours
Michel Chier
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Pays d'Entrevaux
Démographie
Population 107 hab. (2007)
Densité 19 hab./km²
Géographie
Coordonnées 43° 54′ 46″ Nord
       6° 55′ 31″ Est
/ 43.9127777778, 6.92527777778
Altitudes mini. 617 m — maxi. 1 199 m
Superficie 5,62 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Saint-Pierre (parfois Saint-Pierre-d'Entrevaux ou Saint-Pierre-Figette) est une commune française, située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Saint-Pierrois.

Sommaire

Géographie

Le village est situé à 760 m d’altitude[1].

Histoire

Le village est issu du déplacement de Puget-Figette, communauté existante depuis au moins le XIIIe siècle[2], et située sur une colline plus au nord. Le village change d’emplacement après les guerres de religion, et prend le nom de Saint-Pierre vers 1660.

Initialement, l’abbaye Saint-Victor de Marseille était propriétaire du fief, qui passe ensuite aux Glandevès (XIIIe siècle), aux Rostang (XIVe siècle), aux Villeneuve (XVe siècle), aux d’Arquier (XVIIe siècle) et finalement aux Rasque jusqu’à la Révolution[2].

Les communautés médiévales de Chaudol et Chauragnesse, fortement dépeuplées par la crise du XIVe siècle (Peste noire et guerre de Cent Ans), sont annexées par celle de Saint-Pierre au XVe siècle[2].

Durant la Révolution française, pour suivre le décret de la Convention du 25 vendémiaire an II invitant les communes ayant des noms pouvant rappeler les souvenirs de la royauté, de la féodalité ou des superstitions, à les remplacer par d'autres dénominations, la commune reprend son ancien nom de Puget-Figette[3],[4].

Toponymie

La localité apparaît pour la première fois dans les textes au XIe siècle (ecclesia sancti Petri), selon l’église placée sous le patronage de l’apôtre Pierre, en occitan Pèire, francisé par la suite[5].

La communauté de Chaudol apparaît dès 1044 (Caldo) ; son nom est formé sur la racine oronymique (désignant une montagne) *KaL-[6].

Héraldique

Blason Saint-Pierre 04.svg

Blasonnement :
Fascé d'or et de gueules de six pièces et deux clefs d'argent passées en sautoir, brochant sur le tout.[7]

Économie

Administration

Municipalité

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
mars 1983 réélu en 2008[8] Michel Chièr Divers gauche  

Michel Chièr est l’un des 500 élus qui ont parrainé la candidature de Daniel Gluckstein à l’élection présidentielle de 2002[9],[10] ; il a ensuite parrainé celle de Gérard Schivardi (PT) à l’élection présidentielle de 2007[11],[12].

Éducation

La commune est dotée d’une école[13] comportant une classe unique en primaire et une classe unique en maternelle. Dans le même bâtiment, un point-lecture informatisé (catalogue en ligne) est installé.

Démographie

Évolution démographique
Années 1471 1765 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846
Population inhabitée 185 198 109 179 162 199 144 180 199
Années 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 207 182 146 145 145 127 139 124 93 105
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
Population 111 107 119 97 118 107 98 104 91 53
Années 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 - - -
Population 51 37 50 71 73 103[14] 107[15] - - -
Notes, sources, ... Population sans doubles comptes de 1962 à 1999 ; population municipale depuis 2006
Sources : Baratier, Duby & Hildesheimer pour l’Ancien Régime[2] ; Insee[14], EHESS[4] pour les chiffres issus des recensements légaux
Courbe d'évolution démographique de Saint-Pierre depuis 1793

Lieux et monuments

Façade de la chapelle du village
  • Puget-Figette, en ruines, avec son église et le donjon XIIe siècle, dit tour Saint-Étienne ;
  • Maison fortifiée dite "Château des Isnardy", du nom d'une des plus vieilles familles notables de Saint-Pierre(1673) ;
  • Église Saint-Étienne (XIXe siècle) :
    • deux cierges porte-pascals, en bois doré et peint[16] ;
    • bustes de saint Pancrace et saint Fortunat, style Louis XIV (fin XVIIe siècle[17]), classés monuments historiques au titre objet[18] ;
    • un tableau représentant l’Adoration des bergers, de la fin du XVIIe siècle ou du début du siècle suivant, classé monument historique au titre objet[19] ;
    • un triptyque représentant la Vierge à l’Enfant (sculptée) entre saint Pierre et saint Paul (peints).
  • Chapelles : au village, au hameau du Château
  • ruines de la tour du Douanier, entre Saint-Pierre et Besseuge[20]

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Articles de Wikipédia

Liens externes

Sources

Bibliographie

  • Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p.
  • Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969

Notes

  1. Michel de La Torre, Alpes-de-Haute-Provence : le guide complet des 200 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », 1989, Relié, 72 (non-paginé) p. (ISBN 2-7399-5004-7) 
  2. a, b, c et d Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969, p. 197
  3. Charles Bouyssi, Communes et paroisses d’Auvergne, mis en ligne en 2002 [1], consulté le 18 novembre 2008
  4. a et b EHESS, notice communale de Saint-Pierre sur le site Cassini, consultée le 21 août 2009
  5. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, Genève : Librairie Droz, 1990. Collection Publications romanes et françaises, volume CVCIII. Volume III : Formations dialectales (suite) ; formations françaises § 28517, p 1633
  6. Charles Rostaing, Essai sur la toponymie de la Provence (depuis les origines jusqu’aux invasions barbares, Laffite Reprints, Marseille, 1973 (1re édition 1950), p 212
  7. Louis de Bresc, Armorial des communes de Provence, 1866. Réédition : Marcel Petit CPM, Raphèle-lès-Arles, 1994
  8. Site de la préfecture des AHP
  9. Parrainages élection présidentielle 2002, consulté le 28 juillet 2010
  10. Liste des citoyens ayant présenté les candidats à l'élection du Président de la République de 2002
  11. Parrainages élection présidentielle 2007, consulté le 28 juillet 2010
  12. Liste des citoyens ayant présenté les candidats à l'élection du Président de la République de 2007
  13. Inspection académique des Alpes-de-Haute-Provence, Liste des écoles de la circonscription de Digne, publiée le 6 avril 2010, consultée le 31 octobre 2010
  14. a et b Insee, Population municipale au 1er janvier 2006, consulté le 11 janvier 2009
  15. Insee, Historique des populations par commune depuis le recensement de 1962 (fichier Excel), mis à jour en 2010, consulté le 21 juillet 2010
  16. Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p., p 474
  17. Raymond Collier, op. cit., p 470
  18. Tous deux classés par l’arrêté du 25 juillet 1978, notice de saint Pancrace, notice de saint Fortunat, notices de la Base Mérimée consultées le 27 août 2008
  19. Arrêté du 25 juillet 1978, notice de la Base Mérimée, consultée le 27 août 2008
  20. Raymond Collier, op. cit., p 311

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saint-Pierre (Alpes-de-Haute-Provence) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.