Bras-d'Asse


Bras-d'Asse

43° 55′ 35″ N 6° 07′ 35″ E / 43.9263888889, 6.12638888889

Bras-d'Asse
Église Saint-Nicolas de Bras-d’Asse
Église Saint-Nicolas de Bras-d’Asse
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-de-Haute-Provence
Arrondissement Digne-les-Bains
Canton Mézel
Code commune 04031
Code postal 04270
Maire
Mandat en cours
Jean Arnaud
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes de l'Asse et de ses Affluents
Démographie
Population 498 hab. (2008)
Densité 19 hab./km²
Géographie
Coordonnées 43° 55′ 35″ Nord
       6° 07′ 35″ Est
/ 43.9263888889, 6.12638888889
Altitudes mini. 455 m — maxi. 812 m
Superficie 26,1 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Bras-d'Asse est une commune française, située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Bras-d'Assiens.

Sommaire

Géographie

Le village est situé à 475 m d’altitude[1], sur les rives de l’Asse.

Accès

La commune se situe le long de la route départementale907, entre Manosque et Châteauredon.

Lieux-dits et hameaux

La commune comporte 2 hameaux, en plus du village principal :

  • Les Orésonnis
  • La Bégude blanche

Communes limitrophes

Relief

Géologie

Sismicité

Hydrographie

Bras-d'Asse est traversée par l'Asse[2], ainsi que par son affluent, l'Estoublaisse[3].

Climat

Histoire

Un habitat gallo-romain, avec quelques mosaïques, a été découvert au lieu-dit la Vache-d’Or (rive droite de l’Asse)[4].

La localité apparaît pour la première fois dans les chartes au VIIIe siècle (voir section Toponymie). La seigneurie, qui devient une baronnie au XIIIe siècle, dépendait des évêques de Senez[5]. Le village était alors situé en hauteur (site actuel de Vieux-Bras).

Au XVIe siècle, le baron se convertit au protestantisme. Le duc de Lesdiguières prend la place et abat ses murailles.

Durant la Révolution, la commune compte une société patriotique, créée après la fin de 1792[6].

En 1840, le hameau de la Bégude (face à Bras-d’Asse, rive gauche de l’Asse) est érigé en paroisse ; ce hameau a d’ailleurs une certaine autonomie par rapport à la commune : il possède ainsi son propre monument aux morts de la guerre de 1914-1918.

Toponymie

La localité apparaît pour la première fois dans les textes en 739 (selon Rostaing) ou 789 (selon Nègre et l’Atlas historique de la Provence), sous la forme Braccio ou Bractio, devenu Braz au XIIe siècle. Selon le premier, ce nom se forme sur une racine *BR, pouvant avoir le sens de sol humide, mais désignant plutôt une montagne si l’on tient compte du fait que le Vieux-Bras est construit sur une montagne[7]. Ce toponyme serait probablement antérieur aux Gaulois[8]. Selon le second, il vient du nom propre romain Barasco[9],[5].

Le nom du hameau La Bégude désigne l’endroit où l’on abreuve les chevaux avant la montée d’une côte importante : dans ce cas, celle qui mène au sommet du plateau de Valensole)[10].

Héraldique

Blason Bras dAsse.svg

Blasonnement :
De gueules à un bras dextre, armé d'argent, mouvant du flanc senestre, et tenant une épée du même posée en barre.[11].

Administration

Municipalité

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
1989 2001 Francis Arnaud[12] PCF Conseiller général du canton de Mézel (1973-1998)
mars 2001 réélu en 2008[13] Jean Arnaud[14],[15] PCF  

Intercommunaunalité

Bras-d'Asse fait partie de la Communauté de communes de l'Asse et de ses Affluents.

Fiscalité

L'imposition des ménages et des entreprises à Bras d'Asse en 2009[16]
Taxe part communale Part intercommunale Part départementale Part régionale
Taxe d'habitation (TH) 4,28 % 1,78 % 5,53 % 0,00 %
Taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) 9,46 % 4,5 % 14,49 % 2,36 %
Taxe foncière sur les propriétés non bâties (TFPNB) 28,19 % 31,69 % 47,16 % 8,85 %
Taxe professionnelle (TP) 9,78 %* 3,83 % 10,80 % 3,84 %

Enseignement

La commune est dotée d’une école primaire[17].

Démographie

Évolution démographique
Années 1315 1471 1765 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841
Population 76 feux 48 feux 428 437 458 458 421 436 459 482
Années 1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891
Population 491 493 465 438 425 444 467 460 462 425
Années 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 428 444 463 458 382 388 384 376 332 316
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 - -
Population 324 352 331 318 378 395 475[18] 486[19] - -
Notes, sources, ... Population sans doubles comptes de 1962 à 1999 ; population municipale depuis 2006
Sources : Baratier, Duby & Hildesheimer pour l’Ancien Régime[5] ; Insee[20], EHESS[21] pour les chiffres issus des recensements légaux
Courbe d'évolution démographique de Bras-d’Asse depuis 1793

Économie

Agriculture

Tourisme

Commerce

Le café de La Toupinelle, qui porte le label Bistrot de pays[22], adhère a une charte qui a but de « contribuer à la conservation et à l’animation du tissu économique et social en milieu rural par le maintien d’un lieu de vie du village »[23].

Lieux et monuments

Deux ponts de Bras-d’Asse sont particulièrement intéressants :

  • le pont sur l'Asse, entre La Bégude et Bras-d’Asse : lorsqu’il est commencé (en 1870), il est prévu qu’il soit emprunté par la route impériale 207, qui conduit d’Avignon à Nice. La guerre de 1870 interrompt les travaux, qui ne reprennent qu’en 1877 (après un procès), et sont achevés en 1881. Il mesure 123 m de long supporté par 5 arches elliptiques de portées inégales (environ 20 m chacune). Le tablier, de 6 m de large, est une parabole tangente à l’extrados des arcs, ce qui procure un certain effet esthétique. Les avant et arrière-becs sont semi-cylindriques. Il n’a jamais subi de modification, et est actuellement emprunté par la RD 907[24] ;
  • le pont d'Henrious : la route nationale 207, après avoir franchi l’Asse, continue sur sa rive gauche vers Mézel, en franchissant un cassis fréquemment engravé, d’où des enquêtes en 1912 et 1914, qui ne débouchent pas sur une construction, le coût étant trop élevé. En 1920, le choix du béton, économique, et la technique du bow string (le pont est suspendu à 2 poutres cintrées en béton armé), qui donne l’avantage d’un meilleur dégagement cours d’eau, rendent le chantier envisageable. La construction a lieu de 1926 à 1927. Le pont fait 25 m de long pour 6 m de large. Le tablier prend appui sur des galets et rotules pour absorber les déformations dues à la chaleur. La chaussée était pavée à l’origine. Actuellement, le pont est dans un état médiocre : le béton est de mauvaise qualité, peu compact, et l’acier insuffisamment enrobé[25] ;
  • Ancien village, église et château en ruines, partiellement restaurés, à Vieux-Bras
  • L'ancienne église Saint-Nicolas-de-Myre (vieux village) : elle date de 1657, et a subi des travaux de remise en état et d’agrandissement en 1836[26] ;
  • L'église Saint-Nicolas-de-Myre du nouveau village : construite de 1903 à 1905, a repris les traditions de l'ancienne église abandonnée[27]
  • Église Notre-Dame, à la Bégude

Vie locale

Culte

Environnement

Sports

Santé

Transports en communs

La ville de Bras-d'Asse est desservie par la ligne de bus qui relie Riez à Digne-les-Bains[28]. Une connexion est faite à Digne-les-Bains avec la gare routière.

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Articles de Wikipédia

Liens externes

Livres

  • Maria Borrely, qui retrace dans son roman Le Dernier Feu, l’histoire de l’abandon de Vieux-Bras

Sources

Bibliographie

  • Damien Quivron, Bras-d'Asse, un village des Alpes-de-Haute-Provence, Édition Serre, Nice, 2007. 632 p, histoire de la commune des origines à 1913 (abandon du village perché)
  • Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p.
  • Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969

Notes

  1. Michel de La Torre, Alpes-de-Haute-Provence : le guide complet des 200 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », 1989, Relié, 72 (non-paginé) p. (ISBN 2-7399-5004-7) 
  2. Fiche de l'Asse sur le site du SANRE
  3. fiche de l'Estoublaisse sur le site du SANDRE
  4. Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p., p 19
  5. a, b et c Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969, p. 166
  6. Patrice Alphand, « Les Sociétés populaires», La Révolution dans les Basses-Alpes, Annales de Haute-Provence, bulletin de la société scientifique et littéraire des Alpes-de-Haute-Provence, no 307, 1er trimestre 1989, 108e année, p 296-298
  7. Charles Rostaing, Essai sur la toponymie de la Provence (depuis les origines jusqu’aux invasions barbares), Laffite Reprints, Marseille, 1973 (1re édition 1950)
  8. Charles Rostaing, « Toponymie d’origine pré-gauloise » in Baratier, Duby & Hildesheimer, op. cit., carte 11 et commentaire
  9. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, Genève : Librairie Droz, 1990. Collection Publications romanes et françaises, volume CVCIII. Volume I : Formations préceltiques, celtiques, romanes § 10684, p 644
  10. Jean-Paul Clébert et Jean-Pierre Rouyer, La Durance, Privat, Toulouse, 1991, dans la collection Rivières et vallées de France, ISBN 2-7089-9503-0, p 83
  11. Banque du Blason
  12. Francis Arnaud est l’un des 500 élus qui ont parrainé la candidature de Robert Hue (PCF) à l’élection présidentielle de 1995, cf Conseil constitutionnel, liste des citoyens ayant présenté les candidats à l’élection du Président de la République, Journal officiel de la République française du 12 avril 1995, page 5736, disponible en ligne, consulté le 29 juillet 2010
  13. Site de la préfecture des AHP
  14. Jean Arnaud est l’un des 500 élus qui ont parrainé la candidature de Robert Hue à l’élection présidentielle de 2002, cf Parrainages élection présidentielle 2002, consulté le 28 juillet 2010, et Liste des citoyens ayant présenté les candidats à l'élection du Président de la République de 2002
  15. Jean Arnaud est l’un des 500 élus qui ont parrainé la candidature de Gérard Schivardi (PT) à l’élection présidentielle de 2007, cf Parrainages élection présidentielle 2007, consulté le 28 juillet 2010 et Liste des citoyens ayant présenté les candidats à l'élection du Président de la République de 2007
  16. (fr) Impots locaux à Bras d'Asse, taxes.com
  17. Inspection académique des Alpes-de-Haute-Provence, Liste des écoles de la circonscription de Manosque, publiée le 27 avril 2010, consultée le 31 octobre 2010
  18. Population municipale au 1er janvier 2006, consulté le 10 janvier 2009
  19. Insee, Historique des populations par commune depuis le recensement de 1962 (fichier Excel), mis à jour en 2010, consulté le 21 juillet 2010
  20. Bras-d’Asse sur le site de l'Insee
  21. EHESS, notice communale de Bras-d’Asse sur la base de données Cassini, consultée le 23 juillet 2009
  22. La charte Bistrot de Pays
  23. L'implantation des Bistrots de pays en France métropolitaine en 2010
  24. Notice qui lui est consacrée par Guy Barruol in Guy Barruol, Philippe Autran et Jacqueline Ursch, D'une rive à l'autre : les ponts de Haute-Provence de l’Antiquité à nos jours, Les Alpes de Lumière no 153, Forcalquier 2006, p 60-61
  25. Notice qui lui est consacrée par Guy Barruol in Barruol, Autran et Ursch, op. cit., p 62-63
  26. Raymond Collier, op. cit., p 380
  27. Damien Quivron, histoire de Bras-d'Asse, p 126
  28. horaires de bs Riez-Dignes les Bains

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bras-d'Asse de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bras-d'Asse — Saltar a navegación, búsqueda Bras d Asse País …   Wikipedia Español

  • Bras-d'Asse — Infobox Commune de France nomcommune=Bras d Asse région=Provence Alpes Côte d Azur département=Alpes de Haute Provence arrondissement=Digne les Bains canton=Mézel insee=04031 cp=04270 maire=Jean Arnaud mandat=2008 2014 intercomm=Asse… …   Wikipedia

  • Asse (Rivière) — Asse (Alpes de Haute Provence) Pour les articles homonymes, voir Asse. l Asse Caractéristiques …   Wikipédia en Français

  • Asse (riviere) — Asse (Alpes de Haute Provence) Pour les articles homonymes, voir Asse. l Asse Caractéristiques …   Wikipédia en Français

  • Asse (Durance) — Asse Asse de Clumanc Der Fluss bei Bras d’AsseVorlage:Infobox Fluss/KARTE fehlt …   Deutsch Wikipedia

  • Bras — ist der Name folgender geographischer Objekte: Bras (Var) ist eine französische Gemeinde im Département Var Bras (Calvados) ist eine französische Ortschaft im Département Calvados Bras (Libramont Chevigny) ist ein Teil der belgischen Gemeinde… …   Deutsch Wikipedia

  • Asse (Alpes-de-Haute-Provence) — Pour les articles homonymes, voir Asse. l Asse Caractéristiques Longu …   Wikipédia en Français

  • Saint-Julien-d'Asse — Pour les articles homonymes, voir Saint Julien. 43° 55′ 06″ N 6° 05′ 41″ E …   Wikipédia en Français

  • Communaute de communes de l'Asse et de ses Affluents — Communauté de communes de l Asse et de ses Affluents Communauté de communes de l Asse et de ses Affluents Ajouter une image Administration Pays France Région …   Wikipédia en Français

  • Communauté De Communes De L'Asse Et De Ses Affluents — Ajouter une image Administration Pays France Région …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.