Soleilhas


Soleilhas
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aiglun.

43° 51′ 29″ N 6° 39′ 00″ E / 43.8580555556, 6.65

Soleilhas
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-de-Haute-Provence
Arrondissement Castellane
Canton Castellane
Code commune 04210
Code postal 04120
Maire
Mandat en cours
Gaston-Marcel Chaix
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes de Teillon
Démographie
Population 109 hab. (2007)
Densité 3,2 hab./km²
Géographie
Coordonnées 43° 51′ 29″ Nord
       6° 39′ 00″ Est
/ 43.8580555556, 6.65
Altitudes mini. 931 m — maxi. 1 894 m
Superficie 34,53 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Soleilhas (Solelhàs en occitan provençal selon la norme classique et Soulèias selon la norme mistralienne) est une commune française, située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Soleilhanais.

Sommaire

Géographie

Le village est situé à 1 150 m d’altitude.

Économie

Une station de ski existe à Vauplane.

Histoire

Une voie romaine reliant Castellane à Entrevaux, attestée par un milliaire, passait sur le territoire de la commune[1].

La localité de Soleilhas apparaît pour la première fois dans les chartes au XIIIe siècle[2] ; elle était alors établi au lieu-dit Saint-Jean, site perché occupé dès l’âge du Fer, et abandonné entre la fin du Moyen Âge et 1640, selon une progression inconnue[3]. Soleilhas absorbe progressivement les fiefs voisins :

  • La Motte au XIIIe siècle ;
  • le village fortifié Verraillon (lieu-dit des Coulettes) existait au moins dès le XIe siècle (cité en 1251 Verrainum)[4]. Abandonné en 1471, il lui est rattaché au XVe siècle[5] ;
  • le fief d’altitude, simple alpage, de Vauplane[6].

Le 26 mars 1789, une émeute a lieu contre le prix du grain[7]. Durant la Révolution, la commune compte une société patriotique, créée après la fin de 1792[8].

L’école est construite dans les années 1880[9].

Héraldique

Blason Soleilhas.svg

Blasonnement :
D'argent au soleil de gueules.[10]

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
mars 2001 réélu en 2008[11] Gaston-Marcel Chaix    

Démographie

Population en feux sous l’Ancien Régime[6]
Date 1278 1303 1315 1471 1698 1728
Population de Verraillon 16 19 15 0 / /
Population de Soleilhas et écarts 60 62 68 8 70 113


Évolution démographique
Années 1765 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 504 620 442 538 633 625 624 634 600 591
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
Population 622 571 546 500 507 483 416 373 307 307
Années 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
Population 294 282 206 206 188 176 150 120 79 76
Années 1975 1982 1990 1999 2006 2007 - - - -
Population 60 85 93 95 107[12] 109[13] - - - -
Notes, sources, ... Population sans doubles comptes de 1962 à 1999 ; population municipale à partir de 2006
Sources : Baratier, Duby & Hildesheimer pour l’Ancien Régime[4] ; Insee[14], EHESS[15] pour les chiffres issus des recensements légaux
Courbe d'évolution démographique de Soleilhas depuis 1765

Lieux et monuments

Une borne milliaire de la fin du IIIe siècle, a été déplacée de son emplacement d'origine, sur la voie Castellane-Briançonnet (soit au col Saint-Barnabé, soit à l’oratoire Saint-Jean à Briançonnet) pour servir de piédestal à une croix ; elle se trouve actuellement aux Bailes[16].

Le château, au milieu du village, dont le toit ne dépasse presque pas de celui des maisons qui l’entourent, date de 1630. Ses éventuelles tours ont disparu ; la façade sud, avec moulures, bossages autour des fenêtres à meneaux et des croisées, est la plus remarquable[17]. La cheminée de la salle principale est encore ornée de très belles gypseries[18].

Sur la route allant vers Demandolx, se trouve un moulin de la deuxième moitié du XVIIIe siècle, ou du début du XIXe, qui fonctionna alimenté par la source du Riou jusqu’aux années 1920[19],[20].

La chapelle Saint-Pierre aux Coulettes, romane, fin XIIe et début XIIIe siècle selon Raymond Collier et la DRAC, construite au bord d’un ravin, a été restaurée récemment. Les deux travées de la nef sont voûtées en berceau, l’abside est voûtée en cul-de-four[21]. Elle est actuellement habitée[22],[23]

La chapelle Notre-Dame-du-Plan (XIIIe siècle), ancienne église paroissiale, médiévale, est partiellement reconstruite au XVIe siècle. Voûtée en plein cintre, construite en moellons (l’abside est parementée de moellons réguliers), elle est dotée d’un clocher-mur[24].

Chapelles :

  • Saint-Barnabé (proche du col de Saint-Barnabé), avec inscription du Ier siècle : romane (construite au XIIIe siècle), elle faisait l’objet d’un pèlerinage[25]. Restaurée au XXe siècle[26] ;
  • de Teillette ;
  • du col de Saint-Barnabé.
  • Village de Verraillon (ruines)

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Articles de Wikipédia

Liens externes

Sources

Bibliographie

  • Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p.
  • Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969

Notes

  1. Géraldine Bérard, Carte archéologique des Alpes-de-Haute-Provence, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris, 1997, p 476
  2. Michel de La Torre, Alpes-de-Haute-Provence : le guide complet des 200 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », 1989, Relié, 72 (non-paginé) p. (ISBN 2-7399-5004-7) 
  3. notice de la Base Mérimée, consultée le 2 mars 2009
  4. a et b Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969, p. 201
  5. notice de la Base Mérimée, consultée le 2 mars 2009
  6. a et b Elisabeth Sauze, notice de la Base Mérimée, consultée le 2 mars 2009
  7. Pierre Girardot, « Diversité, unité et prolongement de la Révolution dans les Basses-Alpes », La Révolution dans les Basses-Alpes, Annales de Haute-Provence, bulletin de la société scientifique et littéraire des Alpes-de-Haute-Provence, no 307, 1er trimestre 1989, 108e année, p 154
  8. Patrice Alphand, « Les Sociétés populaires», La Révolution dans les Basses-Alpes, Annales de Haute-Provence, bulletin de la société scientifique et littéraire des Alpes-de-Haute-Provence, no 307, 1er trimestre 1989, 108e année, p 296-298
  9. notice de la Base Mérimée, consultée le 2 mars 2009
  10. Louis de Bresc, Armorial des communes de Provence, 1866. Réédition : Marcel Petit CPM, Raphèle-lès-Arles, 1994
  11. Site de la préfecture des AHP
  12. Insee, Population municipale au 1er janvier 2006, consulté le 12 janvier 2009
  13. Insee, Historique des populations par commune depuis le recensement de 1962 (fichier Excel), mis à jour en 2010, consulté le 21 juillet 2010
  14. Soleilhas sur le site de l’Insee
  15. EHESS, notice communale de Soleilhas sur le site Cassini, consultée le 19 juillet 2009
  16. Arrêté du , notice de la Base Mérimée, consultée le 2 mars 2009
  17. Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p., p 256
  18. Raymond Collier, op. cit., p 497
  19. Raymond Collier, op. cit., p 431
  20. notice de la Base Mérimée, consultée le 2 mars 2009
  21. Raymond Collier, op. cit., p 115-116
  22. notice de la Base Mérimée, consultée le 2 mars 2009
  23. notice de la Base Mérimée, consultée le 2 mars 2009
  24. notice de la Base Mérimée, consultée le 2 mars 2009
  25. Raymond Collier, op. cit., p 147
  26. notice de la Base Mérimée, consultée le 2 mars 2009

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Soleilhas de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Soleilhas — Solelhàs País …   Wikipedia Español

  • Soleilhas — Infobox Commune de France nomcommune=Soleilhas région=Provence Alpes Côte d Azur département=Alpes de Haute Provence arrondissement=Castellane canton=Castellane insee=04210 cp=04120 maire=Gaston Marcel Chaix mandat=2008 2014 intercomm=Teillon… …   Wikipedia

  • Demandolx — 43° 52′ 15″ N 6° 34′ 46″ E / 43.8708333333, 6.57944444444 …   Wikipédia en Français

  • Peyroules — 43° 48′ 59″ N 6° 38′ 37″ E / 43.8163888889, 6.64361111111 …   Wikipédia en Français

  • Солела — Коммуна Солела Soleilhas Герб …   Википедия

  • Lou Jas — (Soleilhas,Франция) Категория отеля: Адрес: 110 rue des bayles, 04120 Soleilhas, Франция …   Каталог отелей

  • Estéron — Der Oberlauf führt türkisfarbenes WasserVorlage:Infobox Fluss/KARTE fehlt Daten …   Deutsch Wikipedia

  • Armorial Des Communes Des Alpes-de-Haute-Provence — Cette page donne les armoiries (figures et blasonnements) des communes des Alpes de Haute Provence. Le département compte 200 communes, certaines issues de la fusion de deux communes ou plus ; il arrive que le nom actuel ne corresponde pas… …   Wikipédia en Français

  • Armorial des communes des Alpes-de-Haute-Provence — Cette page donne les armoiries (figures et blasonnements) des communes des Alpes de Haute Provence. Le département compte 200 communes, certaines issues de la fusion de deux communes ou plus ; il arrive que le nom actuel ne corresponde pas… …   Wikipédia en Français

  • Armorial des communes des alpes-de-haute-provence — Cette page donne les armoiries (figures et blasonnements) des communes des Alpes de Haute Provence. Le département compte 200 communes, certaines issues de la fusion de deux communes ou plus ; il arrive que le nom actuel ne corresponde pas… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.