Saint-Jurs


Saint-Jurs

43° 53′ 58″ N 6° 12′ 02″ E / 43.8994444444, 6.20055555556

Saint-Jurs
Saint-Jurs
Saint-Jurs
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-de-Haute-Provence
Arrondissement Digne-les-Bains
Canton Moustiers-Sainte-Marie
Code commune 04184
Code postal 04410
Maire
Mandat en cours
Michel Favre
2008-2014
Intercommunalité sans
Démographie
Population 156 hab. (2007)
Densité 4,6 hab./km²
Géographie
Coordonnées 43° 53′ 58″ Nord
       6° 12′ 02″ Est
/ 43.8994444444, 6.20055555556
Altitudes mini. 619 m — maxi. 1 726 m
Superficie 33,59 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Saint-Jurs est une commune française, située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Saint-Jursien.

Sommaire

Géographie

Le village est situé à 925 m d’altitude[1].

Hameaux

Sommets et cols

  • Sommet de l’Huby (1285 m)
  • Mont-Denier (1750 m)
  • col de Saint-Jurs (1318 m)

Économie

Commerce

Le bistrot Les Deux Nines, qui portait le label Bistrot de pays[2], adhèrait à une charte qui avait but de « contribuer à la conservation et à l’animation du tissu économique et social en milieu rural par le maintien d’un lieu de vie du village »[3]. Il a été racheté par la mairie fin 2010 et est actuellement fermé. Il sera rouvert le 2 mars 2011.

Histoire

Un cimetière gallo-romain a été découvert, jouxtant le cimetière actuel. La localité, dont le nom est une déformation de Saint Georges, est citée en 1259 dans les chartes pour la première fois (Sanctus Georgius)[4]. Un château y était construit sur le sommet de l’Huby (1285 m)[5]. La baronnie appartient aux Castellane du XIVe siècle à la Révolution française[4].

Aux XVe et XVIe siècles, des chanoines augustins s’installent à Saint-Jurs.

Les reliques de saint Nicaise et Restitut ont été découvertes en 1640 lors de travaux dans l’église, avant d’être à nouveau enfermées dans le mur.

Durant la Révolution, la commune compte une société patriotique, créée après la fin de 1792[6]. Pour suivre le décret de la Convention du 25 vendémiaire an II invitant les communes ayant des noms pouvant rappeler les souvenirs de la royauté, de la féodalité ou des superstitions, à les remplacer par d'autres dénominations, la commune change de nom pour Bellevue[7].

Toponymie

Le nom du village apparaît pour la première fois en 1096 (castrum Sancti Georgii) ; il est nommé d’après saint Georgius sous sa forme occitane, qui a été déformée par la suite[8]. La commune se nomme Sant Jurs en occitan provençal.

Héraldique

Blason Saint Jurs.svg

Blasonnement :
D'azur à un Saint-Georges d'or perçant de sa lance un dragon abattu au pied de son cheval du même[9].

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
mars 1987   Albert Escudier Divers gauche  
mars 2001 réélu en 2008[10] Michel Favre Divers gauche  

Albert Escudier est l’un des 500 élus qui ont parrainé la candidature d’Arlette Laguiller (LO) à l’élection présidentielle de 1988[11], et l’a à nouveau parrainée lors de sa candidature à l’élection présidentielle de 1995[12].

Michel Favre est l’un des 500 élus qui ont parrainé la candidature d’Olivier Besancenot à l’élection présidentielle de 2002[13],[14], et à celle de 2007[15],[16].

L'école est construite en 1885. Dans les années 1980, elle fonctionnait en classe unique[17].

Démographie

Évolution démographique
Années 1315 1471 1765 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841
Population 121 feux 18 feux 431 452 496 427 514 564 535 490
Années 1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891
Population 475 457 430 451 427 382 402 412 403 317
Années 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 358 309 287 275 217 192 178 170 120 105
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 - -
Population 102 85 86 115 121 151 155[18] 156[19] - -
Notes, sources, ... Population sans doubles comptes de 1962 à 1999 ; population municipale depuis 2006
Sources : Baratier, Duby & Hildesheimer pour l’Ancien Régime[4] ; INSEE[20], EHESS[21] pour les chiffres issus des recensements légaux
Courbe d'évolution démographique de Saint-Jurs depuis 1793

Lieux et monuments

Le château d’Alès date des XVIe/XVIIe siècles[4].

L’église paroissiale Saint-Georges domine le village et le plateau de Valensole. Son chœur est construit sous une coupole, datant du milieu du XIIe siècle, et revoûté au XIVe siècle. La nef est construite à une date plus récente (XIIIe siècle) : elle est plus large, n’est pas située dans le même axe que le chœur. Elle est réparée en 1640[22]. Dans son mobilier se trouve un tableau représentant saint Joseph, de la première moitié du XVIIIe siècle, est classé monument historique au titre objet[23],[24].

La chapelle Saint-Georges dans le cimetière, avec une nef de trois travées voûtées d’un faux berceau au XVIIIe siècle et une abside voûtée en cul-de-four. Originellement, l’entrée se faisait par le portail sud, aujourd’hui bouché. Le mur sud et l’abside, en petit appareil régulier et en galets, datent du début du XIIe siècle. Outre la reconstruction de la voûte, la chapelle a été restaurée en 1978[25]

  • château en ruines
  • village médiéval d’Alès, en ruines

Manifestations

- Chute de Rock: Tous les ans, le premier week-end d'aout, une soirée concert est organisé dans le champs à l'entrée du village. Chute de Rock permet aux public de découvrir le village en profitant des musiques entrainantes jouées par 3 groupes invités pour l'occasion.

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Articles de Wikipédia

Liens externes

Sources

Bibliographie

  • Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p.
  • Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969

Notes

  1. Michel de La Torre, Alpes-de-Haute-Provence : le guide complet des 200 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », 1989, Relié, 72 (non-paginé) p. (ISBN 2-7399-5004-7) 
  2. La charte Bistrot de Pays
  3. L'implantation des Bistrots de pays en France métropolitaine en 2010
  4. a, b, c et d Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969, p. 196
  5. Jacques Cru, « Petra Castellana », Verdon no 1, estieu 1999, p 35
  6. Patrice Alphand, « Les Sociétés populaires», La Révolution dans les Basses-Alpes, Annales de Haute-Provence, bulletin de la société scientifique et littéraire des Alpes-de-Haute-Provence, no 307, 1er trimestre 1989, 108e année, p 296-298
  7. Jean-Bernard Lacroix, « Naissance du département », in La Révolution dans les Basses-Alpes, Annales de Haute-Provence, bulletin de la société scientifique et littéraire des Alpes-de-Haute-Provence, no 307, 1er trimestre 1989, 108e année, p 113
  8. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, Genève : Librairie Droz, 1990. Collection Publications romanes et françaises, volume CVCIII. Volume III : Formations dialectales (suite) ; formations françaises, § 28446, p 1624
  9. Louis de Bresc, Armorial des communes de Provence, 1866 p. 143
  10. Site de la préfecture des AHP
  11. Conseil constitutionnel, liste des citoyens ayant présenté les candidats à l’élection du Président de la République, Journal officiel de la République française du 12 avril 1988, page 4801, disponible en ligne, consulté le 29 juillet 2010
  12. Conseil constitutionnel, liste des citoyens ayant présenté les candidats à l’élection du Président de la République, Journal officiel de la République française du 12 avril 1995, page 5736, disponible en ligne, consulté le 29 juillet 2010
  13. Parrainages élection présidentielle 2002, consulté le 28 juillet 2010
  14. Liste des citoyens ayant présenté les candidats à l'élection du Président de la République de 2002
  15. Parrainages élection présidentielle 2007, consulté le 28 juillet 2010
  16. Liste des citoyens ayant présenté les candidats à l'élection du Président de la République de 2007
  17. Philippe Exibard, « Saint-Jurs », in Renaud Alberny, Denis-Armand Canal, Thomas Laurenceau, Dominique Voisin, Les Écoles de la République, Niort : Eclectis, 1993. ISBN 2-908975-15-7, 440 p., p. 19
  18. Insee, Population municipale au 1er janvier 2006, consulté le 11 janvier 2009
  19. Insee, Historique des populations par commune depuis le recensement de 1962 (fichier Excel), mis à jour en 2010, consulté le 21 juillet 2010
  20. Saint-Jurs sur le site de l'Insee
  21. EHESS, notice communale de Saint-Jurs sur la base de données Cassini, consultée le 31 juillet 2009
  22. Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p., p 100 et 176-177
  23. Arrêté du 21 avril 1975, notice de la Base Palissy, consultée le 11 décembre 2008
  24. Raymond Collier, op. cit., p 480
  25. Raymond Collier, op. cit., p 67-68

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saint-Jurs de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Saint-jurs — Détail Administration Pays France Région Provence Alpes Côte d Azur Départemen …   Wikipédia en Français

  • Saint-Jurs — Saltar a navegación, búsqueda Saint Jurs País …   Wikipedia Español

  • Saint-Jurs — Infobox Commune de France nomcommune=Saint Jurs région=Provence Alpes Côte d Azur département=Alpes de Haute Provence arrondissement=Digne les Bains canton=Moustiers Sainte Marie insee=04184 cp=04410 maire=Michel Favre mandat=2001 2008 intercomm …   Wikipedia

  • Saint-George — Saint Georges Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Noms inspirés de personnalités nommées Saint Georges ou Saint George. Sommaire 1 Saints 2 Personnalités …   Wikipédia en Français

  • Saint-georges — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Noms inspirés de personnalités nommées Saint Georges ou Saint George. Sommaire 1 Saints 2 Personnalités …   Wikipédia en Français

  • Saint George — Saint Georges Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Noms inspirés de personnalités nommées Saint Georges ou Saint George. Sommaire 1 Saints 2 Personnalités …   Wikipédia en Français

  • Saint Georges. — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Noms inspirés de personnalités nommées Saint Georges ou Saint George. Sommaire 1 Saints 2 Personnalités …   Wikipédia en Français

  • Saint-Paul-sur-Ubaye — Saint Paul sur Ubaye …   Wikipedia

  • Saint-André-les-Alpes — Pour les articles homonymes, voir Saint André. 43° 58′ 08″ N 6° 30′ 30″ E …   Wikipédia en Français

  • Saint-Julien-du-Verdon — Pour les articles homonymes, voir Saint Julien. 43° 54′ 50″ N 6° 32′ 27″ E …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.