Châteauredon

Châteauredon

44° 00′ 55″ N 6° 12′ 55″ E / 44.0152777778, 6.21527777778

Châteauredon
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-de-Haute-Provence
Arrondissement Digne-les-Bains
Canton Mézel
Code commune 04054
Code postal 04270
Maire
Mandat en cours
Sandrine Nebes
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes de l'Asse et de ses Affluents
Démographie
Population 97 hab. (2008)
Densité 9,2 hab./km²
Géographie
Coordonnées 44° 00′ 55″ Nord
       6° 12′ 55″ Est
/ 44.0152777778, 6.21527777778
Altitudes mini. 573 m — maxi. 1 511 m
Superficie 10,53 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Châteauredon est une commune française, située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Châteauredonnais.

Sommaire

Géographie

Le village est situé à 613 m d’altitude[1].

La commune est traversée par l’Asse.

Sommet de Cousson : 1511 m

Histoire

La localité apparaît pour la première fois dans les chartes au XIIIe siècle (Castrum Rotundum)[1]. L’ancien village est au lieu-dit Cornette, et s’est déplacé progressivement au pied du château[1].

La communauté de Sueilles[1] ou Suye[2], qui comptait 23 feux en 1315, est fortement dépeuplée par la crise du XIVe siècle (Peste noire et guerre de Cent Ans) et annexée par celle de Châteauredon au XVe siècle[2].

Durant la Révolution, la commune compte une société patriotique, créée après la fin de 1792[3]. Pour suivre le décret de la Convention du 25 vendémiaire an II invitant les communes ayant des noms pouvant rappeler les souvenirs de la royauté, de la féodalité ou des superstitions, à les remplacer par d'autres dénominations, la commune change de nom pour Belair[4].

Le premier train entre en gare de Mézel-Châteauredon le 15 mai 1892.

Toponymie

La localité apparaît pour la première fois dans les textes au XVIe siècle (Castèl Redon). Le nom actuel est une francisation de l’occitan signifiant village fortifié, de forme ronde[5].

Héraldique

Blason Chateauredon.svg

Blasonnement :
D'azur, à une tour ronde, donjonnée de trois tourrelles d'argent, maçonnées de sable.[6]

Économie

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
mars 2001 mars 2008 Jean-Pierre Karche[7]    
mars 2008   Sandrine Nebes[8]    

Démographie

Évolution démographique
Années 1315 1471 1765 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841
Population 25 feux 6 feux 113 60 115 114 125 142 142 153
Années 1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891
Population 143 153 133 134 142 145 144 141 167 131
Années 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 113 108 107 96 72 57 44 54 30 31
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 - -
Population 34 40 40 56 67 96 97[9] 97[10] - -
Notes, sources, ... Population sans doubles comptes de 1962 à 1999 ; population municipale depuis 2006
Sources : Baratier, Duby & Hildesheimer pour l’Ancien Régime[2] ; Insee[11], EHESS[12] pour les chiffres issus des recensements légaux
Courbe d'évolution démographique de Châteauredon depuis 1793

Lieux et monuments

Un bâtiment imposant, résidence seigneuriale du XVIIe, domine le village et est appelée « château »[13]. La balustrade de l’escalier intérieur est en gypserie[14].

La chapelle Saint-Michel-de-Cousson est restaurée en 1983 ; une sculpture mérovingienne est encastrée dans son mur extérieur[15]. Elle abrite un chancel, inscrit aux monuments historiques[16].

  • château fort en ruines[1]
  • Église paroissiale Saint-Maxime[2] (XIXe siècle)
  • chapelles : Saint-Jean-Baptiste, Notre-Dame-des-Cornettes (vestiges)[1]

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Articles de Wikipédia

Liens externes


N85   Route nationale 85   Drapeau de la France
Direction Méditerranée
Clue de Chabrières
Châteauredon Direction Grenoble
Col de l'Orme


Sources

Bibliographie

  • Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p.
  • Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969

Notes

  1. a, b, c, d, e et f Michel de La Torre, Alpes-de-Haute-Provence : le guide complet des 200 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », 1989, Relié, 72 (non-paginé) p. (ISBN 2-7399-5004-7) 
  2. a, b, c et d Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969, p. 170
  3. Patrice Alphand, « Les Sociétés populaires», La Révolution dans les Basses-Alpes, Annales de Haute-Provence, bulletin de la société scientifique et littéraire des Alpes-de-Haute-Provence, no 307, 1er trimestre 1989, 108e année, p 296-298
  4. Jean-Bernard Lacroix, « Naissance du département », in La Révolution dans les Basses-Alpes, Annales de Haute-Provence, bulletin de la société scientifique et littéraire des Alpes-de-Haute-Provence, no 307, 1er trimestre 1989, 108e année, p 113
  5. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, Genève : Librairie Droz, 1990. Collection Publications romanes et françaises, volume CVCIII. Volume III : Formations dialectales (suite) ; formations françaises § 26656, p 1465
  6. Louis de Bresc, Armorial des communes de Provence, 1866. Réédition : Marcel Petit CPM, Raphèle-lès-Arles, 1994
  7. Jean-Pierre Karche est l’un des 500 élus qui ont parrainé la candidature de Gérard Schivardi (PT) à l’élection présidentielle de 2007Parrainages élection présidentielle 2007, consulté le 28 juillet 2010, et Liste des citoyens ayant présenté les candidats à l'élection du Président de la République de 2007
  8. Site de la préfecture des AHP
  9. Insee, Population légale au 1er janvier 2006, consulté le 10 janvier 2009
  10. Insee, Historique des populations par commune depuis le recensement de 1962 (fichier Excel), mis à jour en 2010, consulté le 21 juillet 2010
  11. Châteauredon sur le site de l'Insee
  12. EHESS, notice communale de Châteauredon sur la base de données Cassini, consultée le 24 juillet 2009
  13. Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p., p 267
  14. Comtesse du Chaffaut, Gypseries en Haute-Provence : cheminées et escaliers (XVIe-XVIIe siècles), Turriers, Naturalia publications, 1995, ISBN 2-909717-22-4, p 42
  15. Collier, op. cit., p 456
  16. Arrêté du 2 septembre 1988, Notice no PM04000075, sur la base Palissy, ministère de la Culture, consultée le 3 novembre 2008

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Châteauredon de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Chateauredon — Châteauredon Châteauredon Détail Administration Pays France Région Provence Alpes Côte d Azur Dép …   Wikipédia en Français

  • Châteauredon — Châteauredon …   Wikipedia

  • Châteauredon — Escudo …   Wikipedia Español

  • Gare de Mézel — Mézel Châteauredon Localisation Pays France Village Châteauredon Coordonnées géographiques …   Wikipédia en Français

  • Bras-d'Asse — 43° 55′ 35″ N 6° 07′ 35″ E / 43.9263888889, 6.12638888889 …   Wikipédia en Français

  • Estoublon — 43° 56′ 36″ N 6° 10′ 19″ E / 43.9433333333, 6.17194444444 …   Wikipédia en Français

  • Asse (Alpes-de-Haute-Provence) — Pour les articles homonymes, voir Asse. l Asse Caractéristiques Longu …   Wikipédia en Français

  • Asse (Rivière) — Asse (Alpes de Haute Provence) Pour les articles homonymes, voir Asse. l Asse Caractéristiques …   Wikipédia en Français

  • Asse (riviere) — Asse (Alpes de Haute Provence) Pour les articles homonymes, voir Asse. l Asse Caractéristiques …   Wikipédia en Français

  • Beynes (Alpes-de-Haute-Provence) — Pour les articles homonymes, voir Beynes. 43° 59′ 30″ N 6° 13′ 27″ E …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»