Liezel Huber


Liezel Huber
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec Anke Huber et Petra Huber, également joueuses de tennis.
Liezel Huber
(née Horn)
Liezel Huber
Carrière professionnelle
1993
Pays Drapeau : Afrique du Sud Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud
Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 21 août 1976 (1976-08-21) (35 ans)
Drapeau : Afrique du Sud Durban
Taille / poids 1,8 m (5 11) / 72 kg (158 lb)
Prise de raquette Droitière, revers à deux mains
Gains en tournois 5 463 343 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 131e (29/03/1999)
En double
Titres 48
Finales perdues 33
Meilleur classement 1re (12/11/2007)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R.-G. Wim. US
Simple 1/32 1/64
Double V(1) F(1) V(2) V(2)
Mixte F(1) V(1) F(1) V(1)
Mise à jour de la boîte : 31/10/2011 • Actualiser
Consultez la documentation du modèle

Liezel Huber, née Liezel Horn est une joueuse de tennis sud-africaine puis américaine, professionnelle depuis avril 1993, née le 21 août 1976 à Durban. Elle représente les États-Unis depuis le 25 juillet 2007, sept années après son mariage avec l'Américain Tony Huber le 19 février 2000[1].

Numéro un mondiale en double dames le 12 novembre 2007, elle devient, le 5 octobre 2009, la sixième femme à rester au moins cent semaines au sommet de la hiérarchie dans cette spécialité[2]. Elle a remporté sept tournois Grand Chelem, dont quatre aux côtés de Cara Black, partenaire avec laquelle elle a connu l'essentiel de ses succès.

Liezel Huber compte à ce jour quarante-huit titres en double dames à son palmarès, ce qui fait d'elle l'une des joueuses les plus récompensées depuis le début des années 1970.

Sommaire

Carrière tennistique

Liezel Huber, pendant dix ans, demeure une modeste joueuse de simple : classée 131e à la WTA le 29 mars 1999, elle plafonne le plus souvent au-delà de la 200e place et ne parvient qu'à deux reprises, en 1998, à se qualifier dans le tableau principal d'un tournoi du Grand Chelem.

À partir de 2003, inspirée par ses excellentes performances deux saisons plus tôt[3], elle décide de se consacrer uniquement aux épreuves de double dames. Cette année-là, elle s'impose cinq fois sur le circuit, notamment à Miami et Sarasota au printemps (respectivement associée à Magdalena Maleeva et à la doyenne Martina Navrátilová, 46 ans).

Après une année 2004 en demi-teinte (un seul trophée à l'Open d'Hyderâbâd avec Sania Mirza), elle entame en janvier 2005 une collaboration exclusive avec la zimbabwéenne Cara Black, de trois ans sa cadette, avec laquelle elle s'était déjà distinguée à Tokyo en 2001. Si leurs débuts sont un peu hésitants[4], toutes deux atteignent la finale à Roland-Garros puis, en juillet, décrochent leur premier titre du Grand Chelem ensemble à Wimbledon. Mais, quelques jours après ce triomphe sur le gazon londonien, Liezel Huber se blesse au genou gauche en disputant un match aux États-Unis sur la ligue WTT. Elle se voit contrainte de se mettre au repos pendant six mois[5]. Black termine la saison aux côtés de son ancienne coéquipière Rennae Stubbs, avec qui elle continue à jouer en 2006.

Revenue à la compétition en janvier 2006, Liezel Huber multiplie quant à elle les partenariats (Navrátilová, Mirza, Groenefeld, Srebotnik, Craybas) ; au bénéfice de trois succès en neuf finales, elle confirme son retour au plus haut niveau.

En 2007, Huber et Black tentent une seconde alliance qui s'avère une totale réussite : avec neuf titres engrangés, dont l'Open d'Australie, Wimbledon et les Masters, la paire est demeurée numéro un mondiale sans discontinuer au classement Race, ne concédant qu'une réelle contre-performance à l'US Open (défaite au 2e tour face à Camerin et Dulko). Elles continuent à enchaîner les victoires en 2008 : si les trois premières levées du Grand Chelem leur échappent, elles s'emparent de l'US Open en septembre puis des Masters en novembre, confirmant leur leadership.

Avec cinq victoires, le tandem Huber-Black est relativement moins convaincant en 2009, surclassé par les sœurs Venus et Serena Williams qui gagnent trois fois sur quatre en Grand Chelem. Elles perdent aussi leur titre aux Masters face aux Ibériques Llagostera et Martínez. Mais, à la faveur de leur régularité, les deux joueuses demeurent numéro un mondiale pendant toute la saison. Huber remporte pour la première fois une finale de double mixte, à Roland-Garros avec Bob Bryan.

En janvier 2010, Huber et Black perdent la finale de l'Open d'Australie contre les Williams. Le 19 avril, grâce à son succès à Charleston avec Nadia Petrova, elle prend seule la place de numéro un mondiale qu'elle partageait avec Black depuis plus de deux ans[6]. Le 28 avril, pendant le Grand Prix de Stuttgart, Huber explique : « Cara et moi avons d'un commun accord décidé de mettre temporairement fin à notre partenariat exclusif.»[7]. Le 7 juin, la victoire des Williams à Roland-Garros la destitue de son trône ; elle le récupère le 2 août grâce à son succès à Stanford (avec la semi-retraitée Lindsay Davenport). À l'US Open 2010, Huber remporte le titre en double mixte aux côtés de son compatriote Bob Bryan.

Elle perd à nouveau son leadership en novembre 2010[8] puis réalise, avec diverses partenaires, un honorable début de saison 2011 (demi-finales à Melbourne et Roland-Garros). En septembre, elle gagne pour la seconde fois l'US Open (avec Lisa Raymond) ; dans la foulée, elle redevient numéro un mondiale, entamant sa 148e semaine au sommet de la hiérarchie – place confortée par son sacre aux Masters.

Palmarès

En simple dames

En double dames

En double mixte

Parcours en Grand Chelem

Parcours aux Masters

Parcours aux Jeux olympiques

Parcours en Fed Cup

Classements WTA

Notes et références

  1. (en) Naturalized : Liezel Huber becomes US citizen sur tennis.com
  2. Huber hits 100 weeks at No.1 sur le site officiel de la WTA
  3. Quatre victoires en 2001 dont une, déjà, avec Cara Black à la Coupe Toyota Princess
  4. à l'occasion de leurs trois premiers tournois, trois éliminations au 2e tour
  5. Huber et Black concluent néanmoins 2005 meilleure paire de l'année, avec une qualification (théorique) pour les Masters de novembre.
  6. (en) [PDF] Notes & Netcords (page 4) sur wtatour.com, 19 avril 2010
  7. (en) Statement: Liezel Huber sur wtatour.com, 28 avril 2010
  8. Remplacée par Gisela Dulko

Voir aussi

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Navigation

Classements WTA (14 novembre 2011)
Simple
1 en stagnation Drapeau : Danemark Wozniacki 7485
2 en stagnation Drapeau : République tchèque Kvitová 7370
3 en stagnation Drapeau : Biélorussie Azarenka 6520
4 en stagnation Drapeau : Russie Sharapova 6510
5 en stagnation Drapeau : République populaire de Chine Li 5720
6 en stagnation Drapeau : Australie Stosur 5585
7 en stagnation Drapeau : Russie Zvonareva 5435
8 en stagnation Drapeau : Pologne Radwańska 5250
9 en stagnation Drapeau : France Bartoli 4710
10 en stagnation Drapeau : Allemagne Petkovic 4580
Double
1 en stagnation Drapeau : États-Unis Huber 9970
2 en stagnation Drapeau : République tchèque Peschke 8680
en stagnation Drapeau : Slovénie Srebotnik 8680
4 en stagnation Drapeau : États-Unis Raymond 8295
5 en stagnation Drapeau : Kazakhstan Shvedova 6805
6 en stagnation Drapeau : États-Unis King 6725
7 en stagnation Drapeau : Russie Kirilenko 6495
8 en stagnation Drapeau : Italie Pennetta 6135
9 en stagnation Drapeau : Argentine Dulko 6135
10 en stagnation Drapeau : Russie Vesnina 5225
Voir et éditer



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Liezel Huber de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Liezel Huber — Nationalität: Vereinigte Staaten …   Deutsch Wikipedia

  • Liezel Huber — País  Estados Unidos …   Wikipedia Español

  • Liezel Huber — Infobox Tennis player playername = Liezel Huber nickname = country = USA residence = Houston, Texas, U.S. datebirth = birth date and age|1976|8|21 placebirth = Durban, South Africa height = height|ft=5|in=11 weight = convert|158|lb|kg st|abbr=on… …   Wikipedia

  • Liezel Horn — Liezel Huber  Ne pas confondre avec Anke Huber et Petra Huber, également joueuses de tennis. Liezel Huber …   Wikipédia en Français

  • Huber — nannte man Bauern, die eine ganze Hube (niederdeutsch Hufe) Ackerland als Grundbesitz besaßen. Der Name geht zurück auf die oberdeutsche Bezeichnung für Hufner. Verteilung des Nachnamens Huber in Deutschland Daraus entwickelte sich der Nachname… …   Deutsch Wikipedia

  • Huber — is a surname of German origin. It derives from the German word Hube meaning hide, a unit of land a farmer might possess. It is in the top ten most common surnames in the German speaking world, especially in Austria and Switzerland where it is the …   Wikipedia

  • Huber — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Huber est un patronyme porté par les personnalités suivantes (par ordre alphabétique) : Alexander Huber (1968 ) est un grimpeur et alpiniste allemand …   Wikipédia en Français

  • Anke Huber —  Ne pas confondre avec Liezel Huber et Petra Huber, également joueuses de tennis. Anke Huber …   Wikipédia en Français

  • Petra Huber —  Ne pas confondre avec Anke Huber et Liezel Huber, également joueuses de tennis. Petra Huber …   Wikipédia en Français

  • Liste der Weltranglistenersten im Damentennis (Doppel) — Liezel Huber ist die aktuelle Führende in der Doppelwertung der Tennis Weltrangliste …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.