San Diego


San Diego
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la ville californienne. Pour les autres villes du même nom, voir San Diego (homonymie).

32° 42′ 54″ N 117° 09′ 45″ W / 32.715, -117.1625

San Diego
Image illustrative de l'article San Diego
Armoiries Drapeau
Devise : Semper Vigilans
Surnom : « America's Finest City »
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Californie Californie
Comté San Diego
Maire Jerry Sanders (R)
Site web Consulter
Historique
Fondation 25 juin 1602
Municipalité depuis 31 mai 1654
Démographie
Population (2009) 1 353 993 hab.
Densité 8 276 hab./km²
Géographie
Coordonnées 32° 42′ 54″ Nord
       117° 09′ 45″ Ouest
/ 32.715, -117.1625
Altitude 22 m
Superficie totale 163,6 km2
· dont terre 840 km2 (513,45 %)
· dont eau -676,4 km2 (-413,45 %)
Fuseau horaire PST (UTC-8)
Voir la carte administrative
City locator 14.svg
Voir la carte topographique
City locator 14.svg

San Diego (Saint-Jacques), prononcé en anglais [ˌsæn diˈeɪgoʊ], est une ville côtière du sud de la Californie, aux États-Unis, située à l'extrême sud-ouest du pays, près de la frontière mexicaine. La population de la ville était de 1 223 400 habitants en 2000 et estimée à 1 305 736 en 2005. L'agglomération compte 3 051 280 habitants en 2005 et l'aire urbaine de San Diego–Tijuana, 4 688 762. C'est la seconde ville de l’État de Californie et la huitième en termes d'habitants des États-Unis[1].

Elle est connue pour son climat agréable, ses nombreuses plages et pour avoir été une importante base navale militaire. Siège de nombreuses installations de l'armée américaine, la base navale accueille l'une des grandes flottes navales du monde. De nombreux bateaux ont été baptisés USS San Diego en son honneur[2].

Sommaire

Histoire

Le premier Européen à visiter la région fut l'explorateur portugais Juan Rodrigues Cabrillo (João Rodrigues Cabrilho), à la demande du vice-roi de Nouvelle-Espagne, don Antonio de Mendoza. Ce n'est que plus tard, en 1602, que San Diego a été créée comme poste militaire par Sebastián Vizcaíno près d'une ville amérindienne appelée Nipagay. La Californie du Sud faisait alors partie de la colonie de Nouvelle-Espagne. Une mission religieuse s'y installa en 1769, baptisée San Diego de Alcalá.

La première expédition qui visait à établir une chaîne de missions en Haute Californie était composée de quatre corps différents de franciscains et de soldats ; deux par terre et deux par mer. En ce qui concerne l’expédition par voie maritime, seulement 126 colons sur 226 survécurent à la bataille continuelle contre les vents de face le long de la côte de Basse Californie.

Don Gaspar de Portolà, le nouveau gouverneur désigné de Haute Californie, était le chef désigné de l’expédition, composée de soldats, d’Indiens chrétiens de Basse Californie et d’une poignée de franciscains. Une des équipes terrestres était dirigée par le capitaine Rivera assisté du père Juan Crespi, biographe de l’expédition. Portola dirigeait lui-même la seconde, accompagné du père Serra, qui s’était vu assigner la tâche de la création de toutes les Missions du nouveau territoire par l’inspecteur général José de Galvez, représentant personnel du roi d’Espagne au Mexique.

Le 1er juillet 1769, les survivants du groupe dirigé par Portola, le dernier à atteindre le point désigné sur la côte, arrivèrent à destination, après un voyage pénible de deux mois dans le territoire aride et inhospitalier de la Basse Californie.

Le père Junípero Serra reste en arrière et se hâte d'établir le complexe de la mission. Au bout de deux semaines, une croix est érigée sur une colline surplombant la baie (ce site est désormais connu sous le nom de Presidio Hill). Le nom de la mission a été choisi d'après le nom d’un franciscain canonisé en 1588. Cinq ans plus tard, elle est déplacée sur son emplacement actuel, en raison de la proximité d'une source d’eau fraîche et du lieu d’habitation des Indiens.

La cérémonie ayant présidé à la fondation de la Mission de San Diego fixe le modèle qui sera utilisé pour l'inauguration des Missions ultérieures. Une grande croix en bois est érigée, une messe est dite et les Indiens locaux sont appelés par des cloches attachées dans les arbres. On leur offre des présents pour gagner leur confiance. La « politique des petits cadeaux » n’a pas porté ses fruits partout et, à San Diego, les Indiens n’acceptent pas facilement l’intrusion des Espagnols sur leur territoire et attaquent la Mission dès le premier mois. Le père Junípero Serra devra attendre un an avant de pouvoir baptiser le premier enfant Indien. Entre-temps une église a été construite et, en 1774, les relations avec les Indiens se sont améliorées, et l’on compte 60 Indiens baptisés.

En 1822, San Diego fut rattachée au Mexique. En 1834, le premier maire y fut élu, Juan María Osuna. La ville devint américaine après la guerre américano-mexicaine et fut désignée comme chef-lieu du comté de San Diego. En 1885, une ligne de chemin de fer la relia au reste du pays.

La présence de l'armée navale se fit plus importante en 1907, avec l'implantation d'un poste de ravitaillement en charbon pour les navires. San Diego accueillit deux Expositions universelles, en 1915 et 1935.

Le port de San Diego

Depuis la Seconde Guerre mondiale, la présence militaire a joué un rôle majeur dans la vie économique. Après la fin de la guerre froide les effectifs armés ont été cependant considérablement réduits. San Diego est devenue un centre spécialisé dans les biotechnologies et abrite le siège du géant des télécommunications Qualcomm.

Administration

San Diego est réputée pour être une ville conservatrice et républicaine, ce qui fait d'elle une exception politique au sein de la libérale Californie.

Cette domination républicaine constante depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale est due en partie à la présence importante des bases militaires américaines. Pourtant, le recensement de 2005 indiquait 39 % de démocrates pour 34 % de républicains.

L'ancien maire de San Diego de 1971 à 1983, Pete Wilson, a été gouverneur de Californie de 1991 à 1998.

Lors des élections locales de novembre 2005, les électeurs de la ville ont choisi pour maire le républicain Jerry Sanders avec 54 % des voix, contre 45 % à la démocrate Donna Frye.

Le code postal de la ville de San Diego est 619, chiffre popularisé par le catcheur vivant à San Diego, Rey Mysterio qui à utilisé ce chiffre pour nommer sa prise de finition.

Géographie

San Diego la nuit

San Diego est située à l'extrémité Sud-Ouest des États-Unis, à deux heures et demi de route de Los Angeles. La ville se trouve en bordure des côtes d'une grande baie abritée par quelques péninsules plates dont la Silver Strand. C'est la dernière agglomération américaine d'importance avant la frontière mexicaine : Tijuana n'est qu'à 15 minutes de route.

La superficie de San Diego est de 964 km², dont 840 km² de terre, le reste étant dans le domaine maritime. La ville est desservie par l'aéroport international de San Diego. Les bords de la ville sont très irréguliers, en raison de l'absorption de nombreuses banlieues à l'intérieur de ses limites. De plus, les nombreux canyons qui la parcourent créent des frontières faisant obstacle à son extension. 4 688 762 habitants vivent dans l'aire urbaine de San Diego-Tijuana, la 21e plus grande ville des États-Unis.

Le climat est de type méditerranéen, mais les vents côtiers venant de l'océan Pacifique tempèrent le climat local, rendant les étés plus frais et les hivers plus chauds. La température moyenne en été est de 25 °C, en hiver de 19-20 °C. La moyenne des précipitations annuelles est de 25,4 cm. La période de pluviosité la plus importante se situe entre les mois de novembre et mars. Il y a plus de 300 jours de beau-temps dans l'année.[réf. nécessaire]

Mois Jan Fév Mar Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc moyenne
Temp. max (°C) 20,1 20,3 21,6 22,3 23,6 24,0 25,6 26,4 26,1 23,7 21,1 20,9 23,6
Temp. min (°C) 10,1 10,4 11,6 13,1 15,1 16,6 18,7 19,6 18,7 16,1 12,2 10,0 15,2
Précipitations (mm) 57,9 51,8 57,4 19,0 5,1 2,3 0,8 2,3 5,3 11,2 27,2 33,3 273,6
Source: Weather.com[3]

Quartiers

Centre-ville historique de San Diego

San Diego est divisée en un grand nombre de quartiers du fait de son importante superficie et de sa configuration géographique.

  • Nord: Bay Ho, Bay Park, Carmel Valley, Clairemont Mesa, Del Mar Heights, La Jolla, La Jolla Village, Mission Beach, North City, North Clairemont, Pacific Beach, Torrey Pines, University City
  • Nord-est: Carmel Mountain, Miramar, Mira Mesa, Rancho Bernardo, Rancho Peñasquitos, Sabre Springs, Scripps Ranch, Sorrento Valley
  • Est: Allied Gardens, Birdland, Del Cerro, Grantville, Kearny Mesa, Lake Murray, San Carlos, Serra Mesa, Tierrasanta
  • Ouest: Hillcrest, La Playa, Linda Vista, Loma Portal, Midtown, Midway District, Mission Bay Park, Mission Hills, Mission Valley, Morena, North Park, Ocean Beach, Old Town, Point Loma Heights, Roseville-Fleetridge, Sunset Cliffs, University Heights, Wooded Area
  • Centre: Balboa Park, Banker's Hill, Barrio Logan, Core-Columbia, Cortez, Gaslamp Quarter, Golden Hill, Grant Hill, Harborview, Horton Plaza, Little Italy, Logan Heights, Marina, Memorial, Park West, Sherman Heights, South Park, Stockton
  • Mid-City: City Heights, College Area, Darnall, El Cerrito, Gateway, Kensington, Normal Heights, Oak Park, Rolando, Talmadge, Webster
  • Sud-est: Alta Vista, Bay Terrace, Chollas View, Emerald Hills, Encanto, Jamacha-Lomita, Lincoln Park, Mountain View, Mt. Hope, Shelltown, Skyline, Southcrest, Valencia Park
  • Sud: Egger Highlands, Nestor, Ocean Crest, Otay Mesa, Palm City, San Ysidro, Tijuana River Valley

Culture

San Diego possède une forte influence mexicaine du fait de sa proximité avec la frontière séparant les États-Unis et le Mexique, et elle compte 30 % d'Hispaniques. De plus, d'autres groupes minoritaires façonnent la culture de la ville, comme les Siciliens et les Portugais, arrivés durant les siècles derniers, et les nouveaux immigrants, dont la plupart proviennent des anciens pays de l'URSS, d'Asie et d'Afrique.

Toutes ces influences transparaissent dans divers domaines, dont la cuisine.

Éducation

La plus prestigieuse université de San Diego est l'université de Californie à San Diego, plus couramment appelée sous ses initiales UCSD, classée 14e meilleure université du monde en 2007, selon l'université Jiao Tong de Shanghai. On peut y trouver aussi l'université de San Diego (USD), université catholique, l'université d'État de San Diego ; et plusieurs autres établissements d'enseignement supérieur, notamment l'école de pilotage CAE Global Academy San Diego.

Démographie

Population des 10 villes de Californie les plus peuplées (2004)[4]

Tourisme

Musée de Balboa Park

San Diego est une importante destination touristique. Jouissant d'un climat ensoleillé et de belles plages de sable, elle offre également aux visiteurs d'autres centres d'intérêt :

  • Le Zoo de San Diego ;
  • Le San Diego Wild Animal Park héberge une grande quantité d'espèces en danger, provenant de tous les continents. Implanté dans une zone semi-aride, ses larges espaces permettent d'accueillir gazelles, girafes, hippopotames, guépards, zèbres, rhinocéros, ainsi qu'une race de cheval particulièrement menacée, les chevaux sauvages de Mongolie (Equus caballus Prjewalski), dont la population s'est réduite à moins de 1 000 individus. Le parc compte environ 400 espèces animalières et 3 500 plantes différentes. Un train électrifié permet de le visiter, sur un parcours long de 8 kilomètres.
  • SeaWorld San Diego (Monde de la mer) : un parc d'attraction thématique, où l'on peut notamment découvrir des requins en empruntant une galerie sous-marine transparente.
  • Gaslamp Quarter (Le quartier des lampes à gaz) : un des quartiers historiques de San Diego, célèbre pour ses réverbères à gaz qui continuent à l'illuminer la nuit. Son architecture est de style Victorien. On y trouve restaurants, discothèques, ainsi que le PETCO Park, nouveau stade construit en centre-ville pour accueillir les Padres de San Diego, l'équipe de baseball de la ville.
  • Le Museum of Contemporary Art (MCASD) est l'un des grands musées de la ville. Il a été récemment agrandi par l'architecte Richard Gluckman qui a conçu le Copley Building, installé dans une ancienne consigne de la ligne de chemin de fer Santa Fe[5].

Transports

Le tramway en gare de la vieille ville
Le trolley de la vieille ville

Réseau autoroutier

L'automobile étant le principal moyen de transport de la région, le Grand San Diego est desservi par un réseau autoroutier important. Il inclut l'Interstate 5, en direction du comté d'Orange au nord et du Mexique au sud, l'Interstate 8, en direction de l'Arizona à l'est, l'Interstate 15, qui se dirige vers le comté de Riverside, et l'Interstate 805, qui se sépare de l'I-5 à Sorrento Valley et la rejoint avant la frontière mexicaine.

Les routes d'État importantes de la région sont la 54 dans la zone de South Bay ; la 125, 94, et 67 dans l'est du comté ; la 56 et la 78 au nord ; la 52 (La Jolla-Santee) ; et la 163 (Downtown-Miramar). Le San Diego-Coronado Bridge fait partie de California State Route 75.

Plusieurs projets régionaux d'amélioration de ce réseau routier ont été dessinés ces dernières années, dans le but de remédier au nombre croissant d'embouteillages sur ces autoroutes ; par exemple, une extension importante de l'I-5 et de l'I-805.

Transports en commun

La ville possède un réseau de transports en commun combinant un tramway, des lignes de bus et des liaisons ferroviaires avec Amtrak, desservant essentiellement le centre-ville et ses environs. Une extension du réseau de tramway le long de la 5 Freeway reliera de nouvelles zones de la ville. Le bus emprunte ses principales routes.

Aéroports

L'aéroport international de San Diego, aussi connu sous le nom de Lindbergh International Airport ou Lindbergh Field, est l'aéroport commercial le plus important de la région de San Diego. Les autres aéroports sont le Brown Field Airport (Brown Field) et le Montgomery Field Municipal Airport (Montgomery Field).

Maritime

Un transport maritime existe aussi pour la baie, qui comprend plusieurs ferries. Le port est également le point de départ de croisières vers le Mexique, Hawaii, l'Alaska et les Caraïbes via le canal de Panamá.

Sports

À San Diego évoluent deux franchises sportives majeures : les Chargers au football américain et les Padres au baseball.

Il y a aussi deux équipes universitaires, les San Diego Toreros de l'université de San Diego et les San Diego State Aztecs de l'université d'État de San Diego.

Personnalités locales

Jumelages

Notes et références

  1. San Diego passe au 8e rang après San Antonio
  2. Site de la San Diego Navy Historical Association
  3. Weather.com
  4. Population des communes, et non des agglomérations ; (en) US Municipality (City) Population 2000-2004:Over 100,000, Demographia. Consulté le 21-07-2007
  5. Claudine Mulard, « Floraison de chantiers culturels sur la côte Ouest des États-Unis », dans Le Monde du 02/05/2007, [lire en ligne]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article San Diego de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • San Diego — Skyline bei Nacht …   Deutsch Wikipedia

  • San Diego CA — San Diego Skyline bei Nacht …   Deutsch Wikipedia

  • San diego —  Cet article concerne la ville californienne. Pour les autres villes du même nom, voir San Diego (homonymie). San Diego …   Wikipédia en Français

  • SAN DIEGO — SAN DIEGO, combined city county in S. California; county population 3 million (2005), Jewish population 89,000. Jewish life in San Diego started in what is called Old Town, near the San Diego River and just below the hill on which the Spanish… …   Encyclopedia of Judaism

  • San Diego — /san dee ay goh/ a seaport in SW California: naval and marine base. 875,504. * * * City (pop., 2000: 1,223,400) and port, southwestern California, U.S. It is located on San Diego Bay, the site of major naval and military bases. Sighted by the… …   Universalium

  • San Diego — Saltar a navegación, búsqueda San Diego puede referirse a: Religión Diego de Alcalá, santo de la Iglesia Católica. Apóstol Santiago, el mayor, santo de la Iglesia Católica. San Juan Diego, santo de la Iglesia Católica. Lugares  Cuba: El… …   Wikipedia Español

  • San Diego — puede referirse a: ● Diego de Alcalá, santo de la Iglesia Católica ● La ciudad de San Diego en Estados Unidos ● El Condado de San Diego en California ● El municipio de San Diego de Cuba * * * ► C. del SO de E.U.A., en el estado de California,… …   Enciclopedia Universal

  • San Diego —   [sændɪ eɪgəʊ], Stadt in Südkalifornien, USA, an der San Diego Bay (Naturhafen), nahe der Grenze zu Mexiko, (2000) 1,22 Mio. Einwohner (1960: 573 200, 1980: 875 500 Einwohner); die Metropolitan Area hat 2,8 Mio. Einwohner; katholischer… …   Universal-Lexikon

  • SAN DIEGO — SAN DIEG Située dans le sud de l’État de Californie, à proximité immédiate de la frontière mexicaine, tapie au fond d’une baie assez largement ouverte sur le Pacifique, la ville de San Diego, créée comme pueblo puis comme misión par les Espagnols …   Encyclopédie Universelle

  • San Diego — San Diego, CA U.S. city in California Population (2000): 1223400 Housing Units (2000): 469689 Land area (2000): 324.343315 sq. miles (840.045293 sq. km) Water area (2000): 47.690304 sq. miles (123.517316 sq. km) Total area (2000): 372.033619 sq.… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • San Diego — San Diego, 1) Grafschaft in Californien (Nordamerika), den äußersten südöstlichen Theil bildend, über 700 QM. groß, im Westen vom Stillen Ocean, im Osten vom Rio Colorado begrenzt, von den San Diego, San Luis Rey u. San Marguerita Rivers… …   Pierer's Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.