Nouvelle-Espagne


Nouvelle-Espagne

Nouvelle-Espagne

1535 – 1821

Drapeau
Blason

Drapeau et armoiries

Accéder aux informations sur cette image commentée ci-après.

Localisation de la Nouvelle-Espagne à son apogée

Informations générales
Statut Vice-royauté de l'Empire Espagnol
Capitale Mexico
Langue Espagnol
Religion Catholicisme
Démographie
Population 1803 5,837,100 (Étendue de toute la Nouvelle-Espagne sans y comprendre le Royaume du Guatemala)[1]
Superficie
Superficie ~ 7 000 000 km2
Histoire et évènements
1519 - 1521 Conquête de l'Empire aztèque
12 octobre 1535 Vice-roi de Nouvelle-Espagne
22 février 1819 Traité d'Adams-Onís
31 mai 1820 Expédition d'Espagne
24 août 1821 Traité de Córdoba

Entités précédentes :

Nouvelle-Espagne 1819

La Nouvelle-Espagne (Nueva España en espagnol) désigne un territoire, sous domination espagnole entre plus ou moins 1525 et 1821. C'est aussi le « Vieux Mexique ».

Cette division administrative comprenait la totalité de l'actuel Mexique, et l'ensemble de l'Amérique centrale jusqu'à la frontière méridionale du Costa Rica. Elle regroupait aussi certains États des États-Unis, à savoir la Californie, l'Arizona, le Nouveau-Mexique, le Texas. L'Espagne revendiquait aussi d'autres régions plus au nord (dont l’Oregon Country), mais sans les délimiter avec précision. Les Philippines étaient aussi rattachées, avec le statut de colonie, à la Nouvelle-Espagne.

Sommaire

Histoire de la Nouvelle-Espagne

Origines

C'est Hernan Cortés qui porta l'appellation «Nouvelle-Espagne» sur les fonts baptismaux dans sa seconde lettre à Charles Quint :

« Il m'est apparu que le nom qui conviendrait le mieux pour désigner cette terre serait celui de Nouvelle-Espagne de la mer Océane. C'est ainsi que j'ai appelé cette terre au nom de Votre Majesté et je demande humblement à Votre Altesse qu'elle approuve ce nom et le tienne pour bon.» »

— Christian Duverger, Cortés, Fayard, 2001, p. 210.

Explorations et conquêtes

Chronologie

Mexique

Cortes, le conquérant du Mexique

Hernández de Córdoba et Juan de Grijalva explorèrent les côtes méridionales du Mexique, respectivement en 1517 et 1518. Le conquistador Hernán Cortés envahit la région sous bannière espagnole en 1519, à partir de l'actuelle Veracruz. L'empire aztèque s'effondra de façon rapide à cause de la supériorité technologique espagnole et des faiblesses internes (nombreux ennemis, superstitions sur le retour de Quetzalcoatl). La capitale Tenochtitlan tombe après un siège de 75 jours en 1521.

Amérique centrale

Christophe Colomb reconnaît les côtes de l'Amérique centrale lors de son quatrième voyage (1502-1504). En 1523, Cortés envoya 100 cavaliers, 300 fantassins ainsi que des auxiliaires indigènes commandés par Pedro de Alvarado conquérir le Guatemala. Alvarado tira parti de la rivalité traditionnelle qui opposait les principaux groupes maya de la région, les Quiché et les Cakchiquel. Il s'allia d'abord aux Cakchiquel pour vaincre les Quiché.

Floride

Les territoires du nord

Au XVIe siècle, les légendes qui circulent à propos de cités mythiques comme Cibola et les ressources minières de la région attirent les conquistadores. Ces explorations permettent les échanges entre les différentes cultures, mais apportent aussi des maladies aux Amérindiens, dont des épidémies de variole. Très tôt, les franciscains et jésuites mettent en place plusieurs missions dans la région pour convertir les habitants au christianisme. Les territoires du nord, et plus particulièrement le Texas, sont utilisés par les Espagnols comme un glacis tourné contre l'expansion des Français en Louisiane : c'est pourquoi il fut fortifié de façon somme toute assez lâche par des forts (presidio) à San Antonio ou Los Adaes. En 1660 la Révolte des Pueblos repousse temporairement les Espagnols jusqu'au Nouveau-Mexique, mais l'Arizona est reconquis en 1694. En 1752, les Indiens Pimas se soulèvent à San Ignacio de Tubac. Avec le traité secret de Fontainebleau (1762), la France cède La Nouvelle-Orléans et la rive occidentale du Mississippi à l'Espagne. Cependant, la prise de possession effective par les Espagnols est tardive (1766) et l'immigration hispanophone demeure faible. Certains colons français ne furent jamais satisfaits du régime espagnol, et firent de multiples pétitions pour retourner sous celui de la France. Le 28 octobre 1768, un groupe de colons créoles tente de chasser les Espagnols de la ville, suite à l'établissement de l'exclusif. La reprise en main se fait par une troupe envoyée en juillet 1769 : les meneurs sont arrêtés et neuf sont condamnés à mort[2]. En 1774, une piste est ouverte entre les territoires du Nouveau-Mexique et la côte du Pacifique.

Organisation politique, administrative et judiciaire

Étendard et drapeau de la Nouvelle-Espagne.

La Nouvelle-Espagne était gouvernée, depuis sa capitale, Mexico, par un vice-roi nommé par le roi d'Espagne.

Ce territoire fut subdivisé à l'origine en quatre audiencias (Mexico, Guadalajara, Guatemala et Saint-Domingue, auxquelles s'est rajouté en 1583 celle de Manille)[3]. Chaque audiencia était administrée par un gouverneur et comportait une cour de justice.

Le gouverneur possédait des pouvoirs militaires, quelquefois avec le titre du capitaine général, et disposaient de troupes, parmi lesquels s'engageaient des Amérindiens et les puissances étrangers. Enfin, l'Église catholique jouait un rôle décisif dans l'encadrement des populations.

Économie de la Nouvelle-Espagne

Une société métissée et hiérarchisée

  • La pureté du sang
  • Les groupes sociaux
    • Les hidalgo
    • Les Comancheros sont les métis issus d'unions entre Espagnols et Amérindiennes ; ils vivent dans les communautés indiennes.

Les différentes colonies

Mexique

Article détaillé : Histoire du Mexique.

Colonies sur le territoire actuel des États-Unis d'Amérique

L'expédition de Coronado
Article détaillé : Alta California.

Situées au nord du cœur de la Nouvelle-Espagne, les colonies du Nouveau-Mexique, du Texas et de Californie, dont les frontières septentrionales avec les États-Unis furent fixés en 1819 par le Traité d'Adams-Onís, sont restées relativement isolées et sous-peuplées, malgré les efforts de la Couronne. Une fois par an seulement, le courrier royal arrivait à Santa Fe et constituait le seul lien avec la métropole. Ces colonies du nord ont longtemps vécu en autarcie et ont été finalement perdues après la guerre américano-mexicaine par le Traité de Guadeloupe Hidalgo signé en 1848, la plupart de ces terres furent désignées sous le nom de Cession mexicaine.

Californie

Article détaillé : Histoire de la Californie.

Nouveau-Mexique et Arizona

Articles détaillés : Histoire du Nouveau-Mexique et Histoire de l'Arizona.

Dès le début du XVIe siècle, les Espagnols explorent la région du Nouveau-Mexique et de l'Arizona. Les expéditions les plus célèbres sont celles de Marcos de Niza et de Francisco Vásquez de Coronado.

Un groupe d'Apaches

Bien que les Espagnols n'aient pas encore créé de véritables villes dans la région, la fin du XVIIe siècle voit l'arrivée de colons, qui sont attirés par la récente découverte de dépôts d'argent autour du camp de mineurs d'Arizonac. La plupart des colons partent après l'annonce par Juan Bautista de Anza qu'il s'agissait en fait d'un trésor enseveli ; cependant un nombre considérable reste dans la zone et vit de l'agriculture. Durant la première moitié du XVIIIe siècle, ces pionniers essaient d'étendre leur territoire au nord, mais sont empêchés par les tribus Tohono O'odham et apache. Mexico ordonne d'exterminer les Apaches dès 1784 : il s'agit de massacrer tout Apache de plus de 7 ans[4]. Le gouverneur Bautista œuvre pour rapprocher les Commanches et les Utes, afin de détourner leur force contre les Apaches. Il distribue à chaque guerrier commanche une carte sur laquelle il pourra noter chaque Apache tué[5].

Texas

Article détaillé : Histoire du Texas.

Floride

Article détaillé : Histoire de la Floride.

Les Espagnols explorent la Floride dès 1513, mais la colonisation ne commence qu'en 1539. En 1580, le roi d'Espagne proclame la création de deux Florides : la Floride occidentale (Alabama actuel) et orientale (Floride actuelle).

Notes et références

  1. Alexander von Humboldt, Essai Politique sur le Royaume de la Nouvelle-Espagne, Tome II, Paris, France, J.H.Stone, 1811 (ISBN 0665457413) 
  2. Jacquin et Royot 2002, p. 59.
  3. Harim B Gutiérrez, Historia de México : El proceso de gestación de un pueblo, Pearson Educación (ISBN 9789702607977) , p.299.
  4. Debo 1994, p. 112.
  5. Debo 1994, p. 113.

Voir aussi

Bibliographie

En français

En espagnol

  • (es) Catherine Delamarre-Sallard, Manuel de civilisation espagnole et latino-américaine, Bréal, 2008, 301 p. (ISBN 9782749503356) .
  • (es) Ignacio José Rubio Mañé, El Virreinato : Orígenes y jurisdicciones, y dinámica social de los virreyes, vol. 1, UNAM, 1992, 310 p. (ISBN 9789681613549) .
  • (es) Instituto Internacional de Historia del Derecho Indiano, Derecho y administración pública en las Indias hispánicas : actas del XII Congreso Internacional de Historia del Derecho Indiano (Toledo, 19 a 21 de octubre de 1998), Université de Castilla La Mancha, 2002, 1872 p. (ISBN 9788484271802) .
  • (es) Inmaculada Rodríguez Moya, La mirada del Virrey : iconografía del poder en la Nueva España, Universitat Jaume I, 2003, 229 p. (ISBN 848021418X) .

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Nouvelle-Espagne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Nouvelle-espagne — La Nouvelle Espagne (Nueva España en espagnol) désigne un territoire, sous domination espagnole entre plus ou moins 1525 et 1821. C est aussi le Vieux Mexique . Cette division administrative comprenait la totalité de l actuel Mexique, et l… …   Wikipédia en Français

  • Nouvelle Espagne — La Nouvelle Espagne (Nueva España en espagnol) désigne un territoire, sous domination espagnole entre plus ou moins 1525 et 1821. C est aussi le Vieux Mexique . Cette division administrative comprenait la totalité de l actuel Mexique, et l… …   Wikipédia en Français

  • Vice-royauté de Nouvelle-Espagne — Nouvelle Espagne La Nouvelle Espagne (Nueva España en espagnol) désigne un territoire, sous domination espagnole entre plus ou moins 1525 et 1821. C est aussi le Vieux Mexique . Cette division administrative comprenait la totalité de l actuel… …   Wikipédia en Français

  • Louisiane (Nouvelle-Espagne) — Louisiane espagnole La Louisiane espagnole s étendait du nord au sud, de la frontière du Canada au golfe du Mexique. De l est à l ouest, il s étend du Mississipi aux Rocheuses. Il couvre une superficie de 875 025 milles carrés… …   Wikipédia en Français

  • Liste des vice-rois de Nouvelle-Espagne — Vice roi de Nouvelle Espagne Antonio de Mendoza y Pacheco, premier titulaire de la fonction de Vice roi de Nouvelle Espagne Création 17 avril 1535 …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Vice-Rois De Nouvelle-Espagne — La Nouvelle Espagne est en vert foncé et les territoires contestés, en vert pâle En plus des vice rois, la liste comprend les plus grands gouverneurs espagnols de la colonie avant la nomination du premier vice roi ou lorsque ce poste était vacant …   Wikipédia en Français

  • Liste des vice-rois de nouvelle-espagne — La Nouvelle Espagne est en vert foncé et les territoires contestés, en vert pâle En plus des vice rois, la liste comprend les plus grands gouverneurs espagnols de la colonie avant la nomination du premier vice roi ou lorsque ce poste était vacant …   Wikipédia en Français

  • Histoire véridique de la conquête de la Nouvelle-Espagne — L’Histoire véridique de la conquête de la Nouvelle Espagne (Historia verdadera de la conquista de la Nueva España, en version originale espagnole) est un livre écrit par le conquistador Bernal Díaz del Castillo. Il y décrit, pendant la conquête… …   Wikipédia en Français

  • L'Histoire Véridique De La Conquête De La Nouvelle Espagne — (Historia verdadera de la conquista de la Nueva España, en version originale espagnole) est un livre écrit par le conquistador Bernal Díaz del Castillo. Il y décrit, pendant la conquête de l Empire aztèque, la vie quotidienne des soldats ainsi… …   Wikipédia en Français

  • L'Histoire veridique de la Conquete de la Nouvelle Espagne — L Histoire véridique de la Conquête de la Nouvelle Espagne L Histoire véridique de la Conquête de la Nouvelle Espagne (Historia verdadera de la conquista de la Nueva España, en version originale espagnole) est un livre écrit par le conquistador… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.