Svetlana Kuznetsova


Svetlana Kuznetsova
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kouznetsov.
Svetlana Kuznetsova
Svetlana Kuznetsova
Carrière professionnelle
2000
Pays Drapeau de Russie Russie
Naissance 27 juin 1985 (1985-06-27) (26 ans)
Drapeau : URSS Leningrad
Taille / poids 1,74 m (5 9) / 73 kg (161 lb)
Prise de raquette Droitière
Revers à deux mains
Gains en tournois 15 974 158 $
Palmarès
En simple
Titres 13
Finales perdues 19
Meilleur classement 2e (10/09/2007)
En double
Titres 14
Finales perdues 15
Meilleur classement 3e (07/06/2004)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R.-G. Wim. US
Simple 1/4 V(1) 1/4 V(1)
Double V(1) F(1) F(1) F(2)
Mixte 1/16 1/8 1/4
Titres par équipe nationale
Fed Cup 3 (2004, 2007, 2008)
Mise à jour de la boîte : 01/11/2011 • Actualiser
Consultez la documentation du modèle

Svetlana Aleksandrovna Kuznetsova (en russe : Светлана Александровна Кузнецова, en transcription française Svetlana Kouznetsova[1]) est une joueuse de tennis russe née le 27 juin 1985 à Leningrad (actuelle Saint-Pétersbourg).

Elle est professionnelle depuis 2000. Elle a remporté dans sa carrière deux tournois du Grand Chelem en simple à l'US Open en 2004 et à Roland Garros en 2009, ainsi qu'un en double à l'Open d'Australie avec Alicia Molik en 2005.

Svetlana Kouznetsova fait partie d'une famille de grands sportifs. Son père, Aleksandr Kouznetsov est un entraîneur cycliste qui a emmené vers le succès six champions du monde et olympiques. Parmi les protégés de son père figuraient sa mère, Galina Tsareva, six fois championne du monde et détentrice de près de vingt records mondiaux, ainsi que le frère de Svetlana, Nikolaï Kouznetsov, médaillé d'argent aux Jeux olympiques d'été de 1996 à Atlanta.

Sommaire

Style de jeu

Svetlana Kuznetsova est une joueuse de fond de court qui possède un bon déplacement. Elle a perfectionné au fil des ans un coup droit puissant et précis qui met à mal ses adversaires. Elle varie régulièrement les effets au cours des échanges, alternant entre balles slicées, plates et bombées selon les circonstances. C'est une joueuse sans réel point faible, possédant également un service solide et une bonne presence au filet.

Carrière tennistique

2000-2003 : des débuts prometteurs

Svetlana Kouznetsova commence comme son père une carrière comme cycliste mais ce sport l'ennuie rapidement. Elle se concentre alors sur le tennis et est envoyée en Espagne à 13 ans, pour mieux s'entraîner. Elle y fait ses débuts sur le circuit ITF en 2000. Elle devient l’année suivante championne du monde junior en simple filles avec comme point d’orgue une finale à Roland-Garros (défaite contre Kaia Kanepi).

Svetlana s’offre en 2001, peu avant son 16e anniversaire, son premier trophée à l’ITF de Cagliari. Dans la foulée, elle est invitée à son premier tournoi WTA à Madrid, se sort du tableau de qualifications et parvient au second tour après avoir battu une joueuse du top 100 Virginia Ruano Pascual. En junior, elle glane un succès en double à l'US Open.

Kuzzi prend part à son premier tournoi du Grand Chelem à l'Open d'Australie 2002 et se hisse dans le tableau final. Engagée en double avec la grande championne Arantxa Sánchez Vicario, elle soulève son premier trophée sur le grand circuit à Sopot. Son ascension dans la hiérarchie se poursuit : elle se qualifie pour la finale du tournoi d'Helsinki avec notamment une brillante victoire sur Patty Schnyder. Cerise sur le gâteau : Svetlana s’offre le tournoi de double, toujours associée à Arantxa Sánchez Vicario. Cette performance lui vaut une entrée dans le cercle des 100 meilleures joueuses du monde. Engagée à l'US Open, elle trace sa route jusqu’au troisième tour alors barrée par Silvia Farina Elia. Elle termine la saison en apothéose avec un titre à Bali, battant sa partenaire de double Arantxa Sánchez Vicario et Conchita Martínez. Svetlana est alors classée 43e, soit un bond de plus de 200 places en un an. Sa progression fulgurante lui vaut la distinction Débutante de l'année décernée par la WTA.

En 2003, elle se hisse en quart-de-finale à Wimbledon après une victoire ardue obtenue sur un autre espoir du tennis russe au tour précédent, Maria Sharapova. Justine Henin est alors trop forte pour elle. C'est en double qu’elle fait la meilleure impression. Accompagnée de la plus grande championne de la discipline, Martina Navrátilová, elle engrange cinq victoires en tournoi et accède à la finale de l’US Open.

2004 : la consécration à l'US Open

Elle se distingue dans la première partie de la saison suivante par une finale à Dubai, à Doha et à Varsovie. La Russe goûte également aux joies de la Fed Cup, des débuts ponctués de deux succès (un en simple contre Alicia Molik, puis un en double). Elle se fraye peu de temps après une place dans le top 10 à l'issue de sa participation aux huitièmes-de-finale à Roland-Garros. Elle s'incline contre la future lauréate du tournoi, Anastasia Myskina, au terme d'un match indécis qu’elle domine largement dans un premier temps. Le débat s'équilibre du fait de l'accumulation de fautes directes et la rencontre s'éternise dans un palpitant troisième set. Sveltlana passe alors à un point de la victoire à 6-5 avant de se faire coiffer sur le fil par sa compatriote (1-6, 6-4, 8-6). La jeune Russe, âgée tout juste de 19 ans, ne se démobilise pas pour autant et commence tambour battant la saison sur herbe avec un succès à Eastbourne. Elle déçoit pourtant à Wimbledon, où elle est sortie par Virginie Razzano au premier tour. Son heure arrive enfin à l'US Open qui la consacre à la fin d'une magnifique quinzaine pendant laquelle elle se défait d’Amy Frazier, de Mary Pierce, de Nadia Petrova, de Lindsay Davenport et enfin d’Elena Dementieva dans la seconde finale 100% russe de l’histoire (6-3, 7-5). Elle s’adjuge également le trophée à Bali.

Svetlana se révèle pourtant être le maillon faible de l’équipe de Russie en finale de Fed Cup contre la France, encore un peu tendre pour cet événement sous haute tension. Elle perd un match largement à sa portée contre Nathalie Dechy (3-6, 7-6, 8-6) et passe complètement à côté de son sujet contre Tatiana Golovin (6-4, 6-1). Son pays parvient néanmoins à faire la décision dans le double décisif, compensant ainsi sa déception de ne pas avoir été à la hauteur.

Malgré sa fantastique saison en simple, elle n'abandonne pas pour autant sa carrière en double. Cette fois complétée d'Elena Likhovtseva, elle ajoute deux tournois à son palmarès et une finale à Roland-Garros. Ses résultats lui permettent de jouer le Masters.

2005 : une année vierge

Confrontée à quelques problèmes personnels, Kuzzi baisse nettement le pied. Même si elle reste compétitive, elle ne parvient pas à jouer les premiers rôles. Après un quart de finale prometteur à l'Open d'Australie qu'elle perd avec les honneurs face à Maria Sharapova, elle coince régulièrement contre des joueuses confirmées (Elena Dementieva, Lindsay Davenport, Justine Henin, Kim Clijsters) mais aussi contre des jeunes aux dents longues (Ana Ivanović, Sania Mirza). Pour ne rien arranger, elle manque du brin de réussite parfois nécessaire pour retrouver la confiance. Le match contre Justine Henin en huitième de finale de Roland-Garros aurait pu en effet tenir lieu de déclic pour la Russe, tellement la victoire lui semblait proche. Elle mène en effet 5-3 dans la manche décisive et obtient deux balles de match. La future lauréate du tournoi renverse alors la vapeur et fait tourner la rencontre en sa faveur (7-6, 4-6, 7-5). Svetlana n'a finalement qu’une finale à Varsovie à se mettre sous la dent au cours de l’année. Pour ne rien arranger, elle quitte l'US Open sans gloire dès le premier tour. Cette défaite prématurée la fait logiquement chuter dans le classement, au delà de la 10e place.

Si le simple ne lui sourit pas, Svetlana connaît plus de réussite en double. Elle se couvre de lauriers à l'Open d'Australie avec Alicia Molik contre la paire Lindsay Davenport/Corina Morariu et s'adjuge un second trophée à Miami. Svetlana réalise également avec Amélie Mauresmo un excellent Wimbledon qui est récompensé par une finale.

2006 : le retour au premier plan

À l'Open de Zurich en 2006

Kuzy doit attendre mars pour enfin se hisser en finale d’un tournoi, celui de Miami, un stade qui se refusait à elle depuis mai 2005. Mieux, elle s'octroie le 6e titre de sa carrière après plus d'un an et demi d'attente. Les embûches sont pourtant nombreuses pour la Russe : elle doit notamment effacer trois balles de match face à la revenante Martina Hingis pour arracher la victoire 11-9 dans le jeu décisif du dernier set. Elle élimine ensuite sur son parcours victorieux Patty Schnyder, la numéro 1 mondiale Amélie Mauresmo et enfin Maria Sharapova. Sa saison sur terre battue confirme ses progrès avec une nouvelle finale à Varsovie perdue contre Kim Clijsters alors classée numéro 2, et deux demi-finales. À Roland Garros, Svetlana se faufile jusqu'en finale, à la faveur d'un tableau relativement dégagé. Elle doit néanmoins s'employer pour sortir la vainqueur d'Amélie Mauresmo, Nicole Vaidišová, qui est à deux doigts de créer la surprise (5-7, 7-6, 6-2). Elle retrouve en fin de chemin Justine Henin mais ne trouve pas la clé pour empêcher la Belge de s’octroyer un troisième titre à Paris (6-4, 6-4). La Russe déçoit par contre sur le gazon de Wimbledon où elle est se fait piéger par Li Na au troisième tour. Comme en 2004, elle gagne le tournoi de Bali face à Marion Bartoli. Elle rajoute dans son escarcelle un succès à Pekin contre Amélie Mauresmo sur le score cinglant de 6-4, 6-0. Elle est numéro 4 mondiale à l’issue de la saison.

Svetlana est un peu en retrait en double en 2006. Elle ne décroche qu’un seul tournoi, à Eastbourne (avec Amélie Mauresmo).

2007 : dauphine de Justine Henin

Irrésistible jusqu’en huitième de finale, Svetlana se fait surprendre par Shahar Peer à l'Open d'Australie. Elle fait néanmoins un bon début de saison mais les victoires la fuient. Elle enchaîne deux finales à Doha et à Indian Wells. Elle parvient encore à la même marche sur la terre battue de Berlin et de Rome. Svetlana se contente une fois de plus d’un accessit à Roland-GarrosAna Ivanović la surclasse en quart-de-finale. Même constat à Wimbledon, cette fois face à Venus Williams. Elle parvient pourtant à ses fins en conclusion d'un incroyable concours de circonstances à New Haven, tournoi qu'elle s’adjuge en ne jouant qu'un seul match dans son intégralité (abandons successifs de Francesca Schiavone, d'Elena Dementieva et d'Ágnes Szávay). Elle confirme néanmoins qu'elle ne compte pas faire de la figuration toute la saison : elle se glisse en finale de l'US Open mais doit subir la loi de la numéro 1 mondiale incontestée Justine Henin. Elle devient alors sa dauphine au classement WTA.

2007 marque aussi son retour en équipe de Fed Cup. Elle ne tremble pas pour remporter ses deux simples en finale contre les Italiennes représentées par Mara Santangelo et Francesca Schiavone. Avec la victoire de la Russie, elle devient du même coup la deuxième joueuse de son pays à avoir accroché deux fois la Fed Cup à son palmarès, après Anastasia Myskina.

La saison de Svetlana est vierge de titres en double, ce qui ne lui est plus arrivé depuis 2002.

2008 : saison vierge

Svetlana Kouznetsova commence sa saison par une finale à Sydney où elle échoue face à la n°1 Justine Henin après avoir mené 3/0 dans la dernière manche. Malgré ce premier tournoi encourageant, elle perd au troisième tour de l'Open d'Australie face à la Polonaise Agnieszka Radwańska, tout comme à Doha contre l'Autrichienne Sybille Bammer. La semaine suivante à Dubaï, elle élimine successivement Lucie Šafářová, Amélie Mauresmo et Jelena Janković pour perdre en finale contre Elena Dementieva. S'ensuit au mois de mars la traditionnelle tournée américaine sur dur : la Russe, retombée à la troisième place mondiale, atteint sa troisième finale de l'année à Indian Wells en prenant sa revanche sur Agnieszka Radwańska en quart, puis en battant sa compatriote et meilleure joueuse de ce début de saison Maria Sharapova. Elle s'incline de nouveau en finale, cette fois battue par la Serbe Ana Ivanović en deux sets (4/6 3/6). A Miami, elle bat Venus Williams en quart avant de chuter face à la future gagnante, Serena Williams, après avoir remporté le premier set (6/3 5/7 3/6). Débute alors la tournée européenne sur terre battue qui précède Roland-Garros. Celle-ci ne sera pas très fructueuse puisqu'en deux tournois (Rome et Berlin), elle s'incline à chaque fois en huitième de finale, contre Alona Bondarenko et la jeune Française Alizé Cornet. A Roland-Garros, Kouznetsova profite d'un tableau favorable pour filer jusqu'en demi-finale où elle s'incline face à la révélation de ce tournoi, Dinara Safina. Elle est désormais n°4 mondiale derrière Ana Ivanović, Maria Sharapova et Jelena Janković. Le mois de juin débute avec la saison sur gazon. Lors du tournoi d'Eastbourne, elle chute dès son entrée en lice contre la Danoise Caroline Wozniacki en deux sets secs 2/6 2/6. La semaine d'après à Wimbledon, elle risque tout juste l'élimination au premier tour contre la Française Mathilde Johansson alors 124e mondiale mais s'en sort finalement 6/7 7/5 6/3. Elle passe ensuite deux tours tranquillement avant de perdre une nouvelle fois contre la Polonaise Agnieszka Radwańska en trois manches. La tournée estivale ne sera pas plus rassurante avec surtout une élimination au premier tour des J.O. de Pékin contre la locale Li Na, suivie d'une défaite au troisième tour de l'US Open dont elle était finaliste en titre. Elle chute de la 4e à la 7e place mondiale. La fin de saison sera un peu plus heureuse avec notamment deux finales de suite, à Tōkyō où elle bat Jelena Janković en quart mais s'incline contre Dinara Safina, puis à Pékin où la Serbe Jelena Janković prend sa revanche. Qualifiée pour les Masters de fin d'année, elle ne gagne aucun match, s'inclinant tour à tour face à Jelena Janković, Agnieszka Radwańska et Vera Zvonareva

2009 : le retour

Svetlana Kouznetsova commence sa saison 2009 par une petite inquiétude en déclarant forfait en quart de finale du tournoi de Sydney. Finalement elle est suffisamment remise pour l'Open d'Australie, où elle atteint les quarts de finale, chutant face à la n°2 mondiale Serena Williams après avoir remporté la première manche (5/7 7/5 6/1). Suivent alors deux défaites au premier tour des tournois de Dubaï et d'Indian Wells face à Elena Vesnina et Urszula Radwańska. Elle retrouve quelques couleurs à Miami en atteignant les demi-finales où elle perd contre la révélation de ce tournoi, Victoria Azarenka, en trois manches 6/3 2/6 7/5. Sur la terre battue de Stuttgart elle remporte enfin son premier titre depuis New Haven en juillet 2007 en disposant d'Elena Dementieva en demie et de la nouvelle n°1 mondiale Dinara Safina en finale. Cette dernière prend sa revanche lors de la finale du tournoi de Rome. Lors du tout nouveau tournoi de Madrid, la Russe perd lors de son premier match contre l'Ukrainienne Alona Bondarenko. Arrive alors le tournoi de Roland Garros dont elle passe les trois premiers tours facilement contre la Française Claire Feuerstein, Galina Voskoboeva et Melinda Czink. Les choses se compliquent en huitième contre la Polonaise Agnieszka Radwańska : après avoir remporté la première manche 6/4, elle perd complètement ses moyens lors de la deuxième manche qu'elle laisse (1/6), puis se reprend lors de la manche décisive qu'elle remporte 6/1. En quart elle retrouve l'une des grandes favorites Serena Williams n°2 mondiale. Elle remporte la première manche au tie-break puis cède la seconde, après avoir servi pour le match, 5/7. Dans le troisième set elle se tord violemment la cheville mais ne perd pas ses moyens et remporte le match à 7/5. C'est la première fois depuis l'US Open 2004 qu'elle gagne contre une Top 5 dans un tournoi du Grand Chelem. En demie elle rencontre la surprenante Australienne Samantha Stosur : elle gagne le premier set 6/4 mais comme à son habitude dans ce tournoi laisse la seconde manche à son adversaire après avoir mené au score. Dans le dernier set elle prend les devants et se qualifie pour sa seconde finale du Grand Chelem parisien (6/4 5/7 6/3). Elle y rencontre pour la troisième fois de l'année sur terre battue la numéro un mondiale Dinara Safina. Celle-ci fut impressionnante en début de tournoi en laissant seulement cinq jeux à ses adversaires des quatre premiers matches, mais montra quelques problèmes de tension en quart et en demie. Ce problème se confirme et Kuznetsova, plus agressive, gagne la première manche 6/4. Au deuxième set, Dinara Safina se perd complètement, enchaîne les fautes directes et semble rattrapée par la pression. Kuznetsova, elle, reste dans son match et remporte le second set et le match 6/2 sur une énième double faute de sa compatriote et amie. Svetlana Kuznetsova remporte donc son deuxième titre du Grand Chelem, près de 5 ans après le premier.

Palmarès

En simple dames

En double dames

Parcours en Grand Chelem

Parcours aux Masters

Parcours aux Jeux olympiques

Parcours en Fed Cup

Classements WTA

Notes et références

  1. La transcription du russe au français devrait être Kouznetsova mais une grande majorité de sources utilisent la transcription anglophone Kuznetsova.
  2. Radwańska remplace Ivanović (virus) qui se voit donc disqualifiée.

Voir aussi

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Navigation


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Svetlana Kuznetsova de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Svetlana Kuznetsova — Svetlana Kuzñetsova País  Rusia Residencia Monte Carl …   Wikipedia Español

  • Svetlana Kuznetsova — Infobox Tennis player playername = Svetlana Kuznetsova country = RUS nickname = Sveta Kuzzi or Kuzzy The Kuz residence = St. Petersburg, Russia datebirth = birth date and age|1985|6|27 placebirth = Leningrad, Soviet Union now St. Petersburg,… …   Wikipedia

  • Svetlana Kuznetsova — Swetlana Kusnezowa Nationalität:  Russland Geburtstag …   Deutsch Wikipedia

  • Kuznetsova — Svetlana Kuznetsova Svetlana Kuznetsova …   Wikipédia en Français

  • Svetlana Kouznetsova — Svetlana Kuznetsova Svetlana Kuznetsova …   Wikipédia en Français

  • Svetlana — est un prénom féminin russe, qui vient soit de sviet (lumière), soit de swieta (sainte). Svetlana est le nom donné par les Chrétiens orthodoxes russes à la Samaritaine qui apparaît dans l Évangile selon Jean (4), vénérée sous le nom de Photine.… …   Wikipédia en Français

  • Svetlana — (Russian: Светлана) is a common Russian female name, deriving from the Russian word for light , clean or holy . The name was coined by Alexander Vostokov and popularized by Vasily Zhukovsky in his eponymous ballade, first published in 1813. In… …   Wikipedia

  • Svetlana Aleksandrovna Kuznetsova — Swetlana Kusnezowa Nationalität:  Russland Geburtstag …   Deutsch Wikipedia

  • Kuznetsova, Svetlana —  (1985–) Russian tennis player …   Bryson’s dictionary for writers and editors

  • Open de Miami 2006 — Nom de l édition NASDAQ 100 Open Date Du 20 mars au 2 avril  …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.