Ile-De-France

Île-de-France

48°30′N 2°30′E / 48.5, 2.5

Page d'aide sur les redirections « Francilien » redirige ici. Pour le train, voir Francilien (automotrice).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Île-de-France (homonymie).

Île-de-France

Région Île-de-France (logo).svg
Détail
Langue
Administration
Préfecture Paris
Départements Paris (75)
Seine-et-Marne (77)
Yvelines (78)
Essonne (91)
Hauts-de-Seine (92)
Seine-Saint-Denis (93)
Val-de-Marne (94)
Val-d'Oise (95)
Chefs Lieux Paris
Melun
Versailles
Évry
Nanterre
Bobigny
Créteil
Cergy
Arrondissements 25
Cantons 317
Communes 1 281
Conseil régional Conseil régional d'Île-de-France
Président
Mandat
Jean-Paul Huchon (PS)
2004-2010
Préfet Daniel Canepa
Site internet http://www.iledefrance.fr/
Démographie
Population totale 11 694 000 hab. (Janvier 2008)
Densité 974 hab./km²
Gentilé Francilienne, Francilien
Géographie
Superficie 12 011 km²

Île-de-France map.png

L’Île-de-France est aujourd'hui une des 26 régions françaises, et était sous l'Ancien Régime une province française qui fut supprimée en 1789, mais est réutilisé officiellement depuis 1975. Aujourd'hui l'Île-de-France regroupe huit départements : Essonne, Hauts-de-Seine, Paris, Seine-Saint-Denis, Seine-et-Marne, Val-de-Marne, Val-d'Oise, Yvelines, que l'on tend parfois abusivement à confondre avec l'agglomération de Paris qui ne s'étend pourtant que sur 20 % de sa surface, mais qui représente néanmoins 90 % de sa population.

Au 1er janvier 2008, la population de l'Île-de-France était estimée par l'INSEE à 11 694 000 habitants[1].

Sommaire

Histoire

Article détaillé : Histoire de l'Île-de-France.

La région Île-de-France est née du domaine royal constitué depuis le Xe siècle par les rois Capétiens.

Son nom peut apparaître assez mystérieux, l'« île » de France étant située en pleine terre. Il semble que ce nom désigne la langue de terre délimitée par l’Oise, la Marne et la Seine[2]. Une autre explication voit en « Île de France » une altération de « Liddle Franke », c'est-à-dire « Petite France » en langue franque. Cette région est en effet la terre d'enracinement des peuples Francs, d'origine germanique, après leur pénétration en Gaule, lors des grandes invasions. D'autres expressions franques sont passées à la postérité: la devise royale « Montjoie Saint Denis » provient du francique Mund Gawi (qui signifie « protection du pays par la grâce de Saint Denis »).

Jusqu'à la fin de l'Ancien Régime, cette province s'étendait vers le nord et le nord-est, englobant les pays du Soissonnais et du Laonnois, actuellement situés dans l'Aisne, ainsi que le Beauvaisis et le Valois, actuellement situés dans l'Oise (Picardie), mais était moins étendue vers l'est, excluant la Brie champenoise, autour de Meaux, rattachée à la Champagne. Vers le sud ses limites était sensiblement les mêmes qu'aujourd'hui englobant le Gâtinais, tandis que vers l'ouest, la limite avec la Normandie est restée inchangée le long de la ligne de l'Epte. Elle correspondait à une zone de gouvernement militaire qui ne coïncidait pas complètement avec la zone d'intérêts économiques des corporations marchandes de Paris. Par parenthèse, cette remarque historique vient renforcer l'hypothèse d'une étymologie franque (liddle franke) du nom "île de France", et en affaiblir l'hypothèse géo-fluviale.

Au XVIIe siècle, un nombre important d'habitants vinrent coloniser en Nouvelle-France (Québec), en particulier les fameuses filles du Roy.

L'Île-de-France sous l'Ancien Régime

Elle fut découpée, à la suite de la Révolution, en cinq départements : Seine, Seine-et-Oise, Seine-et-Marne, Oise et Aisne. La région fut reconstituée après 1945 à partir des trois premiers et la décentralisation administrative à partir de 1964, puis politique en 1982 a consolidé les anciennes provinces. En 1965, sous l'action vigoureuse de Paul Delouvrier à la tête du district de la région parisienne, le nombre de départements a été porté de trois à huit, y compris Paris. L'un d'eux, celui de Seine-et-Marne, occupe près de la moitié de la superficie régionale. Autour de Paris, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne forment la petite couronne. Les départements du Val-d'Oise, des Yvelines, de l'Essonne et de la Seine-et-Marne constituent la grande couronne. L'objectif de cette réforme administrative était éminemment politique : il s'agissait de démanteler le département de la Seine, dont le Préfet avait presque autant de pouvoir que le Premier ministre. Cette concurrence à la tête de la région capitale était jugée néfaste par De Gaulle et Michel Debré, premier ministre de l'époque pour entreprendre l'aménagement de la région parisienne (« remettre de l'ordre »). Ainsi, en 1965, l'équipe de Delouvrier réalise le Schéma directeur d'aménagement et d'urbanisme de la région de Paris (SDAURP), un document de planification spatiale ambitieux, qui remodèle profondément le visage et le fonctionnement de la région capitale : constitution d'un Réseau Express Régional (RER) et création des villes nouvelles (Évry, Marne-la-Vallée, Cergy-Pontoise, Saint-Quentin-en-Yvelines et Melun-Sénart).

Le district de la région parisienne est devenu la région Île-de-France en 1976.

Héraldique

Blason historique d'Île-de-France

Les « armes de l'Île-de-France » historique se blasonnent ainsi :

d'azur à trois fleurs de lys d'or[3]

Ce blason n'est pas utilisé officiellement puisque l'actuelle région Île-de-France n'a pas de blason officiel. Ce blason est en fait celui de l'ancien domaine des rois de France. Il est parfois remplacé par le blason dit de France ancien (d'azur semé de fleurs de lys) comme le montre un timbre poste de vingt francs émis le 1er mai 1943. Les fleurs de lys des blasons dits de France et de France ancien figurent dans nombre de blasons des villes d'Île-de-France (Paris, Saint-Denis, Montreuil, Cachan, Puteaux, Juziers, etc.), ainsi que sur le blason de certaines villes du reste de la France qui avaient manifesté leur envie de rester dans le domaine royal de France[réf. nécessaire].

Administration

Politique

Article détaillé : Politique de l'Île-de-France.


Géographie

Article détaillé : Géographie de l'Île-de-France.

Cette région française d'une superficie de 12 012 km², abrite la capitale de la France : Paris (75). En 2008, elle comptait 11 694 000 habitants, soit 18,8 % de la population de France métropolitaine.

Environnement

Le territoire de la région est très urbanisé malgré la fragmentation éco-paysagère d'une grande partie du territoire (par les routes) et des grandes vallées de la Seine, de la Marne, et de l'Oise (par l'urbanisation). Elle possède de grands massifs forestiers (285 000 ha dont 87 000 ha de forêt publique) et de nombreux grands parcs urbains qui ceinturent presque la région au sud et au nord (massif des trois forêts). La région a cependant moins perdu de biodiversité que certaines zones d'agriculture intensive de surface équivalente plus au nord. Cette ceinture forme un réservoir de biodiversité, principalement constitué du Vexin, des forêts de Rambouillet et d'Yvelines, connectés par des vallées de l'Essonne et certaines boucles de la Seine, repérés comme éléments du Réseau écologique national.

Selon son Profil environnemental régional, l'Île-de-France est du point de vue de la biodiversité dans une situation moyenne à l'échelle du continent européen, plus riche que les régions du Nord, mais moins que celles du sud. Un réseau relictuel et fragile, à conforter de corridors biologiques a permis un minimum de dispersions animales et végétales entre les grands noyaux de nature (massifs forestiers, zones humides) par la Carte des corridors biologiques d'intérêt régional[4]. La région est à 80 % constituée d'espaces naturels et ruraux, 20 % du territoire étant construit. On y trouve 228 espèces d'oiseaux sur les 375 observables en France, 18 000 espèces d'insectes sur 35 200 les plus facilement observables et 60 espèces de mammifères sur 121, ou encore 1 500 espèces de plantes sur 6 000[5].

Transports

Article détaillé : Transports en Île-de-France.

Enseignement supérieur

Économie

Article détaillé : Économie de l'Île-de-France.

Répartition des emplois dans les trois secteurs :

  • Primaire : 0,30 %
  • Secondaire : 17,90 %
  • Tertiaire : 81,80 %

Au 4e trimestre 2006, l'Île-de-France possédait un taux de chômage de 8,1 % avec une population active de 5 505 000 habitants.

Le processus de déconcentration de l'emploi en Île-de-France

Comme dans la plupart des villes françaises, l’emploi en Île-de-France s’est déconcentré de Paris vers la petite et la grande couronne entre 1978 et 1997. Mais cet étalement n’est pas uniforme. L’activité économique périphérique tend à s’agglomérer dans un petit nombre de pôles, ce qui engendre une structure urbaine francilienne « monocentrique multipolaire » [6].

Gaz

En 2008 il y a 25 500 km de canalisation de gaz en Île-de-France soit 15% du réseau national concentré sur 2% du territoire.

Démographie

Article détaillé : Démographie de l'Île-de-France.

Les habitants de la région Île-de-France portent le nom de Franciliens.

L'île-de-France a une densité de 974 hab/km².

Culture

Article détaillé : Culture de l'Île-de-France.

Galerie photos

Ambox notice.png Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références

  1. Population des régions au 1er janvier - INSEE
  2. Un peu d'histoire - Conseil régional d Île-de-France
  3. Armes de l'Île-de-France, Nouveau Larousse Universel, tome 1, Librairie Larousse, 1948, p. 969.
  4. carte des corridors biologiques d'intérêt sur www.ile-de-france.ecologie.gouv.fr [pdf]
  5. Communiqué d'installation de Natureparif (l'agence régionale pour la nature et la biodiversité), le 30 juin 2008)
  6. Bourdeau-Lepage & Huriot, 2005

Bibliographie

  • André Lesort, Pierre Bernus, Maurice-Pierre Boyé, Monique Richard, Visages de l'Île-de-France, Horizons de France, Paris, 1946, 216 p. 
  • Pierre Bernus, Histoire de l'Île-de-France, Ancienne Librairie Furne, Boivin et Cie, Toulouse, 1971, 599 p. 
  • Michel Mollat (sous la direction de), Histoire de l'Île-de-France et de Paris, Privat, coll. « Univers de la France », Paris, 1934, 283 p. 
  • Collectif, Île-de-France - Produits du terroir et recettes traditionnelles, Albin Michel / Conseil national des arts culinaires, coll. « L'inventaire du patrimoine culinaire de la France », Paris, 1993, 335 p. (ISBN 2-2260-6348-X) 
  • Colette Vallat (dirigé par), Île-de-France - Éclats des terroirs, des savoirs, des pouvoirs, Autrement, coll. « France », Paris, 2000, 205 p. (ISBN 2-8626-0967-6) 

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes

  • Portail de l’Île-de-France Portail de l’Île-de-France
  • Portail de la France Portail de la France
Ce document provient de « %C3%8Ele-de-France ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ile-De-France de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ile-de-France — Île de France 48°30′N 2°30′E / 48.5, 2.5 …   Wikipédia en Français

  • Ile de France — Île de France 48°30′N 2°30′E / 48.5, 2.5 …   Wikipédia en Français

  • Ile-de-France — Île de France …   Deutsch Wikipedia

  • Ile de France — Île de France …   Deutsch Wikipedia

  • Île-de-France — Île de France …   Deutsch Wikipedia

  • Île de France — Île de France …   Deutsch Wikipedia

  • Ile de france — Île de France (homonymie) Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Historiquement, le nom Île de France désignait le domaine royal français. Actuellement, l Île de France est une région… …   Wikipédia en Français

  • Île-de-France — may refer to: * Île de France (province), the historical province of France * Île de France (region), the modern French administrative région * Île de France (European Parliament constituency), a constituency in the European Parliament * Île de… …   Wikipedia

  • Ile de France — can refer to:*Île de France (region) *Mauritius, an island in the Indian Ocean …   Wikipedia

  • Île-de-France — geographical name region & former province N central France bounded on N by Picardy, on E by Champagne, on S by Orléanais, & on W by Normandy capital Paris …   New Collegiate Dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”