Houilles

48° 55′ 34″ N 2° 11′ 21″ E / 48.9261, 2.1892

Houilles
Image illustrative de l'article Houilles
Administration
Pays France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement Saint-Germain-en-Laye
Canton Houilles (chef-lieu)
Code commune 78311
Code postal 78800
Maire
Mandat en cours
Alexandre Joly
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes de la Boucle de la Seine
Démographie
Population 30 908 hab. (2008)
Densité 6 977 hab./km²
Gentilé Ovillois, Ovilloise
Géographie
Coordonnées 48° 55′ 34″ Nord
       2° 11′ 21″ Est
/ 48.9261, 2.1892
Altitudes mini. 27 m — maxi. 57 m
Superficie 4,43 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Houilles est une commune du département des Yvelines, dans la région Île-de-France, en France, situé à 7 km au nord-ouest de Paris (porte Maillot) et à 8 km environ à l'est de Saint-Germain-en-Laye. Elle est voisine des départements des Hauts-de-Seine et du Val-d'Oise.

Les habitants sont appelés officiellement depuis 1943 les Ovillois, néologisme créé par une personnalité locale, Renée Louis, afin d'éviter la consonance du gentilé précédent, les Houillons.

Sommaire

Géographie

Localisation de Houilles dans les Yvelines.

La commune de Houilles, presque totalement urbanisée, se trouve dans une boucle de la Seine. Elle est limitrophe de Sartrouville au nord-ouest, de Bezons à l'est, de Carrières-sur-Seine au sud-ouest. Elle se situe à 7 kilomètres au nord-ouest de Paris et s'étend sur 441 hectares.

Elle est desservie par la route départementale D308 qui relie Paris à Poissy, par la route départementale D311 qui relie Houilles à Saint-Germain-en-Laye et par la ligne ferroviaire Paris-Saint-Lazare-Rouen sur laquelle circulent aussi les RER A.

La gare. On aperçoit à l'horizon les tours de la Défense

La gare de Houilles - Carrières-sur-Seine est le point de jonction de la ligne SNCF venant de Saint-Lazare, qui permet de rejoindre Paris en 10 minutes par des trains directs, et de celle du RER venant de la Défense (accessible en 6 minutes) et sert notamment de gare de correspondance pour les usagers du bassin mantois (Mantes-la-Jolie). C'est l'une des gares les plus fréquentées de l'ouest parisien, avec plus de 24 000 voyageurs par jour.

Quartiers

La ville de Houilles se subdivise en sept quartiers : Belles-vues, Blanches, Centre-ville, Main de fer, Pierrats, Réveil-Matin et Tonkin.

Toponymie

Le nom « Houilles » viendrait d'une déformation d'« ouailles », dérivé du latin, oviles (brebis), du nom de la plaine où se déroulaient les chasses royales et où étaient élevés les moutons. Une autre explication du dictionnaire "Le Robert" serait que le mot viendrait de Hullium peut être de l'ancien français holle "hauteur".

Héraldique

Blason Blasonnement
De gueules au dextrochère ganté d'argent mouvant du canton senestre de la pointe, tenant un faucon d'or chaperonné et longé de sable, à la bordure d'or chargée de huit champignons de sable.
Commentaires : La ville s'est dotée d'un blason en 1943. Créé par Renée Louis, celui-ci reflète l'histoire de la cité. Le motif principal est une main gantée sur laquelle se tient un faucon de chasse. La bordure est ornée de champignons et un mur de fortification couronne l'ensemble.

Histoire

Le site de la commune était déjà habité à l'époque mérovingienne.

Au XIIe siècle, le village avait nom Holles.

Les soubassements de l'église catholique Saint-Nicolas remontent au XIIe siècle et sa structure a été profondément remaniée au XIXe siècle.

En 1304, Pierre d'Aunoy le possédait.

Au XIVe siècle, Houilles était entouré de murailles avec quatre portes fortifiées et surmontées d'une tourelle.

Au début du XVIe siècle, la seigneurie de Houilles appartenait à la famille Boucher d'Orsay.

La pierre de taille fut exploitée quelque temps à la fin du XVIe siècle mais l'activité ne perdura pas. Des champignonnières s'installèrent alors dans ces carrières désaffectées. L'activité dura jusqu'à l'époque moderne.

Henri III, Henri IV, Louis XIII et Louis XIV chassaient à l'oiseau dans la plaine d'Houilles, ils y passaient leurs troupes en revue.

En 1598, les huguenots s'y fortifièrent contre les troupes catholiques.

En 1648 et 1686, Houilles fut désolé par une épidémie inconnue. Le clocher de l'église est de 1651.

On y cultivait des melons fort recherchés à Paris.

L'arrivée du chemin de fer en 1841 métamorphosa le village. Passant du statut de campagne à celui de banlieue de Paris, Houilles voit sa population croître régulièrement jusqu'à la fin des années 1960.

Le 9 octobre 1870, la cavalerie prussienne occupe la ville.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, l'usine aéronautique Hispano-Suiza (installée dans des carrières) est réquisitionnée par la Kriegsmarine allemande de 1940 à 1944 ("Torpedo Arsenals West"). L'Arsenal de torpilles est commandé successivement par le Contre-Amiral Clamor von Trotha (07.16.42 - 02.25.43), le Contre-Amiral Werner Lindenau (02.26.43 - 07.14.43) et le Capitaine de Vaisseau Erich Heymann (07.15.43 - 11.02.44). En 1945, elle devient propriété de la Marine nationale.

Aujourd'hui, la base de la Marine nationale (centre « Commandant Millé ») qui accueillait le centre de commandement des sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (force océanique stratégique) jusqu'en 2000, héberge la direction centrale des systèmes d'information de la marine nationale (DCSIM) intégré en 2008 à la Direction interarmées des réseaux d'infrastructure et des systèmes d'information (DIRISI) de la Défense. Le centre Millé accueille également le commandement de la gendarmerie maritime, ainsi qu'un centre servant d'accueil au JAPD (Journées d'Appel et de Préparation à la Défense) et le prépresse de la marine (service résiduel d'une imprimerie importante jusque dans les années 1990 situé dans les anciennes carrières).

Administration

Les maires de Houilles

Dans toute la France, à partir du 14 décembre 1789, les conseils municipaux sont élus pour deux ans et renouvelés par moitié. Le maire est élu pour deux ans. De 1795 à 1800 les fonctions de maire et d'adjoints sont abolies. Dès l'an VIII (février 1800), les fonctions de maire et d'adjoints sont rétablies mais ils sont nommés par les préfets et non plus élus. À partir du 21 mars 1831, les maires et adjoints sont nommés pour cinq ans alors que les conseillers municipaux sont élus pour six ans et renouvelés par moitié tous les trois ans. Le suffrage universel remplace le suffrage censitaire en février 1848. C'est le 5 avril 1884 que la loi est une dernière fois modifiée. Dès lors, le maire et les adjoints sont élus. À Houilles, le premier registre des délibérations du conseil municipal date de 1791.

Liste des maires successifs[1]
Période Identité Étiquette Qualité
1791 1792 Louis François Ballagny    
1792 1794 Jean-Pierre Bessin    
1944 1945 Guillaume Détraves[2] SFIO  
1945 1947 Paul Bréjeat    
1947 1949 Henri Laurent Varlet    
1949 1953 Paul Brejeat    
1953 1959 Lucien Waterlot PS Médecin
1959 1971 Albert Taglang    
1971 1977 Marie-Louise Gisèle Bernadou PS  
1977 1989 Eugène Seleskovitch[3] PCF  
1989 1995 Alain Mahiet RPR  
mars 1995 en cours Alexandre Joly SE Gérant de société
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique

En 2008, Houilles comptait 30 908 habitants (soit une augmentation de 4 % par rapport à 1999). La commune occupait le 246e rang au niveau national, alors qu'elle était au 250e en 1999, et le 9e au niveau départemental sur 262 communes.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Houilles depuis 1793.

Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par loi du 27 février 2002, dite loi de démocratie de proximité[4], afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises.

Le maximum de la population a été atteint en 2007 avec 30 973 habitants.

Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 1 651 1 290 1 144 1 227 1 265 1 191 1 156 1 230 1 185
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 1 203 1 275 1 433 1 256 1 407 1 737 1 961 2 331 2 780
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 3 824 4 946 7 092 10 274 15 153 19 078 19 799 20 610 22 974
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
Population 26 370 29 338 30 345 29 537 29 650 29 653 30 835 30 973 30 908
Notes, sources, ... Sources : base Cassini de l'EHESS pour les nombres retenus jusqu'en 1962[5], base Insee à partir de 1968 (population sans doubles comptes puis population municipale à partir de 2006)[6],[7]

Pyramide des âges

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (17,6 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (17,5 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,9 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 48,1 % d’hommes (0 à 14 ans = 20,9 %, 15 à 29 ans = 19,4 %, 30 à 44 ans = 24,8 %, 45 à 59 ans = 19,6 %, plus de 60 ans = 15,3 %) ;
  • 51,9 % de femmes (0 à 14 ans = 18,3 %, 15 à 29 ans = 18,8 %, 30 à 44 ans = 23,2 %, 45 à 59 ans = 19,9 %, plus de 60 ans = 19,7 %).
Pyramide des âges à Houilles en 2007 en pourcentage[8]
Hommes Classe d'âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
0,7 
4,8 
75 à 89 ans
8,0 
10,2 
60 à 74 ans
11,0 
19,6 
45 à 59 ans
19,9 
24,8 
30 à 44 ans
23,2 
19,4 
15 à 29 ans
18,8 
20,9 
0 à 14 ans
18,3 
Pyramide des âges du département des Yvelines en 2007 en pourcentage[9]
Hommes Classe d'âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
0,9 
4,3 
75 à 89 ans
6,6 
11,2 
60 à 74 ans
11,6 
20,3 
45 à 59 ans
20,7 
22,1 
30 à 44 ans
21,5 
19,9 
15 à 29 ans
18,9 
21,9 
0 à 14 ans
19,8 

Économie

  • La braderie de Houilles, deuxième du genre par la taille après Lille (2 000 exposants sur 10 km) a lieu chaque premier dimanche d'octobre. La 37ème édition a eu lieu le Dimanche 4 octobre 2009 et la 38ème édition a eu lieu le Dimanche 3 octobre 2010, de 7h à 19h.
  • Le marché ovillois (mercredi et samedi matin), avec plus de 160 commerçants sur 5 000 m², est l'un des plus appréciés d'Ile-de-France.

Entreprises et commerces

  • Dubernard (matériel et service incendie) depuis 1934
  • Ancienne usine aéronautique d'Hispano-Suiza (actuellement Centre Commandant Millé de la Marine Nationale)
  • Ancienne champignonnière Gatty dans les anciennes carrières en face du Centre Commandant Millé (sur et sous l'emplacement du terrain de la nouvelle piscine intercommunale)

Revenus de la population et fiscalité

Le revenu médian par unité de consommation est de 24 638 €/an, ce qui est supérieur à la moyenne nationale qui s'élève à 15 527 €/an[10].

Emploi

Le taux de chômage, en 2007, pour la commune s'élève à 6,3 %, un chiffre nettement inférieur à la moyenne nationale (8,4%) [10].

Répartition des emplois par domaine d'activité
Agriculteurs Artisans, commerçants, chefs d'entreprise Cadres, professions intellectuelles Professions intermédiaires Employés Ouvriers
Houilles 0,1 % 2,1 % 19,4 % 18,9 % 17,8 % 8,4 %
Moyenne nationale 2,4 % 6,4 % 12,1 % 22,1 % 29,9 % 27,1 %
Sources des données : INSEE[11]

Culture

La ville participe au Concours des villes et villages fleuris et possède deux fleurs en 2009[12].

Un espace culturel municipal « la Graineterie » a été ouvert en septembre 2009.

En 2008, la commune a reçu le label Ville Internet @@[13] et @@@ en 2010[14].

En 2011, la commune acquiert par préemption la maison où est décédé Victor Schoelcher (26 avenue Schoelcher) afin d'en faire un musée qui lui sera consacré[15].

Biennale de la jeune création

Tous les deux ans, la ville organise la Biennale de la jeune création, permettant ainsi à de nombreux artistes et jeunes créateurs issus d'horizons diverses d'exposer leurs œuvres (art video, peinture, sculpture, etc.) et de rencontrer le public.

  • La septième édition s'est déroulée du 28 mars au 18 avril 2008. La lauréate de cette édition est Sophie Gaucher[16] (résidence en 2009).
  • La huitième Biennale s'est tenue du 27 mars au 8 mai 2010 à La Graineterie, « nouveau pôle culturel » dédié à l'art contemporain[17]. Le lauréat en est Julien Nédélec, qui est en résidence à Houilles durant l'année 2011.

Patrimoine architectural

Plaque rue Schoelcher.JPG

Villes jumelées

Sports

Rugby

Le Rugby Olympique Club de Houilles - Carrières-sur-Seine (ROC HC) est un club de rugby à XV, évoluant en Championnat Honneur pour la saison 2011/2012 et qui a par le passé joué en Fédérale 2.

Il fait partie du Comité Île de France.

Manifestation sportive

  • La Corrida pédestre internationale de Houilles, course de fond sur 10 km, a lieu tous les ans entre Noël et le jour de l'an. La course se déroule le dernier dimanche de l'année.
    Particularité du calendrier, la 34e édition s'est déroulée le 1er janvier 2006. Il n'y a pas eu de corrida en 2005. La 39e édition s'est déroulée le 26 décembre 2010 et a été remportée par l'Éthiopien Imane Merga. La 40e édition aura lieu le dimanche 18 décembre 2011.

Personnalités liées à la commune

Notes et références

  1. Archives municipales de Houilles
  2. Biographie de Guillaume Détraves.
  3. Courte biographie d'Eugène Seleskovitch
  4. Loi no 2002-276 du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V "des opérations de recensement".
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur site de l'École des hautes études en sciences sociales. Consulté le 2 mai 2011
  6. Évolution et structure de la population (de 1968 à 2007) sur Insee. Consulté le 2 mai 2011
  7. Recensement de la population au 1er janvier 2008 sur Insee. Consulté le 2 mai 2011
  8. Évolution et structure de la population à Houilles en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 2 mai 2011
  9. Résultats du recensement de la population des Yvelines en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 2 mai 2011
  10. a et b Données INSEE - [1]
  11. Données démographiques d'après l'INSEE citées par son site officiel
  12. Palmarès du Concours des villes et villages fleuris dans les Yvelines
  13. Palmarès 2008 des Villes Internet sur le site officiel de l'association. Consulté le 01/10/2009.
  14. Palmarès 2010 des Villes Internet sur le site officiel de l'association. Consulté le 18/12/2009.
  15. Ovillois N°153 - Septembre 2011, page 5
  16. Site de l'artiste avec, notamment, les travaux réalisés lors de sa résidence à Houilles.
  17. Présentation sur le site de la ville.
  18. Base Mérimée : église paroissiale.
  19. Base Mérimée : maison.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Houilles de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Houilles — Houilles …   Deutsch Wikipedia

  • Houilles — Escudo …   Wikipedia Español

  • Houilles — French commune|nomcommune=Houilles Town hall of Houilles map size=270px adjustable mapcaption=Location (in red) within Paris inner and outer suburbs lat long=coord|48|55|34|N|2|11|21|E|region:FR type:city source:enwiki GNS région=Île de France… …   Wikipedia

  • Houilles — Original name in latin Houilles Name in other language Houilles State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 48.92161 latitude 2.19263 altitude 30 Population 31121 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Houilles-Carrières-sur-Seine (RER) — Gare de Houilles Carrières sur Seine Houilles Carrières sur Seine Localisation Pays   …   Wikipédia en Français

  • Gare de Houilles — Houilles Carrières sur Seine Localisation Pays France Ville Houilles Adresse 1, Rue du 4 septembre …   Wikipédia en Français

  • Gare de Houilles - Carrières-sur-Seine — Houilles – Carrières sur Seine is a railway station in suburban Paris. Trains arrive at the station from Gare Saint Lazare and the RER.Lines serving this station* RER Line A * SNCF Gare Saint Lazare Bueil * SNCF Gare Saint Lazare Cergy – Le Haut… …   Wikipedia

  • Canton de Houilles — Administration Pays France Région Île de France Département Yvelines Arrondissement Saint Germain en Laye …   Wikipédia en Français

  • Gare De Houilles - Carrières-Sur-Seine — Houilles Carrières sur Seine Localisation Pays   …   Wikipédia en Français

  • Gare d'Houilles - Carrières-sur-Seine — Gare de Houilles Carrières sur Seine Houilles Carrières sur Seine Localisation Pays   …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”