Academie (education)

Académie (éducation)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Académie (homonymie).

En France, une académie est une circonscription administrative du ministère de l'Éducation nationale et du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. L’académie est l’échelon administratif permettant de décliner en région la politique éducative définie par le gouvernement. Elle permet d’agir en fonction du contexte local et en partenariat avec les collectivités territoriales : les communes pour l’enseignement primaire, les départements pour les collèges et les régions pour les lycées.

Les académies de la France métropolitaine :
1. Aix-Marseille • 2. Amiens • 3. Besançon • 4. Bordeaux • 5. Caen • 6. Clermont-Ferrand • 7. Ajaccio • 8. Créteil • 9. Dijon • 10. Grenoble • 11. Lille • 12. Limoges • 13. Lyon • 14. Montpellier • 15. Nancy-Metz • 16. Nantes • 17. Nice • 18. Orléans-Tours • 19. Paris • 20. Poitiers • 21. Reims • 22. Rennes • 23. Rouen • 24. Strasbourg • 25. Toulouse • 26. Versailles

En métropole, les académies sont au nombre de 26, et correspondent donc généralement aux régions, à quelques exceptions près :

Les 4 départements d'outre-mer (DOM) que sont la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane et la Réunion, sont des régions monodéparmentales, chacune d'entre elles correspond donc également à une académie.
Les autres collectivités d'Outre mer (Mayotte, Nouvelle-Calédonie, Polynésie française et Wallis-et-Futuna) sont des vice-rectorats (pour Saint-Pierre-et-Miquelon, le vice-rectorat est remplacé par un service territorial de l'éducation). Quant aux îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, bien qu'étant devenues collectivités d'outre-mer (COM), elle dépendent toujours actuellement de l'académie de Guadeloupe.

La plus grande académie (par le nombre d'élèves et d'étudiants) est celle de Versailles.

Chaque académie est dirigée par un recteur d'académie, désigné par le président de la République et choisi, en général, parmi les professeurs des universités.

Sommaire

Rôle des académies

Liste des académies actuelles

Nom de l'académie Départements rattachés
Académie d'Aix-Marseille[1] (siège à Aix-en-Provence) Alpes-de-Haute-Provence (04), Hautes-Alpes (05), Bouches-du-Rhône (13), Vaucluse (84)
Académie d'Amiens [2] Aisne (02), Oise (60), Somme (80)
Académie de Besançon [3] Doubs (25), Jura (39), Haute-Saône (70), Territoire de Belfort (90)
Académie de Bordeaux [4] Dordogne (24),Gironde (33), Landes (40), Lot-et-Garonne (47), Pyrénées-Atlantiques (64)
Académie de Caen [5] Calvados (14), Manche (50), Orne (61), St-Pierre et Miquelon
Académie de Clermont-Ferrand [6] Allier (03), Cantal (15), Haute-Loire (43), Puy-de-Dôme (63)
Académie de Corse [7] Haute-Corse (2A), Corse-du-Sud (2B)
Académie de Créteil [8] Seine-et-Marne (77), Seine-Saint-Denis (93), Val-de-Marne (94)
Académie de Dijon [9] Côte-d’Or (21), Nièvre (58), Saône-et-Loire (71), Yonne (89)
Académie de Grenoble [10] Ardèche (07), Drôme (26), Isère (38), Savoie (73), Haute-Savoie (74)
Académie de Guadeloupe [11] Guadeloupe
Académie de Guyane [12] Guyane
Académie de Lille [13] Nord (59), Pas-de-Calais (62)
Académie de Limoges [14] Corrèze (19), Creuse (23), Haute-Vienne (87)
Académie de Lyon [15] Ain (01), Loire (42), Rhône (69)
Académie de Martinique [16] Martinique
Académie de Montpellier [17] Aude (11), Gard (30), Hérault (34), Lozère (48), Pyrénées-Orientales (66)
Académie de Nancy-Metz [18] (siège à Nancy) Meurthe-et-Moselle (54), Meuse (55), Moselle (57), Vosges (88)
Académie de Nantes [19] Loire-Atlantique (44), Maine-et-Loire (49), Mayenne (53), Sarthe (72), Vendée (85)
Académie de Nice [20] Alpes-Maritimes (06), Var (83)
Académie d'Orléans-Tours [21] (siège à Orléans) Cher (18), Eure-et-Loir (28), Indre (36), Indre-et-Loire (37), Loir-et-Cher (41), Loiret (45)
Académie de Paris [22] Paris (75)
Académie de Poitiers [23] Charente (16), Charente-Maritime (17), Deux-Sèvres (79), Vienne (86)
Académie de Reims [24] Ardennes (08), Aube (10), Marne (51), Haute-Marne (52)
Académie de Rennes [25] Côtes-d'Armor (22), Finistère (29), Ille-et-Vilaine (35), Morbihan (56)
Académie de La Réunion [26] Réunion
Académie de Rouen [27] Eure (27), Seine-Maritime (76)
Académie de Strasbourg [28] Bas-Rhin (67), Haut-Rhin (68)
Académie de Toulouse [29] Ariège (09), Aveyron (12), Haute-Garonne (31), Gers (32), Lot (46), Hautes-Pyrénées (65), Tarn (81), Tarn-et-Garonne (82)
Académie de Versailles [30] Yvelines (78), Essonne (91), Hauts-de-Seine (92), Val-d'Oise (95)

Le rectorat a toujours son siège dans la ville dont l'académie porte le nom. Pour les académies à double-nom (ex : Orléans-Tours), le siège est toujours le nom de la première ville citée (et indiqué entre parenthèse). Le nom vient la plupart du temps de la ville où se trouvait l'université. Pour les DOM, le nom de l'académie est le même que celui du département de son ressort et le siège est généralement celui de la préfecture (ou d'une commune de l'agglomération de celle-ci, comme par exemple : Schoelcher pour la Martinique ou Les Abymes pour la Guadeloupe).

Histoire des académies

Napoléon Ier a divisé l’Université impériale en circonscriptions qui ont donné naissance aux académies. À l'origine, en 1808, on en comptait 29. Leurs ressorts territoriaux étant calqués sur ceux des cours d'appel, tandis les rectorats siégeaient dans les villes où se trouvaient les trouvaient les universités (qui étaient souvent les mêmes que les sièges de cours d'appel).

Les académies en 1808
Siège de l'académie
(et de Cour d'appel)
Départements rattachés
Agen Gers, Lot, Lot-et-Garonne
Aix-en-Provence Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Var
Ajaccio Golo, Liamone
Amiens Aisne, Oise, Somme
Angers Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe
Besançon Doubs, Jura, Haute-Saône
Bordeaux Charente, Dordogne, Gironde
Bourges Cher, Indre, Indre-et-Loire, Nièvre
Bruxelles Dyle, Deux-Nèthes, Jemappes, Lys, Escaut
Caen Calvados, Manche, Orne
Strasbourg
(siège de cour d'appel : Colmar)
Bas-Rhin, Haut-Rhin
Dijon Côte-d'Or, Haute-Marne, Saône-et-Loire
Lille
(siège de cour d'appel : Douai)
Nord, Pas-de-Calais
Gênes Apennins, Gênes, Marengo, Montenotte
Grenoble Basses-Alpes, Drôme, Isère, Mont-Blanc
Liège Meuse-Inférieure, Ourte, Sambre-et-Meuse
Limoges Creuse, Corrèze, Haute-Vienne
Lyon Ain, Loire, Rhône
Metz Ardennes, Forêts, Moselle
Montpellier Aude, Aveyron, Hérault, Pyrénées-Orientales
Nancy Meurthe, Meuse, Vosges
Nîmes Ardèche, Gard, Lozère, Vaucluse
Orléans Indre-et-Loire, Loir-et-Cher, Loiret
Paris Aube, Eure-et-Loir, Marne, Seine, Seine-et-Marne, Seine-et-Oise, Yonne
Pau Landes, Basses-Pyrénées, Hautes-Pyrénées
Poitiers Charente-Inférieure, Deux-Sèvres, Vienne, Vendée
Rennes Côtes-du-Nord, Finistère, Ille-et-Vilaine, Loire-Inférieure, Morbihan
Clermont-Ferrand
(siège de cour d'appel : Riom)
Allier, Cantal, Haute-Loire, Puy-de-Dôme
Rouen Eure, Seine-Inférieure
Toulouse Ariège, Haute-Garonne, Tarn, Tarn-et-Garonne
Mayence
(siège de cour d'appel : Trèves)
Mont-Tonnerre, Rhin-et-Moselle, Roer, Sarre
Turin Doire, Sesia, Stura

Cette carte est révisée en 1814 et 1815 pour tenir compte des territoires perdus.

Le 7 septembre 1848, un arrêté du gouvernement réduit le nombre d'académies à 20, Algérie comprise, selon le tableau ci-dessous :


Les académies en 1848
Siège de l'académie Départements rattachés
Aix-en-Provence Basses-Alpes, Bouches-du-Rhône, Corse, Var, Vaucluse (département)
Alger Alger, Constantine, Oran
Angers Indre-et-Loire, Loir-et-Cher, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe
Besançon Doubs, Jura, Haute-Saône
Bordeaux Charente, Dordogne, Gironde, Landes, Basses-Pyrénées
Bourges Cher, Creuse, Indre, Loiret, Nièvre
Caen Calvados, Manche, Orne, Eure, Seine-Inférieure
Cahors Cantal, Corrèze, Gers, Lot, Lot-et-Garonne
Dijon Allier, Côte-d'Or, Haute-Marne, Saône-et-Loire
Douai Nord, Pas-de-Calais, Somme
Grenoble Hautes-Alpes, Ardèche, Drôme, Isère, Lozère
Lyon Ain, Loire, Haute-Loire, Puy-de-Dôme, Rhône
Montpellier Aude, Aveyron, Gard, Hérault, Pyrénées-Orientales
Nancy Meurthe, Meuse, Moselle, Vosges
Paris Eure-et-Loir, Oise, Seine, Seine-et-Marne, Seine-et-Oise, Yonne
Poitiers Charente-Inférieure, Deux-Sèvres, Vendée, Vienne, Haute-Vienne
Reims Aisne, Ardennes, Aube, Marne
Rennes Côtes-du-Nord, Finistère, Ille-et-Vilaine, Loire-Inférieure, Morbihan
Strasbourg Bas-Rhin, Haut-Rhin
Toulouse Ariège, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Tarn, Tarn-et-Garonne


En 1850, la loi Falloux crée une académie par département. On parle alors de l'académie de la Somme, du Loiret, etc.

Toutefois, dès 1854, la loi du 14 juin décide de recréer 16 académies interdépartementales, plus vastes que celles de 1808 et même que celles de 1848.

Le décret du 22 août 1854 fixe le ressort des différentes académies :

Les académies en 1854
Siège de l'académie Départements rattachés
Aix-en-Provence Basses-Alpes, Bouches-du-Rhône, Corse, Var, Vaucluse
Besançon Doubs, Jura, Haute-Saône
Bordeaux Dordogne, Gironde, Landes, Lot-et-Garonne, Basses-Pyrénées
Caen Calvados, Eure, Manche, Orne, Sarthe, Seine-Inférieure
Clermont-Ferrand Allier, Cantal, Corrèze, Creuse, Haute-Loire, Puy-de-Dôme
Dijon Aube, Côte-d'Or, Haute-Marne, Nièvre, Yonne
Douai Aisne, Ardennes, Nord, Pas-de-Calais, Somme
Grenoble Hautes-Alpes, Ardèche, Drôme, Isère
Lyon Ain, Loire, Rhône, Saône-et-Loire
Montpellier Aude, Gard, Hérault, Lozère, Pyrénées-Orientales
Nancy Meurthe, Meuse, Moselle, Vosges
Paris Cher, Eure-et-Loir, Loir-et-Cher, Loiret, Marne, Oise, Seine, Seine-et-Marne, Seine-et-Oise,
Poitiers Charente, Charente-Inférieure, Indre, Indre-et-Loire, Deux-Sèvres, Vendée, Vienne, Haute-Vienne
Rennes Côtes-du-Nord, Finistère, Ille-et-Vilaine, Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Morbihan
Strasbourg Bas-Rhin, Haut-Rhin
Toulouse Ariège, Aveyron, Haute-Garonne, Gers, Lot, Hautes-Pyrénées, Tarn, Tarn-et-Garonne

Excepté l'adjonction d'une académie à Chambéry par le décret du 28 août 1862 pour tenir compte de l’Annexion de la Savoie[1], la liste des académie reste inchangée jusqu'en 1962.

À partir de cette date, les gouvernements successifs s'efforcent d'harmoniser les limites des académies avec celles des circonscriptions d'action régionale, puis des régions, l'un des objectifs étant de désengorger l'académie de Paris : la France métropolitaine est divisée en 22 régions, qui regroupent chacune 2 à 8 départements.

C'est ainsi que sont recréées des académies dans des villes qui les avaient perdues :

Des réajustements sont prononcés en 1971 et 1972 pour faire pleinement coïncider les académies et les régions.

À la suite du redécoupage de l'Île-de-France, sont créées les académies de Créteil et de Versailles en janvier 1972[5]

Les départements d'outre-mer avaient alors des vice-rectorats rattachés aux académie de métropole. Le décret no 73-847 du 31 août 1973 crée une académie des Antilles et de la Guyane regroupant les départements de Guadeloupe, de Guyane et de Martinique.

En 1975, La Corse est elle aussi érigée en académie et détachée de celle de Nice[6].

En 1984, La Réunion devient à son tour siège d'une académie[7].

Enfin, depuis le décret no 96-1147 du 26 décembre 1996, créant un rectorat en Guyane et à la Guadeloupe, il y a trente académies en France.

Notes et références

  1. Louis Gobron, Législation et jurisprudence de l'enseignement public et de l'enseignement privé en France, Librairie de la Société du recueil général des lois et des arrêts et du journal du Palais, 1896, 579 p.
  2. Décret no 61-1354 du 12 décembre 1961.
  3. Décret no  64-525 du 9 juin 1964.
  4. Décret no  65-302 du 20 avril 1965.
  5. Décret no 71-1023 du 22 décembre 1971.
  6. Décret no 75-1026 du 6 novembre 1975.
  7. Décret no 84-998 du 13 novembre 1984.

Voir aussi

Liens externes

  • Portail de l’éducation Portail de l’éducation
Ce document provient de « Acad%C3%A9mie (%C3%A9ducation) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Academie (education) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Académie (Éducation) — Pour les articles homonymes, voir Académie (homonymie). En France, une académie est une circonscription administrative du ministère de l Éducation nationale et du ministère de l Enseignement supérieur et de la Recherche. L’académie est l’échelon… …   Wikipédia en Français

  • Académie (éducation) — Pour les articles homonymes, voir Académie (homonymie). En France, une académie est une circonscription administrative du ministère de l Éducation nationale et du ministère de l Enseignement supérieur et de la Recherche. Elle est dirigée par un… …   Wikipédia en Français

  • Academie des beaux-arts de Brera — Académie des beaux arts de Brera 45°28′19.20″N 9°11′16.43″E / 45.472, 9.1878972 …   Wikipédia en Français

  • Académie de Brera — Académie des beaux arts de Brera 45°28′19.20″N 9°11′16.43″E / 45.472, 9.1878972 …   Wikipédia en Français

  • Académie des Beaux-Arts de Brera — 45°28′19.20″N 9°11′16.43″E / 45.472, 9.1878972 …   Wikipédia en Français

  • Academie de Bordeaux (education) — Académie de Bordeaux (éducation) Pour les articles homonymes, voir Académie de Bordeaux (homonymie). L académie de Bordeaux est une circonscription éducative, gérée par un recteur, chancelier des universités d Aquitaine. Elle comprend cinq… …   Wikipédia en Français

  • Academie de Paris (education) — Académie de Paris L académie de Paris est la circonscription scolaire et universitaire correspondant géographiquement à Paris. Elle compte des lycées prestigieux (Louis le Grand, Henri IV, Saint Louis) et de nombreuses universités (Paris 1… …   Wikipédia en Français

  • Académie De Bordeaux (Éducation) — Pour les articles homonymes, voir Académie de Bordeaux (homonymie). L académie de Bordeaux est une circonscription éducative, gérée par un recteur, chancelier des universités d Aquitaine. Elle comprend cinq départements, placés chacun sous l… …   Wikipédia en Français

  • Académie De Paris (Éducation) — Académie de Paris L académie de Paris est la circonscription scolaire et universitaire correspondant géographiquement à Paris. Elle compte des lycées prestigieux (Louis le Grand, Henri IV, Saint Louis) et de nombreuses universités (Paris 1… …   Wikipédia en Français

  • Académie de Paris (éducation) — Académie de Paris L académie de Paris est la circonscription scolaire et universitaire correspondant géographiquement à Paris. Elle compte des lycées prestigieux (Louis le Grand, Henri IV, Saint Louis) et de nombreuses universités (Paris 1… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”