Maine-Et-Loire

Maine-et-Loire

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maine.
Maine-et-Loire
Logo-maineetloire.png
Localisation de Maine-et-Loire en France
Administration
Région Pays de la Loire
Préfecture Angers
Préfet de département Marc Cabane
Président du
conseil général
Christophe Béchu
Sous-préfecture(s) Cholet
Saumur
Segré
Statistiques
Population totale 766 659 hab. (2006)
Densité 107 hab./km2
Superficie 7 166 km2
Subdivisions
Arrondissements 4
Cantons 41
Intercommunalités 31
Communes 363

Le département de Maine-et-Loire est un département français de la région Pays de la Loire. L'Insee et la Poste lui attribuent le code 49.

Sommaire

Histoire

Le département a été créé à la Révolution française, le 4 mars 1790 en application de la loi du 22 décembre 1789, et correspond à la majeure partie de la province d’Anjou. Il s’appelait initialement Mayenne-et-Loire et devint Maine-et-Loire le 12 décembre 1791, d’après les noms de deux grands cours d’eau qui passent dans le département : la Maine (rivière) et la Loire.

L’Anjou faisait partie depuis le XVIe siècle de la généralité de Tours avec la Touraine et le Maine.

La généralité de Tours d’après le Règlement général du 24 janvier 1789 (États généraux) fut organisé avec un certain nombre de modifications qui laissaient présager le démantèlement des anciennes provinces royales.

En effet, le 11 novembre 1789, l’Assemblée Constituante brusque les choses en ordonnant aux députés des anciennes provinces de se concerter afin de mettre en place un réseau de nouveaux départements d’environ 324 lieues carrées, soit 6561 km² actuels.

Des réunions se tiennent aussitôt dans l’hôtel du duc de Choiseul-Praslin, député de la noblesse de la Sénéchaussée d’Angers. Une trentaine de députés (des trois provinces) présents envisagent de rétrocéder des territoires au Poitou et de subdiviser le domaine restant en quatre départements, autour des capitales traditionnelles, Tours, Angers et Le Mans, et autour de la ville de Laval qui récupérerait des terres du Maine et de l’Anjou.

Le 12 novembre 1789, vingt-cinq députés (des trois provinces) approuvent ce partage mais les deux représentants de Saumur, de Ferrières et Cigongne, se dissocient de cette décision. Les Saumurois plaident en faveur d’un département de Saumur situé au carrefour des trois provinces de l’Anjou, de la Touraine et du Poitou, avec Loudun pour le partage des pouvoirs. Ils accusent les représentants d’Angers de s’entendre avec leurs collègues du Maine et de Touraine pour le dépeçage de la sénéchaussée de Saumur. Ils les accusent également d’abandonner à la Touraine vingt-quatre paroisses anciennement angevines (autour de Château-la-Vallière et de Bourgueil). Le mécontentement grandit, la population de Bourgueil manifeste pour son maintien dans l’Anjou et se solidarise avec Saumur. Pendant ce temps, les représentants de Chinon, à l’instar de ceux de Saumur tentent également de créer leur propre département. Des dissensions apparaissent au sein du Conseil municipal de Saumur. Certains représentants de la Noblesse et du Clergé approuvent le découpage proposé par Angers. En décembre de la même année, les Loudunais rompent leur accord avec Saumur.

Le 14 janvier 1790, l’Assemblée Nationale décrète que « Saumur et le Saumurois feront partie du département de l’Anjou ».

Intégrée dans le département de « Mayenne-et-Loire » (futur « Maine-et-Loire »), Saumur tente de partager avec Angers la fonction de chef-lieu. Ayant perdu la partie, les représentants de Saumur proclament que l’alternance entre Angers et Saumur permet de déjouer les intrigues et les cabales qui naissent de la fixité…

Le lundi 24 mai 1790, ils obtiennent cent quatre suffrages en faveur de l’alternance mais cinq cent trente-deux voix se prononcent en faveur d’un siège permanent à Angers. Le nouveau département est constitué. L’Assemblée Constituante entérine cette structure le 22 juin 1790 et le Roi le 25 juin 1790.

Afin de calmer la susceptibilité des Saumurois, les trente-six membres du nouveau conseil du département portent à leur présidence Gilles Blondé de Bagneux (ancien maire de Saumur). Ainsi, jusqu’en novembre 1791, le premier président du Conseil Général du département sera Saumurois.

En 1790, lors de la création des départements français, le Sud-Saumurois (sénéchaussée de Loudun et pays de Mirebeau dépendants du gouverneur de Saumur et partie méridionale de l'Anjou) est rattaché au département de la Vienne.

Depuis cette date, l’Anjou historique s’étend sur les départements voisins :

En 1802, lors de la nomination des premiers préfets de France, c'est un Loudunais, Pierre Montault-Désilles‎ qui devient premier préfet du département de Maine-et-Loire. La même année, son frère Charles Montault-Désilles, devient l'évêque du diocèse d'Angers.

Géographie

Panneau routier limite départementale
Carte de Maine-et-Loire

Le département de Maine-et-Loire fait partie de la région Pays de la Loire. Il est limitrophe des départements d’Ille-et-Vilaine, de la Mayenne, de la Sarthe, d’Indre-et-Loire, de la Vienne, des Deux-Sèvres, de la Vendée et de la Loire-Atlantique. Département classé Patrimoine Mondial de l’humanité grâce au Val de Loire et ses nombreux châteaux.

Un Parc naturel régional concerne en partie le Maine-et-Loire : le Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine, situé entre Angers et Tours (Indre-et-Loire).

Les principales villes sont Angers, Cholet, Saumur, Segré, Chemillé et Doué-la-Fontaine.

La Corniche Angevine est la zone située entre Chalonnes-sur-Loire et Rochefort-sur-Loire.

Le puy de la Garde (ou colline des Gardes) est le point culminant du département à 210 mètres.

Le Haut-Anjou couvre toute la partie nord du département de Maine et Loire et s’étend sur tout le tiers sud du département voisin de la Mayenne (surnommée la Mayenne angevine).

Climat

Le Maine-et-Loire possède un climat tempéré de type océanique. Le poète français Joachim du Bellay a vanté la « douceur angevine » qui lui manquait tant.

Économie

Article détaillé : Économie de Maine-et-Loire.

Démographie

Article détaillé : Démographie de Maine-et-Loire.

Les habitants de Maine-et-Loire sont appelés Angevins.

Évolution démographique
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006
557 069 585 563 629 849 675 321 705 882 732 942 766 659

source : http://www.cg49.fr/medias/PDF/themes/decouvrir/demographie/geographie.pdf (Population sans doubles comptes).

Dialecte angevin

Article détaillé : Angevin.

Tourisme

Liste de quelques lieux touristiques :

Communes ayant plus de 10% de résidences secondaires

Selon le recensement général de la population du 8 mars 1999, 3,8 % des logements disponibles dans le département étaient des résidences secondaires.

Ce tableau indique les principales communes de Maine-et-Loire dont les résidences secondaires et occasionnelles dépassent 10% du total des logements.

Cuisine angevine

Quelques spécialités culinaires de la cuisine angevine :

Environnement

Politique

Le Maine-et-Loire est un département ancré depuis des décennies dans le courant de la droite modérée. Depuis la Libération, les députés furent d’abord gaullistes puis membre de l’UDF ou du RPR, pour être à l’unanimité membre de l’UMP lors de sa création en 2002. Pourtant, lors des élections législatives du 17 juin 2007, l’élection d’un député socialiste, Marc Goua, a montré que les inclinaisons politiques y changent. Ceci s’explique sociologiquement par le fait que la population du département est de plus en plus citadine.

Administration

Indicatif téléphonique

L’indicatif téléphonique dédié au Maine-et-Loire est +33 241 (02 41). Le département partage cependant de nombreux indicatifs téléphoniques:


  • +33 244 (02 44)
  • +33 249 (02 49)
  • +33 252 (02 52)
  • +33 253 (02 53)
  • +33 272 (02 72)
  • +33 285 (02 85)

Divers

Liens externes


Bibliographie


  • Portail de la France Portail de la France
  • Portail de l’Anjou et de Maine-et-Loire Portail de l’Anjou et de Maine-et-Loire
  • Portail des Pays de la Loire Portail des Pays de la Loire

47°27′N 0°36′W / 47.45, -0.6

Ce document provient de « Maine-et-Loire ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Maine-Et-Loire de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Maine-et-loire — Pour les articles homonymes, voir Maine. Maine et Loire …   Wikipédia en Français

  • Maine et Loire — Pour les articles homonymes, voir Maine. Maine et Loire …   Wikipédia en Français

  • Maine-et-Loire —   Department   …   Wikipedia

  • Maine-et-Loire — Region …   Deutsch Wikipedia

  • Maine-et-Loire — (spr. mǟus lŭār ), franz. Departement im Flußgebiet der Loire, nach der letztern und ihrem Nebenfluß Maine benannt, ist aus dem größten Teil der ehemaligen Provinz Anjou gebildet, grenzt im N. an die Departements Mayenne und Sarthe, im O. an… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Maine-et-Loire —   [mɛne lwaːr], Département in Westfrankreich, um die Mündung der Maine in die Loire, 7 166 km2, 733 000 Einwohner; gehört zur Region Pays de la Loire; Verwaltungssitz ist Angers.   …   Universal-Lexikon

  • Maine-et-Loire — (spr. mähn ĕ lŏahr), Departement im nordwestl. Frankreich, 7218 qkm, (1901) 514.658 E.; Getreide und Obstbau; Hauptstadt Angers …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Maine-et-Loire — Pour les articles homonymes, voir Maine et Loire. Maine et Loire …   Wikipédia en Français

  • Maine-et-Loire — Sp Mènas ir Luarà Ap Maine et Loire L dep., V Prancūzija …   Pasaulio vietovardžiai. Internetinė duomenų bazė

  • Maine-et-Loire — /me nay lwannrdd /, n. a department in W France. 629,849; 2787 sq. mi. (7220 sq. km). Cap.: Angers. * * * …   Universalium

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”