Rassemblement Pour La Republique

Rassemblement pour la République

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir RPR.
Rassemblement pour la République
Logo RPR.gif 
Anciens présidents Jacques Chirac
Alain Juppé
Nicolas Sarkozy
Philippe Séguin
Michèle Alliot-Marie
Fondation 5 décembre 1976
Disparition 21 septembre 2002 (dissout dans l'UMP)
Siège {{{siège}}}
{{{option-1}}} {{{valeur-1}}}
{{{option-2}}} {{{valeur-2}}}
{{{option-3}}} {{{valeur-3}}}
{{{option-4}}} {{{valeur-4}}}
{{{option-5}}} {{{valeur-5}}}
{{{option-6}}} {{{valeur-6}}}
Présidents du groupe
au Sénat {{{Sénat}}}
à l'Assemblée {{{Assemblée}}}
au Parlement européen {{{ParlementEuropéen}}}
Représentation du parti
Députés {{{Députés}}}
Sénateurs {{{Sénateurs}}}
Députés européens {{{Députéseuropéens}}}
Idéologie Gaullisme, conservatisme, conservatisme libéral
Affiliation européenne {{{européenne}}}
Affiliation internationale {{{internationale}}}
Couleurs Bleu et rouge
Site Web {{{site_web}}}
voir aussi

Constitution française
Politique de la France
Gouvernement français
Président français
Partis politiques français
Élections en France

Le Rassemblement pour la République (RPR) était un parti politique français de droite, se revendiquant du gaullisme, à savoir d’une politique inspirée par Charles de Gaulle et la Résistance durant la Seconde Guerre mondiale.

Créé en 1976 sous l’impulsion de Jacques Chirac, alors en conflit personnel (mais non idéologique)[1] avec le président de la République issu des Républicains indépendants, Valéry Giscard d'Estaing, le RPR était considéré comme l'équivalent français du Parti conservateur britannique. Il s'est auto-dissout dans l'UMP en 2002.


Sommaire

Historique des partis gaullistes

Le RPR

Histoire

Le Rassemblement pour la République est créé par Jacques Chirac le 5 décembre 1976.

Ce parti voulait « soutenir une politique fondée sur le respect intransigeant de la souveraineté du peuple et de l’indépendance nationale, de la liberté, de la responsabilité et de la dignité de l’homme » (statuts). Comme le RPR va s’opposer ouvertement à la politique menée par Barre, au nom de l’héritage gaullien d’intervention de l’État, les ministres devront souvent avoir recours à l’article 49-3 qui dispose qu’un texte proposé est adopté si une motion de censure ne recueille pas de majorité.

Après la création récurrente de cartels électoraux avec ses alliés de l'UDF et divers droite, comme l'URC (Union de la République et du centre) en 1988 ou l'UPF (Union pour la France) en 1993, la direction RPR prône - après l'élection de Jacques Chirac à la présidence de la République - à un rapprochement plus étroit des structures partisanes.

C'est ainsi que, sous l'égide de Philippe Séguin, est créée en 1998 l'Alliance, qui regroupe le RPR, l'UDF et DL. Cette structure tombera en déshérence en 1999, à la suite du refus de l'UDF de constituer une liste commune aux élections européennes.

En 2000, le RPR lance un chantier de création d’un parti unique de la droite parlementaire: l’Union en mouvement (UEM) se donne pour tâche de préparer l’élection présidentielle de 2002, en rassemblant les tendances gaullistes, libérales et démocrates chrétiennes.

Le 24 avril 2002, le RPR approuve la création d'une Union pour la majorité présidentielle (UMP), destinée à soutenir Jacques Chirac pour le second tour de la présidentielle. Le 21 septembre de la même année, les assises extraordinaires de Villepinte adoptent à 86,5% la dissolution du RPR au sein de l’UMP, nouveau parti dont les assises fondatrices - qui lui donneront le nom d'Union pour un Mouvement Populaire - auront lieu le 17 novembre 2002.

L'Union des jeunes pour le progrès (UJP, fondée en 1965) et l'Union des étudiants pour le progrès (UEP) ont tout d'abord constitué les mouvements de jeunesse des mouvements gaullistes successifs, avant que ne soient créés les Jeunes RPR, dont l'un des premiers responsables nationaux fut Nicolas Sarkozy (voir Jeunes populaires).

Résultats des candidats RPR lors des élections présidentielles

Nombre de députés du groupe RPR à l'Assemblée nationale

  • 1978 - 1981 : 154 membres dont 11 apparentés (sur 491)
  • 1981 - 1986 : 88 membres dont 9 apparentés (sur 491)
  • 1986 - 1988 : 155 membres dont 8 apparentés (sur 577)
  • 1988 - 1993 : 130 membres dont 3 apparentés (sur 577)
  • 1993 - 1997 : 257 membres dont 12 apparentés (sur 577)
  • 1997 - 2002 : 140 membres dont 6 apparentés (sur 577).

Nombre d'adhérents [2]

  • 1976 : 285 000
  • 1977 : 401 000
  • 1979 : 760 000
  • 1981 : 670 000
  • 1983 : 850 000
  • 1986 : 885 000 (35% de femmes)
  • 1995 : 454 000
  • 2002 : 90 000

Responsables

Liste des présidents

Liste des secrétaires généraux

Intégrité publique

Le RPR a été impliqué dans de multiples affaires de financement illégal, touchant son administration ou des élus locaux.

Anecdotes

  • Les chansonniers des années 1970 ont beaucoup ironisé sur le fait que l’on était passé du RPF à l’UNR, puis de l’UNR-UDT à l'UD-Ve et de l’UDR au RPR (et depuis lors à l’UMP !) « Plus ça change, plus c’est la même chose », reprirent-ils. Le passage de "RPF, UDR" à "UDF, RPR" a fait quelques beaux soirs du Théâtre de dix heures et du Caveau de la République.
  • C’est curieusement le dessinateur Sempé qui a été le premier à mentionner un parti politique nommé Rassemblement pour la République, et cela dès les années 1960 ! Le nom apparaît en effet dans un de ses dessins de l’époque représentant une manifestation. Il semble qu’il avait voulu choisir à l’époque un nom aussi neutre que possible, n’évoquant ni la droite, ni la gauche. L’histoire ne dit pas s’il a reçu ou non des droits d’auteurs.
  • Remarque : le sigle « RPR » a été utilisé, plus anciennement encore, sur les parchemins timbrés notariaux des XVIe et XVIIe siècles, pour désigner les croyants de la « religion prétendue réformée », c’est-à-dire les protestants.
  • L'hymne officiel du RPR débutait par ces paroles : "Du fin fond des départements, la France entière se met en mouvement. C’est vrai que nous en sommes fiers, d’être compagnons du RPR !"
  • Music Sounds Better With You du groupe Stardust servit de bande sonore pour leurs meeting politiques

Notes et références

Voir aussi

  • Portail de la politique Portail de la politique
  • Portail du monde contemporain Portail du monde contemporain
  • Portail de la France Portail de la France
Ce document provient de « Rassemblement pour la R%C3%A9publique ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rassemblement Pour La Republique de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Rassemblement Pour La République — Pour les articles homonymes, voir RPR. Rassemblement pour la République   …   Wikipédia en Français

  • Rassemblement Pour la République — Pour les articles homonymes, voir RPR. Rassemblement pour la République   …   Wikipédia en Français

  • Rassemblement pour la Republique — Rassemblement pour la République Pour les articles homonymes, voir RPR. Rassemblement pour la République   …   Wikipédia en Français

  • Rassemblement pour la republique — Rassemblement pour la République Pour les articles homonymes, voir RPR. Rassemblement pour la République   …   Wikipédia en Français

  • Rassemblement pour la république — Pour les articles homonymes, voir RPR. Rassemblement pour la République   …   Wikipédia en Français

  • Rassemblement pour la République —   [rasãblə mã pur la repy blik], Abkürzung RPR, französische Partei, seit 1976 die Parteiorganisation des Gaullismus, hervorgegangen aus der Union des Démocrates pour la République (UDR), bis 1995 geführt von J. Chirac, unter dem sich ein Wandel… …   Universal-Lexikon

  • Rassemblement pour la République — (R.P.R.) formation politique fondée en 1976 par Jacques Chirac en vue de rénover le mouvement gaulliste …   Encyclopédie Universelle

  • Rassemblement pour la République — Pour les articles homonymes, voir RPR. Rassemblement pour la République Présentation Anciens présidents Jacques Chirac Alain Juppé …   Wikipédia en Français

  • Rassemblement pour la République — Das Rassemblement Pour la République (RPR) (wörtlich: Zusammenschluss für die Republik, besser übersetzt als Sammlungsbewegung für die Republik) war eine bürgerliche französische politische Partei, die ihre Wurzeln in der Fortführung der Politik… …   Deutsch Wikipedia

  • Rassemblement pour la République (RPR) —    The Rassemblement pour la République (RPR), a French political party that succeeded the union des démocrates pour la République (UDR), was founded in December 1976. Led by jacques chirac (1976 94), then by alain juppé, it was the heir to the… …   France. A reference guide from Renaissance to the Present

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”