Creuse (Département)

Creuse (département)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Creuse.
Creuse
Marche Flag.svg LogoCG23.gif
Localisation de la Creuse en France
Administration
Région Limousin
Préfecture Guéret
Préfet de département Jean-Luc Fabre
Président du
conseil général
Jean-Jacques Lozach
(PS)
Sous-préfecture(s) Blason Aubusson 23.svg Aubusson
Statistiques
Population totale 123 401 hab. (2006)
Densité 22 hab./km2
Superficie 5 565 km2
Subdivisions
Arrondissements 2
Cantons 27
Intercommunalités 18
Communes 260

Le département de la Creuse est un département français, situé dans la région Limousin. Il tire son nom de la rivière Creuse. L'Insee et la Poste lui attribuent le code 23.

Sommaire

Dénomination

La Creuse est appelée, en occitan limousin, La Creusa ou La Cruesa.

Histoire

Article détaillé : Histoire de la Creuse.
Blason Blasonnement
« D'azur semé de fleurs de lys d'or, à la bande de gueules chargée de trois lionceaux d'argent. »
Sous la Révolution

Le département a été créé à la Révolution française, le 4 mars 1790 en application de la loi du 22 décembre 1789, essentiellement à partir de l'ancienne province de la Marche.

Le champ de foire de Royère-de-Vassivière au début du XXe siècle
Au XIXe siècle

Depuis le Moyen Âge, comme dans toutes les communes du département, beaucoup d'hommes partaient tous les ans dans les grandes villes sur les chantiers du bâtiment pour se faire embaucher comme maçon, charpentier, couvreur...C'est ainsi que les maçons de la Creuse devinrent bâtisseur de Cathédrale, en 1624, ils construisirent la digue de La Rochelle, au XIX siècle, ils participèrent à la construction du Paris du baron Haussmann. Initialement temporaire de mars à novembre, l'émigration devint définitive : ainsi la Creuse a perdu la moitié de sa population entre 1850 et 1950. On retrouve dans le livre de Martin Nadaud "Mémoires de Léonard", la description de cet exode qui marqua si fortement les modes de vie.

Au XXe siècle

En 1917, une Mutinerie des soldats russes à La Courtine s'installe dans le camp militaire creusois.

De 1963 à 1980, 1 630 enfants réunionnais "orphelins" furent déplacés par les autorités françaises dans le but de repeupler les départements français victimes de l'exode rural comme la Creuse, le Tarn, le Gers. Ce déplacement d'enfants par avions entiers fut organisé sous l'autorité de Michel Debré, député de La Réunion à l'époque. Cet épisode de l'histoire française, très connu à La Réunion, qui a donné lieu à de nombreuses études écrites ou filmées est communément appelé l'affaire des Enfants de la Creuse ou des Réunionnais de la Creuse.

Politique

L'Hôtel des Moneyroux à Guéret est le siège du Conseil Général
Article détaillé : Politique de la Creuse.

Géographie

Carte détaillée du département de la Creuse avec ses réseaux routier et hydrologique principaux
Article détaillé : Géographie de la Creuse.

La Creuse fait partie de la région du Limousin. Elle est limitrophe des départements de la Corrèze, de la Haute-Vienne, de l'Allier, du Puy-de-Dôme, du Cher et de l'Indre.

Le département est situé à l'extrémité nord-ouest du Massif central. Le plateau de Millevaches occupe le sud-est. Le département culmine à 932 m. dans la forêt de Châteauvert, à Saint-Oradoux-de-Chirouze.

Les tourbières

La Creuse présente de nombreuses tourbières sur son territoire comme la tourbière de la Mazure située entre les communes de Royère-de-Vassivière, Le Monteil-au-Vicomte et Saint-Pierre-Bellevue. Une tourbière est un écosystème très original, fragile, une zone humide caractérisée par l'accumulation progressive de la tourbe, un sol caractérisé par sa très forte teneur en matière organique majoritairement végétale, peu ou pas décomposée. Cette caractéristique fait des tourbières des puits de carbone.

La faune est pauvre et très spécialisée : le lézard vivipare, le pipit farlouse, la vipère péliade qui bénéficie d'un statut de protection partielle dans la liste de l'arrêté du 22 juillet 1993, le circaète Jean-le-Blanc (Circaetus Galicus) : c'est un oiseau, rapace diurne de la famille des accipitridae. Sa silhouette ressemble à celle d'une grosse buse. Ses ailes et sa queue sont larges et son ventre est clair tandis que sa poitrine et sa tête sont plus sombres. Il se nourrit presque exclusivement de serpents.

En ce qui concerne la flore, on trouve de nombreuses espèces rares dont toutes les espèces de Droséra.

Les forêts

Paysage typique de l'ouest de la Creuse
Paysage de la Creuse

La forêt limousine est nouvelle. En 1862, elle occupe une faible surface avec 118 900 hectares. Mais après les deux guerres mondiales, par plantations et boisement des terrains abandonnés, elle se développe pour atteindre 584 000 hectares en 2003[1]. De fait le développement de la forêt est proportionnel au déclin de la population.

Les grands espaces sont essentiellement occupés par les forêts de résineux (sapin de Douglas et épicéa) ainsi que de feuillus (chêne, hêtre, bouleau, châtaignier[2]).

Climat

La Creuse est soumise à un climat océanique plus ou moins dégradé[3] à l'image de son relief qui varient de 200 à 900 m du nord au sud.

Pour le plateau des Millevaches, c'est un climat humide dégradé par des reliefs de moyenne montagne qui sont le premier obstacle aux perturbations venant de l'Atlantique. Les précipitations très abondantes, les chutes de neige significatives et tenant au sol. Les températures basses sont régies par le relief. Le plateau connaît néanmoins de belles journées tièdes (grâce à une inversion de température), alors qu'elles sont médiocres ailleurs dans les vallées[4].

Économie

Article détaillé : Économie de la Creuse.
Race bovine limousine

L'économie de la Creuse repose traditionnellement sur deux domaines :

Depuis quelques années toutefois, le développement du tourisme vert compense son retard par rapport aux départements limitrophes, grâce à la création de nombreuses structures d'accueil, chambres d'hôtes, gites ruraux.

Démographie

Article détaillé : Démographie de la Creuse.

Les habitants de la Creuse sont les Creusois. Une idée reçue atteste que la Creuse est le département le moins peuplé de France, ce qui est totalement faux. En effet ce rôle est tenu par la Lozère, aussi bien par la densité de population (14 hab/km² contre 22 pour la Creuse qui devance aussi la Corse-du-Sud et les Alpes-de-Haute-Provence) que par la population totale (76 933 contre 123 133 pour la Creuse en janvier 2005). De plus ce département, contrairement à certains de ses voisins (Allier...), a un solde migratoire positif. En fait la population baisse à cause du solde naturel très négatif (taux de mortalité très élevé et taux de natalité très bas) qui donne à la Creuse une population âgée. Cette situation est aggravée par le fait que les jeunes, déjà peu nombreux, s'en vont poursuivre leurs études hors du département (parfois dès le lycée) dans les métropoles voisines (Limoges, Montluçon, Clermont-Ferrand, Châteauroux) et ne reviennent que rarement au pays.

Culture

Article détaillé : Culture de la Creuse.
Carte des dialectes occitans
Eglise de Sous-Parsat
Le pont dit romain de Sénoueix
Procession à Crocq
La petite Creuse de Monet

Langue

Jusqu'au XVIe siècle, la langue officielle est le limousin, dialecte de l'occitan (à côté de l'auvergnat, du languedocien, du gascon et du provençal). Elle est la langue des premiers troubadours (trobadors en occitan, de trobar=trouver -le thème, la rime...-). Le limousin reste la langue orale dominante jusqu'au début du XXe siècle, époque à partir de laquelle le français prend le dessus, notamment par l'interdiction formelle de parler l'occitan à l'école. La langue est donc dès les années 1930 peu à peu reléguée aux zones les plus rurales, où elle est encore parlée quotidiennement aujourd'hui, surtout par les natifs limousins ayant plus de 50 ans.

On trouve également une signification occitane dans de nombreux patronymes et dans la majorité des toponymes limousins. La langue a surtout laissé sa trace dans les tournures de phrases (limousinismes) des Limousins, ainsi que dans leur accent.

Gastronomie

La Cuisine limousine et plus particulièrement la cuisine creusoise sont caractérisées par l'adaptation à un terroir plutôt pauvre, d'où des plats souvent simples mais délicieux et surtout très nourrissants.

La Flognarde est une sorte de clafoutis, peu épais cuit dans un grand moule[5]. Le Gâteau creusois est un dessert pur beurre aux noisettes, spécialité récente de la Creuse[6]. Le Gâteau de pommes de terre[7]est plus traditionnel et se décline avec ou sans viande selon la région et les habitudes de la maîtresse de maison. Le fondu creusois est traditionnellement réalisé avec un fromage de vache de pays ou remplacé par un camembert servi en nappage avec une assiette de frites, une omelette et du jambon du pays.

Personnalités

Hommes politiques, religieux et militaires :

Artistes, écrivains et sportifs :

Scientifiques, entrepreneurs et paysagistes :

Tourisme

Article détaillé : Tourisme dans la Creuse.

Depuis plusieurs années la Creuse essaie d'attirer les touristes. Les principaux pôles touristiques sont le Lac de Vassivière, la station thermale d'Evaux-les-Bains et la vieille ville d'Aubusson et ses monuments liés à la tapisserie (maison du tapissier, musée..).

Patrimoine

Patrimoine naturel

Musées

Le musée de l'électrification à Bourganeuf

Communes ayant plus de 10% de résidences secondaires

Selon le recensement général de la population du 8 mars 1999, 21% des logements disponibles dans le département étaient des résidences secondaires.

Ce tableau indique les principales communes de la Creuse dont les résidences secondaires et occasionnelles dépassent 10% des logements totaux.

Pour approfondir

Liens internes

Commons-logo.svg

Liens externes

Notes et références

  • Portail de la Creuse Portail de la Creuse
  • Portail du Limousin Portail du Limousin
  • Portail du Massif central Portail du Massif central

46°035′N 02°03′E / 46.583, 2.05

Ce document provient de « Creuse (d%C3%A9partement) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Creuse (Département) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Creuse (departement) — Creuse (département) Pour les articles homonymes, voir Creuse. Creuse …   Wikipédia en Français

  • Creuse (département) — Pour les articles homonymes, voir Creuse. Creuse …   Wikipédia en Français

  • Creuse (Département) — Creuse (23) Region …   Deutsch Wikipedia

  • Département de la Creuse — Creuse (département) Pour les articles homonymes, voir Creuse. Creuse …   Wikipédia en Français

  • Creuse (river) — Creuse Creuse River in Argenton sur Creuse Origin Plateau de Millevaches Mouth Vienne …   Wikipedia

  • Creuse [2] — Creuse, Departement im Innern Frankreichs, hauptsächlich aus der ehemaligen Obermarche gebildet, nach dem gleichnamigen Fluß benannt, grenzt nördlich an die Departements Indre und Cher, östlich an Allier und Puy de Dôme, südlich an Corrèze,… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Département (Frankreich) — Karte der französischen Départements in Europa Frankreich ist in 100 Départements [depaʀtəˈmɑ̃] (deutsche Schreibweise: Departement) unterteilt, die in 26 Regionen gruppiert sind. 96 der 100 Départements liegen in Europa, die restlichen 4 sind… …   Deutsch Wikipedia

  • Creuse River — Infobox River | river name = Creuse caption = Creuse River in Argenton sur Creuse origin = Plateau de Millevaches mouth = Vienne coord|47|0|22|N|0|34|7|E|name=Vienne Creuse|display=inline,title basin countries = France length = 264 km elevation …   Wikipedia

  • Departement Calvados — Calvados (14) Region …   Deutsch Wikipedia

  • Departement Meurthe-et-Moselle — Meurthe et Moselle (54) …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”