Mayenne (ville)

Mayenne (Mayenne)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mayenne.
Mayenne

{{{image-desc}}}

Armoiries
Administration
Pays France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Arrondissement Mayenne
Canton 2 cantons
Mayenne-Est
Mayenne-Ouest
Code Insee abr. 53147
Code postal 53100
Maire
Mandat en cours
Michel Angot
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Mayenne
Site internet www.mairie-mayenne.fr
Démographie
Population 13 742 hab. (2006[1])
Densité 691 hab./km²
Gentilé Mayennais, Mayennaise
Géographie
Coordonnées 48° 18′ 43″ Nord
       0° 37′ 06″ Ouest
/ 48.311971, -0.618324
Altitudes mini. 82 m — maxi. 159 m
Superficie 19,88 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Mayenne est une commune française, située dans le département de la Mayenne, dont elle est une des sous-préfectures et la région Pays de la Loire à 250 km à l'ouest de Paris. Elle est approximativement à équidistance entre les villes de Rennes et Le Mans.

Sommaire

Blasonnement

Par sa forme particulière, l'écu de Mayenne est particulièrement représentatif des écus français de types anciens.

L'écu de Mayenne est dit de champ simple, c'est-à-dire qu'il est entièrement recouvert d’un métal et qu'il comporte des charges (figures), ici dite pièce, par la simple assignation fixe des écussons.

Pour procéder à son déchiffrage, on énonce la couleur du champ, puis on décrit ensuite les charges (d'ou la légende sous-jacente à l'écu).

Sa simplicité contraste aisément avec la richesse sémiotique des armoiries des ducs de Mayenne, dont le blasonnement est pris pour exemples d'analyse complexe.

Géographie

La ville est baignée par la Mayenne (d'où son nom). Cette ville se caractérise par une importante variation de vallonnement, au centre duquel la rivière constitue un réel point de séparation entre les "deux Mayenne"[2]. Elle est construite sur un très ancien volcan (ère primaire) dont le cratére[3] est "inondé" par la rivière Mayenne.

Histoire

De gueules à six écussons d'or, trois, deux et un.

Très vite, Mayenne prend de l'importance, se développe et devient capitale du canton des Diablintes à la place de Jublains. Au IXe siècle elle est rebaptisée « Mayenne-la-Juhel », du nom d'un de ses premiers seigneurs et de son descendant. C'est Juhel qui fit édifier le château, place alors des plus considérables et des plus fortes du royaume. Juhel II fit bâtir un monastère à la porte du château, ce qui permit la création d'un nouveau faubourg.

Article détaillé : Liste des seigneurs de Mayenne.

Une cérémonie qui aurait eu lieu le 10 avril 1158, dans l'église de Notre-Dame de Mayenne, à l'occasion du départ pour la Terre-Sainte d'une troupe de croisés que Geofroy, fils de Juhel II, conduisait à sa suite. Cette cérémonie est l'objet d'une controverse historique à la fin du XIXe siècle. La conclusion de cette controverse apportée par l'abbé Angot aboutit à une supercherie historique établie par Jean-Baptiste de Goué, au XVIIe siècle.

Article détaillé : Les croisés de Mayenne en 1158.

Vers 1410, Jean Ier de Bourgogne fiance l'une de ses filles à Louis III d'Anjou, fils du roi de Sicile, Louis II d'Anjou, baron de Mayenne, qui était alors à la conquête de son royaume de Naples.

Ce sont les circonstances de Guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons dans lesquelles les Mayennais, à l'occasion de la nomination de l'aumônier de leur hôpital, rédigèrent l'acte notarié où se manifestent leurs sentiments politiques [4]. Mais, s'ils se rallient aux Bourguignons, ils ne veulent pas renoncer à leurs privilèges, entre autres au droit de nommer l'aumônier, et quand le duc de Bourgogne, se couvrant de l'autorité et du nom du malheureux Charles VI, veut installer dans ce bénéfice une de ses créatures, ils protestent et se hâtent de désigner leur candidat, en priant leur seigneur, le roi de Sicile, notoirement absent, de l'agréer [5].

En 1574 et 1590, la ville fut assiégée. Les bourgeois, affligés par tant de pertes demandèrent au roi Henri IV de lever des deniers d'octroi pour la reconstruire. Le cardinal Mazarin l'acheta à Charles II de Gonzague et l'embellit d'édifices publics, de fontaines, de places. En 1670, les fontaines du faubourg de Saint-Martin furent construites par le maire. En 1688, l'église de Notre-Dame fut agrandie. En 1707, une cruelle épidémie ravagea la population.

En 1863, des travaux d'approfondissement du lit de la Mayenne furent entrepris près du lieu-dit gué de Saint-Léonard, livrant une masse considérable de monnaies qui furent déposées pour étude au Cabinet des médailles en 1997, et aussi une borne militaire.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, pour sauver le dernier pont, Mac Racken[6] a donné sa vie face aux Allemands. Aujourd'hui, il y a un pont qui porte son nom. Le 9 juin 1944, un bombardement de la Royal Air Force fit des dégâts considérables et des centaines de morts.

Administration

Article détaillé : Liste des maires de Mayenne.
Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
1971 2008 Claude Leblanc PS -
2008 en cours Michel Angot DVG -
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : Cassini[7] et INSEE[8])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8 288 7 352 9 095 9 556 9 797 9 782 9 225 9 720 9 933
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
10 130 10 370 10 894 10 127 10 098 11 188 11 106 10 428 10 299
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
10 125 10 020 9 961 9 271 8 751 8 238 8 745 8 816 9 705
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 - -
10 281 11 395 12 450 13 333 13 549 13 724 13 742 - -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Économie

Très étendue, Mayenne est pourvue d'un centre ville réparti sur les deux rives de la ville, dynamisant cette zone entourant la rivière de multiples commerces très concentrés dans quelques rues.

Mayenne est une des principales villes d'implantation de la société pharmaceutique britannique GSK, constituant un des pôles majeurs de l'emploi mayennais, avec plusieurs centaines d'emplois alloués.

Personnages célèbres

Monuments et lieux touristiques

Château

Villes Art Histoire.svg
  • Château de Mayenne. Des vestiges d'une construction carolingienne du IXe siècle sont imbriqués sur trois étages dans la forteresse du XIe. Il présente sur la Mayenne 5 tours dont une seule a conservé sa toiture cônique et 3 autres tours sur la face nord. Ses salles voûtées et la chapelle ont conservé leur ornementation du XIIIe siècle. Il sert de prison au XIXe siècle.

Depuis le 21 juin 2008, la ville a ouvert un musée au château, retraçant l'historicité du lieu, l'évolution des mœurs et des techniques avec l'exposition de nombreux objets d'époque, tels des jeux d'époque, des meubles, miroirs, etc.

Édifices religieux

Édifices civils

  • Palais de justice. En juin 1844, le préfet de la Mayenne souhaite voir les travaux du nouveau palais de justice confiés à l'architecte angevin Edouard Moll, alors chargé de la construction des nouveaux bâtiments de l'Hôtel Dieu à Mayenne et de l'hôpital Saint-Louis à Laval. Le choix de son implantation est lié à la création de quartiers résidentiels entre la vieille ville et la traverse nouvellement percée. Le palais de justice, comme la sous-préfecture, sont alors considérés comme des éléments moteurs et structurants du développement urbain en ce milieu du XIXe siècle. Terminé en 1854, de plan carré, divisé en quadrilatères répondant aux règles habituelles en matière d'architecture judiciaire, l'édifice est articulé autour d'une cour centrale. L'entablement décoré de triglyphes court sur toute la façade, deux frontons triangulaires marquant les salles d'audience de part et d'autre de la colonnade de la salle des pas perdus. Désaffecté depuis 1992, l'édifice est aujourd'hui en mauvais état et le département propriétaire en demande la désinscription.

Édifices scolaires

  • Collège et Lycée Don Bosco,
  • Collège et Lycée Rochefeuille,
  • Collège et Lycée Sacré-Coeur
  • Lycée Lavoisier,
  • Collège Saint-Louis de Gonzague
  • Collège Jules Ferry,
  • Collège Sévigné.

On y trouve également de nombreuses écoles primaires et maternelle :

  • École La Vallée Don Bosco
  • École Jules Ferry
  • École Charles Perrault
  • École Sainte Bernadette
  • École Sacré-Coeur
  • École Du Pommier
  • École Saint Joseph
  • École Paul Eluard
  • École Louise-Michel
  • École Jacques Prévert
  • École Sainte Anne

Évènement

Article détaillé : Nuit blanche mayenne.

Tous les deux ans depuis 2007, a lieu à Mayenne la Nuit Blanche à l'instar de sa grande sœur parisienne. Pour cet évènement, la ville se transforme en centre d'art géant et permet à petits et grands de découvrir l'art contemporain. En 2009, elle a lieu en octobre. Cet évènement est organisé par Le Kiosque, centre d'action culturelle du pays de Mayenne.

Garnisons

Unités ayant tenu garnison de Mayenne :

Jumelages


Le sport en Mayenne

On y trouve un stade d'athlétisme, deux terrains de football (dont un au même endroit que le stade d'athlétisme), il y a divers sports à faire dans la salle de Léonard de Vinci en particulier le badminton (AMB), on note aussi que d'autres salles comme celle de Jules Ferry (qui a reçu en 2009 les nationaux professionnel de tennis de table) accueil des sports comme le basket-ball ou l'escalade, il y a aussi la salle Gambetta qui dispose d'une salle omnisports, une salle de sports de combats et une salle de danse. À aussi noter que le plan d'eau de Mayenne sert pour les joggings, et lors des journées contre la mucoviscidose.

Anecdote

Une des cartes en ligne du jeu video Call of Duty 3 : En marche vers Paris permet aux joueurs de s'affronter à Mayenne

Références

Source

Bibliographie

  • Voir aussi : Grosse-Duperon, Joseph Bisson.
  • Château... Trompettes! Grande Revue Mayennaise à la manière montmartroise Paris, Jouve & Cie Ed. - 1934, par Paul Yorel, Représentée pour la 1re fois au Théatre Municipal de Mayenne, le 3 juin 1933, avec Melles Marcelle Bonnel, Simonne Jarry, Suzanne Pouteau, Mde Launayet les Membres de l'Alerte Mayennaise.
  • Biographies mayennaises. Célébrités et figures de Mayenne. Edité à compte d'auteur. 1979, suite en 1982. de Jean André.

Notes et références

Altitudes, coordonnées, superficie : IGN[9].
  1. populations légales 2006 sur le site de l’INSEE
  2. Voir Géographie de la Mayenne
  3. A l'ère primaire, activité volcanique dans le bassin de Laval, une extrémité du massif armoricain, carrière de voutré
  4. Abbé Angot, « Mayenne en 1413 », dans La Province du Maine, 1907, n° 15, p. 221-226. Le site www.lamayenne.fr
  5. Les faits successifs relatés dans l'acte notarié : destitution de l'aumônier armagnac Jean Guérin, son remplacement par Jean Bourdon, la mort de ce dernier, l'élection de son successeur Guillaume Bourdon, ces faits, dis-je, se renferment entre les années 1411 et 1413. Le 3 janvier 1413 (n.s.) se rapporte à la nomination de Guillaume Bourdon. La bulle, datée de la cinquième année du pontificat d'Urbain V, élu en 1362, est donc de 1367. Si, pour la plupart, les noms des bourgeois qui se donnent comme représentant « la plus grant et sayne partie » de la bourgeoisie mayennaise n'ont pas laissé de souvenirs, les Cotteblanche, les Surgon, les Lestoré, les Tronchay sont connus depuis le XVe siècle dans la magistrature ou les charges administratives et même dans l'histoire.
  6. Le 5 août 1944, le sergent James Mac Racken et onze soldats sauvent le pont de la Caisse d'Epargne
  7. http://cassini.ehess.fr/ Population par commune avant 1962 (résultats publiés au journal officiel ou conservés aux archives départementales)
  8. INSEE : Population depuis le recensement de 1962
  9. Mayenne sur le site de l'Institut géographique national (Visualiser le lien [archive]).

Voir aussi

Liens externes

  • Portail des Pays de la Loire Portail des Pays de la Loire
  • Portail du Maine Portail du Maine
  • Portail de la Mayenne Portail de la Mayenne
Ce document provient de « Mayenne (Mayenne) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Mayenne (ville) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Mayenne — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Toponyme Mayenne, rivière française. Mayenne, département français. Mayenne, ville française du département de la Mayenne. Mayenne, cité état de l univers …   Wikipédia en Français

  • Mayenne (Département) — Pour les articles homonymes, voir Mayenne. Mayenne …   Wikipédia en Français

  • Mayenne (departement) — Mayenne (département) Pour les articles homonymes, voir Mayenne. Mayenne …   Wikipédia en Français

  • Mayenne (riviere) — Mayenne (rivière) Pour les articles homonymes, voir Mayenne. la Mayenne La Mayenne et l île de Sainte Apollonie près d Entra …   Wikipédia en Français

  • Mayenne, Mayenne — Mayenne …   Wikipedia

  • Mayenne-Et-Loire — La Mayenne et Loire est le nom choisi par l Assemblée constituante pour le département qui devait succéder à l Anjou. Bien qu amputé de territoires au nord (Craon et Château Gontier attribués à la Mayenne, La Flèche et Le Lude à la Sarthe) ainsi… …   Wikipédia en Français

  • Mayenne-et-loire — La Mayenne et Loire est le nom choisi par l Assemblée constituante pour le département qui devait succéder à l Anjou. Bien qu amputé de territoires au nord (Craon et Château Gontier attribués à la Mayenne, La Flèche et Le Lude à la Sarthe) ainsi… …   Wikipédia en Français

  • Ville (Begriffsklärung) — Ville hat folgende Bedeutungen: finnischer Vorname u. a. von Ville Kähkönen (* 1984), finnischer Nordischer Kombinierer Ville Valo (* 1976), finnischer Rockmusiker Ville Ritola (* 1896, † 1982), finnischer Leichtathlet Ville Peltonen (* 1973),… …   Deutsch Wikipedia

  • Mayenne (Mayenne) — Pour les articles homonymes, voir Mayenne. 48° 18′ 13″ N 0° 36′ 45″ W …   Wikipédia en Français

  • Ville lumière — Paris  Cet article concerne la capitale française. Pour les autres significations, voir Paris (homonymie). Paris …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”