Ecrivain

Écrivain

Scriptorium.jpg

Un écrivain est un auteur littéraire dont les textes sont officiellement publiés par une maison d’édition (en général dans un livre, un magazine ou une revue) afin d’être lus. Ces textes sont généralement protégés par un droit d’auteur.

Sommaire

Définition

Sont classiquement considérés comme écrivains les gens qui pratiquent un métier relevant de l’écriture littéraire :

Quand une personne cumule plusieurs de ces activités, on utilise souvent le terme générique d’« écrivain » ou « auteur ».

Certains métiers ne remportent pas l’adhésion de tous pour être classés comme formes d’écriture littéraire, notamment :

Il n’y a pas vraiment de critères objectifs sur ce sujet, seulement des opinions.

D’autre part, l’utilisation grandissante de médias autres que les livres, magazines ou revues de qualité (par exemple de médias hybrides cumulant textes, sons et images) conduira peut-être à élargir le cercle des métiers classés sous le label écrivain.

Féminisation

Aux XVIe et XVIIe siècle, on utilisait plutôt autrice (également épelé auctrice ou authrice) :
« Tout ce que vous dittes sur les femmes autrices est admirable. » Chapelain, 1639.

Au XVIIIe siècle, Restif de la Bretonne tentera auteuse, mais l’authoresse du XIXe siècle, sous influence anglaise, sera repoussé sans ménagement :
« Un journal discourait naguère sur authoresse et, le proscrivant avec raison, le voulait exprimer par auteur. Pourquoi cette réserve, cette peur d’user des forces linguistiques ? Nous avons fait actrice, cantatrice, bienfaitrice, et nous reculons devant autrice, et nous allons chercher le même mot latin grossièrement anglicisé et orné, comme d’un anneau dans le nez, d’un grotesque th. » Remy de Gourmont, Esthétique de la langue française, 1899.

On trouve le mot escrivaine sous la plume de Chapelain, le premier occupant du fauteuil 7 de l’Académie française dans une lettre adressée le 9 octobre 1639 à Guez de Balzac.

Jules Renard a écrit dans son Journal (1905), en utilisant le terme dans un sens péjoratif : « Les femmes cherchent un féminin à “auteur” : il y a “bas-bleu”. C’est joli, et ça dit tout. À moins qu’elles n’aiment mieux “plagiaire” ou “écrivaine” ».

Depuis le XXe siècle, l’usage semble osciller entre femme de lettres, écrivain, écrivaine, auteur et auteure.

En France, le mot écrivaine n’est pas reconnu par l’Académie française qui lui préfère le terme de femme écrivain[1] ou, plus généralement, écrivain, quand l'information de sexe n'est pas importante.

Au Québec et en Suisse romande, l’emploi des termes écrivaine et auteure s’est généralisé depuis les années 1980.

En Belgique, ces deux formes sont même recommandées par le Service de la langue française[2].

Variantes

  • Les termes écrivant et écrivante existent aussi mais sont plutôt employés pour désigner un participant à un atelier d’écriture, qui n’est généralement pas considéré comme un écrivain.
  • Les termes écrivant et écrivante désignent aussi ceux qui pratiquent l’écriture de documentation (ouvrages techniques, ouvrages de référence) par opposition à l’écriture de création ou écriture littéraire (la distinction est faite notamment par Roland Barthes et par Paul Désalmand dans son Guide de l’écrivain). Le terme écrivain est dans ce cas strictement réservé à ceux et celles qui pratiquent l’écriture de création.
  • Péjorativement, on trouvera parfois écrivaillon ou scribouillard. Le terme littérateur peut parfois aussi être péjoratif.
  • Un écrivain public est une personne qui met à disposition du public, souvent des gens illettrés ou de faible culture, sa capacité à écrire. De nos jours, cette profession, qui n’a pas totalement disparu, s’occupe surtout d’aider les gens dans leurs démarches administratives.
  • Un nègre est une personne qui écrit pour le compte d’une autre, sans être mentionnée.
  • Un auteur apocryphe est une personne à qui l’on attribue faussement ou douteusement un ouvrage.

Citations

Notes

Voir aussi

Listes d'écrivains (par langue)

Listes d'écrivains (par nationalité)

Listes d'écrivains (par genre)

Articles connexes

Liens externes

Wiktprintable without text.svg

Voir « écrivain » sur le Wiktionnaire.

  • Portail du travail et des métiers Portail du travail et des métiers
  • Portail de la littérature Portail de la littérature
Ce document provient de « %C3%89crivain ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ecrivain de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • écrivain — [ ekrivɛ̃ ] n. m. • escrivein av. 1150; lat. pop. °scribanem, class. scribam, accus. de scriba → scribe 1 ♦ Vx Scribe, greffier. ♢ Mod. Écrivain public : personne qui rédige des lettres, des actes, pour ceux qui ne savent pas écrire ou qui… …   Encyclopédie Universelle

  • écrivain — ÉCRIVAIN. s. masc. Qui montre à écrire. Maître Écrivain. Ecrivain Juré. [b]f♛/b] Il se dit aussi De ceux qui écrivent bien ou mal, C est un bon, un méchant Écrivain. [b]f♛/b] Il se dit encore d Un Auteur qui compose quelque Livre. C est un… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Écrivain — Un écrivain ou une écrivaine[1] est une personne qui rédige des ouvrages littéraires ou scientifiques, ou encore qui est habile dans l art d écrire. Sommaire 1 …   Wikipédia en Français

  • écrivain — (é kri vin ; au pluriel, l s se lie : des é kri vin z habiles) s. m. 1°   Celui qui écrit pour d autres. Écrivain public. •   Prenez vos plumes sacrées, vous qui composez les annales de l Église, agiles instruments d un prompt écrivain et d une… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ÉCRIVAIN — s. m. Celui dont la profession, dont l occupation habituelle est d écrire ou de montrer à écrire. Il y avait autrefois des écrivains jurés. C est un écrivain fort habile. On l emploie rarement en ce sens.  Il se disait autrefois, sur les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ÉCRIVAIN — n. m. Celui qui compose des livres. Le métier d’écrivain. Un écrivain médiocre. Un écrivain célèbre. Les meilleurs écrivains du dix huitième siècle. Les grands écrivains. Il se dit aussi des Femmes. Mme de Sévigné est un grand écrivain. Le dix… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • écrivain — nm. ÉKRIVIN, NA, E (Albanais, Notre Dame Be.). A1) les écrivains en langue savoyarde : => Poètes …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Ecrivain conseil — Écrivain public La langue est la matière première de l’écrivain public et l’écrit est la valeur ajoutée qu’il impose à cette matière. Pour cela, il doit bien sûr maîtriser les règles de grammaire, de syntaxe et disposer d’un vocabulaire étendu.… …   Wikipédia en Français

  • Ecrivain public — Écrivain public La langue est la matière première de l’écrivain public et l’écrit est la valeur ajoutée qu’il impose à cette matière. Pour cela, il doit bien sûr maîtriser les règles de grammaire, de syntaxe et disposer d’un vocabulaire étendu.… …   Wikipédia en Français

  • Écrivain australien — Écrivain Un écrivain est un auteur littéraire dont les textes sont officiellement publiés par une maison d’édition (en général dans un livre, un magazine ou une revue) afin d’être lus. Ces textes sont généralement protégés par un droit d’auteur …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”