Chanson

Une chanson est une œuvre composée d'un texte et d'une musique indissociables l'un de l'autre. Simple comptine enfantine de quelques mots ou bien différents comme la musique traditionnelle ou folklorique, la musique classique ou éthnique, le rock 'n' roll ou le jazz.

Elle peut être chantée a cappella (sans accompagnement instrumental), à une voix (monodie) ou plusieurs comme dans un choral (polyphonie), mais le plus souvent, la chanson est accompagnée par un ou plusieurs instruments (guitare, piano, groupe...), voire un big band ou un grand orchestre symphonique.

"Longtemps, longtemps après que les poètes ont disparu, leurs chansons courent encore dans les rues..." Charles Trenet, 1951.

La création d'une chanson nécessite généralement la complicité de deux artistes : l'auteur des paroles (parolier), le compositeur de la musique. Leur travail se fait à leur gré, la mélodie naissant parfois du texte ou le texte de la mélodie, ou même les deux simultanément comme pour certains auteurs-compositeurs. Alain Souchon/Laurent Voulzy, Boris Bergman/Alain Bashung, Mylène Farmer/Laurent Boutonnat, Jacques Lanzmann/Jacques Dutronc ont formé des duos auteur/compositeur devenus célèbres en France.

Intervient ensuite l'interprète (le chanteur ou la chanteuse) qui donnera vie à la création. Certains comme Georges Brassens, Jacques Brel ou Charles Aznavour réunissent les trois fonctions et sont donc nommés auteurs-compositeurs-interprètes ou chansonniers dans la tradition jusqu'au début du XXe siècle.

Parfois, un quatrième musicien intervient : l'arrangeur musical, celui qui harmonise et donne la couleur particulière à la chanson par son orchestration (organisation des instruments d'accompagnement, notamment lors d'un enregistrement).

Sommaire

Débuts de la chanson française

Présente dans toutes les activités humaines et dans toutes les civilisations, la chanson s'est adaptée aux besoins très divers des hommes. La plus ancienne forme que l'on rencontre est le chant sacré, qui accompagne les cérémonies religieuses dans presque toutes les civilisations. En Europe au Moyen Âge naquit ainsi le chant grégorien, puis, au XVIe siècle, sous la Réforme, les cantiques populaires chantés dans la langue du peuple.

Presque aussi anciennes sont les chansons de divertissement. À l'opposé des chants religieux, généralement graves et solennels, ces chansons sont vives et rythmées, car elles sont destinées à être dansées. Ou des chansons écrites sur des musiques de rock and roll, qui donnent envie de bouger.

D'autres chansons de distraction, par exemple le chevalier de la table ronde, se chantent lors des repas.

Mais il est encore d'autres usages de la chanson. Le besoin de rythmer les gestes du travail et de mieux supporter l'effort a donné naissance aux chansons de métiers.

Chansons engagées

Longtemps jusqu’au milieu du XIXe siècle, la chanson a joué le rôle du journal : des chanteurs ambulants allaient de village en village, répandant, par des complaintes, les tristes récits de crime ou les hauts faits des grands généraux. Dans les périodes de crise, la chanson se transformait en arme contre le roi et le gouvernement : ainsi, des mazarinades (dirigées contre le cardinal Mazarin), nées par centaines à Paris sous la Fronde, ou des chansons ouvrières, chantées dans les manifestations de rues, servaient à répandre des idées et à exprimer des aspirations communes à un groupe ou un peuple. Il en est de même des hymnes patriotiques comme la Marseillaise. D'autres chansons, enfin, expriment des émotions, des sentiments et des idées de façon plus personnelle. Plutôt que chanter en cœur, elles sont destinées à être écoutées, dans les salles de spectacle ou chez soi.

La chanson française au XXe siècle

Depuis les années 1950 et même avant, on peut dire que l'on retrouve deux grandes tendances dans la chanson française : Une tentation de la chanson facile et légère, plutôt insouciante incarnée par la vague yéyé dans les années 1960 (Sheila, France Gall, Antoine, Salvatore Adamo, Hervé Vilard, Pascal Danel, Richard Anthony, Christophe, etc.), les artistes très médiatiques des années 1970 (Claude François, Dalida, Mireille Mathieu, Sylvie Vartan, Michelle Torr, Johnny Hallyday, Carlos, etc.), et la variété actuelle (Garou, Grégoire, Hélène Ségara, Alizée, Amel Bent, etc.).

De l'autre côté : la chanson à texte, la chanson engagée Foule sentimentale, ou simplement une chanson plus adulte et aux velléités artistiques plus affirmées semble inamovible (Charles Trenet, Boris Vian, Juliette Gréco, Francis Lemarque, Serge Gainsbourg, Jacques Brel, Georges Brassens, Claude Nougaro, Léo Ferré, Jean Ferrat, Barbara, Charles Aznavour, etc.), qui a connu un nouveau souffle dans les années 1970 (Renaud, Francis Cabrel, Alain Souchon, Jacques Higelin, Lavilliers, Daniel Balavoine) puis dans les années 1980 la confirmation des précédents et l'affirmation de nouveaux artistes tels que : Étienne Daho, Mylène Farmer, Téléphone, Vanessa Paradis, etc. jusqu'à Hélène Ségara, Zazie, Juliette, Têtes Raides, Matthieu Chedid, Jean-Louis Murat, Miossec, Mathieu Boogaerts, Dominique A et la nouvelle scène française des années 2000, Daniel Darc, Vincent Delerm, Bénabar, Cali, Benjamin Biolay, etc. On assiste cependant à une plus grande fluidité et mixité des genres depuis les années 1990 notamment avec une mixité et une ouverture plus grande dans la musique rock et à un recyclage permanent des modes passées comme le disco, le funk, la new wave des années 1980 et la variété ultra-légère style Chantal Goya, notamment sous l'influence des compilations, éléments de rentabilité maximum pour les maisons de disques.

On retrouve la même distinction auprès des chanteurs pour enfants ou pour jeune public : à côté d'artistes de grande variété (Chantal Goya, Dorothée, Henri Dès, etc.), on trouve des artistes qui s'efforcent de faire des chansons alternatives (Mamemo, Jofroi, Raphy Rafaël, etc.).

De plus en plus d'artistes populaires tentent d'obtenir une certaine indépendance par rapport à l'industrie n'hésitant pas à se produire exclusivement sous leur propre label afin de pouvoir maîtriser l'ensemble de leur production (Prince aux USA) ou à attaquer en justice leur maison de disques (Johnny Hallyday).

Certains artistes passés par les grosses machines comme la Star Academy (phénomène médiatique des années 2000 ou pour la première fois la télévision secrète elle-même ses propres chanteurs et les met elle-même sur le marché du disque) se tournent ensuite vers un parcours plus classique, cherchant à travailler avec des auteurs de qualité : Olivia Ruiz avec Juliette ou les Têtes Raides, Jenifer avec Marc Lavoine et Calogero, Vanessa Paradis avec Serge Gainsbourg et Matthieu Chedid, Nolwenn Leroy avec Laurent Voulzy, etc.

En dehors de ces émissions de fabrique d'hypothétiques et rares « nouvelles stars » la télévision des années 2000 accorde une place moins importante à la chanson actuelle de qualité, sauf lors des Victoires de la musique ou des concerts enregistrés live de Taratata.

La crise du Disque des années 2000 a entrainé la non-reconduction de contrat de certains grands noms de la chanson comme Alain Chamfort ou de talents émergents moins connus comme par exemple Françoiz Breut.

L'industrie du disque

Face aux géants du disque de l'époque (CBS, Sony, Phonogram, Polygram…) les années 1980 ont vu l'éclosion de nombreux labels indépendants en Europe dont certains se sont maintenus jusqu'à aujourd'hui… Des sociétés comme Universal, Virgin, TF1, la Fnac mais aussi Harmonia Mundi et son réseau de disquaires ont pris une importance croissante dans l'industrie musicale. Les disquaires indépendants ont vu leur nombre se réduire, très sensiblement en France, la grande distribution s'appropriant de nombreuses parts de marché.

Dans le même temps les radios ont tendance à passer une diversité de titres inférieure à ce qu'elle était dans les années 1990.

La diffusion et la vente se font aujourd'hui de plus en plus fréquemment par l'Internet. Le marché du disque serait en crise, à cause de l'avènement du numérique et le téléchargement gratuit, bouleversements techniques que l'industrie musicale a tardé à prendre en compte.

Certains voient dans les mutations récentes (Téléchargement gratuit, mp3, iTunes, podcast, etc.) une transformation profonde des usages de consommation de musique.

La Chanson populaire (Variétés) est au centre d'un important marché dont les principaux acteurs se réunissent chaque année lors du marché international de l'édition musicale (MIDEM).

Les meilleures ventes de disques donnent lieu à différents types de classements (Charts, Hit-Parade) qui peuvent être hebdomadaire, annuel, par genre, par format (single ou album), par pays, etc. Un de ces classements le plus connus est le Top 50 pour la France.

voir : Classement des meilleures ventes de disques en France

Chanson contemporaine

Aujourd'hui, la chanson n'est plus seulement une forme d'expression naturelle, elle est devenue un véritable art, illustré par d'authentiques créateurs (Charles Trenet, Léo Ferré, Georges Brassens, Jacques Brel et tant d'autres), auteurs, compositeurs et interprètes de leurs propres chansons, et par de grands interprètes, comme Édith Piaf, Juliette Gréco célèbres dans le monde entier. Enfin, elle est devenue une véritable industrie. Par la radio, la télévision, et le disque, les succès du jour pénètrent partout, tandis que les vedettes font se déplacer les foules lors de leurs tournées en province ou de leurs galas dans les grandes salles parisiennes. Derrière les vedettes gravite tout un monde, auteurs, musiciens, imprésarios, directeurs de salles, etc., qui vit de la chanson.

Chanteurs et chanteuses


Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Chanson de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • CHANSON — Chanson: un mot clé dans l’histoire de la sensibilité, un mot déconcertant aussi, tant le sens en est à la fois multiple et imprécis. Car le spécialiste qui voudrait récapituler toutes les significations du terme «chanson» devrait en appeler à la …   Encyclopédie Universelle

  • chanson — CHANSON. s. f. Genre de Poésie. Vers que l on chante sur quelque air. Chanson nouvelle. Vieille chanson. Chanson amoureuse. Chanson à danser. Danser aux chansons. Chanson à boire ou chanson bachique. Faire une chanson. Un couplet de chanson. Le… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • chanson — Chanson. s. f. v. Paroles en vers que l on chante sur quelque air. Chanson nouvelle. vieille chanson. chanson spirituelle. chanson amoureuse. chanson à danser. danser aux chansons. chanson à boire, ou chanson bachique. faire, composer une chanson …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Chanson — es un término francés, que en español se refiere a cualquier canción con letra en francés y, más específicamente, a piezas vocales de tema amoroso, y también a las de crítica social y política, en particular las pertenecientes al estilo de los… …   Wikipedia Español

  • chanson — Chanson, Cantio, Praecentio, Musa, Carmen, Canticum, Psalmus. Belle chanson, Lepida et suauis cantio. Chanson legiere qui n est point de choses graves, Cantiuncula. Chansons mal basties et faconnées, qui sont sans aucune mesure, Carmina incondita …   Thresor de la langue françoyse

  • Chanson — Sn geselliges Lied erw. fach. (17. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. chanson f. Lied , dieses aus l. cantio f., einer Ableitung von l. canere (cantum) singen . Zunächst entlehnt als (französisches) Liedchen ; dann im Kabarett ein freches,… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Chanson — Le nom pourrait venir du Cantal, où il est très présent. Désigne celui qui est originaire de Chanson, toponyme rencontré parfois dans le Massif Central (notamment dans le 42 et le 43), mais dont le sens précis ne m est pas connu. Il semble… …   Noms de famille

  • chanson — (izg. šansȏn) m DEFINICIJA glazb. pov. kraća svjetovna vokalna kompozicija, ob. s francuskog govornog područja, od 11. st. do danas, usp. šansona SINTAGMA chanson de geste (izg. chanson d žȅst) knjiž. pov. francuski ep razvijenog srednjeg vijeka… …   Hrvatski jezični portal

  • Chanson — Chanson: Das in der 1. Hälfte des 18. Jh.s aus frz. chanson entlehnte Fremdwort wurde zunächst in dessen Bedeutung »‹Volks›lied« gebraucht. Unter dem Einfluss des Kabaretts wurde es dann zur Bezeichnung eines den Zeitgeist persiflierenden,… …   Das Herkunftswörterbuch

  • chanson — ANSÓN/ s. n. compoziţie vocală polifonică, cu text francez, ajunsă la înflorire în epoca Renaşterii. (< fr. chanson) Trimis de raduborza, 15.09.2007. Sursa: MDN …   Dicționar Român

  • Chanson — Chan son, n. [F., fr. L. cantion song. See {Cantion}, {Canzone}.] A song. Shak. [1913 Webster] || …   The Collaborative International Dictionary of English

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”