Olivia Ruiz
Olivia Ruiz
Olivia Ruiz mg 5644.jpg
Olivia Ruiz aux Eurockéennes en 2007.

Surnom Olivia Ruiz
Nom Olivia Blanc
Naissance 1er janvier 1980 (1980-01-01) (31 ans)
Carcassonne, France
Pays d’origine Drapeau de France France
Activité principale Chanteuse
Genre musical Chanson française
Années d'activité Depuis 2001
Site officiel olivia-ruiz.com

Entourage Didier Blanc (son père)
Mathias Malzieu (son compagnon)

Olivia Ruiz, de son vrai nom Olivia Blanc, est une chanteuse et une actrice française née le 1er janvier 1980 à Carcassonne dans l'Aude. Elle a grandi dans le village de Marseillette. Elle est la fille du musicien-chanteur Didier Blanc, qui a notamment collaboré avec l'orchestre de René Coll. Elle choisit son nom de scène, Ruiz, en hommage à sa grand-mère maternelle, dont c'est le nom de jeune fille.

Sommaire

Biographie

Olivia Ruiz est née Olivia Blanc le 1er janvier 1980 à Carcassonne, d'une mère Christiane Blanc - employée de bureau à la MSA de Carcassonne - et d'un père Didier Blanc - musicien et chanteur de bal. La famille d'origine espagnole ayant fui le franquisme vit à Marseillette dans le bar-tabac-salle de concert du village (lieu qui fera l'objet de son second album)[1]. En 1985, un deuxième enfant naît : Anthony, compositeur de rap sous le nom de Toan et psychologue interculturel en 2010, actif dans des projets humanitaires auxquels il associe sa sœur[2],[3]). Après des années de collège à Carcassonne, c'est à Montpellier qu'Olivia choisit de continuer ses études. Elle choisit les Arts du Spectacle à la Fac, puis s'oriente vers un BTS en communication qu'elle obtient.

C'est dès l'âge de 15 ans qu'elle s'investit dans la musique, qu'elle quitte le giron familial pour aller vivre chez une tante à Narbonne, enchaîne des cours de théâtre et de danse et forme avec ses amis de Comigne le groupe rock Five. Ensemble, ils assurent des premières parties et gagnent des tremplins, en reprenant des chansons des Cranberries ou de Lenny Kravitz. Parallèlement, elle suit des cours de danse à l'École Pelizzon à Carcassonne et Trèbes, et entre dans la troupe associative des Médiévales de Carcassonne pour leur spectacle estival. Avec Frank Marty (des groupes Les Croquants et La Varda), multi-instrumentiste originaire de Narbonne, ils présentent un répertoire dans des bars, où ils interprètent des chansons de Fréhel, de Montand, de Bécaud, mais aussi de la nouvelle génération avec la Tordue et des standards espagnols. Elle chante également en compagnie de son père dans sa formation Didier Blanc et la Belle Histoire. En 2001, ils créent un duo présenté en Languedoc-Roussillon, dans lequel ils interprètent des titres liés à la chanson française et espagnole.

En 2001, elle participe à la première Star Academy, où elle parviendra en demi-finale. Opposée à Jenifer, elle sera éliminée, mais avouera qu'elle ne voulait pas réellement gagner[4]. Elle profite de ce tremplin pour signer chez Universal, mais tente de se détacher de l'image Star Academy. La chanson Paris, écrite par Chet, annonce son premier album, J'aime pas l'amour, pour lequel elle contacte Néry (ancien membre des VRP, qui mettra en scène son premier spectacle), Prohom, Juliette ou encore le groupe Weepers Circus, qui lui écrira la chanson Petite fable et l'invitera à des duos sur trois de ses propres albums. Elle est alors nommée aux Victoires de la musique 2005 dans la catégorie Révélation scène.

Pour son second album, La Femme chocolat (2005), elle contacte Christian Olivier des Têtes Raides, Christophe Mali de Tryo, Mathias Malzieu de Dionysos (devenu son compagnon), Ben Ricour, et de nouveau Néry, Chet et Juliette. L'album connaît un grand succès, grâce aux titres J'traîne des pieds et Le femme chocolat, et reçoit un disque de diamant (un million de ventes)[5]. Elle est nommée aux Victoires de la musique 2006 dans la catégorie Album de l'année, mais ne remportera des prix que l'année suivante, en tant qu'Artiste féminine et Spectacle de l'année. Paraissent alors une version espagnole de l'album, La chica chocolate, ainsi que le live Chocolat Show !.

En 2009, sort son troisième album, Miss Météores, qui s'écoulera à près de 400 000 copies, et sur lequel elle signe tous les textes en français et compose avec Mathias Malzieu toutes les musiques, à côté de plusieurs collaborations (le rappeur canadien Buck 65, les Français Coming Soon, les Anglais The Noisettes et le groupe Lonely Drifter Karen). Porté par trois singles (Elle panique, Belle à en crever et Les crêpes aux champignons), cet album lui permet d'entamer une nouvelle tournée. En octobre 2009, elle chante au Zénith de Paris pour les 60 ans du Mouvement Emmaüs. Deux mois plus tard, elle participe au concert Rock Party 3 à Amnéville, aux côtés de Louis Bertignac, Richard Kolinka, Cali, Grace et Bénabar, chantant quelques-uns de ses succès et des reprises, dont Ma p'tite chanson de Bourvil en duo avec Bénabar.

En 2010, elle débute une nouvelle tournée d'une trentaine de dates dans des petites salles. Le 2 juin 2010 sort le DVD Miss Météores Live, enregistré en décembre 2009 à Nantes. Elle remporte une nouvelle fois des Victoires de la musique, en tant qu'Artiste féminine et Clip de l'année pour Elle panique.

Elle annonce alors ne pas vouloir « gaver les gens »[6] et attendre au moins deux ans avant de refaire un album studio. D'août à octobre 2010, elle tourne en Dordogne et en Gironde aux côtés de Gérard Jugnot et François Berléand dans Un jour, mon père viendra, film de Martin Valente. En novembre, elle conçoit les décorations des vitrines du BHV Paris, comprenant notamment l'exposition Les songes funambules. Elle participe également au projet Les Françoises avec Jeanne Cherhal, Emily Loizeau, Camille, La grande Sophie et Rosemary Standley (du groupe Moriarty).

Son quatrième album sortira a la fin de l'été 2012

Discographie

Article détaillé : Discographie de Olivia Ruiz.
Olivia Ruiz aux Francofolies de La Rochelle (2007).

Albums

Source : Charts in France

Singles

  • 2002 : Paris
  • 2003 : J'aime pas l'amour
  • 2003 : Pas si vieille
  • 2003 : Qui sommes-nous ?
  • 2004 : Le tango du qui
  • 2004 : Les vieux amoureux
  • 2005 : J'traîne des pieds
  • 2006 : La femme chocolat
  • 2007 : Non dits — en duo avec Christian Olivier des Têtes Raides
  • 2007 : Goûtez-moi
  • 2007 : Thérapie de groupe
  • 2008 : La chica chocolate (Espagne)
  • 2009 : Elle panique
  • 2009 : Belle à en crever
  • 2010 : Les crêpes aux champignons
  • 2010 : Elle panique (Live)

DVD

Source : Charts in France

Participations

Duos divers en live

Filmographie

Voxographie

Bibliographie

Ouvrages de l'artiste

Ouvrages à propos de l'artiste

  • Erwan Chuberre Olivia Ruiz - La diva aux pieds nus (Biographie), Éditions des Étoiles, 2011 - ISBN 978-2-36083-017-6

Récompenses

Année Cérémonie Titre Résultat
2005 Victoires de la Musique Révélation Scène Nomination
2006 Album Chanson/Variétés de l'année
pour "La Femme Chocolat"
Nomination
MTV Europe Music Awards French Act Nomination
Prix Constantin Album de l'année
pour "La Femme Chocolat"
Nomination
2007 Femmes en Or Spectacle Nomination
NRJ Music Awards Révélation Francophone de l'année Nomination
Album Francophone de l'année
pour "La Femme Chocolat"
Nomination
Trophée Paris Match Artiste de l'année Récompensé
Globes de Cristal Meilleure Artiste interprète Féminine Récompensé
Victoires de la Musique Artiste interprète féminine Récompensé
Spectacle musical/tournée/concert Récompensé
Chanson originale
pour "La Femme Chocolat"
Nomination
Étoiles Cherie FM Artiste féminine de l'année Nomination
2009 MTV Europe Music Awards Artiste Francophone de l'année Nomination
2010 Globes de Cristal Meilleure Artiste interprète Féminine Récompensé
Victoires de la Musique Artiste interprète féminine Récompensé
Vidéo-clip de l'année
pour "Elle Panique"
Récompensé
Grands prix UNAC 2010 Grands prix UNAC
pour "Elle Panique"
Récompensé
Femmes en Or Spectacle Nomination
Précédée par Olivia Ruiz Suivie par
Juliette
Victoire de la musique de l'artiste interprète féminine
2007
Vanessa Paradis
Camille
Victoire de la musique de l'artiste interprète féminine
2010
Yaël Naïm

Références

  1. Olivia Ruiz et Anthony Blanc, émission d'Europe 1 C’est de famille, 16 août 2011
  2. Olivia Ruiz soutient TOAN et l'association caritative « Lutt’Opie » sur Teva, 28 janvier 2009
  3. Didier Varrod, documentaire Olivia Ruiz Faso Hip Hop, 2009
  4. Emission "Regarde Les Hommes Changer", Europe 1 13/09/09
  5. certification du SNEP
  6. Plurielles.fr
  7. Site Muzik'elles

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Olivia Ruiz de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Olivia Ruiz — at the Eurockéennes of 2007 Background information Birth name Olivia Blanc Born …   Wikipedia

  • Olivia Ruiz — Chartplatzierungen (vorläufig) Vorlage:Infobox Chartplatzierungen/Wartung/vorläufige Chartplatzierung Erklärung der Daten Alben …   Deutsch Wikipedia

  • Olivia Ruiz — Este artículo o sección necesita referencias que aparezcan en una publicación acreditada, como revistas especializadas, monografías, prensa diaria o páginas de Internet fidedignas. Puedes añadirlas así o avisar …   Wikipedia Español

  • Olivia Ruiz — …   Википедия

  • Discographie de Olivia Ruiz — Discographie d Olivia Ruiz Albums Année Album Classement des ventes Ventes Certification France France TL Belgique Suisse 2003 J aime pas l amour 8 …   Wikipédia en Français

  • Discographie d'Olivia Ruiz — La discographie d Olivia Ruiz : Albums Année Album Classement des ventes Ventes Certification France France TL Belgique Suisse 2003 J …   Wikipédia en Français

  • Olivia Blanc — Olivia Ruiz Pour les articles homonymes, voir Ruiz. Olivia Ruiz …   Wikipédia en Français

  • Olivia Blanc —   Chartplatzierungen (vorläufig)Vorlage:Infobox Chartplatzierungen/Wartung/vorläufige Chartplatzierung Erklärung der Daten Singles …   Deutsch Wikipedia

  • Olivia — «Olivia» redirige aquí. Para otras acepciones, véase Olivia (desambiguación). Olivia Origen Latino Género Femenino Santoral 5 de marzo 10 de junio …   Wikipedia Español

  • Olivia (given name) — Olivia Pronunciation /oʊˈlɪviə/ Gender Feminine Language(s) English Origin Language(s) English …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”