Royal Air Force
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir RAF.
Royal Air Force
Ensign of the Royal Air Force.svg

Drapeau de la RAF

Période 1er avril 1918 - aujourd'hui
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Allégeance Monarque britannique
Ministère de la Défense
Branche Force aérienne
Type Armée
Fait partie de British Armed Forces
Devise Per Ardua ad Astra
(« À travers les embûches jusqu'aux étoiles »)
Marche Royal Air Force March Past
Équipement 1 109 aéronefs
Commandant Air Chief Marshal Sir Stephen Dalton (en)
Cocarde de la RAF

La Royal Air Force (force aérienne royale en anglais, le plus souvent abrégée en RAF) est l'armée de l'air de l'armée britannique. Elle forme avec la British Army et la Royal Navy les Forces armées britanniques. Sa devise (motto) est Per Ardua ad Astra qui signifie « À travers les embûches jusqu'aux étoiles ».

Créée le 1er avril 1918, devenant la 1re armée de l'air indépendante du monde, par regroupement des Royal Flying Corps (RFC) et Royal Naval Air Service (RNAS).

Sommaire

Historique

La Première Guerre mondiale

Article détaillé : Première Guerre mondiale.

La Royal Air Force est l'héritière du Royal Flying Corps, son nom a changé en avril 1918. Ses principaux chasseurs étaient le Sopwith Camel et le SE.5a. La position insulaire de l'île fonda la doctrine à venir du bombardement stratégique.

L'entre-deux-guerres

Elle joua le rôle de police du ciel de l'empire britannique en soutien aux maigres forces de la British Army dispersée à travers le monde.

En mai 1919, lors de la Troisième guerre anglo-afghane, une tonne de bombes est larguée quotidiennement contre l’Afghanistan, principalement sur la ville de Jalalabad, sans que les Afghans n’aient la capacité de répliquer. Un maximum de 2 tonnes par jour sera atteint. Le 24 mai 1919, Kaboul est également bombardée. Le Palais royal est partiellement touché. Cela mettra fin à la guerre[1]

En 1920, éclate en Irak passant alors sous mandat britannique de la SDN une rébellion. Celle-ci est matée par voie aérienne. La Royal Air Force au cours de nombreuses missions totalisant 4 000 heures de vols, emploie 97 tonnes de bombes, 183 000 munitions et n’enregistre que 9 tués, 7 blessés et 11 appareils détruits. Environ 9 000 rebelles perdent la vie dans ce conflit. Certains seront victimes de gaz de combat de type moutarde, voire d’armes au phosphore[2].

La Seconde Guerre mondiale

Des avions de la Royal Air Force à l'aéroport de Karachi pendant la Seconde Guerre mondiale.
Article détaillé : Seconde Guerre mondiale.

Elle a joué un rôle considérable lors de la Seconde Guerre mondiale et notamment lors de la bataille d'Angleterre, où sa résistance, confortée par l'atout technique que représentaient les radars britanniques, a permis au Royaume-Uni de ne pas perdre le contrôle des airs qui eut été indispensable à la Wehrmacht pour toute tentative d'invasion des îles britanniques.

Des centaines de pilotes polonais, tchèques, français et belges réfugiés en Grande Bretagne ont participé à la bataille d'Angleterre et ont formé plus tard des escadrilles nationales qui combattirent sur divers fronts, principalement en Europe, mais aussi en Afrique.

Après la victoire de la bataille d'Angleterre, la Royal Air Force a contribué à mettre sous pression les régions de l'Allemagne qui étaient à sa portée. Les bombardements les plus massifs furent ceux de Hambourg (opération Gomorrah), Berlin et de Dresde, villes qui subirent des dégâts considérables. Les escadres de bombardement anglais opéraient surtout la nuit, relayant les escadres américaines opérant pendant la journée.

Spitfire, un des atouts de la bataille d'Angleterre

La RAF de l'époque était divisée en trois grands commandements, le Fighter Command (commandement de la Chasse), le Bomber Command (commandement du Bombardement) et le Coastal Command (commandement côtier). Par contre la Fleet Air Arm ne faisait pas partie de la RAF mais de la Royal Navy. L'unité de base tant en chasse qu'en bombardement était le squadron, correspondant au groupe français. Les squadrons étaient souvent regroupés en wings (escadres) ou en groups (régiments) dans les bases importantes. Les squadrons de chasse étaient divisés en flights (escadrilles), eux-mêmes divisés en patrouilles de trois puis quatre appareils.

L'ensemble des pertes aériennes de la RAF sur les théâtres d'opérations d'Europe et de Méditerranée sera au 8 mai 1945 de 11 968 bombardiers et 10 061 chasseurs détruits et 79 281 personnels manquant[3].

Bataille de France

Bien que peu connu du grand public français, l'effort aérien britannique fut important dans la bataille de France.

Au 10 mai 1940, la RAF avait 416 avions dont 92 chasseurs et 192 bombardiers sur le sol français.

Au 30 mai, 35 chasseurs (sur 650 possédés par le Royaume-Uni) et 40 bombardiers (sur 286) étaient en France.

Elle a perdu 959 avions et eu 1 526 tués, blessés et disparus (pertes légèrement supérieures à celles de l'armée de l'air française) et revendique 940 victoires (vraisemblablement autour de 500 victoires) et 3 968 tonnes de bombes larguées.

Royal Air Force Bomber Command

Article détaillé : Royal Air Force Bomber Command.

Les équipages de bombardiers de ce commandement eurent de très lourdes pertes. Sur les 89 119 hommes d'équipages, 48 876 furent tués dont 450 parmi les 10 510 faits prisonniers. Au total, seul 27 % des effectifs survécut à un tour de 30 opérations.

12 726 avions furent détruits dont 928 à l'entraînement.

Les non-britanniques dans la R.A.F.

L'une des forces de la R.A.F. fut d'assimiler de nombreuses nationalités venu de l'ensemble de l'Empire britannique, des nations occupés par l'Allemagne nazie et des volontaires des États-Unis.

Les dominions du Commonwealth lui ont apporté 24 squadrons australiens, 47 canadiens, 12 indiens, 6 néo-zélandais et 26 sud-africains.

La R.A.F forma un total de 45 escadrons et 2 escadrilles de Belges, Danois, Égyptiens, Français, Grecs, Néerlandais, Norvégiens, Polonais, Tchécoslovaques et Yougoslaves. 3 escadrons de volontaires américains formé entre septembre 1940 et 1941 furent transféré à la 8th USAAF le 29 septembre 1942[4].

Squadrons français de la Seconde Guerre mondiale dans la R.A.F.

3 500 français, dans l'immense majorité des Forces aériennes françaises libres, servirent au total dans la R.A.F.

Squadrons belges de la Seconde Guerre mondiale dans la R.A.F.

Dès le début de la guerre aérienne, dans la bataille d'Angleterre, 28 belges ont combattu dans le ciel anglais.

Plus tard, l'aviation militaire belge se reconstitua en trois Squadrons qui combattirent jusqu'à la fin de la guerre.

  • La 609e escadrille de chasse qui sera commandée par Raymond Lallemand, spécialiste de l'attaque en piqué.
  • La 350e escadrille de chasse qui sera commandée par Michel Donnet, évadé de Belgique en avion.
  • La 349e escadrille de chasse, d’abord basée au Nigéria, ensuite envoyée en Angleterre.

À la fin de la guerre, plus de 1 250 belges avaient servi dans la R.A.F., outre 227 belges dans l'aviation de la South African Air Force engagée en Abyssinie et en Egypte et plusieurs dizaines de belges dans l'U.S. Army Air Force.

Annecdote

La seconde guerre mondiale fut aussi l'occasion pour la RAF de mener une expérimentation visant à prouver que la confiture de myrtille améliore la vue nocturne (expérience à grande échelle puisqu'elle a consisté à fournir de la confiture de myrtille à mille pilotes entre 20 et 45 ans au petit déjeuner pendant trois mois). Les résultats n'ont malheureusement pas été publiés à ce jour, certains auteurs y voyant le sceau du secret-défense[6].

L'après-guerre

Le XXIe siècle

On assiste au début de ce siècle à une fonte rapide des effectifs. En septembre 2010, 64 Eurofighter Typhoon sont en service.

Le coût de la formation de pilotes a très fortement augmenté, passant de 15 000 £ durant la Seconde Guerre mondiale à parfois plus de quatre millions de £ en 2011 tandis que le nombre de pilotes en cours de formation a fortement régressé au Royaume-Uni, passant de plusieurs milliers dans les années 1940 à entre 300 et 400 dans les années 2010[7].

Organisation

Personnel

Personnalités

Équipements en 2010 et futurs

Un ADAV Harrier à pleine charge, retiré du service fin 2010.
Panavia Tornado de la Royal Air Force
Flotte actuelle[8] Flotte future
Harrier GR7/9 (Retiré du service fin 2010) F-35 Joint Strike Fighter
Tornado F3, Eurofighter Typhoon
Hercules C4 et C5, C-17 Globemaster III Airbus A400M
Lockheed Tristar et Vickers VC10 Airbus A330 FSTA
Nimrod MR2 (retirés du service le 26 mars 2010) Nimrod MR4A (abandonné]
British Aerospace Nimrod R1 (doit être retiré du service en juin 2011° Boeing RC-135 en 2014
Sea King, Puma, Chinook, Merlin

Notes et références

  1. Clive Richards, « The Origins of Military Aviation in India and the Creation of the Indian Air Force, 1910 – 1932 », Air Power Review, Volume 11, n°1, printemps 2008, page 23.
  2. Peter Sluglett, Britain in Iraq: 1914-1932, Columbia University Press, 2007
  3. Antoine, Roger, Forteresses sur l'Europe, Bruxelles, Éditions Rossel, 1980
  4. (en) Air of Authority - A History of RAF Organisation
  5. SPA 103 dite de Fonck, Association du Groupe de Chasse 01.002 Cigognes
  6. Denis Richards & Hilary Saunders St. George, Royal Air Force, 1939-1945 Vol 2, H.M. Stationery Office, 1953
  7. (en) RAF to sack 100 student pilots – writing off £300m training, The Guardian, 14 février 2011,
  8. OrBat des avions militaires du Royaume-Uni

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Royal Air Force de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Royal Air Force — Aufstellung 1. April 1918 Land Vereinigtes Konigreich  Vereinigtes Königreich S …   Deutsch Wikipedia

  • Royal air force — Pour les articles homonymes, voir RAF. Royal Air Force Insigne de la RAF …   Wikipédia en Français

  • Royal Air Force — (Real Fuerza Aérea Británica) La Royal Air Force (con frecuencia abreviada como RAF) es la rama aérea de las Fuerzas Armadas del Reino Unido. La RAF es la fuerza aérea independiente más antigua del mundo, establecida el 1 de abril de 1918. La RAF …   Enciclopedia Universal

  • Royal Air Force — RAF the full name of the British air force …   Dictionary of contemporary English

  • Royal Air Force — (R.A.F.) nom donné à l armée de l air britannique …   Encyclopédie Universelle

  • Royal Air Force — Infobox Military Unit unit name= Royal Air Force caption= start date= 1 April 1918 country= United Kingdom allegiance= branch= type= role= size= 41,440 personnel 1,077 aircraft command structure= British Armed Forces garrison= MOD Main Building,… …   Wikipedia

  • Royal Air Force — «RealFuerza Aérea» redirige aquí. Para otras acepciones, véase Real Fuerza Aérea (desambiguación). Real Fuerza Aérea Royal Air Force Símbolo de la Real Fuerza Aérea …   Wikipedia Español

  • Royal Air Force — R.A.F. * * * ◆ Roy|al Air Force 〈[rɔıəl ɛ:r fɔ:rs] f.; ; unz.; Abk.: R.A.F.〉 britische Luftwaffe [engl., „königliche Luftwaffe“] ◆ Die Buchstabenfolge roy|al... kann in Fremdwörtern auch ro|yal... getrennt werden. * * * Royal Air Force   [ rɔɪəl… …   Universal-Lexikon

  • Royal Air Force — noun the air force of Great Britain formed in 1918 from the Royal Flying Corps and the Royal Naval Air Service. Abbrev.: RAF …   Australian English dictionary

  • Royal Air Force — Roy|al Air Force auch: Ro|yal Air Force 〈[rɔ̣ıəl ɛ:r fɔ:rs] f.; Gen.: ; Pl.: unz.; Abk.: R. A. F.〉 brit. Luftwaffe [Etym.: engl., »königliche Luftwaffe«] …   Lexikalische Deutsches Wörterbuch

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”