Jean Ier De Bourgogne

Jean Ier de Bourgogne

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean de Nevers et Jean de Bourgogne.
Jean sans peur

Jean Ier de Bourgogne, dit Jean sans Peur, duc de Bourgogne, comte de Flandre, d'Artois et de Charolais, comte palatin de Bourgogne, seigneur de Mâcon, Châlons et autres lieux (28 mai 1371 à Dijon- 10 septembre 1419 à Montereau-Fault-Yonne), fut près de reconstituer l'ancienne Lotharingie ; mais faute de savoir s'imposer aux Anglais, ce prince réformiste ne parvint pas à contrer la réaction du parti armagnac. Il perdit finalement Paris et trouva la mort lors d'une entrevue avec son rival, le dauphin (futur Charles VII de France).

Sommaire

Biographie

Bataille de Nicopolis

Il naît le 28 mai 1371 au palais des ducs de Bourgogne à Dijon. Il est le fils aîné du duc Philippe II de Bourgogne (dit Philippe le Hardi) et de la duchesse et comtesse Marguerite III de Flandre.
Il est le frère d'Antoine de Bourgogne, comte de Rethel, puis duc de Brabant et de Limbourg.

Il est d'abord comte de Nevers en 1384, comté qu'il cède à son frère Philippe en 1404, lorsqu'il hérite du duché de Bourgogne.

A l'appel du roi Sigismond de Hongrie, menacé par la progression des Turcs Ottomans, il réunit une armée qui combat le sultan Bayezid Ier, mais est vaincu à Nicopolis le 25 septembre 1396. Son père, Philippe emprunta pour payer sa rançon 200 000 florins à son conseiller Dino Rapondi, un banquier de Lucques .

Son père meurt le 27 avril 1404. Il prête hommage au roi Charles VI le 23 mai  1404 et fait son entrée à Dijon le 17 juin 1404. Le 21 mars 1405, c'est sa mère qui meurt et, après l'hommage rendu le 26 août 1405, il prend possession des comtés de Flandre, d'Artois et de Bourgogne. Le 26 janvier 1406, il se fait reconnaître les droits acquis par son père sur la tutelle des enfants de France. Le roi le fait lieutenant général pour la Picardie et la Flandre. La folie du roi Charles VI entraîne la création d'un conseil de régence présidé par la reine Isabeau de Bavière et où s'opposent de façon irréductible le frère de Charles VI : Louis d'Orléans et le cousin germain de Charles VI : Jean sans Peur. Celui-ci fait assassiner le duc Louis d'Orléans le 23 novembre 1407, ce qui lui vaut d'être exclu du conseil de régence.
Le 23 septembre 1408, il écrase les Liégeois à la bataille d'Othée, obtient l'alliance des duché de Luxembourg et de Lorraine, et continue la construction de l'État bourguignon [1].

Tombeau et gisants de Jean Sans Peur et de Marguerite de Bavière Palais des Ducs de Bourgogne à Dijon.
Tombeau et gisants de Jean Sans Peur et de Marguerite de Bavière.

Allié à la reine Isabeau de Bavière, il s'empare de l'autorité royale et reçoit en novembre 1411 la mission de chasser les Armagnacs, mais la Paix d'Arras (4 septembre 1414) l'écarte du gouvernement. En 1416, profitant de la mort du duc Jean Ier de Berry, il s'empare du comté de Boulogne au détriment de la veuve, Jeanne d'Auvergne. Le 29 avril 1417, à Constance, il s'allie avec l'empereur.

Les Armagnacs considèrent la reine Isabeau de Bavière comme suspecte à leur cause et l'écartent du pouvoir, mais Jean sans Peur la rejoint et constitue avec elle à Troyes un gouvernement opposé à celui des Armagnacs. Après avoir suscité, le 12 juin 1418, une insurrection au cours de laquelle le comte Bernard VII d'Armagnac est massacré, ils rentrent à Paris le 14 juillet 1418 où ils transfèrent le gouvernement de Troyes.

Jean sans peur est assassiné le 10 septembre 1419 par quelques hommes de main des Armagnacs à l'occasion d'une entrevue avec le dauphin à Montereau-Fault-Yonne près de Paris. À sa mort, il paraît que l'on était incapable de lui fermer les yeux. Son corps est ramené d'Auxerre à Avallon par Claude de Chastellux qui le remet ensuite à Guillaume de la Tournelle chargé du trajet jusqu'à Dijon.

Article détaillé : assassinat de Jean sans Peur.

Mariage et enfants

Il épouse, le 12 avril 1385 à Cambrai, Marguerite de Bavière, fille d'Albert Ier, comte de Hainaut, de Hollande et de Zélande dont il a un fils et sept filles :

Il laisse également trois enfants illégitimes, nés de Marguerite de Borselen :

  • Guy († 1436)
  • Antoine, chevalier de Saint-Jean de Jérusalem
  • Philippotte

D’Agnès de Croy, il laisse un fils illégitime :

Bibliographie

  • Bertrand Schnerb, Jean sans Peur : le prince meurtrier. – Paris : Payot, coll. « Biographie Payot », 2005. – 824 p.-[4] p. de pl., 23 cm. – ISBN 2-228-89978-X.
  • Philip Vaughan, John the Fearless: The Growth of Burgundian Power (1404-1419), Woodbridge, 2002 (2e éd.).

Notes et références

  1. Patrick Van Kerrebrouck, Nouvelle histoire généalogique de l'auguste maison de France, vol. 3 : Les Valois, 1990 [détail des éditions] .
Précédé par Jean sans Peur Suivi par
Philippe II de Bourgogne
et Marguerite III de Flandre
John the Fearless Arms.svg
Comte de Nevers
1385-1404
Philippe de Bourgogne
duc de Bourgogne, comte de Flandre et de Bourgogne
1404-1419
Philippe III le Bon
  • Portail de la région Bourgogne Portail de la région Bourgogne
  • Portail du Moyen Âge tardif Portail du Moyen Âge tardif
  • Portail de la Flandre Portail de la Flandre
Ce document provient de « Jean Ier de Bourgogne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean Ier De Bourgogne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean ier de bourgogne — Pour les articles homonymes, voir Jean de Nevers et Jean de Bourgogne. Jean sans peur Jean I …   Wikipédia en Français

  • Jean Ier de Bourgogne — Pour les articles homonymes, voir Jean de Nevers et Jean de Bourgogne. Jean Ier de Bourgogne …   Wikipédia en Français

  • Jean Ier de Flandre — Jean Ier de Bourgogne Pour les articles homonymes, voir Jean de Nevers et Jean de Bourgogne. Jean sans peur Jean I …   Wikipédia en Français

  • Jean Ier De Montagu — Jean Ier de Montaigu Jean Ier de Châlon ou Jean Ier de Bourgogne, né vers 1340, mort à Amance le 6 décembre 1373, fut un seigneur de Montaigu et, par mariage, comte de Vaudémont et sire de Joinville de 1367 à 1373. Il était fils d Henri de Châlon …   Wikipédia en Français

  • Jean Ier de Montagu — Jean Ier de Montaigu Jean Ier de Châlon ou Jean Ier de Bourgogne, né vers 1340, mort à Amance le 6 décembre 1373, fut un seigneur de Montaigu et, par mariage, comte de Vaudémont et sire de Joinville de 1367 à 1373. Il était fils d Henri de Châlon …   Wikipédia en Français

  • Jean ier de montagu — Jean Ier de Montaigu Jean Ier de Châlon ou Jean Ier de Bourgogne, né vers 1340, mort à Amance le 6 décembre 1373, fut un seigneur de Montaigu et, par mariage, comte de Vaudémont et sire de Joinville de 1367 à 1373. Il était fils d Henri de Châlon …   Wikipédia en Français

  • Jean Ier de Montaigu — Jean Ier de Châlon ou Jean Ier de Bourgogne, né vers 1340, mort à Amance le 6 décembre 1373, fut un seigneur de Montaigu et, par mariage, comte de Vaudémont et sire de Joinville de 1367 à 1373. Il était fils d Henri de Châlon, seigneur de… …   Wikipédia en Français

  • Jean Ier de Viennois — Jean Ier de Bourgogne, né en 1264, mort à Bonneville le 24 septembre 1282 d’une chute de cheval, dauphin de Viennois, comte d’Albon, de Grenoble, d’Oisans, de Briançon et d’Embrun de 1269 à 1282, fils de Guigues VII, dauphin de Viennois …   Wikipédia en Français

  • Jean Ier De Chalon — Pour les articles homonymes, voir Jean le Sage. Jean Ier de Chalon (1190 1267) (dit Jean de Bourgogne, Jean l’antique ou Jean le Sage) fut comte de Chalon (1228 1267) comte d’Auxonne, seigneur de Charolais, seigneur de Salins et régent du comté… …   Wikipédia en Français

  • Jean Ier de Châlon — Jean Ier de Chalon Pour les articles homonymes, voir Jean le Sage. Jean Ier de Chalon (1190 1267) (dit Jean de Bourgogne, Jean l’antique ou Jean le Sage) fut comte de Chalon (1228 1267) comte d’Auxonne, seigneur de Charolais, seigneur de Salins… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”