GEOFFROY DAUVERGNE

Geoffroy Dauvergne

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dauvergne.
Geoffroy Dauvergne
Naissance 29 Octobre1922
Flers
Décès 1977
Saint-Lunaire
Nationalité Français Drapeau de la France
Formation École des beaux-arts de Rennes - École nationale supérieure des beaux-arts de Paris-Casa de Velázquez
Maître Mathurin Méheut -Jean Dupas - Nicolas Untersteller -Jean Souverbie
Récompenses Second Prix de Rome-Lauréat de l'Institut de France- Lauréat de la Casa de Velàzquez

Geoffroy Dauvergne est un artiste peintre français né le 29 octobre 1922 à Flers (Orne) et mort accidentellement en 1977 à Saint-Lunaire en tombant des rochers à la pointe du Décollé.

Sommaire

Biographie

Peintre figuratif appartenant à la Jeune école de Paris ainsi de ce qui peut être appelé « École de Rennes », tant la forte personnalité de Mathurin Méheut influença ses élèves. Issu d'une famille de notables, deuxième d'une lignée de sept enfants et dont le père est notaire à Flers. En 1930, Maître Jules Dauvergne cède son étude pour embrasser une carrière de magistrat. Nommé juge à Saint-Malo, la famille vient habiter au 28 bd Surcouf à Saint-Servan jusqu'en 1933 et à Vitré de 1933 à 1936. De 1936 à 1941, Geoffroy fréquente le collège Saint-Martin où son professeur de dessin, Étienne Blandin peintre de la Marine, le remarque et invite ses parents à l'inscrire, à leur grand désespoir, à l'École des Beaux-Arts de Rennes en 1941. Sous la houlette de Mathurin Méheut en compagnie d'autres élèves ; le cinéaste Frédéric Back, la décoratrice et aquarelliste Jeanne Baglin, le sculpteur Roland Guillaumel, le verrier Joseph Archepel, le peintre Jean-Marie Martin, le peintre et graveur Roger Marage, le peintre et décorateur Claude Rocherullé, la peintre et poétesse Chanthalle de Salins Lamy, le peintre et sculpteur Jean Brand'honneur, R. Jobbé-Duval, descendant des célèbres artistes rennais, il apprend le métier. Il enlève la première année deux Premiers prix et le prix d'Ornement avec les félicitations du jury. Élève préféré de Mathurin Méheut, il est le seul comme le rappelle Mme Baglin à affronter la forte personnalité du « maître » et à faire lui même ses couleurs.

  • 1941 1er Prix ex-aequo pour la Tête de Plâtre avec son ami Rocherullé sous la houlette de M. Collet.
  • 1er Prix d'Ornement ex-aequo avec Rocherullé
  • 1942 1er Prix de la Ville de Rennes
  • 1er Prix d'architecture, atelier de M. Guille
  • 1er Prix d'Anatomie, atelier de M. Lemonnier. Les sorties pour faire des croquis d'après nature se font sous les bombardements. Il est arrêté en compagnie d'un autre camarade par la Gestapo alors qu'il faisait des dessins de tanks et autres canons en gare de Rennes. Il faudra l'intervention de Mathurin Méheut et du préfet pour qu'ils soient libérés. Pour échapper au STO, il trouvera un temps refuge chez l'abbé Morin en compagnie de Frédéric Back qui jouit déjà d'une petite renommée pour avoir illustré le Du Guesclin de Roger Vercel.

Le 6 novembre 1944, il rentre aux Beaux-Arts de Paris à l'atelier de Jean Dupas où il collectionne prix et médailles. Il réside alors au 103 rue Lafayette. Il est reconnu pour son « coup de patte » par ses pairs parmi lesquels : Jean-Pierre Alaux, Paul Guiramand, Joseph Archepel, Paul Ambille, Rogert, Someton, Paul Collomb, Van Thé, Roland Guillaumel, Pettit, Lolichon, Reverchon, Mickaël Compagnion, André Plisson, Claude Dechezelle, Garand, André Pédoussaut, Tournaire. Il côtoie également les élèves des ateliers voisins, Paul Guimezanès qui le précède à la Casa.

  • 1946 Ses parents lui achètent un atelier au 41 rue Bayen dans le 17e arrondissement de Paris dans lequel il s'installera avec son frère Pierre en 1947 et quittera celui-ci à son retour de la Casa en 1955 préférant rester à Saint-Servan chez ses parents. Il achètera ensuite « l'Écluse » à Pleurtuit où il s'installera définitivement. L'atelier de la rue Bayen restera dans la famille jusqu'à sa mort.
  • 1947 1er Prix de Composition - 1er Prix Anna Maire (Paysage).
  • 1948 1er Prix Anna Maire (Paysage) - Grande Figure Peinte 1re Seconde Médaille.
  • 1949 1er Prix Anna Maire (Paysage) 2e Prix de Rome 1er Prix du Concours Albéric Rocheron (Paysage historique).
  • 1950 2e Prix 1re Médaille Concours Rocheron (Paysage historique).
  • 1951 Lauréat de l'Institut de France, 1er Prix Concours Roux, 2e Prix Paul Chenavard, 1er Prix 1re Médaille de la Tête d'Expression, 1er Prix, 1re Médaille en Tableau d'Histoire. Associé à la Société nationale des beaux-arts. Cette année-là, il remonte en loge pour le Concours du Prix de Rome bien pressenti pour l'obtenir, mais c'est la grande désillusion il ne l'obtient pas, ce sont Françoise Boudet ex aequo avec Robert Savary qui l'emporte.
  • 1952 1er Prix 1re Médaille d'art monumental, sociétaire avec prix à la Société nationale des beaux-arts.
  • Professeur de dessin aux cours Artmer pendant quelques mois (il ne supporte pas le chahut des élèves).
  • Restaure des tableaux pour un marchand belge et sympathise avec un de ses voisins d'atelier, le peintre italien Fabiano.
  • Pensionnaire et Lauréat de la Casa de Velázquez du 1er octobre 1952 au 30 septembre 1954. La Casa ayant été détruite pendant la guerre, il loge avec quelques autres dans un hôtel particulier du Viso, il y a là les époux Courtin, Berland, les Petit, Geneviève Laurent, Jean Mamez, Albert Zavaro, les Couprianoff, Jean Joyet et son épouse Marcelle Deloron, Mickaël Compagnion, Gaston Sébire, Paul Collomb, René Quillivic, Bachir Yellès, Ernest Risse.

Œuvres

Copies

Copiste hors pair, il choisit la difficulté en s'attaquant aux plus grands peintres : Quentin de La Tour, Jacob van Ruisdael, Geertgen tot Sint Jans, Reynolds, Boucher, Corot, Hendrick ter Brugghen, Goya, David, Renoir, Le Caravage parmi ceux figurant au Catalogue raisonné. Les premières copies datent des années 1940 où il se rend au Musée des Beaux Arts de Rennes. Devant son talent les notables locaux ne manquent pas de lui passer des commandes des grands maîtres pour accrocher dans leur salon. Une trentaine d'œuvres étant répertoriées à ce jour et il lui arrivait de faire plusieurs fois la même toile. Le Joueur de Flûte de Hendrick ter Brugghen (1629-1667) est ainsi exposé dans la salle d'un restaurant de Dinard. Nous avons de lui sa première copie d'un buste d'enfant d'après Donatello alors qu'il n'a que 9 ans

  • 1943 - Joséphine pour le Sacre, gravure; nSnD; Dim; H:19,8cm × L:14cm copie d'après David n°267 du CR travail d'école
  • 1944 - Un des larrons sur la croix crayon sur papier; nSnD; Dim; H:16cm × L:11,7cm Paris Copie travail d'école n°610, p.47 du CR
  • N - D - l'Enfant Sbg,nD; HST; Dim; H:46cm X L:38,5cm copie d'après Reynolds (1723-1792, n° 101 p.47 du CR
  • N - D - Martyr de Saint-Mathieu HSContreplaqué; NSND; Dim; H:110 × L:63cm d'après Michel-Ange Merisi dit Le Caravage (1573-1610), original à l'église des Français à Rome (coll. particulière) n°115, p.49 du CR
  • N - D - Paysage HST; Sbd,nD; Dim; H:46cm × L:38cm copie d'après Jacob van Ruisdael (1629-1682), n°254, p.49 du CR
  • N - D - Diane sortant du Bain HST; nSnD; Dim; H:55,5cm × L:46,5cm copie d'après François Boucher, (1703-1770) au dos une étiquette « 12.000fr y compris l'encadrement G. Dauvergne 41 rue Bayen Paris XVIIe » à l'origine la copie est rectangulaire mais l'acquéreur un restaurateur breton l'a fait encadrer en ovale, n°50, p.51 du CR
  • N - D - Le Tricheur à l'As de Carreau HST; nDnS; Dim;H: 106cm × L:146cm, copie d'après Georges de la Tour (1593-1652), original au Musée du Louvre, un proche se souvient avoir roulé cette copie dans l'atelier du peintre et la mettre dans le coffre de la voiture de l'acheteur. n°218, p.51 du CR
  • N - D - La Nativité HSPanneau de novopan de 2,5cm d'épaisseur; nSD; Dim; H:35cm × L:26,5cm d'après Gérard de Saint-Jean (1460-1495) l'original étant une HST de 34cm × 25cm à la National Gallery de Londres. Cette œuvre était au dessus de son lit à l'Ecluseà Pleurtuit au dos est écrit : « Comptes et courses à faire Germain St Malo 16000fr, bleu de Prusse, Garance, Chrome Orange » n°102, p.52-53 du CR
  • N - D - L'Infante d'Espagne HST; nSnD; Dim; H:64cm × L:54cm d'après Diego Vélasquez (1599-1660); Original au Prado à Madrid en Espagne, n°107, p.54-55 du CR, une seconde copie de cette œuvre porte le n°56 au CR mais a été détruite après la réalisation du Catalogue raisonné.
  • N - D - Le Joueur de Flûte HST; nSnD; Dim; H:169cm × L:124cm dans la tradition de Hendrick ter Brugghen (1629-1667) Cette toile est acquise par Mme et M. Claude Rocherullé et reprise par M. et Mme Faisant pour orner le restaurant le Vieux Manoir à Dinard. n°38, p.56-57 du CR
  • N - D - La Femme au turban ou Femme à la perle HST;nSnD; Dim; H:55,2cm × L:46,2cm Copie d'après Vermeer de Delft (1632-1675) l'original HST;46,5cm × 40cm au Mauritshuis à La Haye, Nous connaissons de Geoffroy deux copies de ce tableau possédant de légères différences la 1re n°49. p.58-59 du CR l'autre n°148 HST;nSnD; Dim; H:55,5cm × L:46,5cm collection particulière.
  • N - D - La Danse des Nymphes HST; SbdnD; Dim; H:41,7cm × L:33,2cm d'après Camille Corot, (1796-1875), l'originale HST de 132cm × 97cm au Musée d'Orsay à Paris n°116, p.60-61 du CR
  • N - D - L'Adoration des Bergers HSTnSnD; Dim; H:137cm × L:107cm, d'après Georges de La Tour, (1593-1652), Originale HST; Dim; 137cm × 107cm au Musée du Louvre n°181, p.62-63 du CR
  • N - D - La Nativité d'après Georges de La Tour, nous connaissons trois copies de ce tableau, deux sur toile et une sur bois,aucune n'est signée ni datée : n°7 du CR; HSBois; nSD; Dim; H:75cm × L:92cm - n°378 du CR; HST; nSD; Dim; H:80cm × L:94cm cette toile semble avoir été réalisée à Paris à l'Atelier de la rue Bayen en 1950. N°108 du CR; HST; nSD; Dim; H:55cm × L:65cm. L'originale se trouve au Musée des beaux-arts de Rennes, c'est une: HST; Dim; H:76cm × L:91cm
  • N - D - La Liseuse d'après Auguste Renoir; N°22 du CR; HST;nSD; Dim; H:46cm × L:38cm, l'originale au Musée d'Orsay HST; Dim; H:46,5cm × L:38,5cm (le modèle est certainement Nina Lopez)
  • N - D - Confidences " ou " Les deux inséparables " d'après Auguste Renoir, copie faite à l'Ecluse à Pleurtuit vers 1970, HST; nSD; Dim; H:61cm × L:51cm, l'originale est une HST; Dim; H:61CM x L:50cm dans la collection Reinhart Winterthur
  • N- D - Jeune femme se coiffant d'après Auguste Renoir, nous connaissons deux reproduction de ce tableau l'une de 1968: HST; SDbg d'après Renoir; Dim; H:78cm × L:59cm, n°188 du CR. La seconde réalisée à l'occasion d'une naissance dans la famille de l'artiste est datée de 1971, mais la date n'est pas reportée sur la toile. N°106 du CR; HST; Signature sur le cadre; Dim; H73cm × L:54cm
  • N - D - La Dame à la voilette d'après Auguste Renoir. Il existe trois copies de ce tableau dont un seul est signé et daté. L'œuvre originale est une HST; Dim; H:61cm × L:50cm qui se trouve au Musée d'Orsay. N°42 du CR; HST;nSD; Dim; H:55,5cm × L:46,5cm effectuée vers 1968 - N°196 du CR; HST nSD; Dim; H:61cm × L:50cm effectuée vers 1976 - n°635 du CR; HST; SDbg; Dim; H:60cm × L:50cm
  • N - D - La Maja Vestida copie d'après Francisco de Goya, originale au Musée du Prado à Madrid. Copie n°289 du CR; HST; nSD; Dim; H:85cm × L:161cm

Portraits

Il connaîtra le même succès bourgeois avec ses portraits. Après un désaccord avec sa mère, il détruira le portrait qu'il faisait d'elle et dont il ne reste qu'une photographie de lui peignant cette toile. Une quarantaine de portraits sont actuellement répertoriés dont deux conservés au Musée de l'école des Beaux-Arts de Paris et le portrait de l'Amiral Magon à la Mairie de Saint-Malo. Portrait de son ami le sculpteur Guillaumel qui avait fait un buste de Geoffroy non retrouvé. Le portrait de la Femme au livre appartient au Musée de la Casa de Velázquez. Nous possédons 4 autoportraits.

Marines

Ses marines représentent la Bretagne et plus particulièrement Saint-Malo, Dinard et les environs ainsi que les bords de Rance. Une toile de Jullouville en Normandie dont son grand-père maternel le Docteur Aubrée fût l'un des co-fondateurs de cette station balnéaire. Quelques vues de ports en Espagne. C'est avec En barque à St Malo qu'il obtient son admission et un Prix en tant que sociétaire à la Société Nationale des Beaux-Arts en 1952. Très prolifique dans ce domaine, il refusera pourtant de devenir peintre de la Marine, parce que ne voulant pas subir de contraintes. 134 œuvres marines sont recensées.

Natures mortes et bestiaires

Avec des voisins chasseurs et pêcheurs qui lui ramenaient bien souvent des produits de leur chasse en échange de quelques toiles, il put à loisir peindre du gibier, des poissons, coquillages et crustacés fraichement tués ou pêchés. Les premières œuvres datent des années 1940 et c'est une nature morte qui sera sa dernière peinture vendue quinze jours avant sa disparition, Les Champignons', ' N°5 du Catalogue raisonné. Deux études de chevaux pour une préparation en vue du Concours du Prix de Rome 1951 sont dédicacées à son ami et condisciple Joseph Archepel. Font également partie de cette catégorie les fresques peintes à Saint-Servan à l'école du Bel Air, Les Fables de la Fontaine et Le Bestiaire à l'école de la Cité.

Nus - Académies

Réalisés pour la plus grande partie à l'époque de l'Atelier Dupas aux Beaux Arts de Paris. L'un d'eux représente Mlle Lucette Jeannion modèle. Sa Diane au Repos orne le dessus de la porte d'un restaurant dinardais. Un total de trente œuvres, dessins et tableaux

Paysages - Scènes de vie

Les premières œuvres sont datées de son enfance à Vitré, sa première aquarelle en 1934. Puis plus tard des vues de Coutances, Vitré, du Mont Saint-Michel, gravures de vieilles maisons à Rennes, La Prairie et le Village, Les Tours de Tolède et Portraits d'enfants sont des tableaux qui furent exposés au 14e Salon d'Automne Marocain de Casablanca par Mickaël Compagnion, président de l'Alliance française de Mecknès et professeur d'art au Maroc. Nerja fait partie des collections de la Casa de Velázquez.

Œuvres monumentales

  • L'ensemble de ces œuvres seront réalisées par et grâce au 1% artistique
  • 1952 expose au salon Nationale où il est remarqué par l'architecte Louis Arretche qui de 1930 à 1960 fait fonctionner l'atelier de la Grande Masse de l'École nationale supérieure des beaux-arts avec Georges Gromart dans les anciens ateliers de Marie Vassilieff au 21 rue du Maine, aujourd'hui Musée du Montparnasse. Nous ne savons rien de leur collaboration.
  • 1953 - M. Murat, architecte en chef des monuments et châteaux de France, lui passe sa première commande. Il réalise dans le style du néo-cubisme, en vogue à l'époque, une fresque dans le réfectoire de l'école du Bel Air à Saint-Servan Les Fables de la Fontaine aujourd'hui recouverte de toile de verre.
  • 2e commande du même architecte pour deux salles de classes à l'école de la Cité rue Glorioux, à Saint-Servan Musiciens et Bestiaires aujourd'hui recouvertes de peinture ou de toile de verre
  • 1954 - M. Patrice Simon, Architecte en chef des bâtiments civils et palais nationaux, lui commande une fresque et une mosaïque pour le groupe scolaire de Combourg. Aujourd'hui cet ensemble est bien conservé.
  • 1955 - M. Murat lui commande la décoration du lycée public Théophile Briant à Tinténiac en s'inspirant de l'œuvre de ce poète : Les Amazones de la Chouannerie. Cette peinture va également inspirer des artiste locaux. L'ensemble fut rénové en 1980 par un artiste dinanais Gérard Briot à la demande de Maître Provost, maire et notaire de la localité.
  • 1956 - M. Murat commande 5 ou 6 fresques pour l'école du Petit Trianon à Saint-Servan École du Cirque et Les Quatre Saisons. Il ne reste aujourd'hui que L'Été et L'Automne devant être restaurées prochainement, le reste ayant été détruit ou recouvert de toile de verre et peinture.
  • 1960 - Sculptures des signes du Zodiac, mosaïques de divers matériaux, cheminée et corbeaux, villa "La Héronnière" dans le Loiret.
  • Projet de fresque pour l'aéroport de Dinard-Pleurtuit, sans suite faute de crédit.
  • Décoration du bar le "Saint James" à Dinard (détruite)
  • 1963 - Façade de l'église Saint Jean-Baptiste l'Évangéliste à Saint-Servan Les Sacrements, architecte M. Blin restaurée deux fois par suite d'incivilités
  • Construit dans sa propriété de l'Écluse à Pleurtuit sa fameuse Tour Dauvergne sur laquelle il place une mosaïque en forme de blason représentant une colombe, messagère de paix
  • Fresque dans une villa de la Malouinière à Dinard représentant l'arrivée de Caravelles à Saint Malo
  • 1966 - Réalise les 4 fresques du CREPS de Dinard à la demande de l'architecte Patrice Simon. À ce jour, trois fresques menacées de destruction furent déposées suite à l'intervention in extremis de l'Association des amis du Peintre Geoffroy Dauvergne créée à cette occasion par sa famille et des amis. La quatrième restant en place sera restaurée. Les trois autres iront dès la fin 2008 au Centre culturel Delta de Pleurtuit, à la médiathèque de Saint-Malo et au COSEC de Dinard
  • Décoration des murs et des plafonds pour M. Stanley, propriétaire du night club "Le Vendôme" de Dinard (détruit)
  • Réalisation au lycée technique de Mayenne, architecte M. Patrice Simon de deux fresques une dans le hall d'entrée (toile marouflée) et la seconde dans la salle de restaurant. L'ensemble vient de faire l'objet d'une restauration
  • 1967 - Mosaïques de matériaux divers et galets, terre cuite façades et hall du lycée technique de Cholet (Maine-et-Loire).

architecte Patrice Simon. Il avait pu voir en 1954 alors qu'il réalisait des mosaïques à Combourg l'œuvre de Francis Pellerin au Casino de Saint-Malo et avec lequel il a travaillé l'année précédente sur le site de Mayenne

Expositions - Musées - Monuments

  • Expositions
  • Galerie Dubreil à Rennes en 1948, vente d'œuvres
  • Salon des Indépendants en 1950 pour le compte des Beaux-Arts de Paris
  • Salon de la Société Nationale des Beaux Arts 1951-1952
  • Salon d'Automne de Casablanca, Maroc
  • Galerie Jobbé-Duval à Rennes
  • Galerie à Paris 17e (non identifiée)
  • Centre culturel de Pleurtuit, " Espace Delta " fresque: " Le Messager Secret " Dim: H:245cm × L:620cm; N°208 du CR provenant du CREPS de Dinard, offert par le Ministère de la Jeunesse et des Sports à la ville de Pleurtuit avec l'autorisation des ayants droit, représentés par l'Association les Amis du Peintre Geoffroy Dauvergne. Inaugurée le mardi 16 Décembre 2008 en présence de Alain Launay maire de la cité. Cette fresque a été déposée et restaurée par Joël Marie et son collaborateur Jimmy Corso, restaurateurs d'art.
  • Le COSEC de Dinard (Les Sirènes) Dim; H:258cm × L:718cm; N°206 du CR, fresque provenant du CREPS de Dinard et offert à la ville par le Ministère de la Jeunesse et des Sports et l'autorisation des ayants droit représentés par l'Association ; Les Amis du Peintre Geoffroy Dauvergne. Inaugurée en présence de Marius Mallet Maire de Dinard le samedi 21 mars 2009. Fresque déposée, restaurée par les restaurateurs d'art Joël Marie et Jimmy Corso.
  • Le CREPS de Dinard (4 fresques, ne reste sur place que celle de l'entrée L'Amour à la Mandoline N°205 du CR)
  • Future Médiathèque de Saint-Malo, HST marouflée; " Le Port " Dim; H:235cm × L:930cm, déposée et restaurée par Valérie Lesaige, restaurateur d'art, offerte à la Ville de Saint-Malo par le Ministère de la Jeunesse et des Sports et l'autorisation des ayants droit, représentés par l'Association des Amis du Peintre Geoffroy Dauvergne et acceptée par la ville le 5 décembre 2008

Bibliographie

  • Alain Valtat, Catalogue raisonné du peintre Geoffroy Dauvergne, Sceaux, 1996 BN: FRBNF35857851 cote 4-D4 MON-388 - ASIN BOO14SHK60
  • Dictionnaire Bénézit

Notes et références

Liens externes

  • Portail de la peinture Portail de la peinture
Ce document provient de « Geoffroy Dauvergne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article GEOFFROY DAUVERGNE de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Geoffroy Dauvergne — Pour les articles homonymes, voir Dauvergne. Geoffroy Dauvergne Naissance 29 Octobre1922 Flers Décès 1 …   Wikipédia en Français

  • Dauvergne — ist der Familienname folgender Personen: Antoine Dauvergne (1713–1797), französischer Violinist, Komponist und Operndirektor der Vorklassik Geoffroy Dauvergne (1922–1977), französischer Maler Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Untersche …   Deutsch Wikipedia

  • Dauvergne —  Cette page d’homonymie répertorie des personnes (réelles ou fictives) partageant un même patronyme. Dauvergne est un nom de famille français notamment porté par : Adolphe Dauvergne, (1865 1920), peintre français Alfred Dauvergne, (1824 …   Wikipédia en Français

  • Alain Plesse — Pour les articles homonymes, voir Plesse. Alain Plesse Nom de naissance Alain Plesse Naissance 23 avril 1954 S …   Wikipédia en Français

  • Paul Collomb —  Pour l’article homophone, voir Paul Collomp. Paul Collomb Naissance 8 octobre 1921 Oyonnax Décès …   Wikipédia en Français

  • Frédéric Back — Pour les articles homonymes, voir Back (homonymie). Frédéric Back Données clés Naissance 8 avril 1924 (1924 04 08) (87 ans) Sarrebruck, Allemagne Films no …   Wikipédia en Français

  • Henriette Lambert — est une artiste peintre née à Bordeaux (Gironde) le 17 septembre 1925. Sommaire 1 Biographie 2 Œuvres 3 Prix Médailles …   Wikipédia en Français

  • Mickaël Compagnion — est un peintre français né le 18 mai 1929 à Boulogne Billancourt, décédé à Annoux le 15 septembre 2011 où il est inhumé. Il était âgé de 83 ans. Sommaire 1 Biographie 2 Œuvres …   Wikipédia en Français

  • Olivier Pettit — en 1975. Olivier Pettit, né le 16 décembre 1918 à Paris XIVe et décédé le 18 décembre 1979 à Draguignan, est un sculpteur et un céramiste français …   Wikipédia en Français

  • Saint-Servan — 48°38′10″N 2°0′53″O / 48.63611, 2.01472 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”