Nuit Blanche

Nuit Blanche

Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Nuit blanche
Nef du Grand Palais pendant l'édition 2005 de Nuit Blanche à Paris ; l'édifice est mis en lumière par Thierry Dreyfus et en son par Frédéric Sanchez.

Nuit Blanche est une manifestation artistique annuelle qui se tient pendant toute une nuit. Typiquement, elle propose gratuitement l'ouverture au public de musées, institutions culturelles et autres espaces publics ou privés, et utilise ces lieux pour des installations ou des performances artistiques.

Le principe général d'une telle manifestation existe depuis de nombreuses années, notamment dans les pays nordiques. Toutefois, dans sa forme actuelle, le concept est initié à Paris, en France, en 2002, et reproduit depuis dans de nombreuses villes, comme Montréal, Toronto, Madrid, Lima ou Leeds.

Sommaire

Terminologie

Certaines villes utilisent le terme français « Nuit blanche » (ou « Nuits blanches », si l'événement s'étale sur plus d'une nuit). D'autres font usage des mêmes mots dans leur propre langue : White Nights en anglais, Notte Bianca en italien, La Noche en Blanco en espagnol, Noaptea alba en roumain, Baltā Nakts en letton. D'autres encore inventent leurs propres noms, comme Lejl Imdawwal (« Nuit éclairée ») en maltais, Virada Cultural en portugais, Taiteiden yö (« Nuit des arts » en finnois et Kulturnatten (« Nuit de la culture ») en danois.

Historique

Vue des escaliers conduisant au Capitole pendant l'édition 2006 de Notte bianca, à Rome.
The Poet Tree, installation de Kelly Rogers pendant l'édition 2008 de Nuit Blanche à Toronto.

Les manifestations de ce genre tirent leurs origines de plusieurs endroits. Dans les pays nordiques, la nuit blanche fait référence à la période où le crépuscule ne cesse jamais la nuit, de mi-mai jusqu'à mi-juillet. À Saint-Pétersbourg, le festival des nuits blanches présente pendant plusieurs mois des événements culturels, des carnavals de rue ainsi que la manifestation des Voiles rouges, célèbre pour ses feux d'artifices.

À Nantes, le festival des Allumées, organisé par Jean Blaise, met en scène pendant une semaine d'octobre, de 1990 à 1995, des manifestations diverses dans des lieux inhabituels[1]. En 1997, Berlin organise la première Longue Nuit des musées avec une douzaine d'institutions participantes.

Paris organise le premier festival Nuit Blanche en 2002. Le maire de la ville, Bertrand Delanoë, sous l'impulsion de son adjoint Christophe Girard, confie à Jean Blaise la direction artistique d'un nouvel événement culturel. Les bases du festival sont définies : il a lieu dans la nuit du premier samedi au premier dimanche d'octobre et fait intervenir des artistes contemporains dans des lieux qui ne sont en principe pas ouverts ou public, ou dont la fonction première n'est pas artistique. Le festival est reconduit chaque année à la même date, avec un programme différent.

Depuis 2002, la manifestation conçue à Paris s'est étendue à de nombreuses villes[2]. En 2003, Rome organise la Notte Bianca à la mi-septembre[3]. En 2005, des initiatives similaires ont également lieu dans d'autres villes italiennes, comme Naples, Gènes, Turin, Reggio Calabria et Catanzaro. À Leeds se tient au même moment la Light Night'[4].

En 2004, Montréal organise la première Nuit Blanche en Amérique du Nord, inspirée du concept de Christophe Girard, maire de Paris[5].

In 2006, Toronto organise une Nuit Blanche, grâce à la participation de Christophe Girard[6]. Un événement similaire a lieu à La Vallette>[7].

En 2007, Looptopia est organisée à Chicago en mai.

En 2008, Lima héberge une Noche en Blanco à la mi-mai. Séoul met en place son premier festival culturel nocture, Seoul Open Night, en août. Santa Monica organise son premier festival bisanuel du Glow le 19 juillet. En France, la ville de Metz organise sa première nuit blanche en octobre et réitère l'opération en 2009[8].

En 2009, un réseau de villes britanniques est mis en place pour le festival Light Night.

Éditions parisiennes

Les directeurs artistiques des éditions parisiennes du festival Nuit Blanche sont[9] :

  • 2002 : Jean Blaise ;
  • 2003 : Ami Barak, Pierre Bongiovanni, Robert Fleck, Camille Morineau, Suzanne Pagé, Gérard Paquet ;
  • 2004 : Ami Barak, Hou Hanru, Nicolas Frize ;
  • 2005 : Jean Blaise ;
  • 2006 : Nicolas Bourriaud, Jérôme Sans ;
  • 2007 : Jérôme Delormas, Jean-Marie Songy ;
  • 2008 : Ronald Chammah, Hervé Chandès ;
  • 2009 : Alexia Fabre, Frank Lamy.

Le budget de l'édition 2007 est d'environ 1,65 million d'euros, dont 1,15 pour la ville de Paris et 500 000 pris en charge par des partenaires privés ; elle attire à cette date 2 millions de visiteurs[10].

Les lieux utilisés pendant la manifestation varient suivant les années. Les dernières éditions tendent à les concentrer dans des périmètres restreints. À partir de 2004, la ligne 14 fonctionne toute la nuit, permettant de relier certains des événements. Des parcours de bus nocturnes spécifiques sont également mis en place.

Nuit Blanche connait parfois des incidents. En 2002, lors de la première édition, le maire Bertrand Delanoë est agressé et blessé à l'arme blanche par un déséquilibré. En 2007, un groupe de cinq personnes force une porte du musée d'Orsay et se livrent à des dégradations, particulièrement sur la toile Le Pont d'Argenteuil de Claude Monet.

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Commons-logo.svg

Références

  1. Les Allumées de Nantes et du CRDC, de Barcelone à Cuba, de 1990 à 1995, Nantes.fr. Consulté le 28/09/2009
  2. Nuit blanche, La Notte bianca, La Noche en blanco..., 05/10/2006, Le Figaro. Consulté le 28/09/2009
  3. Qu'est-ce que la Notte Bianca, La Notte Bianca. Consulté le 28/09/2009
  4. (en) About, Light Night Leeds. Consulté le 28/09/2009
  5. (fr) [[1]http://montrealenlumiere.com/volets/nuit_blanche/en_bref_fr.aspx Nuit blanche à Montréal], La Nuit blanche à Montréal dans le cadre du Festival Montréal en lumière. Consulté le 01/10/2009
  6. (en) Event History, Nuit Blanche Toronto. Consulté le 28/09/2009
  7. (en) Notte Bianca - Lejl Imdawwal - A night fusion of arts and culture in Valletta, 13/09/2006, The Malta Council for Culture and the Arts. Consulté le 28/09/2009
  8. http://www.nuitblanchemetz.com/
  9. Historique Nuit Blanche, paris.fr. Consulté le 28/09/2009
  10. 2 millions de visiteurs pour la 6e édition de la Nuit blanche, 24/06/2008, nouvelobs.com. Consulté le 28/09/2009
  • Portail de Paris Portail de Paris
  • Portail des fêtes et des traditions Portail des fêtes et des traditions
Ce document provient de « Nuit Blanche ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Nuit Blanche de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Nuit blanche — ● Nuit blanche que l on passe sans dormir …   Encyclopédie Universelle

  • Nuit blanche — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Nuit blanche », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Une nuit blanche est une nuit complète… …   Wikipédia en Français

  • Nuit Blanche — For the album by Vive la Fête, see Nuit Blanche (album). This article is about a cultural festival usually held in winter. For night time cultural festivals of short summer nights, see White Night festivals. The artistically lit interior of the… …   Wikipedia

  • Nuit Blanche — Eine Nuit blanche (französisch: ‚weiße Nacht‘, IPA: [nɥi blɑ̃ʃ]) ist eine Weiße Nacht, eine Pariser Kulturveranstaltung, eine Nacht, in der man nicht schlafen geht, eine Sport Gala in der Schweiz, siehe La Nuit blanche …   Deutsch Wikipedia

  • Nuit blanche — Eine Nuit blanche (französisch: ‚weiße Nacht‘, Aussprache: [nɥi blɑ̃ʃ]) ist eine Weiße Nacht, eine Pariser Kulturveranstaltung, eine Nacht, in der man nicht schlafen geht, eine Sport Gala in der Schweiz, siehe La Nuit blanche …   Deutsch Wikipedia

  • nuit blanche — Lune de miel* ou nuit d’amour. Formulation poétique d’une nuit sans sommeil consacrée à se dire que l’on rêve. le DICO de l amour et des pratiques sexuelles Par Jacques Waynberg …   Dictionnaire de Sexologie

  • nuit blanche — foreign term Etymology: French white night ; a sleepless night …   New Collegiate Dictionary

  • nuit blanche — [ˌnwē blänsh] n. (pl. nuits blanches pronunc. same) a sleepless night Origin: French, literally ‘white night’ …   Useful english dictionary

  • Nuit Blanche (Paris) — Nuit Blanche  Pour l’article homonyme, voir Nuit blanche.  Nef du Grand Palais pendant l édition 2005 de Nuit Blanche à Paris …   Wikipédia en Français

  • Nuit Blanche 2006 — la Nuit Blanche est une manifestion annuelle. Elle permet au public de visiter différents lieux et d assister à diverses manifestations culturelles pendant la nuit du premier samedi au premier dimanche d octobre. L édition de 2006 a lieu dans la… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”