La Bazoge-Montpincon

La Bazoge-Montpinçon

La Bazoge-Montpinçon
Administration
Pays France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Arrondissement Mayenne
Canton Mayenne-Est
Code Insee abr. 53021
Code postal 53440
Maire
Mandat en cours
Grégory Heurtebize
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Mayenne
Démographie
Population 753 hab. (2006[1])
Densité 89 hab./km²
Gentilé Bazogéen, Bazogéenne
Géographie
Coordonnées 48° 16′ 43″ Nord
       0° 34′ 25″ Ouest
/ 48.2786111111, -0.573611111111
Altitudes mini. 99 m — maxi. 144 m
Superficie 8,44 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

La Bazoge-Montpinçon est une commune française, située dans le département de la Mayenne et la région Pays de la Loire.

Sommaire

Géographie

À 29 km de Laval et 5 km de Mayenne, son chef-lieu de canton, La Bazoge-Montpinçon est une discrète petite bourgade qui vit au calme et dans la verdure, à l'écart des grands axes routiers. D'une superficie de 844 ha, son territoire est traversé, du sud-est au nord-est, par un affluent de l'Aron (un ruisseau qui sourd à Bourgnouvel). Il s'étale dans une dépression du bassin inférieur de l'Aron où l'altitude varie de 111 à 134 m, le bourg se trouvant situé à la cote de 118 m. Il est dominé au nord par la butte de la Rogerie. Il y a bien longtemps, une voie ancienne — qui reliait Montsûrs à Mayenne — et une autre — qui allait de Mayenne à Jublains — traversaient ce territoire sans toutefois se diriger vers la localité.

En 1696, La Bazoge-Montpinçon comptait 10 métairies qui produisaient du blé, de l'avoine et du sarrasin. À cette époque, le sol, qui laissait encore croître quelques landes, arborait un bon nombre de prairies mais on le signalait comme « bon et froid ». Cette commune recensait 18 fermes en 1843. De nos jours, elle possède de nombreux pâturages et ses agriculteurs s'adonnent à la pratique de la polyculture ; ils élèvent également des bovins et des porcins.

Histoire

Origine

En 989, on identifie La Bazoge-Montpinçon avec la « Villa Basilgeacum » une ville donnée par Robert de Blois à l'abbaye d'Evron. « Ecciesia de Bazogla Montepinsonis » en 1125, Parrochia de Monte Picsonis en 1252, en 1503, le village prend le nom de Basouge de Montpinczon, ou encore Montpinçzon en 1503,. La paroisse de La Bazoche-Montpinçon, non loin de Mayenne a porté un moment (au moins au début du XVIIe) le nom de Petite-Bazoche : La Petite-Bazoche de Montpinson (1601, Cab. Leblanc), De Parvis Bazochiis-soubs-Montpinçon (1609, Insinuations eccl.). Elle est appelée encore Montpuçon en 1715, la paroisse semble avoir adopté son appellation actuelle, en 1789. Montpinçon est le nom de son fief le plus important qui avait des droits d'usage dans la lande de Chauvry.

Féodalité

En 1125, pendant le règne d'Hildebert, l'église de La Bazoge Montpinçon était donc une dépendance de l'abbaye d'Evron. Par la suite, elle devait cesser de l'être mais les religieux conservèrent encore longtemps des droits dans La Bazoge et, en 1474, ils donnaient toujours à bail, à très long terme, la métairie de la Martinaie.

En 1408, Brisegaud des Arglantiers recevait de sa mère, Jeanne Le Voyer, « le fief et féage de Montpinçon » qui a pu conserver son manoir du XVIe siècle. Le domaine fut probablement vendu par Christophe des Arglantiers à Sébastien Roland, sieur de Beauchêne, en 1552. La terre de Beauchêne, une terre considérable de la paroisse, semble à l'origine, avoir été possédée par une famille de ce nom. Avec le fief des Cartes de Moulay et celui de Beauchêne, Montpinçon fut adjugé à Louis de Champagne, seigneur de la Cour de Commer, en 1635, mais le seigneur de Bourgon le retira féodalement en 1643. En 1669, « la terre et seigneurie » appartenait à Madeleine de Souvré, dame de Bourgon, et à Urbain Térard, sieur de Pérouseau. Le seigneur de Bourgon possédait encore la seigneurie en 1723, bien qu'à cette date, tous les actes officiels donnaient à Mazarin, duc de Mayenne, le titre de seigneur fondateur de la paroisse (1696, 1700 et 1777).

Au fil de son histoire, la bourgade subit, le 16 février 1616 et le 19 janvier 1618, la volonté des « gens de guerre » qui empêchaient tout acte de culture. Elle se rappelle qu'en 1618 la neige resta sur la terre pendant sept semaines. Outre les vœux généraux, les cahiers de doléances de 1789 demandaient « qu'on ne fasse pas travailler aux grandes routes pendant les semailles et pendant la récolte pour ne pas obliger les fermiers à payer trop cher les domestiques ».

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
1971 mars 2008 Michel Mongondry - -
mars 2008 en cours Grégory Heurtebize - -
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[2])
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007
149 163 201 334 495 525 888
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Elle recense environ 210 habitants en 1726, 320 en 1831, 298 en 1881, 265 en 1898 (dont 48 agglomérés et le reste disséminé en 24 fermes, closeries et écarts) et 243 en 1908.

Économie

Lieux et monuments

Église

La petite église romane dédiée à l'Assomption conserve une architecture du XVe siècle pour une population de 300 âmes à l'époque. Elle abrite un retable du XVIIIe siècle. Sa particularité est de posséder deux pierres tombales marquées de croix pattées et nimbées devant l'entrée de la chapelle. Elles ne mesurent qu'un mètre de long et sont datées du XIe ou du XIIe siècle.

Son inventaire de 1906 ne put se dérouler lors de la première tentative, il eut lieu le mercredi 14 mars. Ce jour-là, l'église se trouvait remplie de fidèles qui priaient et protestaient avec leur curé.

Personnalités liées

  • Julienne Girault (1887 - 1955) a fui la rigueur de sa famille paysanne pour faire un mariage d'amour. Elle est partie dans le Pas-de-Calais à Haillicourt village. Connue pour ses services et sa culture, femme de lettres, elle a contribué à l'éducation populaire et au bénévolat.

Références

Voir aussi

Notes et références

Altitudes, coordonnées, superficie : IGN[3].

Liens externes

  • Portail de la Mayenne Portail de la Mayenne
Ce document provient de « La Bazoge-Montpin%C3%A7on ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article La Bazoge-Montpincon de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • La bazoge-montpinçon — Administration Pays France Région Pays de la Loire Département Mayenne Arrondissement Mayenne Canton …   Wikipédia en Français

  • La Bazoge-Montpinçon — País …   Wikipedia Español

  • La Bazoge-Montpinçon — is a commune of the Mayenne département , in France …   Wikipedia

  • La Bazoge-Montpinçon — 48° 16′ 43″ N 0° 34′ 25″ W / 48.2786111111, 0.573611111111 …   Wikipédia en Français

  • La Bazoche-Montpinçon — La Bazoge Montpinçon La Bazoge Montpinçon Administration Pays France Région Pays de la Loire Département Mayenne Arrondissement Mayenne Canton …   Wikipédia en Français

  • La Bazoge — is the name or part of the name of several communes in France:* La Bazoge, in the Manche département * La Bazoge, in the Sarthe département * La Bazoge Montpinçon, in the Mayenne département * La Bazoge Montpinçon, in the Vendée département ee… …   Wikipedia

  • La Bazoge — ist die Bezeichnung mehrerer Gemeinden in Frankreich: La Bazoge (Manche), Gemeinde im Département Manche La Bazoge (Sarthe), Gemeinde im Département Sarthe mit Namenszusatz: La Bazoge Montpinçon, Gemeinde im Département Mayenne Siehe auch: La… …   Deutsch Wikipedia

  • La Bazoge —  Cette page d’homonymie répertorie les différentes communes ou anciennes communes françaises partageant un même nom. La Bazoge, commune française de la Manche La Bazoge, commune française de la Sarthe Voir aussi La Bazoge Montpinçon, commune …   Wikipédia en Français

  • La Petite-Bazoche de Montpinson — La Bazoge Montpinçon La Bazoge Montpinçon Administration Pays France Région Pays de la Loire Département Mayenne Arrondissement Mayenne Canton …   Wikipédia en Français

  • La haie-traversaine — Administration Pays France Région Pays de la Loire Département Mayenne Arrondissement Mayenne Canton …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”