Arcueil-Cachan

Arcueil

Arcueil

L'Hôtel de ville d'Arcueil
L'Hôtel de ville d'Arcueil

Arcueil#Héraldique
Détail
Administration
Pays France
Région Île-de-France
Département Val-de-Marne
Arrondissement L'Haÿ-les-Roses
Canton Arcueil
(chef-lieu)
Code Insee abr. 94003
Code postal 94110
Maire
Mandat en cours
Daniel Breuiller
2008-2014
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Val de Bièvre, Paris Métropole
Démographie
Population 19 129 hab. (2006)
Densité 8 210 hab./km²
Géographie
Coordonnées 48° 48′ 27″ Nord
       2° 20′ 10″ Est
/ 48.8075, 2.336111112
Altitudes mini. 42 m m — maxi. 105 m m
Superficie 2,33 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Arcueil est une commune française, située dans le département du Val-de-Marne et la région Île-de-France, faisant partie de la Communauté d'agglomération du Val de Bièvre et du syndicat Paris Métropole.

Ses habitants sont appelés les Arcueillais.

Sommaire

Géographie

Situation

entrée d'Arcueil

Arcueil est l'une des 47 communes du Val-de-Marne, dont le chef-lieu est Créteil. Elle dépend de l'arrondissement de l'Haÿ-les-Roses.

La commune d'Arcueil se situe de part et d'autre de la Bièvre, à 2 km au sud de Paris (Porte d'Orléans), recouvrant ses coteaux entre les plateaux de Longboyau et de Montrouge, entre la RN20 à l'ouest et l'A6 à l'est. Elle est à la limite des Hauts-de-Seine.

localisation d'Arcueil dans le Val-de-Marne

C'est une commune entièrement urbanisée, disposant de quelques espaces verts et entièrement en cuvette. Son urbanisation date de plusieurs époques successives, ce qui se traduit par une juxtaposition de bâtiments de divers styles (brique, maison de maître, immeuble en béton), de bâti neuf et ancien, de friches industrielles et de bâtiments à l'abandon.

Sa superficie est de 233[1] hectares dont 20 d'espaces verts.

Arcueil est traversée par la Bièvre dont le cours est entièrement canalisé (un projet de réouverture de la rivière est en cours d'étude).

Arcueil est entourée des six communes suivantes : Gentilly au nord, Le Kremlin-Bicêtre à l'est, Villejuif au sud-est, Cachan au sud pour le Val-de-Marne, Bagneux à l'ouest et Montrouge au nord-ouest pour les Hauts-de-Seine.

Voies de communication

Arcueil est desservie par :

  • les voies routières suivantes :
    • A6.a (traversant),
    • A6.b (sortie 2, carrefour des 4 Chemins),
    • D920 (ex-RN20),
    • D61 ;
  • les transports en commun suivants :
    • gares (RER)(B) de Laplace (zone tarifaire 2) et d' Arcueil-Cachan (zone tarifaire 3), étant précisé que la gare d' Arcueil-Cachan est située sur le territoire de la commune de Cachan, à la lisère sud d'Arcueil,
    • (BUS) RATP 57 162 184 187 188 197 297 323,
    • service d'Arcueil du Transport Urbain du Val de Bièvre, mis en service le 1er septembre 2006, remplaçant la navette municipale Arc'Bus. Ce service de bus gratuit, desservant 18 stations sur un parcours circulaire au travers de la ville, est exploité par la RATP. Il s'agit simplement du transfert de la navette municipale à la charge de la communauté d'agglomération du Val de Bièvre ;
  • le GRP de la Vallée de la Bièvre[2].
La gare RER Laplace, à Arcueil
La gare RER Arcueil-Cachan, à Cachan à la limite d'Arcueil

Divisions de la commune

Les quartiers de la ville
La ville d'Arcueil est divisée en différents quartiers ayant chacun leur conseil de quartier.

Les cités HLM
Arcueil, avec environ 45% de son parc locatif en HLM, possède un nombre important de cités HLM caractérisées pour la plupart par un faible nombre de niveaux (7 étages au plus). Ces cités HLM servent également de points de repère dans la ville. Elles sont même plus utilisées que les quartiers pour indiquer la localisation d'un lieu.

  • La résidence du Chaperon Vert
  • La résidence de la Vache Noire (Quartier concerné par un projet de renouvellement urbain signé avec l'ANRU)
  • La résidence de l'Église
  • La cité-jardin (voir ci-dessous)
  • La résidence des Irlandais
  • La résidence Auguste Delaune
  • La résidence Paul Vaillant-Couturier
  • La résidence Cherchefeuille.
  • La résidence Clément Ader
  • La résidence Raspail
  • La résidence Emile Zola
  • La résidence de la Maison des Gardes
  • La résidence Lénine
  • La résidence du Clos des Guises (livrée en 2007)
  • La résidence Antoine Marin (livrée en 2008)
  • La cité paysagère(livrée en 2008)

Histoire

La ville, appelée autrefois Arcaloï, avant de devenir Arcueil, doit son nom aux arches du premier aqueduc construit par les Romains pour amener l'eau puisée à Rungis jusqu'aux thermes de Lutèce, sur le site de l'actuel musée de Cluny.

La commune était rattachée à la paroisse de Gentilly, tout comme le hameau de Cachan dont les histoires se sont entrecroisées.

Arcueil fut une ville appréciée comme lieu de villégiature, notamment par Ronsard puis par le marquis de Sade.

Au XVIIe siècle, la construction de l'aqueduc Médicis, en honneur de sa commanditaire, sur le tracé de l'aqueduc romain, donne de l'importance au village.

Le 27 avril 1894, Arcueil absorbe le hameau de Cachan, la commune s'appelle désormais Arcueil-Cachan.

L'urbanisation de la commune s'accélère, on assiste à l'aménagement de la place de l'église (à l'emplacement de l'ancien cimetière) et à la construction des premiers lotissements.

Suite à des différends entre Arcueillais et Cachanais, la loi du 26 décembre 1922 crée la commune distincte de Cachan.

Les maires Émile Raspail, et plus récemment Marius Sidobre et Marcel Trigon, ont marqué la ville.

Héraldique

Blason d'Arcueil

Ecartelé : au premier et au quatrième d'azur à l'aqueduc de trois arches d'argent maçonné de sable sur une terrasse de sinople, au deuxième d'azur aux trois fleurs de lys d'or, au troisième d'or aux cinq tourteaux de gueules ordonnés en orle et surmontés d'un plus gros tourteau d'azur chargé de trois fleurs de lys d'or[3].

Culture et patrimoine

Arcueil, malgré sa taille modeste, a un patrimoine architectural, culturel et environnemental assez riche.

Patrimoine architectural

Aqueducs Médicis et Belgrand
Maison des Gardes
  • Les aqueducs gallo-romain, « Médicis » (premier quart du XVIIe siècle) et « Belgrand » (XIXe siècle), séparant Arcueil de Cachan, au sud de la ville ;
  • L'église Saint-Denys (à partir du début du XIIe siècle) ;
  • La Maison des Gardes, construction du XVIe siècle[4];
    La Maison des Gardes, autrefois nommée "petit château" est le seul vestige de l'ancien domaine du château des Ducs de Guise dans lequel, en 1613, la veuve de Huveau de Maisse reçut le roi Louis XIII. L'actuelle Maison des Gardes, inscrite à l'inventaire des monuments historiques, était vraisemblablement destinée à l'intendant du domaine. Elle abrite aujourd'hui le conservatoire municipal de musique et l'école de dessin.
  • La maison dite « à colonnes » ;
  • Le nymphée du parc Paul Vaillant-Couturier ;
  • L'orangerie, située au sein de la friche industrielle « Anis Gras » ;
  • L'ancienne mairie (1886), devenue le Centre Marius-Sidobre ;
  • La chapelle de l'Immaculée-Conception, construite par l'architecte Auguste Perret en 1930;
  • Le fort de Montrouge, site militaire abritant la Gendarmerie Nationale(Commandement de la gendarmerie d'Outre-mer CGOM - L'inspection technique de la gendarmerie - ainsi que trois des offices centraux de police judiciaire confiés à la gendarmerie) et la Délégation Générale pour l'Armement (DGA).
  • La cité-jardin de l'aqueduc (1921-1923) : elle fait partie de la quinzaine de cités-jardins construites par l'Office HBM de la Seine alors dirigée par Henri Sellier. Elle est constituée de 228 logements sous la forme de pavillons regroupés de 2 à 6 construits par l'architecte Maurice Payret-Dortail. Le projet comporte alors par ailleurs un groupe scolaire, une coopérative d'alimentation et un stade. Il subsiste encore 43 pavillons d'origine.

Patrimoine environnemental et industriel

  • Le carrefour de la Vache Noire ;
  • Le parc Paul Vaillant-Couturier ;
  • La Fonderie Susse est située au 7 avenue Jeanne d'Arc à Arcueil[5] depuis 1918, elle vient de recevoir le label Patrimoine vivant[6]. On peut la visiter pendant les journées du patrimoine ;
  • Les laboratoires Joliot-Curie.

Patrimoine culturel

Médiathèque Louis Pergaud
  • La friche culturelle « Anis Gras - Le lieu de l'autre »
  • OTO RADIO, webradio installée à Anis Gras : radio de proximité sur la banlieue sud de Paris
  • Le conservatoire de musique (maison des gardes)
  • L'espace Jean Vilar (cinéma, théâtre, concerts et autres spectacles)
  • La médiathèque Louis Pergaud (architecte: Jean Christophe Tougeron)
  • La galerie Julio González (expositions d'art moderne)
  • La friche artistique « Le Bahut » avec 3 compagnies professionnelles en résidence :
    • le théâtre de la nuit
    • le théâtre de l'Epopée
    • la Compagnie Falaises et Plateaux.

Personnes célèbres liées à Arcueil

Pierre Simon Marquis de Laplace, mathématicien, astronome et physicien
  • Antoine de Baïf (1532 - 1589), membre de la Pléiade[4].
    A écrit le poème La Nymphe de la Bièvre consacré à la vallée de la Bièvre et à Arcueil
  • Le marquis de Sade (1740-1814).
    L'affaire Rose Keller, premier scandale public du marquis, se déroule dans sa petite maison d'Arcueil. Il y entraine une jeune veuve, Rose Keller, réduite à la mendicité, pour la fouetter jusqu’au sang et la contraindre, le dimanche de Pâques, à des pratiques blasphématoires. L’imaginaire collectif multiplie les détails qui viennent pimenter la relation des faits. La rue et les salons s’émeuvent (voir en note[7] la lettre de Madame du Deffand à Horace Walpole le 12 avril 1768). Sa famille se mobilise pour le soustraire à la justice commune et le placer sous la juridiction royale. Il est incarcéré au château de Saumur, puis à celui de Pierre-Encise. La plaignante reçoit de l’argent. L’affaire est jugée au Parlement en juin et le roi fait libérer le coupable en novembre, mais lui enjoint de se retirer dans ses terres
  • Claude-Louis Berthollet (1748-1822) : chimiste, maire d'Arcueil.
  • Pierre Simon de Laplace (1749-1827) : mathématicien, astronome et physicien.
  • Le Père Henri Didon (1840-1900)[4]
    Dominicain, il dirigea le collège Albert le Grand de 1880 à 1900. Créateur à Arcueil de la devise « Citius, Altius, Fortius » - « Plus vite, plus haut, plus fort » - pour le club sportif scolaire de son lycée. Son ami Pierre de Coubertin la reprit, avec son autorisation, pour qu'elle devienne la devise Olympique.
  • Henri Rousseau (1844-1910) dit le douanier Rousseau, peintre naïf célèbre ; il travailla comme douanier à la maison des gardes, actuellement le conservatoire, d'Arcueil.
  • Pierre (1859-1906) et Marie Curie (1867-1934), puis Frédéric Joliot-Curie (1900-1958), fondateurs de l'Institut du Radium.
  • Erik Satie (1866-1925) : musicien qui résidait dans la "maison aux 4 cheminées", fondateur de l'Ecole d'Arcueil.
  • François-Vincent Raspail (1794-1878) : chimiste, médecin et homme politique.
  • Émile Raspail : industriel et homme politique, maire d'Arcueil.
  • Louis Pergaud : écrivain, instituteur à l'école Laplace; auteur de "La guerre des Boutons"
  • Adrienne Bolland (1895-1975) : aviatrice française.
  • Antoine Marin (1928 - 1995), industriel arcueillais[4]
    Proche des artistes peintres d'Arcueil, il créa l'entreprise homonyme à Arcueil.
    De nos jours, le prix Antoine Marin est remis chaque année à 12 jeunes plasticiens par un jury d'artistes arcueillais
  • Dulcie September (1935-1988) : ex-dirigeante de l'African National Congress. Assassinée à Paris le 29 mars 1988, elle a donné son nom au collège d'Arcueil.
  • Michel Winock : Historien. Il a raconté son enfance à Arcueil dans "Jeanne et les siens", 2003.
  • Jean-Pierre Pincemin (1944-2005) : peintre, graveur et sculpteur français. Il est mort à Arcueil.
  • Claude Viseux (1927-) : peintre et sculpteur français; Il résida à Arcueil une trentaine d'années avant de s'installer dans le pays Basque.
  • José Gamarra (1934-) : peintre Uruguayen. Il s'installe à Arcueil en 1963.
  • Jean-Paul Gaultier (1952-) : styliste et grand couturier français.
  • Antonio Seguí (1934-) : peintre Argentin.
  • Julio González (Barcelone 1876 - Arcueil 1942): sculpteur.
  • Daniel Frasnay (Paris 1928-): Photographe; il est l'auteur du livre "Art, Arcueil, Artistes"

Économie

Arcueil possède un centre commercial, Forum 20, de taille modeste pour la région parisienne, situé sur la RN20, avec pour locomotive un hypermarché Cora.

Le centre commercial La Vache Noire, propriété du groupe ING, situé également sur la RN20, au niveau du carrefour de la Vache Noire, a été inauguré le 13 septembre 2007. Ce centre commercial, de 50 000m2, fait partie des 5 plus grands centres commerciaux du Val-de-Marne. Il a la particularité de ne pas contenir d'hypermarché.
Le projet Les Portes d’Arcueil fait émerger la ville sur le marché régional de l'immobilier.

Arcueil possède un tissu économique dynamique et une diversité d'entreprises (présence de grandes entreprises et d’un réseau de PME très important). Cependant, les entreprises présentes possèdent un fort turnover et les grandes entreprises sont peu bénéfiques à l’économie locale.

Son taux d’emploi est élevé (1.3 en 1999 contre 0.77 en Val-de-Marne)

La commune possède également un fort tissu de commerces de proximité situés autour de 2 pôles : l'avenue Laplace et le centre historique.

Malgré la taille modeste de la ville, un nombre important de grandes entreprises sont implantées à Arcueil :

sources: Kompass et élaboration du plan local d'urbanisme d’Arcueil -Concertation de la population (disponible en mairie d'Arcueil)

Démographie

Évolution démographique
(Sources : INSEE et cassini.ehess.fr[1] )
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 338 1 168 1 200 1 439 1 809 1 746 1 734 2 701 3 071
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 957 4 078 5 024 5 258 5 299 6 067 6 465 6 088 7 064
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
8 425 9 237 11 319 14 966 12 559 16 200 16 590 16 340 18 067
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 - -
20 224 21 877 20 330 20 064 20 334 18 061 19 129 - -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Pyramide des âges à Arcueil en 1999[8] en pourcentage.
Hommes Classe d'âge Femmes
95 & +  0,1
3,7  75-94  7,6
10,6  60-74  12,9
19,3  45-59  18,1
25,9  30-44  24,1
21,2  15-29  20,7
19,3  14 & -  16,5

Vie Administrative

Administrations sur site

Arcueil est le siège de la Communauté d'agglomération du Val-de-Bièvre. La commune dispose d'un Centre d'Aide Educative (CAE) et d'une Formation d'Adaptation à l'Emploi (FAE).

Petite enfance

Éducation

Écoles Maternelles

Arcueil dispose des écoles maternelles suivantes:

Pour l'année scolaire 2006/2007, l'école Louise Michel compte 6 classes de maternelle allant de la TPS (Très Petite Section - 2 ans) à la GS (Grande Section) avec une vingtaine d'enfants par classe.

Écoles Primaires

Collèges

Lycée

Il n'y a pas de lycée implanté à Arcueil.

Enseignement Supérieur

Santé

L'offre de santé sur la ville d'Arcueil se concentre autour des médecins libéraux (médecine générale, dentiste...) et du Centre municipal de santé Maï Politzer.

Au second semestre 2006, on compte 7 pharmacies sur Arcueil, effectuant un roulement avec celles de Cachan pour les gardes de nuit et du dimanche.

L'hôpital le plus proche est celui du Kremlin-Bicêtre. La maternité la plus proche est celle de la clinique nouvelle Ambroise Paré à Bourg-la-Reine, en attendant l'ouverture d'une maternité sur le site du Kremlin-Bicêtre.

Plusieurs vétérinaires exercent à Arcueil, qui dispose aussi d’une clinique vétérinaire spécialisée dans les soins intensifs (couveuses, perfusion...).

Les maires d'Arcueil


Claude Louis Berhollet
Liste des maires d'Arcueil de la Libération à nos jours
Période Identité Parti Qualité
1944 1944 René Marolle
1944 1964 Marius Sidobre
1964 1997 Marcel Trigon PCF puis CAP
1997 réélu en 2008 Daniel Breuiller Entente Citoyenne conseiller général

Élections

Pour les échéances électorales de 2007, Arcueil a fait partie des 82 communes[9] de plus de 3500 habitants ayant utilisé les machines à voter.

panorama d'Arcueil

Notes et références

  1. a  et b Arcueil sur Cassini (EHESS)
  2. descrition du topo-guide sur le site de la Fédération Francaise de la Randonnée Pédestre, consulté le 08/07/2009
  3. Banque du Blason
  4. a , b , c  et d Arcueil, rue d'hier et d'aujourd'hui, édité par le Centre Culturel Communal Erik Satie en 2006, ISBN 2-9526850-0-2
  5. Patrimoine de France
  6. Patrimoine vivant
  7. Lettre de Madame du Deffand à Horace Walpole le 12 avril 1768 :
    « Un certain comte de Sade, neveu de l’abbé auteur de Pétrarque, rencontra, le mardi de Pâques, une femme grande et bien faite, âgée de trente ans, qui lui demanda l’aumône ; il lui fit beaucoup de questions, lui marqua de l’intérêt, lui proposa de la tirer de sa misère, et de la faire concierge d’une petite maison qu’il a auprès de Paris. Cette femme l’accepta ; Il lui dit d’y venir le lendemain matin l’y trouver ; elle y fut ; il la conduisit d’abord dans toutes les chambres de la maison, dans tous les coins et recoins, et puis il la mena dans le grenier ; arrivés là, il s’enferma avec elle, lui ordonna de se mettre toute nue ; elle résista à cette proposition, se jeta à ses pieds, lui dit qu’elle était une honnête femme ; il lui montra un pistolet qu’il tira de sa poche, et lui dit d’obéir, ce qu’elle fit sur-le-champ ; alors il lui lia les mains et la fustigea cruellement ; quand elle fut tout en sang, , il tira un pot d’onguent de sa poche, en pansa les plaies, et la laissa ; je ne sais s’il la fit boire et manger, mais il ne la revit que le lendemain matin ; il examina ses plaies, et vit que l’onguent avait fait l’effet qu’il en attendait ; alors il prit un canif, et lui déchiqueta tout le corps ; il prit ensuite le même onguent, en couvrit toutes les blessures et s’en alla. Cette femme désespérée se démena de façon qu’elle rompit ses liens, et se jeta par la fenêtre qui donnait sur la rue ; on ne dit point qu’elle se soit blessée en tombant ; tout le peuple s’attroupa autour d’elle ; le lieutenant de police a été informé de ce fait ; on a arrêté M. de Sade ; il est, dit-on, dans le château de Saumur ; l’on ne sait pas ce que deviendra cette affaire, et si l’on se bornera à cette punition, ce qui pourrait bien être, parce qu’il appartient à des gens assez considérables et en crédit ; on dit que le motif de cette exécrable action était de faire l’expérience de son onguent. »
  8. Pyramide des âges, Recensement 1999 sur le site de l'INSEE
  9. La liste des 82 communes équipées de machines à voter sur le site de ZDNet.fr
  • Arcueil et Cachan, L.-L. Veyssière, Les amis du vieil Arcueil, 1947
  • Mémoires d'Arcueil, Jacques Varin, Temps Actuels, 1982
  • Arcueil Seine, Collection Fenêtre sur..., Editions Erpé-Actuapress, 1997

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail du Val-de-Marne Portail du Val-de-Marne
  • Portail de l’Île-de-France Portail de l’Île-de-France
Ce document provient de « Arcueil ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arcueil-Cachan de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Kyriad Paris Sud - Arcueil Cachan — (Кашан,Франция) Категория отеля: 3 звездочный отель Адрес: 23 Aven …   Каталог отелей

  • Kyriad Paris Sud - Arcueil Cachan — (Кашан,Франция) Категория отеля: 3 звездочный отель Адрес: 23 Aven …   Каталог отелей

  • Gare D'Arcueil - Cachan — Arcueil Cachan Localisation Ville Cachan Gestion et exploitation Propriétaire RATP …   Wikipédia en Français

  • Gare d'Arcueil - Cachan — Arcueil Cachan Localisation Ville Cachan Gestion et exploitation Propriétaire RATP …   Wikipédia en Français

  • Gare d'arcueil - cachan — Arcueil Cachan Localisation Ville Cachan Gestion et exploitation Propriétaire RATP …   Wikipédia en Français

  • Arcueil — Arcueil …   Deutsch Wikipedia

  • Cachan — Pour les articles homonymes, voir Cachan (homonymie). 48° 47′ 31″ N 2° 19′ 55″ E …   Wikipédia en Français

  • Arcueil — Pour les articles homonymes, voir Arcueil (rivière). 48° 48′ 27″ N 2° 20′ 10″ E …   Wikipédia en Français

  • Cachan — French commune|nomcommune=Cachan Cachan lying in the foreground, with the Medici Aqueduct in the background, and the city proper of Paris beyond mapcaption=Paris and inner ring départements lat long=coord|48|47|41|N|2|20|06|E|region:FR type:city… …   Wikipedia

  • Arcueil — French commune|nomcommune=Arcueil mapcaption=Paris and inner ring départements lat long=coord|48|48|25|N|2|20|09|E|region:FR type:city région=Île de France département=Val de Marne arrondissement=L Haÿ les Roses canton= insee=|cp= maire=|mandat=… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”