Autoroute Française A6

Autoroute française A6

A6
Autoroute française A6
Carte de la route A 6
Autres dénominations Autoroute du Soleil
Longueur 470 km
Ouverture 1960
Direction nord / sud-est
Extrémité nord Porte d'Orléans (A6a) et Porte d'Italie (A6b) à Paris
Intersections Porte d'Orléans et Porte d'Italie à Paris
à Chevilly-Larue
A86 à Fresnes
A10 à Wissous
A77 à Poligny
A19 à Piffonds
A38 à Pouilly-en-Auxois
A31 à Beaune
A40 à Sancé
A46 à Ambérieux
A7 à Lyon
Extrémité sud-est Lyon
Villes principales Antony
Orly
Evry
Nemours
Auxerre
Beaune
Chalon-sur-Saône
Mâcon
Villefranche-sur-Saône
Réseau Autoroute française, également E15, E21

L'autoroute française A6 est une autoroute française qui relie le sud-est de Paris à Lyon par la vallée de la Saône et est exploitée par Autoroutes Paris-Rhin-Rhône. Elle est prolongée par l'A7 pour se rendre à Marseille.

Elle mesure 470 km. Elle fait partie des routes européennes E15 et E21.

Sommaire

Historique

L'autoroute A6 a été construite entre 1960 et 1971.

  • 1953 : Début de la construction d'un premier tronçon entre Paris et Le Coudray-Montceaux.
  • 1960 : L'« Autoroute du Sud » ouvre entre Paris et Le Coudray-Montceaux (34 km).
  • 1961 : La SAPL (Société de l'Autoroute Paris-Lyon) est créée. Les premiers terrassements de la section Auxerre-Sud / Nitry sont lancés durant l'été, à proximité du village de Saint-Cyr-Les-Côlons.
  • 1963 : Ouverture du tronçon Auxerre-Sud / Nitry long de 25 km. Cette portion est d'abord gratuite mais interdite aux poids-lourds et aux autocars.
  • 1964 : Ouverture du tronçon Nitry / Avallon. L'utilisation de la portion entre Auxerre et Avallon est désormais à péage et autorisée à tous types de véhicules à moteur. Il s'en suivra ainsi pour le reste du tracé entre Fleury-en-Bière et Limas près de Villefranche-sur-Saône. Une portion gratuite est inaugurée entre Le Coudray-Montceaux et Ury.
  • 1965 : Ouverture du tronçon Auxerre-Nord / Auxerre-Sud. Une autre portion payante est inaugurée entre Ury et Nemours.
  • 1966 : Ouverture de la déviation de Villefranche-sur-Saône longue de 12 km reliant Arnas au nord et Anse au sud.
  • 1967 : Ouverture du tronçon Nemours / Auxerre-Nord. L'autoroute relie désormais Paris à Avallon sur 210 km sans interruption. Cette ouverture s'est déroulée peu avant le week-end pascal. Lors de ces congés de fin de semaine, une véritable marée automobile a déferlé sur l'A6, provoquant alors de grands embouteillages et pulvérisant littéralement les records de trafic de l'époque. Les Franciliens furent très nombreux à profiter du week-end pour aller à la campagne, et par la même occasion, découvrir cette nouvelle liaison rapide entre Paris et la Bourgogne[1].
  • 1969 : Ouverture des tronçons entre Avallon et Pouilly-en-Auxois ainsi qu'entre Villefranche-sur-Saône et Mâcon-Nord. Inauguration d'une portion gratuite entre Anse et Limonest.
  • 1970 : Dernière ouverture d'une portion payante entre Pouilly-en-Auxois et Mâcon-Nord. Innauguration, par le président de la République Georges Pompidou, de la liaison autoroutière Marseille - Lille, à l'aire de repos de Savigny-lès-Beaune. Cette aire, à équidistance de Lille et de Marseille, comporte une plaque commémorative rappelant cet évènement.
  • 1971 : Fin de la construction de l'A6 le 8 décembre avec l'ouverture du tunnel de Fourvière et achèvement de l'axe Paris - Lyon (455 km).
  • 1972 : Ouverture de l'A6b entre Cachan et Paris-Porte d'Italie.
  • 1975 : La SAPL devient la SAPRR (Société des Autoroutes Paris-Rhin-Rhône).
  • 1982 : Accident d'autocar à Beaune faisant plus de 50 morts. Suite à ce drame, on décide de doter l'autoroute de glissières de sécurité centrales (chaussées autrefois séparées par une simple bande végétale sans barrière) et premiers élargissements de l'autoroute à 2×3 voies entre Beaune et Lyon puis entre Auxerre et Paris.
  • 1997 : Début des travaux de mise aux normes de sécurité du tunnel de Fourvière (fermetures fréquentes la nuit).
  • 2006 : Limitation de vitesse au tunnel de Fourvière à 70 km/h au lieu de 90 km/h auparavant. Ouverture de l'échangeur Villefranche-Nord 31.1 (celui situé au niveau du péage étant renuméroté en 31.2) le vendredi 10 novembre à 16h00, le poste de péage est entièrement automatisé.
  • 2007 : Début de l'automatisation des péages sur certains échangeurs la nuit.

Villes desservies

Autoroute française A106

  • Sinnbild Autobahnkreuz.svg Échangeur entre A6.a-b et A106
  • sortie 04 : Orly
  • sortie 05 : Aéroport d'Orly
  • Sinnbild Autobahnkreuz.svg Échangeur entre RN 7 et A106

Autoroute française A126

  • Sinnbild Autobahnkreuz.svg Échangeur entre A6 et A126 km 0
  • Sinnbild Autobahnkreuz.svg Échangeur entre A10 et A126 km 1,5

Lieux sensibles

  • Col de Bessey-en-Chaume : situé entre Avallon et Beaune à 565 mètres d'altitude. Une pente dangereuse, surtout par une météo défavorable, existe en direction de Lyon. Cette pente est limitée à 110 km/h, avec contrôle automatique de la vitesse. Des fermetures aux véhicules lourds ont parfois lieu pendant la période hivernale, en cas d'enneigement.
  • Tunnel de Fourvière : nombreux bouchons depuis Dardilly en direction de Lyon
  • Agglomération lyonnaise : trafic très dense de l'échangeur de la N6 jusqu'à l'échangeur de Perrache en centre ville de Lyon tous les jours dans le sens Paris-Lyon et dans le sens Lyon-Paris l'échangeur de la N6 est toujours saturé.
  • Région parisienne (section non concédée) : trafic très dense aux heures de pointe. Il n'est pas exceptionnel de rencontrer une circulation fortement ralentie, voire arrêtée, de l'échangeur de la Francilienne jusqu'aux portes de Paris. De plus, certains tronçons utilisent encore (en 2008) le revêtement d'origine en béton, datant de 1960. Ces dalles de béton offrent une adhérence et une visibilité précaires par temps de pluie (pas de drainage des eaux), sont très inconfortables pour les automobilistes (bruits de roulement, secousses dues aux jointures entre dalles, souvent décalées), et sont sources de nuisances sonores pour les riverains .

Circulation

Cette autoroute est très utilisée en période de congés car elle permet aux personnes vivant dans le nord de la France, notamment les nombreux franciliens, de rejoindre les côtes de la Méditerranée (par l'A7 de Lyon à Marseille). Elle permet également de rejoindre les Alpes en période de sports d'hiver.

Pendant ces périodes, l'autoroute est particulièrement chargée en direction du sud en début de congé, en direction de Paris en fin de congé. Durant le dernier week-end de juillet et le premier week-end d'août, la circulation est régulièrement bloquée dans les deux sens sur des centaines de kilomètres. Cette période est surnommée le chassé-croisé entre les franciliens dits juilletistes qui terminent leurs vacances et ceux dits aoutiens qui les commencent.

L'A5 a été construite entre 1990 et 1995 pour désengorger l'A6 aux abords de Paris. Au sud, elle se sépare de l'A6 au niveau du plateau de Langres et rejoint la région est de l'Île-de-France par Melun.

Sites visitables à proximité

Insolite

Depuis 1992[2], sur la commune de Senan dans l'Yonne, entre Joigny et Auxerre, une publicité géante est dessinée par la taille particulière d'un champ à flanc de colline de façon à être vue de loin par les automobilistes, dans le sens Paris - Lyon. Le slogan change tous les ans à l'occasion de la récolte, l'été.

Notes et références

  1. Paris-Rhin-Rhône, histoire d'autoroutes ; Véronique Lefèvre ; Le Cherche Midi éditeur ; 2001.
  2. D'après le site de l'entreprise en question

Voir aussi

Liens externes

  • Portail des transports en Île-de-France Portail des transports en Île-de-France
  • Portail de la route Portail de la route
Ce document provient de « Autoroute fran%C3%A7aise A6 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Autoroute Française A6 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”