Championnat Du Monde De Formule 1 1954


Championnat Du Monde De Formule 1 1954

Championnat du monde de Formule 1 1954

Le championnat du monde de Formule 1 1954 a été remporté par l'Argentin Juan Manuel Fangio au volant d'une Maserati puis d'une Mercedes.

Sommaire

Règlement sportif

  • Seuls les 5 meilleurs résultats sont retenus.
  • L'attribution des points se fait selon le barême 8, 6, 4, 3 et 2 points avec 1 point pour l'auteur du meilleur tour en course.
  • Plusieurs pilotes peuvent se relayer au volant d'une même voiture. Les points sont alors divisés, sans tenir compte du nombre de tours bouclés par chacun.

Règlement technique

  • Moteurs atmosphériques : 2 500 cm³
  • Moteurs suralimentés : 750 cm³

Après deux saisons sous le règlement technique de la Formule 2, la cylindrée maximale autorisée passe de 2 000 à 2 500 cm³.

Principaux engagés

Alors que depuis sa création le championnat se limite à un duel italo-italien (Alfa Romeo contre Ferrari puis Ferrari contre Maserati), la concurrence étrangère prend forme en 1954 avec l'arrivée de Mercedes. Les Italiens de Lancia sont également annoncés en cours de saison.

Ces arrivées bouleversent le marché des pilotes : le champion en titre Alberto Ascari et son inséparable ami Luigi Villoresi quittent Ferrari pour Lancia et sont remplacés par José Froilán González (de retour après deux années chez Maserati) et le Français Maurice Trintignant qui rejoignent Giuseppe Farina et Mike Hawthorn.

Maserati est le grand perdant de ces transferts avec le départ de González et de Juan Manuel Fangio qui a prévu de rejoindre Mercedes à partir du GP de France. Onofre Marimón se retrouve promu leader de la marque au Trident.

Enfin, outre Juan Manuel Fangio, Mercedes alignera l'ingénieur-pilote Karl Kling, le vétéran Hermann Lang et l'espoir Hans Hermann.

Résumé du championnat du monde 1954

La saison débute au mois de janvier en Argentine mais l'été austral n'est pas synonyme de canicule comme l'apprennent à leurs dépens les pilote Ferrari partis pour dominer la course (Gonzalez en tête) avant que de violentes averses ne redistribuent les cartes et ne permettent à Fangio de s'imposer. Fangio réitère sa performance en mai à Spa, offrant à Maserati une victoire en guise d'adieu.

Dès le rendez-vous suivant en France, Fangio passe chez Mercedes, les Flèches d'Argent effectuant leur retour à la compétition. Sur les longues lignes droites du circuit rémois, au volant d'une voiture à carrosserie enveloppante aérodynamique, Fangio offre un récital devant son équipier Karl Kling : première course de la W 196 et première victoire. Le coup est rude pour la concurrence et l'arrivée d'Ascari et Villoresi chez Maserati (en attente de leurs Lancia) n'y change rien.

A Silverstone, tracé moins favorable aux Mercedes, Gonzalez et la Ferrari s'imposent. Au volant de la W 196 en version non-enveloppante, Fangio ne laisse pas passer l'occasion de faire triompher la firme à l'étoile chez elle, au Nurburgring, victoire amère pour Fangio dont le protégé Onofre Marimón a trouvé la mort lors des premiers essais : c'est la première fois qu'un Grand Prix du championnat du monde (hors Indianapolis 500) est endeuillé par la mort d'un pilote.

En Suisse, une nouvelle victoire aisée de Fangio lui permet de s'assurer du titre mondial, à deux manches de la fin du championnat. Il s'impose ensuite à Monza, non sans avoir eu à batailler ferme tout d'abord contre la Ferrari d'Ascari, puis contre Stirling Moss. Pilote officiel Maserati depuis la mort de Marimón (il roulait auparavant sur une Maserati privée), Moss se révèle comme l'un des plus grands talents de sa génération.

Le championnat se termine en Espagne par la victoire de Mike Hawthorn qui profite des soucis mécaniques rencontrés par Fangio. Cet ultime GP est également l'occasion de voir enfin en action la tant attendue Lancia D50, avec Ascari et Villoresi, contraints à une semi-inactivité tout au long de l'année (ils avaient eu la permission d'effectuer des "piges" chez Maserati et Ferrari). Première sortie pleine de promesses pour Ascari, contraint à l'abandon mais auteur de la pole position et du meilleur tour en course.

Grands Prix de la saison 1954

Date Grand Prix Circuit Vainqueur Voiture Résumé
33 17 janvier Argentine Grand Prix d'Argentine Buenos Aires Argentine Juan Manuel Fangio Maserati Résumé
34 31 mai Drapeau des États-Unis Indianapolis 500 Indianapolis Drapeau des États-Unis Bill Vukovich Kurtis-Offy Résumé
35 20 juin Drapeau de la Belgique Grand Prix de Belgique Spa-Francorchamps Argentine Juan Manuel Fangio Maserati Résumé
36 4 juillet Drapeau de la France Grand Prix de France Reims-Gueux Argentine Juan Manuel Fangio Mercedes Résumé
37 17 juillet Drapeau du Royaume-Uni Grand Prix de Grande-Bretagne Silverstone Argentine José Froilán González Ferrari Résumé
38 1er août Drapeau de l'Allemagne Grand Prix d'Allemagne Nürburgring Argentine Juan Manuel Fangio Mercedes Résumé
39 22 août Drapeau de la Suisse Grand Prix de Suisse Bremgarten Argentine Juan Manuel Fangio Mercedes Résumé
40 5 septembre Italie Grand Prix d'Italie Monza Argentine Juan Manuel Fangio Mercedes Résumé
41 24 octobre Drapeau de l'Espagne Grand Prix d'Espagne Pedralbes Drapeau du Royaume-Uni Mike Hawthorn Ferrari Résumé

Classement des pilotes

Classement Pilote Pays Voiture Nombre
de points
1er Juan Manuel Fangio Argentine Argentine Maserati et Mercedes 42 (57,14)
2e José Froilán González Argentine Argentine Ferrari 25,14 (26,64)
3e Mike Hawthorn Royaume-Uni Royaume-Uni Ferrari 24,64
4e Maurice Trintignant France France Ferrari 17
5e Karl Kling Allemagne Allemagne Mercedes 12
6e Bill Vukovich États-Unis États-Unis Kurtis-Offenhauser 8
7e Hans Hermann Allemagne Allemagne Mercedes 8
8e Roberto Mieres Argentine Argentine Maserati 6
9e Luigi Musso Italie Italie Maserati 6
10e Giuseppe Farina Italie Italie Ferrari 6
11e Jimmy Bryan États-Unis États-Unis Kuzma-Offenhauser 6
12e Jack McGrath États-Unis États-Unis Kurtis-Offenhauser 5
13e Stirling Moss Royaume-Uni Royaume-Uni Maserati 4,14
14e Onofre Marimón Argentine Argentine Maserati 4,14
15e Sergio Mantovani Italie Italie Maserati 4
16e Robert Manzon France France Ferrari 4
17e Prince Bira Flag of Thailand.svg Thaïlande Maserati 3
18e André Pilette Belgique Belgique Gordini 2
19e Mike Nazaruk États-Unis États-Unis Kurtis-Offenhauser 2
20e Luigi Villoresi Italie Italie Maserati 2
21e Umberto Maglioli Italie Italie Ferrari 2
22e Elie Bayol France France Gordini 2
23e Troy Ruttman États-Unis États-Unis Kurtis-Offenhauser 1,5
23e Duane Carter États-Unis États-Unis Kurtis-Offenhauser 1,5
25e Alberto Ascari Italie Italie Lancia 1,14
26e Jean Behra France France Gordini 0,14

Note: A une époque où le chronométrage ne s'effectuait qu'au dixième de seconde, il n'a pas été possible de déterminer l'auteur du meilleur tour en course au Grand Prix de Grande-Bretagne. Sept pilotes se sont donc partagés le point du meilleur tour, marquant chacun 0,14 point.



  • Portail du sport automobile Portail du sport automobile
  • Portail des années 1950 Portail des années 1950
  • Portail de la Formule 1 Portail de la Formule 1
Ce document provient de « Championnat du monde de Formule 1 1954 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Championnat Du Monde De Formule 1 1954 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Championnat du monde de Formule 1 1954 — Sport Formule 1 Création 1950 Organisateur(s) FIA Édition 5e …   Wikipédia en Français

  • Championnat du monde de formule 1 1954 — Le championnat du monde de Formule 1 1954 a été remporté par l Argentin Juan Manuel Fangio au volant d une Maserati puis d une Mercedes. Sommaire 1 Règlement sportif 2 Règlement technique 3 Principaux engagé …   Wikipédia en Français

  • Championnat du monde de Formule 1 1955 — Sport Formule 1 Création 1950 Organisateur(s) FIA Édition 6e …   Wikipédia en Français

  • Championnat du monde de Formule 1 1953 — Sport Formule 1 Création 1950 Organisateur(s) FIA Édition 4e …   Wikipédia en Français

  • Championnat Du Monde De Formule 1 1955 — Le championnat du monde de Formule 1 1955 a été remporté par l Argentin Juan Manuel Fangio au volant d une Mercedes. Sommaire 1 Règlement sportif 2 Règlement technique 3 Principaux engagés …   Wikipédia en Français

  • Championnat du monde de formule 1 1955 — Le championnat du monde de Formule 1 1955 a été remporté par l Argentin Juan Manuel Fangio au volant d une Mercedes. Sommaire 1 Règlement sportif 2 Règlement technique 3 Principaux engagés …   Wikipédia en Français

  • Championnat du monde de Formule 1 1961 — Sport Formule 1 Création 1950 Organisateur(s) FIA Édition 12e …   Wikipédia en Français

  • Championnat du monde de Formule 1 2010 — Sport Formule 1 Création 1950 Organisateur(s) FIA Édition 61e …   Wikipédia en Français

  • Championnat Du Monde De Formule 1 1977 — Le championnat du monde de Formule 1 1977 a été remporté par l Autrichien Niki Lauda sur une Ferrari. Ferrari remporte le championnat du monde des constructeurs. Sommaire 1 Règlement sportif 2 Règlement technique 3 Principaux engagés …   Wikipédia en Français

  • Championnat Du Monde De Formule 1 2008 — Sport Formule 1 Organisateur(s) Fédération internationale de l automobile Édition 59e Date du 16 mar …   Wikipédia en Français