Championnat Du Monde De Formule 1 1974


Championnat Du Monde De Formule 1 1974

Championnat du monde de Formule 1 1974

Le championnat du monde de Formule 1 1974 a été remporté par le Brésilien Emerson Fittipaldi sur une McLaren-Ford. McLaren remporte le championnat du monde des constructeurs.

Sommaire

Règlement sportif

  • L'attribution des points s'effectue selon le barême 9,6,4,3,2,1.
  • Seuls les 7 meilleurs résultats des 8 premières manches et les 6 meilleurs résultats des 7 dernières manches sont retenus.

Règlement technique

  • Moteurs atmosphériques: 3 000 cm³
  • Moteurs suralimentés: 1 500 cm³

Principaux engagés

L'intersaison est particulièrement mouvementée : éprouvée par le départ à la retraite de Stewart et la mort de Cevert, l'écurie Tyrrell a du totalement reconstituer son duo de pilotes. Ken Tyrrell fait confiance au fougueux Jody Scheckter qui s'est souvent mis en évidence en 1973, mais pas toujours de la meilleure des façon, ainsi qu'à Patrick Depailler plus ou moins imposé par Elf le commanditaire phare de l'écurie, et déjà vu dans cette équipe en tant que troisième pilote.
Le transfert de l'année concerne Emerson Fittipaldi qui a quitté Lotus pour rejoindre McLaren qui a perdu Scheckter et Peter Revson parti rejoindre l'écurie américaine Shadow. Il est remplacé chez Lotus par le Belge Jacky Ickx.
Beaucoup d'activité également du côté de la Scuderia Ferrari où Ickx et Merzario sont partis et ont été remplacé par deux ex-pilotes BRM. Pour le Suisse Clay Regazzoni, il s'agit d'un retour aux sources. Plus surprenant aux yeux de nombreux observateurs a été le recrutement de l'Autrichien Niki Lauda, rarement à son avantage depuis le début de sa carrière (et au statut infamant de "pilote payant"), mais qui a tapé dans l'œil d'Enzo Ferrari à l'occasion du GP de Monaco 1973 et a été chaudement reccommandé par Regazzoni.

Résumé du championnat du monde 1974

Tout comme l'année précédente, le régional de l'étape Carlos Reutemann s'affirme comme l'homme fort du GP d'Argentine. Dominateur, il doit pourtant céder la victoire en vue de l'arrivée au vétéran Denny Hulme. Complétant le podium, Lauda et Regazzoni affichent le retour en forme de la Scuderia Ferrari après une longue période de vaches maigres. Au Brésil sous la pluie, après un nouveau baroud d'honneur de Reutemann, Emerson Fittipaldi s'impose pour la plus grande joie de ses supporters. Solide deuxième, Clay Regazzoni prend la tête du championnat.

Dominateur mais malchanceux depuis le début de saison, Reutemann décroche enfin sa première victoire en Afrique du Sud. Le déplacement de la caravane de la F1 en Afrique est malheureusement marqué par la mort du pilote américain Peter Revson victime d'un accident lors d'essais privés la semaine précédant la course. A son avantage depuis le début d'année, Niki Lauda remporte sa première victoire en Espagne devant Regazzoni et Fittipaldi. La bagarre entre Fittipaldi et les pilotes Ferrari se poursuit en Belgique avec une victoire du pilote brésilien qui reprend les commandes du championnat et devance désormais Lauda d'un point et Regazzoni de trois.

Présenté comme l'un des favoris du championnat mais handicapé par sa nouvelle Lotus 76 qui ne s'avère pas aussi performante qu'escompté, Peterson se rappelle au bon souvenir de tous en s'imposant à Monaco au volant de vieille Lotus 72 dont la conception remonte à la saison 1970. Après Reutemann et Lauda, Jody Scheckter remporte son premier succès au GP de Suède. Suivant une trajectoire ascendante depuis plusieurs courses, le pilote Tyrrell effectue du même coup un spectaculaire rapprochement au championnat.

Marquant le pas depuis deux courses en raison du manque de fiabilité de sa voiture, Lauda renoue avec la victoire à Zandvoort et se replace à nouveau dans le sillage de Fittipaldi au championnat, avant de prendre la première place au général suite à son podium de Dijon. C'est pourtant le début d'une longue série noire pour le pilote autrichien qui semble bien parti pour s'envoler au championnat à Brands Hatch avant d'être victime d'une crevaison en vue de l'arrivée qui lui coute la victoire au profit de Scheckter. Puis, victime de sa fougue, Lauda sort dès le départ du GP d'Allemagne, la victoire revenant à Clay Regazzoni très régulier depuis le début de la saison à défaut d'afficher le même potentiel que son équipier autrichien. Regazzoni prend ainsi les commandes du championnat avec 44 points en devançant Scheckter (41 points), Lauda (38 points) et Fittipaldi (37 points).

En Autriche, arrivé seulement cinquième mais unique rescapé des quatre protagonistes du championnat, Regazzoni consolide encore un peu son avance au général à trois manches du dénouement. Tout est remis en cause à Monza, épreuve remportée par Peterson mais surtout marquée par la déroute des Ferrari. Fittipaldi et Scheckter en profitent pour combler une partie de leur retard sur le pilote suisse. Regazzoni, avec 46 points, ne compte plus qu'1 point d'avance sur Scheckter et 3 sur Fittipaldi.

Faisant du surplace depuis plusieurs courses, Lauda rate une ultime occasion de se relancer dans la course au titre en partant à la faute dans les derniers tours du GP du Canada. Il offre ainsi la victoire à Fittipaldi qui, avec 52 points, retrouve la tête du championnat à égalité avec Regazzoni à la veille de l'ultime manche du championnat. Bloqué à 45 points après son abandon au Canada, Scheckter conserve une chance mathématique d'être titré.

A Watkins Glen, auteur d'un bon départ, Regazzoni sombre rapidement dans les profondeurs du classement alors que Fittipaldi, quatrième décroche son deuxième titre mondial des pilotes.

Grands Prix de la saison 1974

Date Grand Prix Circuit Vainqueur Voiture Résumé
236 13 janvier Argentine Grand Prix d'Argentine Buenos Aires Nouvelle-Zélande Denny Hulme McLaren-Ford Résumé
237 27 janvier Drapeau du Brésil Grand Prix du Brésil Interlagos Drapeau du Brésil Emerson Fittipaldi McLaren-Ford Résumé
238 30 mars Flag of South Africa 1928-1994.svg Grand Prix d'Afrique du Sud Kyalami Argentine Carlos Reutemann Brabham-Ford Résumé
239 28 avril Drapeau de l'Espagne Grand Prix d'Espagne Jarama Autriche Niki Lauda Ferrari Résumé
240 12 mai Drapeau de la Belgique Grand Prix de Belgique Nivelles Drapeau du Brésil Emerson Fittipaldi McLaren-Ford Résumé
241 26 mai Monaco Grand Prix de Monaco Monaco Suède Ronnie Peterson Lotus-Ford Résumé
242 9 juin Suède Grand Prix de Suède Anderstorp Flag of South Africa 1928-1994.svg Jody Scheckter Tyrrell-Ford Résumé
243 23 juin Drapeau des Pays-Bas Grand Prix des Pays-Bas Zandvoort Autriche Niki Lauda Ferrari Résumé
244 7 juillet Drapeau de la France Grand Prix de France Dijon Suède Ronnie Peterson Lotus-Ford Résumé
245 20 juillet Drapeau du Royaume-Uni Grand Prix de Grande-Bretagne Brands Hatch Flag of South Africa 1928-1994.svg Jody Scheckter Tyrrell-Ford Résumé
246 4 août Drapeau de l'Allemagne Grand Prix d'Allemagne Nurburgring Drapeau de la Suisse Clay Regazzoni Ferrari Résumé
247 18 août Autriche Grand Prix d'Autriche Zeltweg Argentine Carlos Reutemann Brabham-Ford Résumé
248 8 septembre Italie Grand Prix d'Italie Monza Suède Ronnie Peterson Lotus-Ford Résumé
249 22 septembre Drapeau du Canada Grand Prix du Canada Mosport Drapeau du Brésil Emerson Fittipaldi McLaren-Ford Résumé
250 6 octobre Drapeau des États-Unis Grand Prix des États-Unis Watkins Glen Argentine Carlos Reutemann Brabham-Ford Résumé

Classement des pilotes

Classement Pilote Pays Voiture Nombre
de points
1er Emerson Fittipaldi Brésil Brésil McLaren-Ford 55
2e Clay Regazzoni Suisse Suisse Ferrari 52
3e Jody Scheckter Flag of South Africa 1928-1994.svg Afrique du Sud Tyrrell-Ford 45
4e Niki Lauda Autriche Autriche Ferrari 38
5e Ronnie Peterson Suède Suède Lotus-Ford 35
6e Carlos Reutemann Argentine Argentine Brabham-Ford 32
7e Denny Hulme Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande McLaren-Ford 20
8e James Hunt Royaume-Uni Royaume-Uni Hesketh-Ford 15
9e Patrick Depailler France France Tyrrell-Ford 14
10e Jacky Ickx Belgique Belgique Lotus-Ford 12
11e Mike Hailwood Royaume-Uni Royaume-Uni McLaren-Ford 12
12e Carlos Pace Brésil Brésil Surtees-Ford et Brabham-Ford 11
13e Jean-Pierre Beltoise France France BRM 10
14e Jean-Pierre Jarier France France Shadow-Ford 6
15e John Watson Royaume-Uni Royaume-Uni Brabham-Ford 6
16e Hans-Joachim Stuck Allemagne Allemagne March-Ford 5
17e Arturo Merzario Italie Italie Iso-Ford 4
18e Graham Hill Royaume-Uni Royaume-Uni Lola-Ford 1
19e Tom Pryce Royaume-Uni Royaume-Uni Shadow-Ford 1
20e Vittorio Brambilla Italie Italie March-Ford 1

Classement des constructeurs

Classement Pays Écurie Nombre
de points
1er Royaume-Uni Royaume-Uni McLaren 73 (75)
2e Italie Italie Ferrari 65
3e Royaume-Uni Royaume-Uni Tyrrell 52
4e Royaume-Uni Royaume-Uni Lotus 42
5e Royaume-Uni Royaume-Uni Brabham 35
6e Royaume-Uni Royaume-Uni Hesketh 15
7e Royaume-Uni Royaume-Uni BRM 10
8e États-Unis États-Unis Shadow 7
9e Royaume-Uni Royaume-Uni March 6
10e Italie Italie Iso Marlboro 4
11e Royaume-Uni Royaume-Uni Surtees 3
12e Royaume-Uni Royaume-Uni Lola 1
13e Royaume-Uni Royaume-Uni Token 0
14e Royaume-Uni Royaume-Uni Trojan 0
15e États-Unis États-Unis Penske 0
16e États-Unis États-Unis Parnelli 0
17e Royaume-Uni Royaume-Uni Lyncar 0
18e Royaume-Uni Royaume-Uni Ensign 0
19e Royaume-Uni Royaume-Uni Amon 0
20e Japon Japon Maki 0


  • Portail de la Formule 1 Portail de la Formule 1
  • Portail des années 1970 Portail des années 1970
Ce document provient de « Championnat du monde de Formule 1 1974 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Championnat Du Monde De Formule 1 1974 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.