2008 par pays en Europe

Années :
2005 2006 2007  2008  2009 2010 2011

Décennies :
1970 1980 1990  2000  2010 2020 2030
Siècles :
XXe siècle  XXIe siècle  XXIIe siècle
Millénaires :
IIe millénaire  IIIe millénaire  IVe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique • Amérique (Canada, États-Unis) • Asie • Europe (France, Italie, Suisse) • Océanie


Chronologies thématiques :
Aéronautique Architecture Astronautique Astronomie Automobile • Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Échecs Économie Élections Football Informatique Jeu Jeu vidéo Littérature Musique Musique classique Parcs de loisirs Photographie Santé et médecine Science Sociologie • Sport Télévision Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Chronologie de l'Europe : Les évènements par pays de l'année 2008 en Europe. Les évènements thématiques sont traités dans 2008 en Europe

2006 par pays en Europe - 2007 par pays en Europe - 2008 par pays en Europe - 2009 par pays en Europe - 2010 par pays en Europe
2006 en Europe - 2007 en Europe - 2008 en Europe - 2009 en Europe - 2010 en Europe

Sommaire

Continent européen

  • Âge légal de la retraite dans les différents pays européens : Belgique, Espagne et Italie, 65 ans (H&F); Allemagne et Royaume-Uni, 65 ans (H) et 60 ans (F); Roumanie, 63 ans (H) et 58 ans (F); Hongrie, 62 ans (H&F); Suède, 61 ans (H&F); France, 60 ans (H&F).
  • Février 2008 : Une amende record de 899 millions d'euros est infligée par la Commission européenne à Microsoft pour avoir tardé à mettre en place les décisions imposées par Bruxelles en 2004. Deux autres procédures sont ouvertes contre la société américaine.
  • 10 février : Lors de la conférence annuelle sur la sécurité, le secrétaire d'État américain à la Défense, Robert Gates affirme que la sécurité des Européens face au « danger de l'extrémisme islamiste violent » dépend du renforcement de leur participation à la pacification en Afghanistan.
  • 15 avril : L'assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe invite les 47 États membres à promouvoir l'intégration des immigrés, notamment des musulmans, pour éviter qu'ils ne succombent aux sirènes de l'extrémisme, en mettant en place le droit de vote et d'éligibilité « au moins aux élections locales et régionales » et en éliminant « l'inégalité des chances » en matière d'emploi et de scolarité.
  • Du 3 au 5 mai : Les travaux de la deuxième conférence de l'ONU sur le sida en Europe de l'Est et Asie centrale se sont déroulés à Moscou en présence de quelque 2 500 participants de 53 pays. L'épidémie ne cesse de progresser dans ces régions avec 150 000 contaminations nouvelles estimées en 2007 dont 90 % en Russie et en Ukraine. Le total des séropositifs en Russie et en Europe centrale serait de 1,6 million contre 2,5 en 2001. 62 % sont des usagers de drogues en intraveineuse, 40 % sont des femmes et les deux tiers sont des homosexuels.
  • Vendredi 11 mai 2008 : Le premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker propose de faire du 9 mai le jour de la Fête de l'Europe.
  • Dimanche 11 mai 2008 : En prélude du cinquième sommet entre l'Europe et l'Amérique latine. Incident diplomatique entre la chancelière allemande Angela Merkel et le président vénézuélien Hugo Chavez. Après que la chancelière a déclaré que Hugo Chavez, leader de la révolution bolivarienne, n'était pas le porte-parole de l'Amérique latine ce dernier lui a répondu en affirmant « Angela Merkel est de la droite allemande... cette même droite qui a appuyé Hitler et le fascisme ».
  • Mardi 3 juin 2008 : Le Conseil des États de la mer Baltique s'est réuni à Riga pour tenter de relancer la coopération régionale, mise à mal avec la construction du gazoduc "North Stream" au fond de la Baltique pour exporter le gaz russe directement vers l'Allemagne en contournant la Pologne.
  • Jeudi 5 juin 2008 : En visite d'État à Berlin, en Allemagne, le nouveau président russe Dmitri Medvedev plaide pour un « nouveau pacte de sécurité » européen alternatif à l'OTAN.
  • Du 11 au 15 juin : Le président américain George W. Bush poursuit sa tournée diplomatique d'adieu, en Italie (12-13 juin), en France (13-14 juin) et au Royaume-Uni (14-15 juin).
  • Mardi 15 juillet 2008 : Plus haut cours de l'euro : 1€ = 1,6038$.
  • Mercredi 10 septembre 2008 : Le Cern (organisation européenne pour la recherche nucléaire) met en service le plus grand accélérateur de particules au monde près de Genève.
  • Vendredi 19 décembre 2008 : La rupture de trois câbles sous-marins en Méditerranée perturbe depuis ce matin les liaisons téléphoniques entre l'Europe et la zone Asie/Proche-Orient ainsi que l'Internet en Égypte et au Moyen-Orient. La coupure, dont les causes restent encore imprécises, est localisée en Méditerranée, entre la Sicile et la Tunisie, sur des segments reliant la Sicile à l'Égypte. Un navire-câblier de France Télécom Marine, basé à La Seyne-sur-Mer, doit appareiller avec à bord 20 kilomètres de câble de rechange pour débuter son travail de réparation dès lundi.

Drapeau d'Albanie Albanie

  • Samedi 15 mars 2008 : L'explosion d'un dépôt d'armes et de munitions près de Tirana cause la mort de 26 personnes et en blesse 302 autres.
  • Lundi 14 avril 2008 : La Serbie demande au Tribunal pénal international d'ouvrir une enquête sur un présumé trafic d'organes prélevés sur des prisonniers serbes pendant la guerre du Kosovo. Ce trafic est révélé dans un livre de l'ex-procureur Carla Del Ponte. Il aurait concerné 300 Serbes et non-Albanais qui en 1999 auraient été transférés du Kosovo vers des cliniques en Albanie pour y être prélevés de leurs organes par des chirurgiens avant d'être tués.
  • Lundi 16 juin 2008  : Le président Bamir Topi limoge le chef d'état-major suite à l'enquête sur la série d'explosion dans un dépôt militaire près de Tirana en mars dernier.
  • Mardi 2 décembre 2008 : Le président italien Silvio Berlusconi est en visite à Tirana pour rencontrer le premier ministre Sali Berisha et assister à la signature de 6 importants accords économiques pour plus de 2 milliards d'euros : une unité de regazéification de gaz naturel liquéfié, un pipeline sous-marin, un parc éolien et un câble électrique sous-marin reliant l'Albanie à l'Italie, une cimenterie et un tronçon de route.
  • Jeudi 18 décembre 2008 : Selon le ministère de la Défense, l'Albanie retirera son contingent militaire d'Irak à compter de samedi. Son contingent compte plus de 218 soldats et officiers, sous commandement américain, déployés à Mossoul (nord) et à Bagdad.

Drapeau d'Allemagne Allemagne

Article détaillé : 2008 en Allemagne.

Drapeau d'Arménie Arménie

Serge Sarkissian
(octobre 2007)
  • Mardi 19 février 2008 : Victoire du premier ministre Serge Sarkissian à l'élection présidentielle face à l'ancien président Levon Ter-Petrossian. L'opposition estime que le scrutin a été entaché de nombreuses fraudes.
  • Samedi 1er mars 2008 : L'état d'urgence est instauré pour vingt jours dans la capitale Erevan après une soirée de violence qui a fait 8 morts et 131 blessés. Depuis onze jours, l'opposition conteste la victoire du Président Serge Sarkissian face à Levon Ter-Petrossian qui est placé en résidence surveillée.
  • Mardi 4 mars 2008 : Trente militants de l'opposition sont arrêtés pour avoir déclenché une émeute qui s'est soldée par la mort de huit personnes.
  • Jeudi 21 mars 2008 : L'état d'urgence est levé mais les manifestations restent interdites.
  • Mardi 18 novembre 2008 : Le FMI accorde un prêt de 13,6 millions de dollars sur trois ans dans le cadre de la « facilité pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance ».
  • Vendredi 26 décembre 2008 : La citoyenneté arménienne est accordée au chanteur français Charles Aznavour (84 ans) par le président Serge Sarkissian. Né à Paris de parents arméniens, le chanteur, de son vrai nom Aznavourian, a entretenu toute sa vie des liens étroits avec la terre de ses ancêtres; il avait fondé en 1988 le comité « Aznavour pour l'Arménie » afin de collecter des fonds après le tremblement de terre qui a dévasté le nord du pays et coûté la vie à environ 25 000 personnes. Il s'était immédiatement rendu sur place et avait écrit le texte de la chanson humanitaire « Pour toi Arménie » qu'il avait enregistrée début 1989 avec 90 artistes et qui s'était vendue à plus d'un million d'exemplaires. En 2001, une place d'Erevan avait été baptisée à son nom, avec une statue à son effigie. Par la suite, il a été nommé ambassadeur permanent en Arménie par l'Unesco et en 2004 pour ses 80 ans, il avait été reconnu « héros national » de l'Arménie par le président Robert Kotcharian.

Drapeau d'Autriche Autriche

  • Samedi 29 mars 2008 : Selon une étude du Club alpin autrichien (ÖAV) les glaciers autrichiens auraient reculés en moyenne de 22,2 mètres lors de l'hiver 2006-2007 avec un maximum de 96,5 mètres sur la glacier Weisssee Ferner dans le massif de l'Ötztal.
  • Mardi 8 avril 2008 : Les organisateurs de l'initiative populaire « Sauvons l'Autriche » ont annoncé avoir recueilli plus de cent trois mille signatures pour réclamer un référendum sur le traité de Lisbonne.
  • Vendredi 25 avril 2008 : le gouvernement de coalition SPÖ-ÖVP lance une campagne de régularisation, jusqu'au 30 juin prochain, des milliers de femmes des pays de l'Est travaillant comme aides-ménagères pour des personnes âgées en Autriche.
  • Samedi 26 avril 2008 : révélation de l'Affaire Fritzl; un père a séquestré et a violé sa fille durant 24 ans. 7 enfants sont nés de ces incestes.
  • Samedi 3 mai 2008 : publication du rapport de l'Office fédéral autrichien de protection de l'environnement, selon lequel le pays est un des plus mauvais élèves en matière de réduction des émissions de gaz. Alors qu'elle s'est engagée à réduire ses rejets de 13 % d'ici 2012, elle les a augmenté de 15 % en 2007. Cette augmentation serait dû au vieillissement de son parc poids-lourds et au retard pris par les entreprises de construction. Sur la base des émissions de 2007, l'amende serait de 2,2 milliards d'euros (100 euros par tonne d'émission excédentaire). Dès le 17 avril dernier, le ministre de l'Agriculture et de l'Environnement, Josef Pröll convoque un sommet extraordinaire pour faire l'inventaire des solutions à court et moyen terme. Parmi les solutions rapidement réalisables : l'acquisition de droits de polluer en finançant la construction de centrales électriques propres dans des pays en développement, le développement des transports publics, et l'augmentation de la taxe sur les véhicules les plus polluants.
  • Lundi 5 mai 2008 : le ministre de l'Économie, Martin Bartenstein souhaite que d'ici 2020, le pays augmente de 20 % ses capacités de production en hydro-électricité.
  • Lundi 2 juin 2008 : Le pays réinstalle jusqu'au 29 juin des contrôles frontaliers dans le cadre de la sécurité de l'Euro 2008 de football.
  • Vendredi 13 juin 2008 : Un des deux otages kidnappés en Tunisie par un groupe lié à al-Qaida fin février, Wolfgang Ebner, a pu téléphoner à sa famille. Il souffrirait du choléra et de la malaria.
  • Vendredi 20 juin 2008 : L'équipe de football de la Turquie bât celle de Croatie en quart de finale de l'Euro 2008 à Vienne.
  • Dimanche 29 juin 2008 : L'équipe de football d'Espagne bât celle d'Allemagne, 1 à O, en finale de l'Euro 2008 à Vienne.
  • Dimanche 9 novembre 2008 : Les autorités politiques et religieuses commémorent les pogroms de la "Nuit de Cristal" par les nazis qui avaient ensanglanté l'Autriche annexée (Anschluss).
  • Dimanche 23 novembre 2008 : Après huit semaines de négociations, suite aux résultats des élections législatives anticipées du 28 septembre, le Parti social-démocrate (SPÖ) et le parti conservateur ÖVP concluent un accord de coalition. Le social-démocrate Werner Faymann devient le nouveau chancelier.
  • Mercredi 10 décembre 2008 :
    • Grève d'avertissement à La Poste contre le projet de suppressions de 9 000 postes de travail sur 23 000 et la fermeture de 1 000 bureaux sur 1 300 dans tout le pays d'ici à 2015 pour faire face à la libéralisation du marché du courrier en 2011.
    • Le festival de musique de Salzbourg annonce être à la recherche de son prochain directeur artistique après que son responsable actuel, l'Allemand Jürgen Flimm ait annoncé ne pas souhaiter prolonger son contrat au-delà de 2011.
  • Jeudi 18 décembre 2008 : L'Agence pour la sécurité alimentaire et médicale (AGES) confirme la découverte de neuf nouveaux cas de « maladie de la langue bleue » dans quatre exploitations agricoles près de Schärding en Haute-Autriche, ce qui porte le nombre total de bovins infectés en Autriche à onze.

Drapeau de Belgique Belgique

Article détaillé : 2008 en Belgique.

Drapeau de Biélorussie Biélorussie

  • Jeudi 12 mars 2008 :  : crise diplomatique entre la Biélorussie et les États-Unis. L'ambassadrice Karen B. Stewart quitte la Biélorussie suite aux sanctions décrétées par le département d'État américain à l'encontre de la république[2].
  • Jeudi 30 avril 2008 : Le secrétariat d'État américain décide de fermer son ambassade à Minsk et demande la fermeture de l'ambassade et du consulat de Biélorussie à Washington et à New York.

Drapeau de Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine

  • Mardi 22 avril 2008 : Trois anciens soldats serbes sont condamnés par le Tribunal international à de lourdes peines de prison (29 ans et 2 fois 21 ans) pour le meurtre de 23 civils musulmans lors de la guerre entre 1992 et 1995.
  • Jeudi 19 juin 2008 : Un hélicoptère de l'Eufor s'écrase dans le centre du pays avec à son bord deux pilotes espagnols et deux officiers allemands.
  • Samedi 26 juillet 2008 : Plusieurs milliers de Serbes de Bosnie ont participé à des manifestations dans plusieurs villes de l'entité serbe de Bosnie, la Republika Srpska, pour marquer leur soutien à leur ancien chef, Radovan Karadzic, qualifié de « héros serbe »[3].
  • Dimanche 7 décembre 2008 :
    • La Commission bosniaque des personnes disparues annoncent la découverte d'un charnier contenant seize cadavres de bosniaques croates et musulmans tués pendant la guerre (1992-1995) près de la ville de Bosanski Samac dans le nord du pays. Le charnier était dissimulé sous un énorme tas d'environ 2,5 mètres de gravats.
    • La mosquée de Gacko dans l'entité serbe de Bosnie est incendiée.

Drapeau de Bulgarie Bulgarie

  • 13 février : La commission d'enquête chargée d'éclairer le passé communiste du pays révèle que 107 ministres qui ont appartenu aux gouvernements depuis la fin de la dictature communiste, dont l'ancien premier ministre Zhan Videnov, ont été d'anciens agents de l'ex-police secrète. Plusieurs ministres du gouvernement socialiste actuel en font partie.
  • 5 avril : Le directeur de la compagnie énergétique Atomenergoremont, Boris Georgiev, est assassiné.
  • 6 avril : Georgi Stoev, un journaliste, chroniqueur de renom, spécialisé dans l'étude des mafias bulgares est assassiné. Le 29 mars, sur la chaîne de télévision BTV (en), il avait demandé la protection des autorités pour pouvoir témoigner contre l'emprise de la mafia dans les structures de l'État bulgare. Il avait alors affirmé que la protection de la mafia par de hauts responsables politiques notamment du ministère de l'Intérieur ne faisait « pas l'ombre d'un doute ».
  • 8 avril : Suite aux deux derniers assassinats, la Commission européenne appelle la gouvernement bulgare à "agir d'urgence" pour assainir les hautes sphères de l'État. Plusieurs dizaines de personnes ont été assassinés ces dernières années dans des affaires de corruption et de crimes organisés. Même s'il s'agit d'un problème systémique commun à tous les anciens pays du bloc de l'Est, l'imbrication étroite entre la politique, l'argent les réseaux criminels et les structures étatiques, serait particulièrement voyante en Bulgarie.
  • 13 avril : Le ministre de l'Intérieur, Roumen Petkov, démissionne suite à l'accusation d'inefficacité dans son action contre le crime organisé après l'assassinat de deux personnalités.

Drapeau de Chypre Chypre

  • 21 mars : Rencontre entre le président de Chypre Demetris Christofias et le chef des chypriotes turcs Mehmet Ali Talat. Lors de l'entrevue il est annoncé l'ouverture d'un point de passage dans la rue Ledra, grande rue commerçante de Nicosie. Ce nouveau « check point » s'ajoute aux cinq autres ouverts depuis 2003 sur plusieurs points de la « ligne verte ». Un autre point de passage serait ouvert à Limnitis dans la partie nord-ouest de l'île coupée en deux depuis 1974. Sept groupes de travail sont prévus.

Drapeau de Croatie Croatie

  • Mercredi 12 mars 2008 : Ouverture au Tribunal pénal international de La Haye du procès du général Ante Gotovina, où il est inculpé de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité. Pour d'autres il est un héros de la libération de son pays.
  • Vendredi 4 avril 2008 : Visite du président américain George W. Bush.
  • Vendredi 30 mai 2008 : Le général Mirko Norac est condamné à sept ans de prison par un tribunal croate pour crimes de guerre pendant le conflit 1991-1995. Il est accusé d'avoir violer la convention de Genève sur la protection des populations civiles et le traitement réservé aux prisonniers en n'ayant rien fait pour empêcher les tortures et les meurtres de civils et de prisonniers de guerre serbes aux mains des troupes croates après une incursion dans la zone de Medak. En prison depuis 2001, le général Norac a déjà été condamné pour le meurtre d'une cinquantaine de civils serbes en 1991 dans la ville de Gospić.
  • Vendredi 20 juin 2008 : L'équipe de football de la Turquie bât celle de Croatie en quart de finale de l'Euro 2008 à Vienne.
  • Vendredi 24 octobre 2008 : Un attentat à la voiture piégée tue deux journalistes à Zagreb. L'explosion s'est produite dans la cour du groupe de presse Nacional sur l'avenue Vlaska. Les deux victimes sont Ivo Pukanic, le propriétaire et ex-rédacteur en chef de l'hebdomadaire croate indépendant Nacional et son directeur marketing, Niko Franjic[4].
  • Mercredi 17 décembre 2008 : Le premier ministre slovène Borut Pahor annonce qu'il allait mettre son veto à l'ouverture de nouveaux chapitres de négociations en vue de l'adhésion de la Croatie à l'Union européenne.

Drapeau du Danemark Danemark

  • Mercredi 23 avril 2008 : Suite à la diffusion du court-métrage de Geert Wilders, dénonçant le Coran, le Danemark ferme ses ambassades d'Algérie et d'Afghanistan, après avoir fermée celle du Pakistan.
  • Lundi 2 juin 2008 : Un attentat à la voiture piégée contre l'ambassade du Danemark à Islamabad fait 8 morts pakistanais et une trentaine de blessés. La voiture contenait quelque 60 kg d'explosif.
  • Lundi 17 novembre 2008 : Selon la police de Copenhague, le nombre de fusillades en pleine rue s'est élevée à 55 depuis le début de l'année contre une vingtaine pour toute l'année 2007.
  • Vendredi 19 décembre 2008 : Trois soldats danois de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) de l'Otan sont tués et un autre blessé par une mine qui a explosé sous leur véhicule dans le sud de la province de Helmand.
  • Mercredi 31 décembre 2008 : Un homme a ouvert le feu vers 14h30 GMT dans un centre commercial d'Odense, à 170 km à l'ouest de Copenhague, faisant deux blessés de nationalité israélienne, alors que le centre commercial était rempli de clients faisant leurs courses pour le réveillon du Nouvel An. Les deux victimes vendaient des produits de soin pour les cheveux, et avaient été prises à parti par un groupe de « jeunes » ces derniers jours[5].

Îles Féroé

Drapeau du Groenland Groenland

Voir 2008 au Groenland

Drapeau d'Espagne Espagne

Article détaillé : 2008 en Espagne.

Drapeau d'Estonie Estonie

  • Samedi 3 mai 2008 : Quelque quarante mille personnes se mobilisent pour le premier nettoyage citoyen du pays des ordures déversées dans la nature.
  • Jeudi 11 décembre 2008 : Le parlement adopte une loi autorisant le vote par téléphone à partir de 2011, six ans après le premier vote par internet. Pionnière mondiale du vote par internet, l'Estonie a décidé d'ouvrir à ses électeurs la possibilité de participer aux scrutins via leur téléphone portable. En vertu du projet, seuls les électeurs équipés de téléphones portables fournis avec des cartes SIM certifiées pourront participer à ce type de vote. Ces cartes permettront de vérifier l'identité de leur utilisateur avant que celui-ci n'accède au système confidentiel du système électoral[6].

Drapeau de Finlande Finlande

Alexander Stubb
(avril 2008)
  • Vendredi 19 décembre 2008 : Le groupe nucléaire français Areva annonce un nouveau surcoût pour la construction du réacteur EPR de troisième génération, entraînant une baisse de ses bénéfices en 2008. Ce nouveau retard est imputé à son partenaire finlandais, le groupe énergétique TVO qui « n'a pas mis en oeuvre de manière satisfaisante les mesures d'accélération décidées et annoncées de concert en juin 2008 […] Seul un changement majeur du mode de fonctionnement de TVO permettra de figer un calendrier de projet ».

Drapeau de France France

Article détaillé : 2008 en France.

Drapeau de Géorgie Géorgie

Mikheil Saakashvili
(janvier 2004)
  • Samedi 5 janvier 2008 : Élection présidentielle remportée par le président sortant pro-occidental, Mikheil Saakachvili. L'opposition dénonce des irrégularités. Autres référendums sur l'OTAN et la date des élections.
  • Mercredi 13 février 2008 : L'opposant géorgien Badri Patarkatsichvili décède d'une crise cardiaque à Londres. Scotland Yard parle d’abord de « mort suspecte ». Milliardaire et puissant homme d'affaires, il a été durant des années le bras droit de Boris Berezovski et avait une réputation de « parrain ». Après 2000, il s'était imposé comme un acteur clé du système politico-économique de la Géorgie indépendante et développa un système de pratiques clientélistes. Convaincu d'avoir tenter d'organiser un coup d'État en mai 2007 contre le président Saakachvili qui fut finalement réélu. Badri, accusé de haute trahison, dut partir en exil en septembre.
  • Mercredi 16 avril 2008 : Le président russe Vladimir Poutine annonce que la Russie va établir des représentations diplomatiques équivalentes à des semi-ambassades avec les gouvernements séparatistes de l'Abkhazie et de l'Ossétie du sud. Une importante partie de leur population possède désormais le passeport russe et a voté lors des dernières élections russes. L'accélération du processus de russification est une réponse à l'indépendance du Kosovo et au principe adopté par le récent sommet de Bucarest d'adhésion de l'Ukraine et de la Géorgie à l'OTAN. Plus de huit Abkhazes sur dix sont désormais dotés de passeports russes.
  • Jeudi 17 avril 2008 : La gouvernement géorgien demande la convocation d'une réunion extraordinaire du Conseil de sécurité de l'ONU pour réussir à faire revenir le gouvernement russe sur sa décision de coopérer plus étroitement avec les deux régions séparatistes géorgiennes.
  • Vendredi 18 avril 2008 : Le président russe Vladimir Poutine annonce sa volonté de "normaliser" ses relations avec la Géorgie : rétablissement des relations postales, levées des restrictions sur la délivrance des visas russes aux Géorgiens, ouverture du marché russe aux produits géorgiens. Le ministre des Affaires étrangères, David Bakradze, déclare : « La Russie essaye d'annexer un tiers du territoire de la Géorgie et propose d'améliorer ses relations avec les deux tiers restants. »
  • Lundi 21 avril 2008 : Le commandant de l'armée de l'air géorgienne accuse un Mig-29 — en fait ce serait un L 39 — de l'aviation russe d'avoir abattu un drone géorgien (« un aéronef non armé et sans équipage ») au-dessus de l'Abkhazie (« du territoire géorgien »). Le drone est un Hermes 450 (450 kg, 10 m) de fabrication israélienne. Il a été abattu dimanche au sud de la bourgade de Gali.
Irakli Okrouachvili
(août 2005)
  • Mardi 6 mai 2008 : Le ministre des Affaires étrangères annonce que la Géorgie se retire de l'accord de défense aérienne signé avec la Russie en 1995 et traitant du « développement d'un système unifié des systèmes de défense antiaérienne entre les pays de la CEI ». La Russie accuse la Géorgie de préparer une « opération militaire » contre l'Abkhazie et juge cette décision comme révélatrice de la « tendance » de la Géorgie « à accentuer la confrontation ».
  • Jeudi 8 mai 2008 :
    • Le président géorgien Mikhaïl Saakachvili déclare que la Russie et la Géorgie sont « proches d'une guerre ». Les consultations diplomatiques se multiplient.
    • Le ministère russe de la Défense porte ses effectifs en Abkhazie à 2 542 soldats, soit moins que les 3 000 autorisés par les accords de cessez-le-feu de 1994, suite au sanglant conflit de 1992-1993 entre Abkhazes et géorgiens. Le chef de la mission militaire de l'ONU, le général pakistanais Niaz Muhammad Khan Khattak, estime que les renforts russes ne contreviennent pas aux dispositions de l'opération de maintien de la paix.
  • Lundi 12 mai 2008 : cinq ministres des Affaires étrangères de l'UE se rendent à Tbilissi pour évaluer la situation et tenter d'« éviter une escalade des tensions ».
  • Jeudi 15 mai 2008 : le ministère de la Défense russe accuse les pays de l'OTAN de «  déstabiliser » la région du Caucase en aidant militairement la Géorgie, alors la tension se fait plus importante entre la Géorgie et les deux régions séparatistes.
  • Mercredi 21 mai : Les élections législatives sont remportées par le Mouvement national uni du président Mikheil Saakachvili avec 61 % des suffrages.
  • Mercredi 21 mai 2008 : Élections législatives émaillées par deux nombreux incidents remportées par le parti du président Mikhaïl Saakachvili, le "Mouvement national du Président" (59,31 %), avec 120 sièges sur 150, face à l'opposition des neuf autres partis, regroupés dans le "Conseil de l'opposition" (17,61 %). Ils appellent à une manifestation pour dénoncer les fraudes et les pressions diverses et une "poutinisation" du régime. Un car de géorgiens se rendant d'Abkhazie vers les bureaux de vote de Zougdidi en Géorgie a été attaqué à la mitraillette et détruit au lance-grenades.
  • Jeudi 22 mai 2008 : Les observateurs de l'OSCE estiment dans leur rapport que les élections législatives ont été "irrégulières et incomplètes", mais constituant un progrès par rapport à la présidentielle, le chef de la délégation, Mátyás Eörsi, demande à l'opposition d'accepter sa défaite.
  • Jeudi 13 novembre 2008 : Le président Mikhaïl Saakachvili est en visite officielle à Paris. Il estime que « la Géorgie reste dans une zone de danger » et que « l'Europe ne doit pas sous-estimer la menace que le régime de Poutine fait peser sur ses voisins ». Revenant sur la guerre du mois d'août, il déclare « Je ne regrette pas la décision du 7 août, car je suis persuadé que nous n'avions pas d'autre choix (…) Toutes les provocations russes depuis des mois menaient à la guerre. Dès 2006, Poutine m'avait dit qu'il était favorable au scénario de Chypre-Nord pour l'Ossétie et l'Abkhazie, c'est-à-dire un scénario d'occupation militaire. Mais les Occidentaux nous demandaient de faire comme si de rien n'était (…) On peut toujours dire que c'est la Pologne qui a déclenché la Seconde Guerre mondiale en abattant deux soldats allemands. Mais qui a envahi qui au final ? »
  • Lundi 17 novembre 2008 : Un drone russe s'écrase sur un village géorgien tuant deux policiers. Le gouvernement russe dément.
  • Dimanche 23 novembre 2008 : Alors que le président Mikhaïl Saakachvili est de passage sur l'ancienne zone des combats près de l'Ossétie du sud, accompagné par le président polonais Lech Kaczynski, le cortège présidentiel essuie des tirs en provenance de la province séparatiste.
  • Vendredi 4 décembre 2008 : Les ministres géorgiens de la Défense et des Affaires étrangères sont démis de leurs fonctions, quatre mois après la guerre russo-géorgienne.
  • Jeudi 18 décembre 2008 : Selon une enquête parlementaire, le gouvernement aurait commis « des erreurs graves » lors de la guerre du mois d'août avec la Russie.
  • Lundi 22 décembre 2008 : L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) annonce le retrait de sa mission de Géorgie au 1er janvier après l'opposition de la Russie à la prolongation de son mandat qui s'achève le 31 décembre. Le gouvernement géorgien accuse la Russie de vouloir cacher des « crimes de guerre » en s'opposant à la prolongation de la mission de l'OSCE. Le président Mikhaïl Saakachvili révèle la négociation en cours d'un « accord de partenariat stratégique » avec les États-Unis.
  • Mardi 23 décembre 2008 : L'ambassadeur géorgien auprès de l'ONU Alexandre Lomaïa dénonce les « mensonges cyniques » de la Russie qui a affirmé que la Géorgie a commis un acte de génocide contre l'Ossétie du Sud. La Géorgie a été la première à appeler à une enquête internationale sur le conflit et elle coopère étroitement avec la mission de l'Union Européenne qui enquête sur la guerre.

Drapeau d'Abkhazie# Abkhazie

  • Vendredi 7 mars 2008 : Suite à l'indépendance du Kosovo, la Russie lève désormais toutes ses restrictions commerciales à l'encontre de la région pro-russes et sécessionniste de la Géorgie.
  • Dimanche 20 avril 2008 : Les forces armées sécessionnistes de la région d'Abkhazie annoncent avoir abattu un avion espion géorgien sans pilote dans le district de Gali.
  • Lundi 28 avril 2008 : Le « ministre des Affaires étrangères » de l'Abkhazie, Sergueï Chamba a déclaré que le territoire était prêt à devenir un « protectorat militaire » russe et à accueillir des bases militaires russes.
  • Jeudi 1er mai 2008 : Une colonne de blindés et un millier de soldats russes ont traversé l'Abkhazie pour prendre position à la frontière avec la Géorgie. Quelque trois mille soldats russes sont désormais installés sur le territoire abkhaze. Selon le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov : « La Russie n'a pas l'intention d'entrer en guerre. [...] les dirigeants géorgiens envisagent une résolution musclée du problème abkhaze et sud-ossète. [Le gouvernement géorgien] achète, aussi bien ouvertement que de manière dissimulée, une grande quantité d'armements offensifs ».
  • Dimanche 4 mai 2008 : Les forces de la république séparatiste prorusse affirment avoir abattu deux autres drones géorgiens, deux semaines après un incident similaire.
  • Jeudi 8 mai 2008 :
    • Le président géorgien Mikhaïl Saakachvili déclare que la Russie et la Géorgie sont « proches d'une guerre ». Les consultations diplomatiques se multiplient.
    • Le ministère russe de la Défense porte ses effectifs en Abkhazie à 2 542 soldats, soit moins que les 3 000 autorisés par les accords de cessez-le-feu de 1994, suite au sanglant conflit de 1992-1993 entre Abkhazes et géorgiens. Le chef de la mission militaire de l'ONU, le général pakistanais Niaz Muhammad Khan Khattak, estime que les renforts russes ne contreviennent pas aux dispositions de l'opération de maintien de la paix.
  • Mercredi 18 juin 2008 : Le président russe Dmitri Medvedev qualifie de « provocations inadmissibles » l'interpellation de quatre soldats russes par des forces géorgiennes.

Ossétie du Sud

  • Mardi 23 décembre 2008 : Selon l'enquête russe sur la guerre du mois d'août, la Géorgie aurait organisé le « génocide » du peuple ossète dans la province rebelle. Au total 162 civils ossètes auraient été tués lors du conflit.

Drapeau de Grèce Grèce

Christodule Ier d'Athènes
(septembre 2006)
  • Lundi 24 mars 2008 : la flamme olympique est ranimée selon le rite antique avant le départ du flambeau pour un tour du Monde. Un groupe de trois membres de Reporters sans frontières ont déployé quelques instants, pendant le discours du représentant chinois du Comité olympique, une banderole sur laquelle était inscrit : « Boycottez le pays qui piétine les droits de l'homme ». Les trois perturbateurs ont été aussitôt arrêtés et les téléspectateurs chinois n'ont rien vu de l'incident du fait de la retransmission de la cérémonie en léger différé.
  • Lundi 21 avril 2008 : la Grèce récupère un grand vase funéraire en marbre d'un mètre de haut datant du IVe siècle av. J.-C., provenant de fouilles clandestines et détenu par un antiquaire suisse.
  • Samedi 3 mai 2008 : quelque deux cent immigrés sont interpellés alors qu'ils s'apprêtent à aborder les côtes de trois îles grecques de la mer Égée et aussi près de Nauplie (Péloponnèse).
  • Jeudi 15 mai 2008 : le pays est paralysé par une vague de grèves des transports routiers qui demandent une hausse des tarifs de 13 %. Á Athènes, les médecins, les employés des télécommunications, des aéroports, des ports, des banques, des postes, mais aussi les étudiants et les ambulanciers, sont aussi en grèves.
  • Vendredi 6 juin 2008 : Le président français Nicolas Sarkozy est en visite officielle. Au cours de la visite, il a évoqué son grand-père maternel natif de Thessalonique. Il a aussi proposé la création d'une « sécurité civile européenne » contre les incendies de forêt et a donné son accord à la mise en œuvre d'un navire garde-côtes franco-grec. En 2007, la Grèce a bloqué plus de 100 000 immigrants clandestins.
  • Dimanche 8 juin 2008 : Un tremblement de terre de magnitude 6,5 sur l'échelle de Richter a frappé région du port de Patras, faisant deux morts et près de 150 personnes. Les sismologues s'attendent à d'importantes répliques.
  • Jeudi 4 décembre 2008 : Le fondateur et chef du Parti des travailleurs du Kurdistan, Abdullah Öcalan, actuellement emprisonné en Turquie, a porté plainte contre la Grèce, estimant que cette dernière ne l'a pas protégé comme elle s'était selon lui engagée à la faire en 1999, permettant ainsi sa capture le 15 février 1999 au Kenya où il a finalement été arrêté par des agents turcs avec l'aide des services de renseignement américains[8].
  • Samedi 6 décembre 2008 : Affrontements violents dans la quartier d'Exarchia à Athènes entre policiers et jeunes anarchistes et d'extrême qauche. Un adolescent de 15 ans est tué par un policier alors qu'un groupe de jeunes eut lancé des cocktails Molotov contre son véhicule de police dans lequel il se trouvait[9].
  • Dimanche 7 décembre 2008 : Suite au décès d'un jeune manifestants à Athènes, des affrontements se développent dans plusieurs villes du pays. Dans la capitale et à Salonique, des dizaines de banques et de commerces sont incendiés par des jets de cocktails Molotov[10],[11].
  • Lundi 8 décembre 2008 : Nouveaux incidents à Salonique et à Athènes contre des voitures et des vitrines de magasins qui sont incendiés. À Salonique, un policier est blessé lors de l'attaque d'un poste de police par une vingtaine de jeunes qui y ont lancé des coktails Molotov.
  • Mardi 9 décembre 2008 :
    • Quelque 500 manifestants ont attaqué le bâtiment de la direction de la police de Patras à coups de pierres et d'engins incendiaires.
    • Le premier ministre Costas Caramanlis accuse les émeutiers, anarchistes et d'extrême gauche, qui ont semé le chaos à Athènes et d'autres villes du pays ces derniers jours d'êtres des « ennemis de la démocratie ».
    • 87 manifestants sont arrêtés à Athènes; la plupart des personnes arrêtées sont des pillards qui ont dévalisé des magasins du centre. Douze policiers ont été blessés pendant les affrontements avec les jeunes et au moins dix personnes ont été hospitalisées pour des problèmes respiratoires après avoir respiré des gaz lacrymogènes. Les pompiers ont dû intervenir à 190 reprises et ont éteint des incendies dans 49 immeubles de bureaux, 47 boutiques, 20 véhicules et 10 bâtiments abritant des services ministériels.
  • Jeudi 11 décembre 2008 : Alors que les incidents se multiplient, l'École Polytechnique, quinze établissements universitaires et cent lycées à Athènes et Salonique sont occupés depuis le début de la semaine par des étudiants et des jeunes des mouvances anarchistes et d'extrême gauche. Les bureaux et les archives auraient été saccagées.
  • Samedi 13 décembre 2008 : Huit petites bombes réalisés à l'aide de petites cartouches de gaz ont explosé à Athènes dans la nuit de vendredi à samedi provoquant des débuts d'incendies rapidement maîtrisés par les pompiers. Elles ont visé quatre succursales de banques, un supermarché, une boutique de l'Office des télécommunications, une annexe de la Banque nationale et un local du parti au pouvoir Nouvelle Démocratie.
  • Jeudi 18 décembre 2008 : De nouvelles échauffourées ont éclaté à Athènes entre jeunes et policiers lors d'une manifestation de plus de 5 000 étudiants, lycéens et militants de gauche.
  • Vendredi 19 décembre 2008 : l'Institut français a été pris pour cible par un groupe de jeunes cagoulés qui a fait irruption dans la cour du bâtiment, cassant des vitres, lançant un cocktail Molotov et provoquant un début d'incendie. L'incident n'a pas fait de blessés.

Drapeau de Hongrie Hongrie

  • Dimanche 27 avril 2008 : après le limogeage d'un de ses ministres, l'Alliance des démocrates libres quitte la coalition gouvernementale. Les socialistes restent seuls au sein d'un gouvernement désormais minoritaire au Parlement.
  • Lundi 2 juin 2008 : mort à Paris de l'historien et journaliste François Fejtö (98 ans). Il était le spécialiste de l'histoire de l'Europe centrale (Mitteleuropa). Son livre les plus connu est Requiem pour un empire défunt (1988).
  • Mercredi 18 juin 2008 : le constructeur allemand Daimler annonce la construction d'une nouvelle usine de voitures en Hongrie pour y fabriquer des petits modèles Mercedes. D'un montant de 800 millions d'euros, il s'agit pour la Hongrie du plus important investissement de son histoire.
  • Vendredi 27 juin 2008 : le milliardaire Ernesto Bertarelli, double vainqueur de la coupe de l'America, achète à travers le fonds Ares Life Sciences la société Euromedic pour 800 millions d'euros, active dans les secteurs du diagnostic par imagerie médicale et de la dialyse. Implantée dans 14 pays, elle détient 159 centres de soins avec un chiffre d'affaires prévisionnel 2008 de 284 millions d'euros en progression de 100 % par rapport à 2007.
  • Jeudi 7 novembre 2008 : Le FMI va prêter 12,3 milliards d'euros à la Hongrie pour l'aider à surmonter les difficultés nées de la crise financière mondiale.
  • Mercredi 10 décembre 2008 : Un mouvement de grève bloque l'aéroport international de Budapest. Il est organisé par le Syndicat des employés de l'aéroport et des prestataires de services (RDSZSZ) et par le Syndicat associé des transports aériens (LESZ). Cette grève « générale et illimitée » est destinée à protester contre des modifications à la convention collective des employés de l'aéroport.

Drapeau d'Irlande Irlande

  • Mardi 15 avril 2008 : la Chancelière allemande Angela Merkel, lors d'un discours prononcé dans la grande salle du château de Dublin, défend le traité de Lisbonne devant l'ensemble des représentants des partis politiques irlandais et a pesé de tout son poids pour convaincre les Irlandais convaincus à 28 % mais avec 60 % d'indécis, selon le dernier sondage publié par The Irish Sun. La majorité des partis irlandais, dont le Fianna Fáil et le Fine Gael, appelle à voter "oui" à l'exception de deux partis minoritaires le Sinn Féin et le parti socialiste irlandais.
  • Jeudi 12 juin 2008 :
    • Nette victoire du "non" au référendum sur le traité de Lisbonne avec 53,4 % des suffrages. Parmi les principales motivations des partisans du "non" (nil), ils ne veulent pas se voir imposer : l'IVG et l'euthanasie, une autre fiscalité, l'OTAN et la libéralisation de l'agriculture dans la cadre des négociations de l'OMC.
      • Le ministre italien Roberto Calderoli déclare : « Toutes les fois où les peuples ont été consultés, ils ont torpillé de manière spectaculaire un modèle d'Europe qui leur parait bien éloigné d'eux. Encore une fois, les peuples ont démontré qu'ils avaient plus de sagesse que leurs gouvernents et leurs Parlements. »
      • Le président tchèque Vaclav Klaus estime que le traité est « fini » et qu'il « n'était plus possible de poursuivre sa ratification ».
      • Le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale française, Jean-François Copé, s'interroge : « Combien de référendums faudra-t-il perdre pour enfin comprendre le message des citoyens. »
      • Le très européen président du Modem, François Bayrou estime que ce rejet révèle le « fossé » qui « s'est creusé entre les peuples européens et leurs institutions », les citoyens « ont l'impression que l'Europe est devenue uniquement une machine pour initiés purement économique et commerciale, et qui ne les protège pas dans les difficultés des temps ».
      • Le député Nicolas Dupont-Aignan déclare «  ».
  • Vendredi 27 juin 2008 : L'enquête criminelle sur l'affaire du meurtre de Sophie Toscan du Plantier, le 24 décembre 1996, est relancé par le juge français qui ordonne l'exhumation du corps pour une nouvelle autopsie. La culpabilité de son voisin le journaliste anglais Ian Bailey n'a jamais pu être prouvée[12].
  • Lundi 1er décembre 2008 : la compagnie d'aviation Ryanair annonce le lancement d'une offre d'achat à 748 millions d'euros sur sa compatriote Aer Lingus dont elle possède déjà 29,82 % du capital.
  • Vendredi 12 décembre 2008 : le premier ministre Brian Cowen déclare qu'il est prêt à organiser un nouveau référendum sur le traité de Lisbonne dans son pays, à condition que les garanties promises par l'UE soient bien remplies.
  • Dimanche 14 décembre 2008' : le gouvernement annonce un plan de recapitalisation de 10 milliards d'euros en faveur des six principales banques irlandaises.

Drapeau d'Islande Islande

  • Vendredi 18 janvier 2008 : mort du très controversé Bobby Fischer, d'origine américaine, qui fut le plus jeune maître et « le plus génial joueur d'échecs de l'histoire ». Il avait vaincu vingt grands maîtres et avait mis fin en 1972 à vingt-quatre années de domination soviétique en battant le champion Boris Spassky à Reykjavik, devenant le symbole international de la lutte victorieuse de l'Ouest sur l'Est.
  • Jeudi 10 avril 2008 : l'inflation culmine à 11,8 % en un an en accélération. La banque centrale islandaise porte son principal taux directeur à 15,5 % et prévoit un taux de croissance de 2,5 % en 2009 et de 1,5 % en 2010.
  • Vendredi 16 mai 2008 :
    • Les banques centrales du Danemark, de Norvège et de Suède, ont mis à la disposition de la banque centrale islandaise, la Sedlabanki, un prêt de 1,5 milliard d'euros, via des mécanismes d'échange de monnaies dans le but de soutenir « sa mission de sauvegarde de la stabilité macro-économique et financière ». Depuis début janvier, la couronne islandaise a baissé de 26 %.
    • Le dynamisme de l'économie islandaise était en partie fondé sur son secteur bancaire tourné vers l'international ce qui les a surexposé à la crise des subprimes américains. Les trois plus importantes banques islandaises sont menacées, elles ont tellement emprunté que leurs actifs représentent neuf fois le PIB de l'île.
    • Des personnalités islandaises, comme le ministre des Affaires étrangères, plaident en faveur de l'entrée du pays dans l'Union européenne et de l'adoption de l'euro qui « apporterait la stabilité économique ».
  • Lundi 3 novembre 2008 : selon le ministre norvégien des Finances, la Norvège est prête à octroyer à l'Islande un prêt à long terme de 500 millions d'euros.
  • Mercredi 19 novembre 2008 : le FMI annonce accorder un prêt de 2,1 milliards de dollars à l'Islande.
  • Jeudi 20 novembre 2008 : en complément du prêt de 2,1 milliards de dollars accordé par le FMI, les pays nordiques octroient un prêt conjoint à l'Islande de 2,5 milliards de dollars.
  • Jeudi 18 décembre 2008 : le FMI estime que la crise en Islande s'avère moins élevé que prévu.
  • Lundi 22 décembre 2008 :
    • L'inflation s'est encore accélérée en décembre pour atteindre le taux record de 18,1 % en glissement annuel dans ce pays ruiné par la crise financière, dont la monnaie locale, la Krona (couronne), a perdu près de 45 % de sa valeur depuis le début de l'année. L'île de 320 000 habitants, non membre de l'Union européenne, est un grand importateur de biens de consommation courante.
    • La Russie réévalue son prêt à l'Islande le réduisant de 4 milliards initialement à 500 millions d'euros. Le vice-ministre russe des Finances Dmitri Pankine considère ce prêt comme un investissement avantageux et non comme une aide financière à un pays où le niveau de vie est supérieur à celui de la Russie et estime que les investissements dans l'économie islandaise sont moins avantageux que les dépôts dans les banques américaines.
  • Mercredi 31 décembre 2008 : Quelques centaines de personnes ont participé à des échauffourées avec la police lors d'une manifestation à Reykjavik. Ils ont interrompu la diffusion en direct d'une émission politique consacrée à l'année écoulée.

Drapeau d'Italie Italie

Article détaillé : 2008 en Italie.

Drapeau du Kosovo Kosovo

Flag of Kosovo.svg
  • Vendredi 11 janvier : La Roumanie expose ses « réticences » face à l'éventuelle indépendance du Kosovo qui risque de provoquer une « avalanche » dans d'autres régions du monde tentées par la sécession.
  • Lundi 28 janvier : Réunion des ministres des Affaires étrangères dont le plan est d'envoyer sur place « 1 800 policiers et juristes européens » pour aider à l'émergence d'un État albanophone.
  • Dimanche 17 février : Proclamation de son indépendance face à la Serbie[13].
  • Lundi 18 février : Le nouvel État est reconnu par l'Afghanistan, le Costa Rica, l'Albanie, la France, la Turquie, la Grande-Bretagne et les États-Unis, alors que d'autres pays refusent de le reconnaître (Chine, Espagne, Chypre et Roumanie et que certains autres émettent de sérieuses réserves (Grèce, Portugal, République tchèque et Slovaquie).
  • Du Mardi 19 février au Vendredi 28 mars, de nombreux autres pays reconnaissent officiellement le nouvel État, Australie et Sénégal (19 février), Allemagne, Lettonie et Malaisie (20 février), Estonie, Italie, Danemark et Luxembourg (21 février), Pérou (22 février), Belgique (24 février), Pologne (26 février), Suisse (27 février), Autriche (28 février), Irlande (29 février), Suède et Pays-Bas (4 mars), Islande et Slovénie (5 mars), Finlande (7 mars), Canada et Japon (18 mars), Liechtenstein (25 mars), Corée du Sud et Norvège (28 mars).
  • Lundi 17 mars : À Mitrovica, des Serbes manifestent contre la déclaration d'indépendance du Kosovo qu'ils considèrent comme le berceau spirituel et historique de leur peuple. Il y a des affrontement avec la police de l'ONU puis avec les troupes de la KFOR qui les répriment.
  • Jeudi 3 avril : Le TPIY acquitte l'ancien chef de l'UÇK, puis ancien premier ministre kosovar, Ramush Haradinaj, accusé de crimes contre les Serbes commis entre 1998 et 1999. Le procureur avait réclamé 25 ans de réclusion, mais un des juges a indiqué que de nombreux témoins, victimes d'intimidations et de menaces, ont refusé de témoigner.
  • Mercredi 9 avril : Le parlement adopte à l'unanimité la première Constitution, deux mois après la proclamation de l'indépendance. Elle devrait entrer en vigueur le 15 mai.
  • Lundi 14 avril : La Serbie demande au Tribunal pénal international d'ouvrir une enquête sur un présumé trafic d'organes prélevés sur des prisonniers serbes pendant la guerre du Kosovo. Ce trafic est révélé dans un livre de l'ex-procureur Carla Del Ponte. Il aurait concerné 300 Serbes et non-Albanais qui en 1999 auraient été transférés du Kosovo vers des cliniques en Albanie pour y être prélevés de leurs organes par des chirurgiens avant d'être tués.
  • Jeudi 1er mai : Le procureur du Tribunal pénal international de La Haye fait appel du jugement d'acquittement pour défaut de preuves de Ramush Haradinaj, considéré comme un criminel de guerre par les Serbes. Il avait lors de la guerre de 1999 était l'initiateur de nombreuses persécutions, meurtres et tortures contre les civils serbes et les opposants politiques. Le tribunal a reconnu l'atmosphère de peur qui a régné sur le procès, de nombreux témoins, victimes d'intimidation ayant renoncé à déposer.
  • Dimanche 14 juin : La Constitution du Kosovo indépendant entre en vigueur ce qui marque une étape importante pour les Kosovars albanophone vers une souveraineté accrue.
  • Octobre : L'assemblée générale des Nations unies autorise la Serbie à recourir à la Cour internationale de justice pour juger de la légalité de la déclaration d'indépendance du Kosovo. La première audience devant la CIJ aura lieu en avril 2009, et une seconde est prévue pour décembre 2009.
  • Mardi 30 décembre 2008 : L'agression d'un adolescent serbe, blessé à l'arme blanche par deux jeunes Albanais, aggrave les divisions entre les deux communautés. Malgré l'arrestation des deux agresseurs, des centaines de Serbes ont depuis manifesté leur colère en mettant le feu à des commerces albanais et en s'en prenant aux véhicules immatriculés au Kosovo. Les tensions sont vives dans la ville entre la majorité albanaise et la minorité serbe depuis que le Kosovo a proclamé son indépendance de la Serbie en février. Environ 20 000 Serbes vivent encore dans le nord de la ville et considèrent toujours Belgrade comme leur capitale, refusant de reconnaître les autorités kosovares.

Drapeau de Lituanie Lituanie

  • 27 avril : la Lituanie met son véto au rapprochement de l'Union européenne avec la Russie, qu'elle accuse de bloquer ses livraisons de pétrole vers la raffinerie lituanienne de Mazeiku, de déstabiliser la Géorgie et de refuser d'enquêter sur la disparition de citoyens lituaniens en Russie dans les années 1990. Le ministre des Affaires étrangères Petras Vaitiekunas déclare : « Nos partenaires de l'UE doivent prendre en compte nos intérêts ».

Drapeau de Lettonie Lettonie

  • Vendredi 14 mars 2008 : manifestation de 1 500 personnes pour rendre hommage aux Lettons ayant combattus dans la Waffen SS contre l'armée soviétique lors de la Seconde Guerre mondiale.
  • Mardi 24 juin 2008 : l'ex-ministre Janis Adamson, déclaré en 2002 inéligible en raison de son passé lié au KGB soviétique, obtient la condamnation de son pays par la Cour européenne des droits de l'homme pour violation du droit à des élections libres.
  • Vendredi 19 décembre 2008 : la Lettonie obtient 7,5 milliards d'euros d'aides internationales dont : l'Union européenne (3,8 mds €), les pays nordiques (1,8 mds €), le FMI (1,7 mds €) et la BERD, la République tchèque, la Pologne et l'Estonie (500 M€). Le pays est frappé durement par la crise économique avec une récession de -1,7 % en 2008 et -5 % en 2009.

Drapeau du Luxembourg Luxembourg

Jean-Claude Juncker
(mai 2006)
  • Suite au refus du Grand-Duc d'avaliser la loi légalisant l'euthanasie, le premier ministre Jean-Claude Juncker annonce vouloir changer la constitution afin de réduire les prérogatives du souverain.
  • Jeudi 18 décembre 2008 : Les députés se prononcent à nouveau en faveur de la légalisation de l'euthanasie, auquel s'oppose le souverain du pays soutenu par le pape, en adoptant en première lecture la nouvelle mouture d'un texte — substantiellement amendé entre-temps à la demande du Conseil d'État — par 31 voix contre 26 — dont 23 du parti chrétien-démocrate du premier ministre Jean-Claude Juncker — et 3 abstentions[14].

Drapeau de Macédoine Macédoine

  • Dimanche 1er juin 2008 : Le parti conservateur VMRO-DPMNE du premier ministre sortant, Nikola Gruevski, remporte les élections législatives et obtient avec 120 sièges, un tiers d'élus supplémentaires par rapport en 2006. Selon le rapport de l'OSCE il y a eu de nombreuses violences et irrégularités dans les zones albanophones, qui ont fait un mort et neuf blessés. Certains scrutins devront être organisés à nouveau.
  • Dimanche 14 juin 2008 : Scrutin législatif partiel dans les zones albanophones où de graves incidents et violences avaient eu lieu.
  • Lundi 17 novembre 2008 : La Macédoine porte plainte contre la Grèce auprès la Cour internationale de justice pour l'avoir empêché d'adhérer à l'OTAN.
  • Mercredi 19 novembre 2008 : Les Macédoniens se sont mobilisés dans le but de planter 6 millions d'arbres en une journée pour reconstituer les forêts détruites par le feu l'été dernier. En deux ans, les incendies ont ravagé plus de 35 000 hectares de végétation.

Drapeau de Malte Malte

Drapeau de Moldavie Moldavie

  • Jeudi 25 décembre 2008 : La Moldavie a achevé le retrait de son contingent de vingt démineurs qui étaient présents depuis 2003. Le groupe de démineurs a neutralisé plus de 7 500 objets explosifs.

Drapeau de Monaco Monaco

  • Mardi 25 mars 2008 : Présentation des cinq projets en compétition pour le futur quartier gagné sur dix hectares en mer, entre le casino et le Grimaldi Forum, mais soumis à de fortes contraintes écologiques (épuration eaux usées, énergies renouvelables, modes de transports « verts », hauteur des bâtiments, interdiction des remblais, protection des zones sensibles, courants). D'ici, 2018, il devrait accueillir, 275 000 m² de logements, bureaux, commerces, hôtels ainsi qu'un « équipement phare ».
  • Mardi 24 juin 2008 : Le chef français Alain Ducasse à la tête d'un ensemble de 21 restaurants répartis dans 8 pays, annonce prendre désormais la nationalité monégasque, essentiellement pour fuir les impôts français.
  • Mardi 9 décembre 2008 : Le prince Albert annonce que Monaco décide de renoncer à son méga-projet d'extension en mer — d'un coût estimé entre 5 et 10 milliards d'euros — en raison de la crise économique et de garanties insuffisantes pour protéger l'environnement.

Drapeau du Monténégro Monténégro

  • Dimanche 6 avril 2008 : Réélection du président Filip Vujanovic (Parti démocratique des socialistes) lors de l'élection présidentielle.
  • Dimanche 15 décembre 2008 : Le premier ministre Milo Djukanovic présente officiellement à Nicolas Sarkozy, président en exercice du Conseil européen et à Olli Rehn, commissaire européen chargé de l'élargissement, la candidature de son pays à l'Union européenne, « un an seulement après la signature de l'accord de stabilisation et d'association »[15].

Drapeau de Norvège Norvège

  • Lundi 5 mai : la Commission européenne après six mois d'enquête appronfondie donne son feu vert à l'acquisition de 39,1 % du constructeur naval Aker Yards par la société sud-coréenne STX Shipbuilding pour 800 millions de dollars. La société norvégienne est le leader européen dans la construction de grands bateaux; elle détient 18 sites dans 8 pays dont 30 % des ex-Chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire. L'opération se fait en collaboration avec l'investisseur industriel chypriote John Frederiksen.

Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas

  • Mercredi 12 mars 2008 : Ouverture de la Foire d'art et d'antiquités de Maastricht avec 225 exposants, avec comme vedettes : un « Portrait d'enfant à l'orange » de Van Gogh, un petit autoportrait de Rembrandt et la « Femme à la mandoline » de l'époque cubiste de Picasso.
  • Dimanche 23 mars 2008 : La fournisseur américain d'accès Internet a suspendu le site réservé au député Geert Wilders qui voulait diffuser son film anti-islam Fitna (La Discorde).
  • Jeudi 27 mars 2008 : Le site britannique LiveLeak diffuse pendant 24 heures le film Fitna dans deux versions différentes : l'une sous-titrée en néerlandais, l'autre sous-titrée en anglais, à usage international. Depuis le 28 mars 2008, plusieurs reproductions des deux parties du film, tant en néerlandais qu'en anglais, sont disponibles sur YouTube. La version sous-titrée en anglais, en une séquence continue groupant les deux parties du film, est également reproduite en plusieurs exemplaires sur Google Video et sur Dailymotion.
  • Dimanche 6 avril 2008 : Un tribunal juge qu'au nom de la liberté d'expression, le député Geert Wilders peut, sans enfreindre la loi, comparer islam et fascisme et traiter Mahomet de « barbare ».
  • Mercredi 21 mai 2008 : Le groupe familial français, Lyrico, leader mondial des fournitures de bureaux, fusionne avec la société « Corporate Express » (fournitures de bureaux) qui était menacée par l'OPA hostile lancée par l'américain Staples.
  • Vendredi 5 décembre 2008 : La Cour de cassation estime que les peep-shows peuvent être assimilés à une forme de théâtre et de ce fait ne devaient être soumis à un taux de TVA de 6 % : « Il y a une scène, un spectacle et un public qui paye, ce qui suffit pour parler de théâtre […] le caractère érotique du spectacle n'y change rien ».
  • Mardi 9 décembre 2008 : le gouvernement présente son projet de loi visant à mieux encadrer la prostitution, légalisée par les Pays-Bas en 2000, afin de lutter contre « des abus comme la prostitution forcée, le viol et le trafic d'êtres humains ». Toutes les prostituées travaillant en indépendantes devront désormais s'inscrire dans un registre et toutes les entreprises du sexe, les maisons closes, cabarets, salons de massage, cinémas pornographiques et services d'escorte devront désormais obtenir une licence de la commune. Les clients d'une prostituée non déclarée deviennent punissables par la loi car « ils entretiennent une forme de prostitution dans laquelle les abus et exploitations peuvent arriver plus facilement […] il existe un risque que ces prostituées soient victimes de trafic d'êtres humains ou résident illégalement aux Pays-Bas […] Avec la nouvelle loi, des abus comme la prostitution forcée, le viol et le trafic d'êtres humains doivent être combattus ».

Drapeau de Pologne Pologne

  • Vendredi 8 février 2008 : visite en Russie du premier ministre polonais, Donald Tusk qui tente de normaliser les relations avec la Russie.
  • Lundi 24 mars 2008 : le Parti Droit et Justice (PIS) des frères Kaczynski menace de bloquer la ratification du traité de Lisbonne. Ils réclament l'adoption d'un préambule — « la République polonaise reste et restera un État souverain » — à la loi de ratification stipulant la primauté de la Constitution polonaise sur le traité européen. Selon eux, la charte européenne des droits fondamentaux permettrait aux Allemands de réclamer des indemnisations pour les biens qu'ils possédaient dans les anciens territoires allemands attribués à la Pologne après la Seconde Guerre mondiale et contraindrait la Pologne à légaliser les mariages homosexuels. Le premier ministre Donald Tusk, s'appuyant sur le fait que 75 % des Polonais seraient favorables au traité, menace d'organiser un référendum.
  • Lundi 14 avril 2008 : Signature avec l'Ukraine d'un accord pour l'étude d'un projet de construction d'un oléoduc allant de la mer Caspienne à la mer Baltique en contournant la Russie.
  • Mardi 15 avril 2008 : Les présidents polonais et israélien, Lech Kaczynski et Shimon Pérès, en présence du ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, et du secrétaire américain à la sécurité intérieure, ont rendu un hommage commun aux milliers de victimes du ghetto de Varsovie et au courage des quelques centaines d'insurgés. qui se soulevèrent à partir du 19 avril 1943 et se battirent contre six mille soldats nazis pendant trois semaines dans les décombres en flamme. En face du monument à la mémoire du ghetto doit être construit un grand musée de l'histoire des Juifs polonais.
  • Samedi 26 avril 2008 : Le groupe General Motors annonce la production dans son usine de Pologne à partir de juin d'une petite voiture d'entrée de gamme à 10 000 euros, destinée à l'Europe. Conçue en Corée du Sud par le centre de design et d'ingénierie d'Incheon, l'Avéo sera fabriquée en Pologne à 100 000 exemplaires en année pleine. Elle est construite sur la plate-forme technique d'un modèle Daewoo.
  • Dimanche 27 avril 2008 : Un groupe du crime organisé, dit « groupe de Mokotow » est démantelé à Varsovie. Vingt membres dont les chefs sont interpelés.
  • Jeudi 5 juin 2008 : Une importante explosion de méthane survenue dans une mine de charbon de Silésie cause la mort de 4 mineurs et en blesse 23 autres.
  • Mercredi 23 juin 2008 : le livre La SB face à Lech Walesa, édité par l'Institut de mémoire nationale, relance les soupçons pesant sur le chef historique de Solidarnosc d'avoir collaboré avec la police politique de la dictature communiste. Selon les auteurs du livre, il aurait transmis à plusieurs reprises dans les années 1970, des informations sur ses collègues des chantiers navals de Gdańsk. Ses accusations ont déjà été portées en 2005 par les frères Kaczynski lorsqu'ils avaient lancé leur campagne de décommunisation.
  • Lundi 30 juin 2008 : le président Lech Kaczynski annonce qu'il ne signera pas le traité de Lisbonne le jugeant désormais « inutile », bien que voté par les deux chambres.
  • Dimanche 30 novembre 2008 : le premier ministre Donald Tusk annonce un programme de stabilisation et de développement pour les années 2009-2010 d'une valeur de 91,3 milliards de zlotys (24 milliards d'euros), pour faire face aux conséquences de la crise économique mondiale.
  • Vendredi 5 décembre 2008 : la Diète (chambre basse du parlement) adopte la loi de finances pour 2009 calculée sur la base d'une croissance du Produit intérieur brut (PIB) revue à la baisse, à +3,7 %, contre +4,8 % initialement prévus, une inflation annuelle moyenne à 2,9 %, un déficit du budget de l'État à 18,2 milliards de zlotys (4,73 milliards d'euros). L'impôt sur le revenu, n'aura plus que deux barèmes, de 18 % et 32 %, contre trois actuellement (19, 30 et 40 %).

Drapeau du Portugal Portugal

  • Jeudi 26 juin 2008 : selon la Commission européenne, le gouvernement socialiste de José Socrates a réduit des deux tiers le poids de ses déficits publics en trois ans, passant de -6,1 % du PIB en 2005 à -2,2 % prévus en 2008, par une politique d'austérité, par l'autorisation de licencier pour inadaptation à l'entreprise, par la maîtrise du budget de la sécurité sociale (1,2 milliard d'euros d'excédent en 2007), par la réduction du nombre de fonctionnaires (fin des promotions automatiques, licenciements pour insuffisance professionnelle, baisse des droits sociaux, alignement des retraites publiques sur celles du privé), disparition de 187 organismes et instituts publics et parapublics (sur 568), âge de la retraite fixé à 65 ans en 2008 et à 66 ans pour 2017 (plafonnement, calcul sur l'ensemble de la carrière), TVA à 21 % (+2).
  • Vendredi 5 décembre 2008 : Un tribunal condamne un établissement d'enseignement supérieur à verser 38 500 euros de dommages à une étudiante, victime d'un bizutage jugé dégradant et offensant la morale publique.

Drapeau de Roumanie Roumanie

  • Lundi 24 mars : sept à dix mille employés sur quatorze mille de Dacia, la filiale de Renault qui construit la Logan, entament une grève dure illimitée pour obtenir une augmentation de salaire de 64 %, sur le site de Pitesti à une centaine de kilomètres de Bucarest. La direction propose une augmentation de 19 %, soulignant que les bénéfices dégagés depuis deux ans (300 millions d'euros) ne compensent pas encore les pertes du passé. En 2007, l'usine a produit 230 000 véhicules dont la moitié est partie à l'exportation.
  • 11 avril : Fin de la grève des salariés roumains de Dacia, constructeur de la célèbre Logan et filiale du groupe Renault. Après près de trois semaines d'un rude conflit à l'usine de Pitesti, ils obtiennent une hausse de salaire de 28 % en deux tranches et une prime annuelle d'un montant minimum de 243 €, alors qu'ils réclamaient une majoration de 50 %, soit désormais un salaire moyen de 354 € contre 2 186 € pour son homologue en France. Le plan de production de 320 000 Logans pour 2008 devrait être tenu.
  • Lundi 14 avril : Après la grève des ouvriers du groupe Dacia-Renault, les quatorze mille ouvriers de l'aciérie de Galati appartenant au groupe Arcelor Mittal se mettent en grève pour réclamer une augmentation de leur salaire moyen mensuel net qui est de 750 lei (210 euros). Ils réclament un doublement du salaire alors que la direction propose 12 %.
Château de Peleş
  • Lundi 21 avril : Le groupe français Lactalis, n°2 mondial du secteur laitier et n°1 européen du fromage, annonce l'acquisition de la société LaDorna (CA 38 millions €) pour environ 40 millions €.
  • Lundi 5 mai : Les ouvriers de deux fournisseurs locaux de l'Usine Dacia de Pitesti se mettent en grève.
  • Jeudi 5 juin 2008 :
    • Soixante ans après qu'il a été contraint à l'abdication et à l'exil par les communistes, l'ex-roi Michel de Roumanie fait son « retour définitif » et s'installe au château de Peleş à Sinaïa au nord-est de Bucarest. Il considère son retour comme une « réparation historique et identitaire ».
    • Dacia annonce avoir rattrapé les volumes de production perdus et pense produire 300 000 Logan en 2008 contre 223 000 en 2007 sur un total mondial de 700 000. En 2009, la capacité annelle de l'usine de Pitesti doit être portée à 400 000. L'objectif de production de la Sandero est de 120 000 véhicules annuel.
  • Lundi 9 juin 2008 : Deux anciens ministres de l'Agriculture sont déférés en justice pour trafic d'influence dans une affaire e pots-de-vin remontant à septembre 2007.
  • Jeudi 26 juin 2008 : Le pays devrait accueillir à Oradea dans le nord-ouest du pays un centre d'excellence pour le renseignement de l'OTAN.
  • Dimanche 30 novembre 2008 : Élections législatives. Quelque 18 millions d'électeurs sont attendus aux urnes pour un duel serré entre la gauche social-démocrate (PSD) et la droite démocrate-libérale (PDL). Avec 39,26 %, c'est le plus faible taux de participation depuis la chute de la dictature communiste.
Premier ministre Emil Boc
(décembre 2008)
  • Lundi 22 décembre 2008 : Le Parlement vote la confiance à une large majorité au nouveau gouvernement de coalition du premier ministre Emil Boc, constitué à parts égales entre le parti démocrate-libéral (PDL) et le parti social-démocrate (PSD).

Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni

Article détaillé : 2008 au Royaume-Uni.

Drapeau de Russie Russie

Article détaillé : 2008 en Russie.

Drapeau de Serbie Serbie

Boris Tadic (octobre 2005)
  • Dimanche 20 janvier 2008 : Premier tour de l'Élection présidentielle. Tomislav Nikolic, candidat du Parti radical serbe, arrive en tête avec 39,4 % des voix exprimées contre 35,4 % au président sortant pro-occidental, Boris Tadic.
  • Vendredi 25 janvier 2008 : Un accord de coopération pétrolière et gazière est signé avec la Russie. La Serbie cède à Gazprom 41 % de son principal groupe pétrolier et gazier en échange du soutien de la Russie à sa position contre l'indépendance du Kosovo. Grâce à cet accord, la Serbie devient un élément clé des livraisons de gaz russe vers l'Europe du Sud.
  • Dimanche 3 février 2008 : deuxième tour de l'élection présidentielle remportée Boris Tadic avec 50,5 % des voix exprimées. Président sortant et pro-occidental, il est soutenu par le Parti démocrate serbe.
  • Lundi 18 février 2008 : La Serbie ne reconnait pas l'indépendance de la province du Kosovo qui fut le berceau historique et spirituel de la nation serbe. D'importantes manifestations se déroulent en Serbie et en particulier dans la capitale Belgrade.
  • Jeudi 21 février 2008 : dans le cadre des manifestations contre l'indépendance du Kosovo, plus de deux cent mille personnes manifestent à Belgrade, la tension est extrême et l'ambassade des États-Unis est incendiée. Bilan de la journée d'émeutes : 1 mort et 118 blessés.
  • Lundi 25 février 2008 : le Premier ministre russe Dmitri Medvedev arrive pour une visite de soutien au gouvernement serbe.
  • Lundi 14 avril 2008 : la Serbie demande au Tribunal pénal international d'ouvrir une enquête sur un présumé trafic d'organes prélevés sur des prisonniers serbes pendant la guerre du Kosovo. Ce trafic est révélé dans un livre de l'ex-procureur Carla Del Ponte. Il aurait concerné 300 Serbes et non-Albanais qui en 1999 auraient été transférés du Kosovo vers des cliniques en Albanie pour y être prélevés de leurs organes par des chirurgiens avant d'être tués.
  • Mercredi 30 avril 2008 : le groupe FIAT signe avec le gouvernement un protocole d'accord pour l'acquisition de 70 % de l'usine de voiture Zavasta.
  • Jeudi 12 juin 2008 : trois ex-paramilitaires serbes sont condamnés à des peines de 3 à 15 ans de prison pour des crimes de guerre, commis en 1992. Ils auraient torturés et tués au moins 19 civils musulmans dans un camp de détention où étaient emprisonnées 163 personnes.
  • Mardi 24 juin 2008 : accord pour un gouvernement d'union nationale pro-européen entre le parti démocratique du président Boris Tadic (102 députés) et le parti socialiste d'Ivica Dacic (20 députés), mettant ainsi fin à une crise politique de quatre mois. Le ralliement des socialistes à l'UE constitue une réhabilitation pour l'ancien parti de Slobodan Milosevic, mort à La Haye en 2006. L'appui des 7 députés représentant les minorités oermettront au nouveau gouvernement de disposer d'une majorité de 129 députés sur les 250 du Parlement.
  • Octobre : l'assemblée générale des Nations unies autorise la Serbie à recourir à la Cour internationale de justice pour juger de la légalité de la déclaration d'indépendance du Kosovo. La première audience devant la CIJ aura lieu en avril 2009, et une seconde est prévue pour décembre 2009.
  • Mardi 18 novembre 2008 :
    • Le FMI annonce l'octroi d'un prêt de 518 millions de dollars pour aider la Serbie à surmonter la crise financière mondial.
    • La Serbie annonce vouloir porter plainte devant la justice internationale contre la Croatie pour crimes de guerre et nettoyage ethnique commis pendant la guerre dans ce pays entre 1991 et 1995.
  • Mercredi 24 décembre 2008 : signature avec la Russie d'un vaste accord énergétique prévoyant notamment l'achat par le géant russe Gazprom de 51 % du monopole pétrolier serbe NIS.
  • Vendredi 26 décembre 2008 : Dix anciens membres de la guérilla kosovare albanaise soupçonnés de crimes de guerre contre des civils serbes pendant le conflit au Kosovo (1998-1999) ont été arrêtés pour « crimes de guerre » à Presevo au sud du pays sur la base d'un ordre d'un procureur pour lequel ils sont d'« anciens membres du "Groupe de Gnjilane" de l'Armée de libération du Kosovo soupçonnées d'avoir kidnappé 159 civils serbes et tué au moins 51 personnes pendant la période de juin à octobre 1999 ».

Drapeau de Slovaquie Slovaquie

  • Lundi 28 avril 2008 : Le groupe d'électronique grand public Sony inaugure près de Bratislava son plus grand site mondial d'assemblage de téléviseurs à cristaux liquides (LCD) pour le marché européen avec une capacité à terme de 4 millions d'unités par an. L'usine emploiera fin décembre, 3 500 personnes et produira sous la marque « Bravia », l'investissement initiale est de 100 millions €.
  • Samedi 1er novembre 2008 : Graves incidents contre la minorité hongroise lors d'un match de football du championnat de Slovaquie joué à Dunajská Streda, une ville du sud-ouest du pays, où les tensions sont vives avec la minorité hongroise. Plus de 50 personnes ont été blessées dans les affrontements, 31 supporteurs ont été arrêtés par la police.
  • Mardi 16 décembre 2008 : Le ministère des Transport annonce que le consortium "Vinci/ABM Amro Highway" a remporté l'appel d'offre de 725 M€ pour la construction d'un tronçon d'autoroute de 53 km dans le centre de la Slovaquie, entre les villes de Nitra et Hronsky Benadik, ainsi qu'une voie de contournement.

Drapeau de Slovénie Slovénie

  • 1er janvier : la Slovénie prend la présidence de l'Union européenne pour six mois succédant au Portugal.
  • Mardi 10 juin 2008 : le sommet États-Unis-UE se réunit à Brdo Pri Kranju avec la présence du président George W. Bush qui obtient une déclaration commune en faveur d'un accroissement de la pression diplomatique sur l'Iran.
  • Mercredi 17 décembre 2008 : le premier ministre Borut Pahor annonce qu'il allait mettre son veto à l'ouverture de nouveaux chapitres de négociations en vue de l'adhésion de la Croatie à l'Union européenne.

Drapeau de Suède Suède

  • Vendredi 25 avril 2008 : la société de téléphonie TeliaSonera annonce une progression trimestrielle de son chiffre d'affaires à 2,67 milliards d'euros (+7,4 %) et de son résultat net à 535,7 millions d'euros (+8,9 %). Une bonne part de sa croissance vient des pays d'Eurasie où la société est implantée (Kazakhstan, Azerbaïdjan, Ouzbékistan et Géorgie) et de ses participations en Turquie et en Russie, ce qui permet de compenser sa stagnation sur ses deux marchés domestiques (Suède et Finlande). Des discussions sont en cours avec France Télécom pour un rapprochement. L'État suédois possède encore 37,3 % de la société et l'État finlandais en possède 13,7 %.
  • Mercredi 21 mai 2008 : Deux soudeurs intervenant pour un travail temporaire d'entretien dans la centrale nucléaire d'Oskarshamn (comté de Kalmar) ont été arrêtés. Les autorités affirment que l'un deux transportait dans un sac plastique une petite quantité de TATP, un puissant explosif, très instable, mais relativement facile à fabriquer et utilisé par de nombreux islamistes lors d'attentats suicides. Ils ont été relâchés dès le lendemain et l'évènement a été déclaré « fausse alerte ».
  • Lundi 2 juin 2008 : Deux violents incendies ont ravagé quelque mille hectares de forêt dans le centre du pays.
  • Mercredi 24 juin 2008 : Volvo Cars, filiale de Ford annonce la suppression de 2 000 emplois.
  • Lundi 3 novembre 2008 : Lancement d'une nouvelle émission musulmane Halal-TV par la chaîne publique SVT présentée par trois jeunes femmes voilées et profondément musulmanes, autour desquelles la polémique se développe[18].
  • Jeudi 18 décembre 2008 et vendredi 19 : Affrontements violents entre des groupes de « jeunes » et la police à Malmö dans le sud du pays. Ces événements seraient liés à l'évacuation par les forces de l'ordre d'un ancien centre culturel musulman que le propriétaire du bâtiment désire récupérer mais dans lequel des « jeunes » s'étaient installés illégalement.

Drapeau de Suisse Suisse

Article détaillé : 2008 en Suisse.

Drapeau de République tchèque République tchèque

  • Mercredi 5 mars 2008 : L'ancien président Vaclav Havel, appelle à la création d'une « union internationale de dissidents » qui aurait pour rôle de veiller au respect des droits de l'homme.
  • Lundi 21 avril 2008 : Le groupe laitier français Bel, annonce l'acquisition de la société Jaromericka, spécialiste de la pâte pressée, avec ses deux entités.
  • Mercredi 21 mai 2008 : Le gouvernement donne l'autorisation du déploiement sur le sol thèque d'un radar ultraperfectionné en liaison avec une batterie de dix missiles intercepteurs en Pologne. Ce système monté dans le cadre du bouclier antimissile américain, contre les menaces générées par les "États-voyous" devrait être opérationnel en 2011-2013.
  • Vendredi 30 mai 2008 : Première de la nouvelle pièce, Odchazeni, de l'ancien président Vaclav Havel qui raconte l'histoire d'un chef d'État à la retraite.
  • Lundi 2 juin 2008 : Une polémique se développe suite à la décision prise en mars dernier par le premier ministre tchèque d'honorer trois « héros anticommunistes ». Ils faisaient partie d'une groupe de cinq jeunes tchèques qui avaient décidé dans l'hiver 1953 de s'enfuir vers Berlin-Ouest pour s'engager dans l'armée américaine afin de participer à la troisième guerre mondiale, qu'ils pensaient imminente, contre le bloc communiste. Leur odyssée réussie de 28 jours avec 24 000 soldats soviétiques à leur trousse, s'est néanmoins soldée par l'arrestation et l'exécution de deux d'entre eux et par la mort de six représentants des forces de l'ordre. L'ex-PC tchécoslovaque, aujourd'hui « Parti social-démocrate » demandent le retrait de leur médaille et qu'ils soient jugés comme criminels.
  • Lundi 16 juin 2008 : Le gouvernement refuse le cadeau apporté par le président Nicolas Sarkozy qui l'accueillait hier dimanche. Il s'agit d'une statue de bronze haute de 3,5 mètres, créée en 1970 par le Hongrois Andras Beck, représentant un homme en flammes dédié à la mémoire de l'étudiant Jan Palach qui s'était immolé en 1968 pour protester contre l'invasion soviétique.
  • Mercredi 18 juin 2008 : Le français Sanofi Aventis lance une bataille boursière pour s'emparer du laboratoire Zentiva (CA 665 M.€, 6 500 salariés), spécialiste des médicaments génériques pour 1,65 milliard d'euros. Zentiva est né en 2003 de la fusion entre le tchèque Leciva et le slovaque Solvakofarma et a des usines en République tchèque, en Slovaquie, en Roumanie et en Turquie.
  • Lundi 17 novembre 2008 : Plusieurs centaines de membres du parti ouvrier (DS) d'extrême droite, voulant s'en prendre à la communauté tzigane de Litvinov (nord-ouest), provoquent de violents incidents avec la police. Au bilan, 8 manifestants et 8 policiers blessés.
  • Samedi 6 décembre 2008 :
    • Quelque trois cent militants de l'extrême droite manifestent à Prague pour protester contre le projet du gouvernement d'interdire le Parti ouvrier (DS). Selon son président Tomas Vandas : « Rien ne peut arrêter le Parti ouvrier qui souhaite une Tchéquie pure, blanche, sans parasites et autres canailles »[19]. deux militants ont été arrêtés.
    • Congrès national à Prague du Parti démocratique civil (parti libéral ODS). Les délégués élisent le premier ministre Mirek Topolanek (52 ans), prochain président de l'UE durant le premier semestre 2009, pour un nouveau mandat de six mois. Il a été préféré, à Pavel Bém (45 ans), maire de la capitale et protégé du président Vaclav Klaus, « père fondateur » et chef de cette formation de 1991 à 2002.

Drapeau de Turquie Turquie

Voir 2008 en Turquie

Drapeau d'Ukraine Ukraine

  • Vendredi 11 janvier 2008 : Après que la Première ministre, Ioulia Tymochenko, a promis de rembourser à la population les économies, datant de l'époque soviétique, gelées sur des comptes lors des derniers mois de l'ancien régime communiste, des dizaines de milliers d'épargnants se sont précipités aux agences de la banque d'épargne Ochtchadbank pour obtenir leurs 1 000 hryvnias (environ 135 euros).
  • Jeudi 6 mars 2008 : La Première ministre, Ioulia Tymochenko, rejette certaines clauses de l'accord gazier signé le 12 février entre les présidents Poutine et Iouchtchenko, estimant qu'il maintient « des schémas de corruption, des abus et serait contraire aux intérêts nationaux ».
  • Lundi 14 avril 2008 : Signature avec la Pologne d'un accord pour l'étude d'un projet de construction d'un oléoduc allant de la mer Caspienne à la mer Baltique en contournant la Russie.
  • Lundi 28 avril 2008 : Un hélicoptère MI-8 heurte une plate-forme de forage de la mer noire et s'abîme dans la mer entraînant la mort des 20 passagers et membres de l'équipage.
  • Mardi 13 mai 2008 : Les députés du Bloc Timochenko partenaires de la majorité gouvernementale avec ceux du parti présidentiel Notre Ukraine ont empêché le président Viktor Iouchtchenko d'accèder à la tribune pour tenir son discours annuel. Le président confirme son refus d'appeler à des élections législatives anticipées alors que la première ministre Ioulia Tymochenko déplore « l'obstruction du travail gouvernemental » sept mois après les élections législatives de septembre 2007 et menace en s'appuyant sur l'opposition du Parti des régions de l'ancien premier ministre Viktor Ianoukovytch de faire voter des amendements pour réduire les pouvoirs présidentiels.
  • Mercredi 21 mai 2008 : Le président Viktor Iouchtchenko annonce sa volonté de mettre un terme au stationnement de la flotte russe de la mer Noire dans le port ukrainien de Sébastopol qu'elle loue jusqu'en 2017. Début mai, le maire de Moscou, Iouri Loujkov avait appelé la Russie à récupérer la propriété de la base de Sébastopol ce qui a fait ressortir la hantise d'un séparatisme en Crimée.
  • Dimanche 8 juin 2008 : Violente explosion dans une mine de charbon d'Enakievo. 47 mineurs disparus, 23 ont pu être retrouvés vivants deux jours plus tard.
  • Samedi 14 juin 2008 : Près de 200 000 personnes ont assisté sous la pluie au concert gratuit de Paul McCartney offert par un milliardaire ukrainien.
  • Mercredi 8 octobre 2008 : Le président Viktor Iouchtchenko annonce la dissolution du Parlement sur fond de lutte de pouvoir avec son Premier ministre, Ioulia Tymochenko. L'assemblée actuelle avait été élue aux législatives anticipées du 30 septembre 2007, remportées de justesse par les pro-occidentaux.
  • Lundi 20 octobre 2008 : Le président Viktor Iouchtchenko annonce le report des élections législatives au 14 décembre du fait de la crise financière mondiale.
  • Vendredi 14 novembre 2008 : le président Viktor Iouchtchenko est accusé par le président russe, Dmitri Medvedev, de vouloir séparer les deux pays en cherchant à faire reconnaître par l'ONU, comme un "génocide" contre le peuple ukrainien, la grande famine des années 1932-33, qui a tué entre quatre et dix millions d'Ukrainiens.
  • Jeudi 4 décembre 2008 : le président Viktor Iouchtchenko estime que l'Ukraine n'a « pas d'alternative » pour sa sécurité autre que l'adhésion à l'OTAN et propose que la Russie, très hostile à ce projet, soit associée aux négociations.
  • Mardi 9 décembre 2008 : nouvelle coalition gouvernementale pro-occidentale, entre le parti du président ukrainien Viktor Iouchtchenko, « Notre Ukraine-Autodéfense unie », celui de la première ministre Ioulia Tymochenko, et la petite formation indépendante du président du parlement, Volodymyr Litvine.
  • Jeudi 17 décembre 2008 : ges manifestations ont lieu dans plusieurs grandes villes ukrainiennes à l'appel de la Fédération des syndicats ukrainiens et avec le soutien du Parti des régions et des communistes, tous les deux dans l'opposition pro-russe, contre la politique du gouvernement en réponse à la crise financière mondiale.
  • Dimanche 21 décembre 2008 : le président Viktor Iouchtchenko, accusé de corruption et d'aggraver les problèmes du pays en spéculant sur la baisse de la monnaie nationale, reproche à la première ministre Ioulia Tymochenko son incapacité à lutter contre la crise économique et des 22 % d'inflation.
  • Mardi 23 décembre 2008 : Environ 5 000 Ukrainiens ont manifesté sur la place centrale de Kiev, à l'appel de la Fédération des syndicats ukrainiens et avec le soutien du Parti des régions et des communistes, tous les deux dans l'opposition pro-russe, contre la réduction des salaires et pour le maintien de leurs avantages sociaux malgré la crise économique. Ils exigent notamment une hausse des salaires, la baisse des tarifs communaux, l'adoption de lois anticrises et l'interdiction faite aux banques commerciales d'augmenter leurs taux d'intérêt pour les prêts à la consommation.
  • Mercredi 24 décembre 2008 :
    • Le groupe russe Gazprom confirme qu'il cessera ses livraisons à l'Ukraine, pays clé pour le transit vers l'Europe, au 1er janvier si Kiev ne paie pas ses dettes d'ici là, mais a assuré qu'il « remplirait ses engagements » envers l'Europe : « La situation n'est pas simple, elle est même critique […] Faute de règlement de la dette, il n'y aura pas de contrat de livraison à l'Ukraine en 2009 […] Et s'il n'y pas de contrat en 2009, nous ne livrerons pas de gaz au 1er janvier […] Nous livrerons l'intégralité du volume de gaz destiné au transit et remplirons toutes nos obligations envers les consommateurs européens ». Dans une missive envoyée à ses clients européens, Alexandre Miller, patron de Gazprom avertit : « Gazprom fait tout son possible pour éviter toute perturbation des livraisons de gaz à l'Europe […] Cependant si les évènements se développent selon un scénario défavorable, le problème du transit ukrainien sera un problème commun à la Russie et à l'Europe […] Nous considérons que c'est notre devoir de mettre en garde que nous ne pouvons être sûrs que les obligations de transit seront respectées, vu que Naftogaz enfreint systématiquement ses obligations contractuelles ».
    • 27 personnes dont 3 enfants trouvent la mort dans l'explosion d'un immeuble de quatre étages à Eupatoria, une station balnéaire au bord de la mer Noire, dans l'ouest de la péninsule de Crimée. 21 autres personnes ont pu être sauvées par les secouristes mais 5 sont hospitalisées dans un état grave.
  • Mardi 30 décembre 2008 : Le gouvernement ukrainien a ordonné le paiement de 1,522 milliard de dollars correspondant à ses dettes envers Gazprom, mais sans les pénalités, alors que ce dernier menace de couper le gaz à l'Ukraine le 1er janvier si cette somme ne lui est pas remboursée avec les pénalités de retard se montant à environ 450 M$. Malgré cela Gazprom a jugé qu'il était prématuré de déclarer la fin du conflit gazier : « Nous n'avons pas encore reçu l'argent, il est donc trop tôt pour dire que la question est réglée. Les négociations pour un contrat 2009 continuent ».
  • Mercredi 31 décembre 2008 : Naftogaz annonce qu'elle ne ne paiera rien de plus que les 1,522 milliard de dollars versés hier estimant que « La question des pénalités [de retard] doit être réglée à l'arbitrage », alors que Gazprom exige plus de deux milliards de dettes avant le 1er janvier faute de quoi les livraisons de gaz cesseront. La première ministre Ioulia Tymochenko annule le déplacement à Moscou prévu aujourd'hui pour tenter de résoudre la crise gazière, alors que la délégation ukrainienne se trouvait déjà dans l'avion en direction de Moscou[20].

Drapeau d'Europe Union européenne

Article détaillé : 2008 dans l'Union européenne.

Drapeau du Vatican Vatican

Pape Benoit XVI (octobre 2007)
  • Mardi 15 janvier 2008 : Le pape Benoît XVI annule la conférence sur les rapports de la raison et de la foi qu'il devait prononcer à l'université de la Sapienza. Un petit groupe d'étudiants et de professeurs gauchistes et ultralaïcs appelant à empêcher la conférence par tous les moyens. Le texte publié sur le site du Vatican est lu par des dizaines de milliers d'internautes dont la plupart ne s'en serait jamais intéressé sans cette publicité tapageuse.
  • Dimanche 20 janvier 2008 : Plus de deux cent mille Romains dont des milliers d'étudiants sont venus soutenir le pape qui cinq jours plus tôt a dû annuler la conférence qu'il devait prononcer à l'université de la Sapienza. Il reçoit les messages de soutien du président de la République, du maire de Rome et du recteur de l'Université.
  • Lundi 10 mars 2008 : la nouvelle liste des péchés comporte désormais 11 points, notamment "se droguer", "polluer" ou "s'enrichir au-delà du raisonnable"[21].
  • Samedi 22 mars 2008 : lors de la veillée pascale, le pape baptise six adultes dont le médiatique journaliste et ex-musulman Magdi Allam, ce qui déclenche de virulentes critiques des mouvements islamistes.
  • Mercredi 16 avril 2008 :
    • Le pape est accueilli à la Maison-Blanche en présence de quelque neuf mille invités (hymnes nationaux, 21 coups de canons). Le soir, le pape a fêté son 81e anniversaire avec une vingtaine de prélats à la résidence du nonce apostolique. Lors d'une interview à la chaîne EWTN, le président George W. Bush a fait part de son désir « d'honorer les convictions » du pape sur le bien et le mal, la valeur sacrée de la vie humaine et le danger du « relativisme moral ».
    • Au sujet des prêtres pédomanes, le pape a rappelé la « grande souffrance » que ces agissements avaient provoqué et a promis de faire « tout ce qui est possible pour que cela ne puisse plus se reproduire. Nous excluons absolument les pédophiles du ministère sacré. Il est plus important d'avoir de bons prêtres que des prêtres nombreux. »
  • Jeudi 17 avril 2008 : le pape Benoît XVI s'adresse aux 350 évêques, aux responsables éducatifs des 195 diocèses et aux recteurs des 231 universités et collèges catholiques du pays, depuis le campus de 80 hectares de la Catholic University of America, situé en face de la Basilique de l'Immaculée-Conception de Washington.
  • Mardi 13 mai 2008 : le directeur de l'Observatoire astronomique du Vatican, José Gabriel Funes affirme que croire en Dieu n'est pas incompatible avec la croyance d'extraterrestres affirmant : « Il pourrait y avoir d'autres êtres, également intelligents, créés par Dieu ».
  • Jeudi 12 juin 2008 : dans un document préparatoire à une assemblée d'évêques, le Vatican s'inquiète de l'influence croissante des sectes chrétiennes accusées de brouiller le message de la Bible, en particulier dans le débat américain actuel entre créationnistes et évolutionnistes.
  • Vendredi 13 juin 2008 : le président américain George W. Bush est reçu dans la Tour Saint-Jean par le pape Benoît XVI dans une atmosphère amicale et décontractée qui l'a remercié pour « la défense des valeurs morales fondamentales. »
  • * Lundi 16 juin 2008 : lors d'une messe célébrée par le pape à Brindisi, il remet en vigueur la communion à genoux, une pratique tombée en désuétude depuis la réforme liturgique de Vatican II. Les fidèles ont été invités à s'agenouiller sur un prie-Dieu pour recevoir l'hostie donné directement dans la bouche. En mai dernier, le pape avait déclaré : « Nous, chrétiens, nous nous agenouillons seulement devant le Saint-Sacrement parce que, en lui, nous savons et croyons être en présence de l'unique et vrai Dieu. »
  • Mercredi 10 décembre 2008 : le cardinal Renato Martino, président du Conseil pontifical Justice et Paix, a distingué les « droits de l'homme », qui incluraient sa relation à Dieu, et les « droits de l'individu » qui en feraient abstraction. La « vision catholique » des droits de l'homme intègre « la totalité des dimensions constitutives de la personne humaine » et notamment « sa relation à Dieu » alors que dans la conception individualiste, « la revendication des droits de l'homme s'est transformée en affirmation des droits de l'individu plus que de la personne, c'est-à-dire de l'être humain amputé de sa dimension sociale et privé de transcendance ».
  • Vendredi 12 décembre 2008 : le Vatican condamne, dans un texte doctrinal intitulé « dignitas personae » (dignité de la personne), les nouvelles techniques médicales ou scientifiques portant atteinte d'une manière ou d'une autre à l'embryon, considéré comme « un être humain ». Le clonage humain, l'utilisation thérapeutique des cellules souches embryonnaires, la fabrication de vaccins à partir de cellules d'embryons sont ainsi considérées comme illicites. Ce texte réitère aussi l'interdiction de la procréation assistée par fécondation in-vitro, à la pilule du lendemain, le stérilet ou la pilule abortive (RU 486), des formes de contraception qui entrent « dans la catégorie du péché d'avortement ».
  • Lundi 22 décembre 2008 : le pape Benoît XVI plaide pour « une écologie de l'Homme » fondée sur le respect de la distinction entre hommes et femmes, prenant avec vigueur le contre-pied de la théorie du genre qui risque selon lui de conduire le genre humain à « l'autodestruction »[22].
  • Mardi 23 décembre 2008 : le Conseil pontifical pour les communications sociales du Vatican a donné son feu vert pour une nouvelle technologie le "iBréviaire", une application iTunes créé par un prêtre italien, le révérend Paolo Padrini, et un concepteur Internet italien, qui va permettre aux prêtres d'avoir accès à leur bréviaire directement sur leur iPhone[23].

Références

  1. Cyberpress.ca - Autriche : Une amulette prouve la présence de juifs dès le IIIe siècle, consulté le 16 mars 2008
  2. RIA Novosti - Biélorussie : l'ambassadrice américaine plie bagage, consulté le 16 mars 2008
  3. Le Monde.fr, Photos : Les partisans de Karadzic se mobilisent
  4. Le Nouvel Obs.com, Croatie : Deux journalistes tués dans un attentat
  5. Le Figaro.fr, Danemark : 2 Israéliens blessés par balle
  6. Le Figaro.fr, Estonie : Vote par téléphone autorisé
  7. Lefigaro.fr - Finlande : hiver meurtrier, consulté le 16 mars 2008
  8. Le Figaro.fr, Grèce : Öcalan porte plainte contre la Grèce
  9. Le Figaro.fr, Grèce : un mort dans des affrontements
  10. Le Figaro.fr, Grèce : Embrasement après la mort d'un adolescent
  11. Le Nouvel Obs.fr, Grèce : Deux policiers ont été arrêtés après la mort d'un jeune manifestant
  12. Le Figaro du samedi 28 juin 2008 : Irlande : Le corps de Sophie Toscan du Plantier sera exhumé
  13. Ouest-France.fr - Kosovo : le Parlement vote l'indépendance
  14. Le Figaro.fr, Luxembourg : l'euthanasie légalisée
  15. Le Figaro.fr, Monténégro : candidat à l'UE
  16. (en) [PDF] Journal officiel, p. 531, « Norway accedes to the European Patent Convention », Office européen des brevets, 11/2007. Consulté le 01/01/2008
  17. Libération.fr - Pays-Bas : Des manifestants attaquent l'ambassade de Chine, consulté le 16 mars 2008
  18. Le Monde.fr, Suède : Halal-TV agace les Suédois
  19. Le Figaro.fr, Tchéquie : L'extrême droite tchèque manifeste
  20. Le Monde.fr, Ukraine : Faute d'accord, la Russie va cesser de livrer du gaz jeudi matin
  21. Europe1.fr - Vatican : Plus sociale, plus "verte", rallongement de la liste des péchés, consulté le 16 mars 2008
  22. Le Figaro.fr, Vatican : Benoit XVI publie "écologie de l'Homme"
  23. Le Figaro.fr, Vatican : Lancement du "iBréviaire"

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 2008 par pays en Europe de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 2008 par pays en Afrique — Années : 2005 2006 2007  2008  2009 2010 2011 Décennies : 1970 1980 1990  2000  2010 2020 2030 Siècles : XXe siècle  XXIe siècle …   Wikipédia en Français

  • 2008 par pays en Asie — Années : 2005 2006 2007  2008  2009 2010 2011 Décennies : 1970 1980 1990  2000  2010 2020 2030 Siècles : XXe siècle  XXIe siècle …   Wikipédia en Français

  • 2008 par pays en Amérique — Années : 2005 2006 2007  2008  2009 2010 2011 Décennies : 1970 1980 1990  2000  2010 2020 2030 Siècles : XXe siècle  XXIe siècle …   Wikipédia en Français

  • 2008 par pays en Océanie — Années : 2005 2006 2007  2008  2009 2010 2011 Décennies : 1970 1980 1990  2000  2010 2020 2030 Siècles : XXe siècle  XXIe siècle …   Wikipédia en Français

  • 2009 par pays en Europe — Années : 2006 2007 2008  2009  2010 2011 2012 Décennies : 1970 1980 1990  2000  2010 2020 2030 Siècles : XXe siècle  XXIe siècle …   Wikipédia en Français

  • 2007 par pays en Europe — Années : 2004 2005 2006  2007  2008 2009 2010 Décennies : 1970 1980 1990  2000  2010 2020 2030 Siècles : XXe siècle  XXIe siècle …   Wikipédia en Français

  • 2006 par pays en Europe — Années : 2003 2004 2005  2006  2007 2008 2009 Décennies : 1970 1980 1990  2000  2010 2020 2030 Siècles : XXe siècle  XXIe siècle …   Wikipédia en Français

  • 2005 par pays en Europe — Années : 2002 2003 2004  2005  2006 2007 2008 Décennies : 1970 1980 1990  2000  2010 2020 2030 Siècles : XXe siècle  XXIe siècl …   Wikipédia en Français

  • 2008 par pays au Proche-Orient — Années : 2005 2006 2007  2008  2009 2010 2011 Décennies : 1970 1980 1990  2000  2010 2020 2030 Siècles : XXe siècle  XXIe siècle …   Wikipédia en Français

  • 2009 par pays en Afrique — Années : 2006 2007 2008  2009  2010 2011 2012 Décennies : 1970 1980 1990  2000  2010 2020 2030 Siècles : XXe siècle  XXIe siècle …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”