Grande-Bretagne
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec l'Angleterre ni le Royaume-Uni.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir GB.
Grande-Bretagne
Great Britain (en)
Vue satellite de la Grande-Bretagne
Vue satellite de la Grande-Bretagne
Géographie
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Archipel Îles Britanniques
Localisation Océan Atlantique
Coordonnées 53° 49′ 34″ N 2° 25′ 19″ W / 53.826, -2.42253° 49′ 34″ N 2° 25′ 19″ W / 53.826, -2.422
Superficie 229 850 km2
Point culminant Ben Nevis (1 343 m)
Géologie Île continentale
Administration
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Nations constitutives Angleterre, Pays de Galles, Écosse
Démographie
Population 58 000 000 hab. (2006)
Densité 252,34 hab./km2
Plus grande ville Londres
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+0

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

(Voir situation sur carte : Royaume-Uni)
Grande-Bretagne
Grande-Bretagne
Îles du Royaume-Uni

La Grande-Bretagne (en anglais Great Britain) est une île bordant la côte nord-ouest de l'Europe continentale. Elle représente la majorité du territoire du Royaume-Uni. En son acception politique, ce toponyme désigne l'Angleterre, le Pays de Galles et l'Écosse ainsi que la plupart des territoires insulaires contigus à l'exclusion de l'Île de Man et des Îles Anglo-Normandes. Située à la jonction de l'Atlantique et de la mer du Nord, elle est séparée de l'Irlande par la mer d'Irlande et du continent par la Manche.

Sommaire

Géographie

D'une superficie de 229 850 km², la Grande-Bretagne est l'île la plus grande de l'archipel des îles Britanniques, voire de tout le continent européen[1]. Cependant, depuis l'achèvement du tunnel sous la Manche en 1993, son statut d'insulaire peut être remis en question, stricto sensu[réf. nécessaire].

Politiques

Politiquement, la Grande-Bretagne décrit la combinaison de l'Angleterre, de l'Écosse et du pays de Galles. Elle inclut certains groupes périphériques à l'exemple des Sorlingues, des Hébrides, des Orcades ou des Shetland, mais n'incorpore ni l'île de Man ni les îles Anglo-Normandes, conventionnellement comprises dans l'ensemble des Îles Britanniques.

Histoire

L'île de Grande-Bretagne autour des années 500 et les royaumes insulaires sont indissociables du devenir de l'Armorique à l'époque.

Avant de s'appeler « Grande-Bretagne », ce territoire (ou sa partie la plus au sud) s'appelait simplement « Bretagne » (Britannia en latin) et était peuplé de Bretons, peuple de langue celtique résultant de différents courants migratoires issus du continent. À partir du VIe siècle, une partie de la population de Bretagne migre sur le Continent. La confusion de nom s'installe entre la Bretagne insulaire et la Bretagne continentale (actuelle Bretagne) ; on les distingue en parlant de la grande Bretagne et de la petite Bretagne (Britannia maior et Britannia minor)[2]. En français, le terme « Bretagne » finit par s'attacher à la péninsule armoricaine, alors que le terme « Grande-Bretagne » désigne l'ancienne Bretagne insulaire. En anglais, le terme Britain est couramment employé pour parler de la « grande Bretagne »[3], alors que Brittany désigne la Bretagne continentale. Après avoir chassé les Bretons, les Anglo-saxons souhaitent se réserver maintenant le nom historique de leur pays[réf. nécessaire]. .

La construction de la Grande-Bretagne comme État politique et souverain a été progressive. La conquête anglaise du pays de Galles s'acheva en 1282 sur un champ de bataille, avec la victoire d'Édouard Ier sur Llywelyn le Dernier, le dernier prince gallois indépendant. Le pays est devenu une partie constituante du Royaume d'Angleterre en 1536.

Les couronnes d’Angleterre et d'Écosse sont portées par le même souverain depuis James Ier d’Angleterre et VI d’Écosse, qui prit le trône écossais en 1567 et le trône anglais en 1603, suite au décès de sa cousine Élisabeth Ire d'Angleterre. Le 20 octobre 1604, il s'autoproclama « King of Great Brittaine, France and Ireland » (« Roi de Grande-Bretagne, de France et d'Irlande »), titre qu'ont repris certains de ses successeurs. Sous le règne d'Anne Ire de Grande-Bretagne, depuis l'Acte d’Union de 1707, les parlements d'Angleterre et d'Écosse ont été fusionnés et les deux nations constituent un même royaume, le Royaume-Uni de Grande-Bretagne.

En 1801, la couronne d'Irlande, que les Anglais tenaient depuis le XIIe siècle, fusionna de la même façon avec la Couronne britannique, créant ainsi le « Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande », ou simplement le Royaume-Uni. L’État libre d'Irlande quitta le royaume en 1922, le laissant avec le nom de « Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord ».

Depuis 1952, Elizabeth II règne sur le royaume.

Le terme « Grande-Bretagne » est parfois utilisé par erreur comme synonyme de Royaume-Uni, d'autant que tous les habitants du royaume sont citoyens britanniques (British). Le Royaume-Uni inclut l'Irlande du Nord qui n'a jamais fait partie de la Grande-Bretagne.

Notes et références

  1. On remarquera cependant que juridiquement parlant, c'est le Groenland qui tient ce titre, par le biais de son rattachement à l'Europe en tant que territoire d'outre-mer associé à l'Union européenne
  2. Première mention écrite aux alentours de 1136 par Geoffroy de Monmouth dans son traité Historia Regum Britanniae, Histoire des rois de Bretagne.
  3. En 1975, le gouvernement britannique réaffirme que le terme Britain, et pas Great Britain, peut être utilisé comme forme abrégée de la désignation du « Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord », in « Britain 2001-The Official Yearbook of the United Kingdom », 2001, Office of National Statistics/Her Majesty's Stationary Office (ISBN 978-0-11-621278-8)[réf. incomplète]

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Grande-Bretagne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Grande-bretagne — Pour les articles homonymes, voir GB. Grande Bretagne Great Britain (en) …   Wikipédia en Français

  • Grande Bretagne — Pour les articles homonymes, voir GB. Grande Bretagne Great Britain (en) …   Wikipédia en Français

  • GRANDE-BRETAGNE — L’EXPÉRIENCE britannique, qui se déroule depuis quelque trois mille ans au large de l’Europe, est unique dans l’histoire en ce qu’elle est aussi rigoureusement limitée dans ses dimensions géographiques qu’indéfinie dans ses dimensions humaines.… …   Encyclopédie Universelle

  • Grande Bretagne — NOTOC Infobox hotel hotel name = Hotel Grande Bretagne caption = location = Athens, Greece coordinates = opening date = 1878 stars = 5 diamonds = closing date = developer = architect = operator = Starwood Hotels Resorts Worldwide owner = Lampsa… …   Wikipedia

  • GRANDE-BRETAGNE - Histoire — L’espace géographique britannique n’a pas coïncidé, pendant longtemps, avec une réalité politique. Sans évoquer immédiatement les divisions tribales qui frappèrent un César, pourtant bien préparé par sa conquête de la Gaule à rencontrer des… …   Encyclopédie Universelle

  • GRANDE-BRETAGNE - Vie et institutions politiques — La remarque émise jadis par Alexis de Tocqueville restait pertinente et justifiée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale: «Ce qui distinguait surtout le peuple anglais de tous les autres, c’était la satisfaction de soi même; tout ce qui… …   Encyclopédie Universelle

  • Grande-Bretagne aux Jeux olympiques d'été de 2012 — Grande Bretagne aux Jeux olympiques Grande Bretagne aux Jeux olympiques d été de 2012 …   Wikipédia en Français

  • GRANDE-BRETAGNE - L’économie britannique — Membre du Marché commun depuis 1972, la Grande Bretagne possédait encore, à la fin des années 1970, une économie développée de type industriel avancé, fondée à la fois sur des activités de type traditionnel (charbon, sidérurgie) et sur quelques… …   Encyclopédie Universelle

  • Grande-Bretagne aux Jeux olympiques d'été de 2008 — Grande Bretagne aux Jeux olympiques Grande Bretagne aux Jeux olympiques d été de 2008 …   Wikipédia en Français

  • GRANDE-BRETAGNE - Géographie du Royaume-Uni — La Grande Bretagne et l’Irlande du Nord constituent le Royaume Uni, qui s’étend sur 244 030 km2 et abrite, selon les estimations de 1991, 57 500 000 habitants, soit une densité de 235,6 hab./km2. La Grande Bretagne est elle même formée de… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”