Vailly-sur-Aisne
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vailly.

49° 24′ 36″ N 3° 31′ 02″ E / 49.41, 3.51722222222

Vailly-sur-Aisne
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Picardie
Département Aisne
Arrondissement Soissons
Canton Vailly-sur-Aisne (chef-lieu)
Code commune 02758
Code postal 02370
Maire
Mandat en cours
Annick Venet
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Val de l'Aisne
Démographie
Population 2 087 hab. (2008)
Densité 209 hab./km²
Géographie
Coordonnées 49° 24′ 36″ Nord
       3° 31′ 02″ Est
/ 49.41, 3.51722222222
Altitudes mini. 42 m — maxi. 192 m
Superficie 9,97 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Vailly-sur-Aisne est une commune française, située dans le département de l'Aisne et la région Picardie.


Sommaire

Géographie

Vailly sur Aisne est un bourg situé sur la rive droite l'Aisne à une vingtaine de kilomêtres à l'est de Soissons. La petite ville est encaissée au pied du versant sud du plateau de l'Abondin lequel annonce le Chemin des Dames.

Histoire

L'Antiquité

Article détaillé : Antiquité.

Vailly-sur-Aisne a une longue histoire. Fondée par des Gaulois, elle voit le passage de Jules César et subit la cohabitation gallo-romaine (vestiges de substructions de thermes et d'une villa retrouvés au nord de la ville) jusqu'à l'avancée dans les terres soissonnaises des troupes de Mérovée, aïeul de Clovis Ier. Soissons devient la capitale des Francs. Clovis élargit le royaume et désigne Paris comme capitale. Vailly, quant à elle, est entourée de murs en bois, de simples palissades devancées d'un fossé, aujourd'hui correspondant à la place dite du Jeu de Paume.

Moyen Âge

Article détaillé : Moyen Âge.

Entre l'Antiquité et le milieu du Moyen Âge, rien de remarquable ne se passa à Vailly. Ce n'est qu'en juillet 1429 que le roi de France, Charles VII, après son sacre à Reims et sa visite sur le tombeau de saint Marcoul à Corbeny, accompagné de Jeanne d'Arc, passa à Vailly où il passa la nuit[1]. Le lendemain, ils repartaient vers Compiègne, où la jeune demoiselle fut arrêtée par les Bourguignons puis vendue aux Anglais.

Premier Empire

Article détaillé : Premier Empire.

Pendant l'ère napoléonienne, des Vaillysiens furent sous les ordres de l'Empereur pendant de multiples batailles. Ils sont au nombre de 2 et leur nom sont inscrits sur l'Arc de Triomphe à Paris :

  • Le général de division Claude Carra de Saint-Cyr, mort à Vailly le 5 janvier 1834, né le 28 juillet 1760 à Lyon. Entré fort jeune dans le régiment d'infanterie de Bourbonnais, il fit avec ce corps la guerre d'indépendance des États-Unis d'Amérique. Rentré en France en 1784, le crédit dont il jouissait auprès du général Aubert du Bayet lui procura un avancement rapide. Nommé général de brigade en l'an II, il contribua à la pacification de la Vendée. Rappelé à Paris, il fut employé au Ministère de la guerre. En 1796, il accompagna son protecteur à l'ambassade de Constantinople, et demeura chargé, après six mois, des affaires de la République près de la Porte Ottomane. En 1798, il épousa la veuve de Dubayet, reprit la carrière des armes, s'empara de la ville de Deux-Ponts, se signala à Fribourg, qu'il prit, à Marengo et à Hohenlinden. Général de division après la rupture du traité d'Amiens, il commanda, en 1805 , l'armée d'occupation dans le royaume de Naples, et fit 6 000 prisonniers autrichiens lors de la retraite de l'archiduc Charles. À Eylau, où il se distingua, il obtint le titre de grand officier de la Légion d'honneur. Il fut nommé comte de l'Empire en 1808, et gouverneur de Dresde. Il était dans les provinces illyriennes en 1812, lorsque Napoléon Ier le rappela pour lui donner la 32e division militaire (Hambourg), qu'il abandonna l'année suivante. En 1814, l'Empereur le chargea de la défense de Valenciennes et de Condé. Louis XVIII le nomma chevalier de Saint-Louis et gouverneur de la Guyane française. Admis à la retraite en 1824, il mourut à Vailly-sur-Aisne, le 5 janvier 1834. Son nom figure sur la partie Est de l'arc de l'Étoile.
  • Le général Henri François Marie Charpentier né à Soissons (Aisne), 23 juin 1769. Sa tombe se trouve au cimetière de Vailly-sur-Aisne dans un caveau abritant également la dépouille du général Claude Carra Saint-Cyr.

Première Guerre mondiale

Article détaillé : Première Guerre mondiale.

Vailly, située dans la vallée de l'Aisne et quelques kilomètres au Sud du Chemin des Dames, va se voir piégée par sa situation géographique. Pendant l'offensive du plan Schlieffen qui devait prendre Paris, les Allemands vont franchir le Chemin des Dames, puis la Marne pour être stoppés à cet endroit : ce fut la première bataille de la Marne. Les Allemands, arrêtés à 150 kilomètres de Paris dans la forêt de Saint-Gobain par Joffre, se voient obligés de battre en retraite vers le Chemin des Dames. Les Français pourchassent l'envahisseur mais arrivés au Chemin si connu, ils sont arrêtés par les hordes allemandes qui, surplombant la vallée de l'Aisne, les piègent dans cette même vallée. Vailly se retrouve donc pris en "sandwich" par les deux armées. La voie de chemin de fer qui longeait la rivière fut alors complètement détruite et ne fut jamais reconstruite, seul subsiste aujourd'hui l'ancienne gare. Occupée par la France, la modeste cité sert de camp de médecine de première, seconde et troisième ligne.
Le cimetière militaire d'aujourd'hui était à l'époque l'endroit où l'armée entreposait les morts pour après les renvoyer dans leurs patries. Lors des offensives de 1916 et 1917, Vailly fut débordée par le nombre de blessés qui avaient été mal estimé lors de l'offensive Nivelle. Vailly, située au cœur des combats, fut une ville détruite à 90%, seulement une maison et l'actuel office de tourisme sont restés debout, malgré quelques égratignures... Vailly reçut après la fin de la guerre, la médaille de service rendu à la France pendant une période difficile, et un mérite à la population touchée physiquement et moralement. Cette guerre laissa des séquelles chez les Vaillysiens.

La Seconde Guerre mondiale

Article détaillé : Seconde Guerre mondiale.

La Seconde Guerre fut d'une rapidité extrême que, dès l'annonce de l'avancée des troupes allemandes au Nord, les habitants n'ont eu que pour seul devoir de subir. En effet, ceux qui s'exilèrent furent rattrapés par la Blitzkrieg à hauteur de Dijon.


Héraldique

Armes de Vailly-sur-Aisne

Les armes de Vailly-sur-Aisne se blasonnent ainsi : D’azur à la lettre V capitale d’or surmontée d’une fleur de lys du même.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1995 réélue mars 2008 Annick Venet[2] SE  
    Houssart   († 1874)
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique de Vailly-sur-Aisne
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
Population 1 589 1 830 1 855 1 883 1 980 2 081[3] 2 122[4] 2 089[5] 2 087[6]
Notes, sources, ... A partir de 1962 : Population sans doubles comptes; A partir de 2006 : Population municipale.
Sources : INSEE[7]

Lieux et monuments

Personnalités liées à la commune

Activités sportives

On retrouve de nombreuses associations sportives dans la commune dont le club de football B.C.V.F.C. (Braine Chassemy Vailly Football Club). Né de la fusion de l'A.S.V. (Association Sportive Vaillysienne) et de deux autres clubs alentours en 2004, il fait partie d'un des plus anciens clubs de France, fondé par un Anglais au début du XXe siècle.

Activités économiques

On retrouve de nombreux petits commerces locaux, dont trois boulangeries, une charcuterie, deux boucheries, un traiteur. Mais aussi un supermarché, 2 transporteurs routiers, une entreprise de signalétique publicitaire, une pharmacie, une poste, une gendarmerie, une caserne de pompiers, 4 cabinets de médecins.

Notes et références

Le site officiel de la commune, http://www.vailly-sur-aisne.net/

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Le site officiel de la commune, http://www.vailly-sur-aisne.net/

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Vailly-sur-Aisne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Vailly-sur-aisne — Pour les articles homonymes, voir Vailly. Vailly sur Aisne Détail …   Wikipédia en Français

  • Vailly sur Aisne — Pour les articles homonymes, voir Vailly. Vailly sur Aisne Détail …   Wikipédia en Français

  • Vailly-sur-Aisne — Escudo …   Wikipedia Español

  • Vailly-sur-Aisne — Infobox Commune de France nomcommune=Vailly sur Aisne région=Picardie département=Aisne arrondissement=Soissons canton=Vailly sur Aisne insee=02758 cp=02370 maire=Annick Venet mandat=2001 2008 intercomm=Val de l Aisne longitude=3.517222… …   Wikipedia

  • Vailly-sur-Aisne — Original name in latin Vailly sur Aisne Name in other language Vailly, Vailly sur Aisne State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 49.40834 latitude 3.51631 altitude 50 Population 2133 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Canton de Vailly-sur-Aisne — Situation du canton de Vailly sur Aisne dans le département Aisne Administration Pays …   Wikipédia en Français

  • Canton De Vailly-sur-Aisne — Situation du canton de Vailly sur Aisne dans le département Aisne Administration …   Wikipédia en Français

  • Canton de vailly-sur-aisne — Situation du canton de Vailly sur Aisne dans le département Aisne Administration …   Wikipédia en Français

  • Kanton Vailly-sur-Aisne — Region Picardie Département Aisne Arrondissement Soissons Hauptort Vailly sur Aisne Einwohner 10.071 (1. Jan. 2008) Be …   Deutsch Wikipedia

  • Cantón de Vailly-sur-Aisne — Saltar a navegación, búsqueda Cantón de Vailly sur Aisne País Francia Región Picardía Departamento …   Wikipedia Español

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”