Voulpaix


Voulpaix

49° 50′ 24″ N 3° 49′ 53″ E / 49.84, 3.83138888889

Voulpaix
Église de Voulpaix
Église de Voulpaix
Administration
Pays France
Région Picardie
Département Aisne
Arrondissement Vervins
Canton Vervins
Code commune 02826
Code postal 02140
Maire
Mandat en cours
Jean-Paul Renaux
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes de la Thiérache du Centre
Démographie
Population 396 hab. (2008)
Densité 34 hab./km²
Gentilé Voulpaisien, Voulpaisienne
Géographie
Coordonnées 49° 50′ 24″ Nord
       3° 49′ 53″ Est
/ 49.84, 3.83138888889
Altitudes mini. 114 m — maxi. 187 m
Superficie 11,55 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Voulpaix est une commune au nord de la France, située en Picardie dans le département de l'Aisne. Les habitants de la commune s'appellent les Voulpaisiens et les Voulpaisiennes.

Sommaire

Géographie

Description

La rivière Le Beaurepaire à Voulpaix
Carte cadastrale de Voulpaix

Le village de Voulpaix est construit sur deux coteaux séparés par une étroite vallée traversée par une rivière appelée Le Beaurepaire. Le territoire de la commune est composé essentiellement de champs de blés, de betteraves et de maïs avec des paysages de bocage. La commune a des écarts avec les fermes du Haut-Goulet et du Val-Fleury qui se situent hors du village.

Hydrographie

Voulpaix est principalement traversé par Le Beaurepaire qui prend sa source à Laigny, au lieu-dit du même nom. Cette rivière reçoit le cours de petits ruisseaux tel Le Goulet jaillissant au bois de la Reculée situé sur la commune. Grâce à cette rivière, Voulpaix se situe sur le bassin versant de la Seine car celui-ci se jette dans le Vilpion. Ce cours se conflue avec la Serre qui est un sous-affluent de la Seine car il se jette dans l'Oise, un de ses affluents. Dans le village, il y a aussi la présence de fontaines et de lavoirs.

Géologie et relief

Voulpaix se situe en Thiérache à la limite Nord-Est du Bassin Parisien. Le sous-sol de la commune date surtout du crétacé supérieur, lorsque le bassin parisien était recouvert d'eau de mer. L'altitude de la commune varie de 114 mètres à 187 mètres d'altitude avec une moyenne de 150,5 mètres. Le risque sismique est très faible, même s'il y a eu par le passé des séismes de faibles degrés sur l'échelle de Richter, car la région est éloignée de zone sismique. Le dernier séisme enregistré dans la région date de 1938.

Accès

Voulpaix se trouve sur la D 960 (Vervins-Guise-Cambrai), ainsi Voulpaix se situe à 5,7 km de Vervins et à 16,1 km de Guise. Une autre route la D 771 arrive de Saint-Pierre-lès-Franqueville, elle traverse le village pour rejoindre Laigny. De plus, des petits chemins emmènent les randonneurs dans les communes comme Haution, Gercy, Franqueville, Saint-Pierre-lès-Franqueville, La Vallée-au-Blé et Laigny. Grâce à la D 960, Voulpaix se situe à 5,2 km de la RN 2 et à 17,6 km de la D 1029 (ex-RN 29). La sortie d'autoroute la plus proche du village est la sortie 13 de l'A 26 qui est à 32,6 km du village. De plus la préfecture Laon est à 39,3 km et Paris est à 223 km par la route ou à 152,8 km à vol d'oiseau.

Communes limitrophes

Voulpaix a pour communes limitrophes les communes d'Haution, Laigny, Fontaine-lès-Vervins, Gercy, La Vallée-au-Blé qui sont dans le canton de Vervins tandis que les communes voisines de Saint-Pierre-lès-Franqueville et de Lemé sont dans le canton de Sains-Richaumont.

Climat

Voulpaix comme toute la Picardie est soumis à un climat océanique dégradé. Le relevé climatique est proche de celui de Vervins[1].

Nuvola apps kweather.svg  Relevés de Voulpaix
Mois Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures maximales moyennes (°C) 5 7 10 15,3 19 22,6 24 23,9 21 14,6 8,9 5,3 14,7
Températures minimales moyennes (°C) -1 -1 1 4,3 7,7 11 13 12,2 9,4 6,1 2,3 -0,7 5,4
Températures moyennes (°C) 2 3,3 5,7 9,8 13,3 16,7 18,7 18,3 15,5 10,1 5,6 2,3 10,1
Source : Climatologie mensuelle - Vervins, France[2]

Toponymie

Voulpaix est attesté en 1065 sous les formes latinisées Altare (autel, ou altitude), Vulpasio en 1130, puis Vulpasium et Vulpasio (sans date). De plus, elle est mentionnée sous sa forme picarde Woupais sur une carte du XIIe siècle.

Tout laisse à croire[réf. nécessaire] que ce toponyme est un dérivé du mot latin vulpes désignant le renard[réf. nécessaire]. Le nom français du renard était autrefois goupil. Rien que de naturel dans cette dénomination[réf. nécessaire], Voulpaix se trouvait au milieu des bois, où autrefois les renards étaient nombreux.

Histoire

Préhistoire et antiquité

La présence de silex recensée à Voulpaix ne permet pas de dire s'il y avait une présence humaine dans la région et peut-être même dans le village. En tout cas, une rue du village est dénommée Rue des silex[3] à cause de la découverte de silex dans le village. Lors de l'Antiquité, on ne trouve aucune présence humaine au niveau du territoire de la commune mais on peut noter qu'il y avait une présence romaine à Vervins. À cette époque, Vervins était connu sous le nom de Verbinum et elle était située sur l'itinéraire d'une route romaine. De plus, Vervins était un camp retranché de l'armée romaine à l'époque[réf. nécessaire].

Moyen Âge

Ruine du château de Voulpaix

Le village de Voulpaix apparaît pour la première fois sur les cartes sous le nom de « Altare ». Lors du Moyen Âge, Voulpaix était une seigneurie dépendant du comté de Marle. Cela est attesté par la charte dressée par Raoul de Coucy donné à la ville de Vervins en 1163 qui affranchit ses habitants et l'érige en commune. Des seigneurs locaux ont signé cette charte dont Mathieu, seigneur de Voulpaix. Aujourd'hui, on recense 9 seigneurs. Pendant cette période le village était un bourg avec un château en motte féodale d'où le nom de deux rues du village, rue de la Motte et rue du Château. Le village avait aussi son moulin d'où le nom de rue du Moulin-Bleu aujourd'hui. De plus Voulpaix avait aussi une église et un hôpital. La seigneurie resta indépendante jusqu'en 1438, date à laquelle le village rentre en possession des seigneurs de Vervins[4].

Seigneurs de Voulpaix

  • Guy Ier de Voulpaix (?-?): ?-1120?
  • Clarembaud de Voulpaix, (son fils) 1120-1144?
  • Mathieu Ier de Voulpaix, (son second fils) 1144-1169
  • Guy II de Voulpaix, (fils de Mathieu Ier) 1180-?
  • Mathieu II de Voulpaix, 1236-1274?
  • Gérard de Neufmenil, 1324-1353?
  • Jean Ier de Beaurepaire, 1353-1363
  • Jean II, de Beaurepaire, 13,.?
  • Bicher le Bosseux, 1438.

Époque moderne

Avec Luther et l'affaire des placards, une petite communauté protestante apparaît à Voulpaix à la fin du XVIe siècle. Pour fuir la persécution des catholiques, ils se réfugiait dans les bois pour pratiquer leur culte jusqu'à l'édit de Nantes en 1598. La même année, est signé la paix de Vervins à 6 km de Voulpaix. Au début du XVIIe siècle, avec les invasions répétées des Espagnols lors des guerres avec la France et les brigands qui pillent les convois et les villages vont permettre la fortification de l'église de Voulpaix lors de ce siècle. Sous l'ancien régime, Voulpaix se situait de la province d'Île-de-France tandis que Vervins était une ville de la province Picardie. Elle faisait partie de la généralité de Soissons, du bailliage et élection de Laon. Elle faisait partie du diocèse de Laon. Lors de la révocation de l'édit, les protestants du village quitte le village pour d'autre contré ou il résiste en faisant leurs cultes dans les bois. Avec la Révolution, Voulpaix est érigé en commune indépendante.

Époque contemporaine

Lors de la Révolution française, Voulpaix fut alors érigé en commune avec un hameau qui s'appelait « La Vallée aux Bleds ». La commune est rattachée au canton de Vervins dans le district du même nom. Lors de la création des arrondissements, le 28 janvier 1801, la commune est rattachée à l'arrondissement de Vervins.

Le 15 juillet 1829, le hameau de « La Vallée aux Bleds »[5] est érigé en commune, le territoire communal est amputé pour former la nouvelle commune. Lors de la guerre franco-prussienne de 1870, le village fut occupé par les troupes prussiennes en septembre 1870. Avec le traité de Francfort, les prussiens quittent Voulpaix en mai 1871 pour rejoindre l'Allemagne. En août 1914, la France déclare à l'Allemagne, à la fin du mois, une bataille eut lieu dans la région. C'est la bataille de Guise où son front s'étend jusqu'à Voulpaix. Après cette bataille, la commune sera occupée jusqu'à la fin de la guerre. Le 5 septembre 1919, la matrice cadastrale établit la superficie de la commune. Celle-ci est de 1113 ha 38 a 33 ca, il résulte que 172 ha 38 a 40 ca auraient été distraits au profit de La Vallée-au-Blé lors de son érection en commune. Lors de la débâcle de mai 1940, la commune fut de nouveau occupée et fit partie de la zone de peuplement allemand décidée lors de l'armistice avec les allemands. Cette zone interdisait le retour des réfugiés. Voulpaix est libéré le 1er septembre 1944 par les Américains. Depuis la 2e guerre mondiale, Voulpaix a connu une désertification des services au profit de Vervins.

Politique et Administration

Administration

Municipalité

Étant une commune de 389 habitants, le conseil municipal de Voulpaix est composé de 11 conseillers municipaux. Actuellement, le conseil municipal de la commune est composé du maire, de ces 2 adjoints puis 9 conseillers municipaux. De plus la commune porte le code INSEE 02 5 34 826 mais il est souvent abrégé en 02 826


Conseil municipal de Voulpaix (2008-2014)
Chef de file lors des élections Effectif Statut
Jean-Paul Renaux 7 majorité
Denis Serent 4 opposition

Maire de Voulpaix

Article détaillé : Liste des maires de Voulpaix.

Le nombre des maires de Voulpaix qui se sont succédé depuis 1947 sont au nombre de quatre d'où les noms ci-dessous:

Liste des maires successifs depuis 1947
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1947 mars 1965 Gaston Louvet   Agriculteur (1894-1988)
mars 1965 mars 1995 Guy Renaux   Agriculteur (1923-2011)
juin 1995 mars 2008 Michel Degardin   Professeur d'anglais retraité
mars 2008   Jean-Paul Renaux[6]   Clerc de notaire retraité et fils de l'ancien maire Guy Renaux
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Structures administratives supérieures

Voulpaix est une commune du canton de Vervins dans l'arrondissement du même nom. La commune est une des 68 communes de la communauté de communes de la Thiérache du Centre dès sa création en 1992. De plus Voulpaix fait partie de la 3e circonscription de l'Aisne.

Tendance politique

Politiquement, le village n'a pas de couleur politique spécifique. Ainsi des candidats et des listes de droite arrivent en tête lors des élections présidentielles et européennes sauf celle de 2004 à Voulpaix tandis que les candidats et les liste de gauche arrivent en tête lors des élections législatives, cantonales et régionales[7].

Résultats

Traité de Maastricht

En 1992, les Voulpaisiens ont refusé le traité de Maastricht à 58,26% contre 41,74% des suffrages exprimés pour le traité[8].

Référendum de 2000

Lors du référendum de 2000 portant sur le passage du mandat présidentielle de sept ans à cinq ans, les Voulpaisiens ont voté majoritairement oui à 63,27% tandis que le non recueille 36,73% des suffrages mais le taux d'abstention est important car il est de 63,27%[9].

Élection présidentielle et législative de 2002

Lors de l'élection présidentielle, le premier tour a vu arriver en tête Jacques Chirac avec 27,56 %, suivi de Jean-Marie Le Pen avec 23,56 % et Lionel Jospin avec 17,78 %... (abstention : 22%). Au second tour, les électeurs ont voté à 80,54 % pour Jacques Chirac contre 19,64 % pour Jean-Marie Le Pen avec un taux d’abstention de 19,46 %, résultat assez proche des tendances nationales (respectivement 82,21 % et 17,79 % ; abstention 20,29 %) avec cependant deux points en moins pour Jacques Chirac et deux points supplémentaires pour Jean-Marie Le Pen[10].

Lors de l'élection législative, le premier tour a vu arriver en tête Jean-Pierre Balligand (PS) avec 58,29 %, suivi loin derrière par Annick Garin (UMP) avec 31,16% ... (abstention: 31,33%). Au second tour, les électeurs ont voté à 65,10 % pour Jean-Pierre Balligand contre 34,90 % pour Annick Garin avec un taux d’abstention de 33,33 %, résultat assez proche des tendances de la circonscription (respectivement 60,56 % et 39,44 % ; abstention 39,02 %) avec cependant cinq points supplémentaire pour Jean-Pierre Balligand[10].

Élection cantonal, régional et européenne de 2004

Lors de l'élection cantonal, le premier tour a permis de réélire Jean-Pierre Balligand (PS) avec 54,46 %, suivi loin derrière par Laurent Marlot (UMP) avec 25,02% ... (abstention: 31,33%)[11]. À Voulpaix, Jean-Pierre Balligand est réélu dès le premier tour avec 57,02 % des suffrages, suivi par Laurent Marlot avec 26,07 % puis par Benoît Martin (FN) avec 10,90 % des suffrages exprimé. Les autres candidats ont en dessous de 2,5% et le taux d'abstention sur la commune est de 27,63 %[12].

Lors de l'élection régionales, la liste emmenée par Gilles de Robien arrive en tête avec 38,81% suivi de la liste des PS de Claude Gewerc à 31,84% des voix puis de la liste FN avec 18,81% des voix et les deux dernières listes recueillent moins de 10% des suffrages. Le taux d'abstention de ce premier tour était de 27,63%. Au second tour, la liste de Claude Gewerc arrive en tête avec 46,84% des suffrages tandis que la liste de Gilles de Robien recueille 38,83% soit 0,02% de plus qu'au premier tour. Puis la liste du FN est dernière avec 14,89% des voix. Le taux d'abstention de ce deuxième tour était de 35,53%[13].

À Voulpaix, lors de l'élection européenne, la liste PS de Henry Weber arrive en tête avec 31,50%, suivi par la liste UMP de Toikia Saifi avec 16,54% des voix, ensuite par la liste UDF avec 14,96 %, puis par la liste DD de Yves Butel avec 11,81% et enfin par la liste FN avec 10,24 %. Les autres listes ont fait moins de 5% des suffrages[14].

Traité constitutionnel européen

Au référendum sur le traité constitutionnel pour l’Europe du 29 mai 2005, les Voulpaisiens ont largement voté contre le projet de traité établissant une Constitution pour l'Europe, avec 36,19 % de Oui contre 63,81 % de Non avec un taux d’abstention de 24,73 % (France entière : Non à 54,67 % ; Oui à 45,33 %). Ces chiffres sont supérieurs à la tendance nationale (France entière : Non à 54,67 % ; Oui à 45,33 %)[15].

Élection présidentielle et législative de 2007

À l’élection présidentielle, le premier tour a vu en tête Nicolas Sarkozy avec 32,82 %, suivi de 10% en moins par Ségolène Royal avec 20,46 %, mais le troisième homme est Jean-Marie Le Pen avec 17,37 % par rapport au résultat national, suivi François Bayrou avec 13,51 %. Le second tour a vu arriver largement en tête Nicolas Sarkozy avec 55,08 % (résultat national : 53,06 %), Ségolène Royal ne totalisant que 44,92 % des suffrages des Voulpaisiens (national : 46,94 %)[16].

À l’élection législative, le premier tour a vu en tête le député sortant avec 53,66 %, suivi de 20% en moins par Frédéric Meura (UMP) avec 29,76 %, puis par Nathalie Fauvergue (FN) avec 6,34 %. Les autres candidats ont eu moins de 5 % des suffrages. Le second tour a vu arriver en tête le député sortant avec 55,56 %, Frédéric Meura ne totalisant que 44,44 % des suffrages des Voulpaisiens[17].

Élection européenne de 2009

À Voulpaix, lors de l'élection européenne, la liste UMP arrive en tête avec 31,01%, suivi par la liste PS de avec 16,28% des voix, ensuite par la liste Europe-Écologie avec 11,63 %, puis par la liste NPA de Yves Butel avec 10,85 % et par la liste FN avec 8,53 %, enfin par la liste Libertas avec 5,43 %.Les autres listes ont fait moins de 5% des suffrages[18].

Sécurité et Justice

Sécurité

La sécurité de la commune est assurée par la gendarmerie de Vervins qui est à la fois la compagnie d'un des secteurs de l'Aisne[19]. Pour les incendies et les accidents, Voulpaix fait partie de la zone de la caserne de pompier de Vervins.

Justice

La commune est rattachée à divers échelons judiciaires. Pour le commerce, la commune est rattachée au tribunal de Saint-Quentin. Elle dépend par ailleurs du tribunal d'instance de Vervins, du tribunal de grande instance de Laon et de la cour d'appel d'Amiens. De plus, Voulpaix fait partie de la zone du conseil des prud'hommes de Laon[20].

Démographie

Évolution

Évolution démographique de Voulpaix
Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 1 035 1 110 1 119 1 211 982 1 075 1 027 1 048 1 063
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 1 012 1 015 978 937 937 824 742 702 653
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 593 607 556 464 514 547 559 442 514
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
Population 528 516 503 434 404 368 389[21] 392[22] 396[23]
Notes, sources, ... À partir de 1962 : Population sans doubles comptes; À partir de 2006 : Population municipale.
Sources : INSEE[24],[25] et Cassini[26],[27]

Histogramme
(élaboration graphique par Wikipédia)

En 1793, la commune de Voulpaix comptait 1035 habitants. La population augmenta jusqu'à arriver à 1211 habitants en 1821. En 1829, la Vallée aux Bleds devient une commune indépendante d'où les 982 habitants du recensement de 1831 mais la population s'accroit jusqu'en 1836 avec 1075 habitants. Le nombre d'habitant va rester stable jusqu'en 1861. À partir du recensement de 1866, la population baissa à cause de l'exode rural qui touche toutes les campagnes de France.

À partir de 1911, la population resta stable. Elle varie entre 600 et 500 habitants, hormis une baisse en dessous de 500 habitants en 1921 et 1946 à cause des deux guerres mondiales qui viennent de se terminer. À partir du recensement de 1975, la population a baissé légèrement pour arriver à 368 en 1999, mais elle a connu un rebond pour arriver à 389 habitants en 2006 puis 396 habitants en 2008 et devrait continuer à croître si la tendance se confirme.

Pyramide des âges

En 1999, sur les 368 habitants de Voulpaix, 51.63 % sont des hommes et 48.37 % sont des femmes.

En 2006, sur les 389 habitants de Voulpaix, 51.41 % sont des hommes et 48,59 % sont des femmes.

1999

Pyramide des âges à Voulpaix en 1999[28] en pourcentage.
Hommes Classe d'âge Femmes
Avant 1904
4,2 
1905-1924
9,4 
16,3 
1925–1939
12,8 
17,4 
1940-1954
23,3 
24,2 
1955-1969
18,3 
19,5 
1970-1984
17,2 
18,4 
1985-1999
18,9 
Pyramide des âges de l'Aisne en 1999[29] en pourcentage.
Hommes Classe d'âge Femmes
0,1 
Avant 1904
0,3 
5,3 
1905-1924
8,9 
12,9 
1925–1939
14,7 
18,9 
1940-1954
17,6 
22,1 
1955-1969
21,2 
20,7 
1970-1984
18,6 
20,1 
1985-1999
18,7 

2006

Pyramide des âges à Voulpaix en 2006[30] en pourcentage.
Hommes Classe d'âge Femmes
Avant 1917
6,4 
1917-1931
5,3 
10,9 
1932–1946
10,5 
24,8 
1947-1961
26,8 
20,8 
1962-1976
20,5 
16,8 
1977-1991
14,7 
20,3 
1992-2006
22,1 
Pyramide des âges de l'Aisne en 2006[31] en pourcentage.
Hommes Classe d'âge Femmes
0,3 
Avant 1917
1,0 
5,8 
1917-1931
9,4 
12,1 
1932–1946
13,3 
21,6 
1947-1961
20,4 
20,8 
1962-1976
20 
18,8 
1977-1991
17,2 
20,7 
1992-2006
18,6 

Logement

1999

Voulpaix comptait 167 logements dont 138 résidences principales en 1999. L’âge moyen du parc immobilier est plus important que la tendance départementale. Les constructions neuves sont moins présentes que la moyenne de la département : en 1999, seulement 2,4 % des résidences principales dataient de 1990 ou après contre 5,2% dans l'Aisne. Alors que les constructions antérieures à 1949 représentaient 81,44 % du parc contre 49,2 % pour la moyenne départementale.

82,63 % des logements sont des résidences principales, répartie à 100 % en maisons individuelles. 81,2 % des habitants sont propriétaires de leur logement, contre 13,8 % qui ne sont que locataires (respectivement 61,1 % et 35,1 % dans le département)[32],[33].

La commune ne dispose pas de logement HLM en 1999 (16,7% dans le département), mais la commune dispose à 13,8% d'un parc locatif non-HLM. On peut noter en outre que le nombre de logements vacants était important en 1999 avec 11,4 % du parc contre seulement 6,6 % dans le département.

La plupart des habitations possèdent 3 pièces (12,3 %), ou 4 pièces et plus (83,3 %). Les petits logements et les logements de 2 pièce restent minoritaires (studios : 0,7 %) (2 pièces: 3,6%). L'âge moyen du parc est en revanche beaucoup plus élevé[34],[35].

2006

Au dernier recensement de 2006, Voulpaix compte 166 logements dont 142 résidences principales. L'âge moyen du parc immobilier est toujours important comme en 1999. Les constructions neuves sont de moins en moins présentes : seulement 6,5 % des résidences principale date de 1990 à 2003. Au contraire, les constructions antérieures à 1949 représentaient 70,5 % des résidences principales contre 47,5 % pour la moyenne départementale.

85,5 % des logements sont des résidences principales, répartie à 100 % en maisons individuelles comme en 1999. 84,6 % des habitants sont propriétaires de leur logement, contre 12,6 % qui ne sont que locataires (respectivement 62,6 % et 35,0 % dans le département)[36],[37].

La commune ne dispose pas de logement HLM comme en 1999 (16,3% dans le département), la commune dispose à 12,6% d'un parc locatif privé.

La plupart des habitations possèdent toujours 3 pièces (15,4 %), ou 4 pièces (18,9 %) ou 5 pièces et plus (64,3%). La commune ne dispose plus de petits logements avec une pièce par rapport à 1999 mais les logements de 2 pièce restent minoritaires (1,4%). L'âge moyen du parc est toujours en revanche élevé[38],[39].

Économie

Chômage

Selon le recensement de 1999, le chômage était de 15 % de la part des actifs. Le taux de chômage est supérieur à la moyenne nationale. Selon l'enquête de recensement fait à Voulpaix en 2006, le taux de chômage parmi les actifs a baissé pour arriver à 8,5 % par rapport au 15 % de 1999[40].

Agriculture et pisciculture

L'agriculture représente une des activités essentielles du village. En effet, l'agriculture était tournée vers l'autosuffisance mais c'était surtout une agriculture de bocage. On produisait du cidre et du maroilles. Actuellement, Voulpaix dénombre au moins 8 agriculteurs en 1999. Ceux-ci sont regroupés dans des exploitations agricoles. Sur les 1155 hectares, le territoire de la commune est composé de terre agricole. Ainsi les terres situées à proximité ou à l'intérieur du village sont toujours en herbe pour accueillir les animaux des fermes d'élevage tandis que les terres éloignées du village sont des champs céréaliers consacrés au blé, au maïs, à la pomme de terre ou à la betterave.

De plus une pisciculture existe à Voulpaix, l'exploitation est petite mais elle élève des poissons comme les carpes et les truites. Elle possède des étangs dédiés à cet élevage pour vendre ses poissons par la suite. La pisciculture met à la disposition de tous, un étang pour pêcher des poissons issus de cet élevage.

Industries

Le secteur secondaire est représenté sur la commune par une plateforme d'une société de transporteur routier du nom de Houtch. Ce secteur était déjà présent à Voulpaix depuis le XVIIIe siècle. En effet, le village avait une filature à cette époque. Dans les années 1930, la commune avait une papeterie, surnommée au village la « papeterie Rathier », ouverte dans les années 1900. La papeterie ferma dans le début des années 1950 mais les locaux furent achetés par l'entreprise Bure avant d'être repris par Sorevi dans les années 1960. Cette nouvelle industrie va rénover les locaux vieillissant sur le site de Voulpaix. Dans les années 1990, l'entreprise restructure son activité et ferme le site de Voulpaix en 1996. Ce site est racheté dans les années 2000 par une entreprise de transporteur routier du nom de Houtch, basé dans l'Aisne. Le site est aujourd'hui une des plateformes de transport de Houtch.

Services

Autrefois, Voulpaix disposait de nombreux services du fait de l'importance de la population locale. Dans les années 1930, le village disposait de magasin de vêtements et de chaussures, des épiceries, une poste, des cafés, un boucher, des boulangers, des cafés et des maçons. Depuis la Seconde Guerre mondiale, ce secteur va disparaître petit à petit du fait des grandes surfaces, de la baisse de la population et du développement de la voiture Ainsi, Voulpaix dispose actuellement d'une boulangerie et d'une coiffeuse. Jusqu'en 2008, le village a disposé encore d'un maçon et d'un café. Pour avoir un plus de service, il faut aller à Vervins pour les banques et l'alimentation.

Tourisme

Le secteur touristique est inexistant à Voulpaix. Bien que l'église soit une église fortifiée de Thiérache, celle n'est pas classée monument historique donc elle ne fait pas partie d'un circuit. De plus celle-ci est fermée au public sauf pour les offices religieux. De plus le village dispose de petits chemins de campagne ou des chemins rejoignant les autres communes autour de Voulpaix mais ces chemins ne font partie d'aucun circuit pédestre.

Vie locale

Manifestations

Les manifestations sont organisées par le comité des fêtes, la commune ou les clubs de sport. Le principal organisateur de fête à Voulpaix est le comité des fêtes, qui est une association organisée en un bureau élu pour 2 ans par une assemblée. Elle s'occupe et organise des fêtes dans le village comme le Téléthon, les fêtes du 14 juillet. Sa présidente actuelle est Josiane Bataille. De plus, les jeunes adultes participent au comité des fêtes en formant le comité des jeunes.

Fête communale

La fête communale de Voulpaix a lieu du samedi de la Pentecôte jusqu'au lundi de la Pentecôte. Des activités et des soirées sont effectuées lors des festivités. Avant 2003, la commune avait 2 fêtes pendant l'année. La fête disparue avait lieu du 3e samedi au 3e dimanche de septembre.

Brocante

La brocante du village a lieu tous les 3e dimanche de septembre. La première édition de la brocante a eu lieu en 2002 pendant la fête du village. Le Comité des fêtes gère l'organisation et le fonctionnement de la brocante.

Personnalités liées à la commune

Émile Faucheux

Émile Faucheux[41] est né le 12 avril 1928 à Haution sous les prénoms de Léon, Émile, Albin Faucheux. Après sa naissance, ses parents viennent s'installer à Voulpaix. Il aimait collectionner les armes à feu de la première guerre d'où son arrestation par les nazis pour détention d'arme à feu vide sur lui. Il est emmené à Compiègne. Il est déporté à Buchenwald le 17 août 1944 où il meurt le 29 août 1944. Aujourd'hui, la place de l'église porte le nom de place Émile-Faucheux en son honneur, un portrait de lui est affiché à la mairie et son nom est inscrit au monument aux morts du village. Depuis la publication du JO du 10 décembre 1989, il est apposé sur son acte de décès le terme de « mort en déportation »[42].

Marcel Serent

Marcel Serent[43] est né le 3 janvier 1909 à Voulpaix. Il y grandit et en 1944, il est dénoncé au nazi et arrêté pour être emmené à Compiègne. Il part dans le même convoi qu’Émile Faucheux pour Buchenwald. À son arrivée, il est emmené dans des camps de travail pour travailler jusqu'à la libération du camp. Il rentre à Voulpaix le 8 mai 1945. Après la déportation, il devient conseiller municipal de Voulpaix et sera dans l'opposition au maire sortant jusqu'à sa mort en 1966. Aujourd'hui, une rue porte le nom de rue Marcel-Serent, un portrait de lui est affiché à la mairie et son nom est inscrit au monument aux morts du village.

Robert Lécuyer

Robert Lécuyer est né le 21 mai 1932 à Voulpaix. Médecin neuropsychiatre et psycho-pédagogue, il est membre titulaire de la Société médico-psychologique et de la Société de neuropsychiatrie infantile (SFPEADA), où il continue régulièrement à communiquer; et chevalier de l’ordre du Mérite. Depuis sa thèse sur la trisomie 21 (Le Mongolisme, Lille 1957-58, avec deux éditions japonaises), il a particulièrement travaillé sur les actions psycho-pédagogiques permettant la plus valable intégration sociale des personnes gravement handicapées mentales, devenant depuis 1961, un des concepteurs-théoriciens des centres d’aide par le travail très ouverts (c’est-à-dire acceptant même les très peu performants) reconnu internationalement (une centaine de publications).

Sport

Vervins dispose de plusieurs clubs de sport mais 3 clubs sportifs sont présents à Voulpaix dont deux sont affiliés aux fédérations et le dernier n'est pas affilié.

FCV

Le Football Club de Voulpaix dit FCV est le club de football du village. Il participe au championnat de football au niveau local car le club est affilié à la FFF. Elle est composée de 3 équipes amateurs, l'un est celle des jeunes et les 2 autre sont celle des seniors 3eme et 2eme division. Son président actuel est Michel Landérieux. Un tournoi et des fêtes sont organisés par le FCV. Le club dispose un terrain de football qui appartient à la commune.

TCV

Le Tennisclub de Voulpaix est un club de tennis privé non affilié à la Fédération française de tennis. Il a été créé en 1989. Son président actuel est Gérard Blondel. Ce club dispose d'un terrain de tennis qui appartient à la commune mais elle est mise à la disposition du club.

UCVT

L'Union cycliste voulpaisien et de la Thiérache dit le Tiot vélo[44] est un club de cycliste. Celui-ci est un club affilié à la FFC. C'est le dernier né des associations du village. Il a été créé en 2005. Son président fondateur est Jacques Bouxin. Celui-ci est toujours président de l’association. Le club organise des tournois en Thiérache ainsi que des sorties hors de la Thiérache

Équipement sportifs

La commune dispose d'un terrain de football, d'un terrain de tennis et d'une table de tennis de table.

D'autres équipements sportifs ne se situent pas sur la commune, comme la piscine où il faut aller à Hirson ou à Marle[45].

Enseignement

Voulpaix dépend de l'académie d'Amiens et des bus scolaires font la liaison entre la commune et les principaux établissements concernés.

École maternelle et primaire

Actuel

Voulpaix n'a pas d'école donc la scolarité s'effectue à Vervins à l'école maternelle Ceccaldi et l'école maternelle Marie-Moret. Pour l'école primaire, les jeunes vont à l'école Brimbeuf-Ceccaldi[46] mais les parents peuvent les mettre à Notre-Dame qui est une école maternelle et primaire privé. Cette école privée se situe elle aussi à Vervins.

Avant

Voulpaix disposait jusqu'à la fin de l'année scolaire de 2002 à 2003 d'une école accueillant les jeunes de 4 à 10 ans. Celle-ci connaîtra 2 locaux ; d'abord elle se situa à la place de l'église ainsi que la mairie, puis à la rentrée de 1957, elle va s'installer dans un bâtiment, qui est aujourd'hui la mairie du village, jusqu'à sa fermeture. Plusieurs plans de regroupement scolaire ont été proposés à la commune. Le premier fut un regroupement Haution - Laigny - Voulpaix à la fin des années 1960. Face aux refus des Voulpaisiens, le projet est abandonné. En 2003, pour éviter la fermeture définitive de l'école, un nouveau projet propose que Voulpaix rejoigne le regroupement La Vallée-au-Blé et Lemé mais les parents d'élèves refusent ce projet, d'où la fermeture définitive.

Collège et lycée

Les jeunes voulpaisiens vont au collège Condorcet[47] à Vervins. Celui-ci est le collège du canton de Vervins. Les collégiens du village peuvent aller au collège privé Saint-Joseph qui est situé à Fontaine-lès-Vervins.

Les jeunes lycéens de Voulpaix vont à Hirson au lycée Juliot-Curie ou à Laon aux lycées Paul-Claudel et Méchain. D'autres lycéens vont également au lycée privé Saint-Joseph ou à l'école d'agriculture située à Fontaine-lès-Vervins.

Médias

Télévision

La réception de la télévision numérique terrestre (TNT) est possible sur l'ensemble du territoire communal depuis 2007. Un émetteurs de télévision proposent ce service : le plus puissant est l'émetteur de Landouzy-la-Cour, qui diffuse les émissions de la TNT depuis décembre 2007[48]. L'émetteur relaie les 18 chaînes gratuites de la TNT, dont les programmes régionaux de France 3 Nord-Pas-de-Calais Picardie. L'émetteur de Landouzy-la-Cour diffuse les programmes de France 3 Picardie, la sous-antenne régionale de France 3 Nord-Pas-de-Calais Picardie.

Journaux

Les journaux locaux diffusés à Voulpaix sont La Thiérache[49], L'Aisne Nouvelle, Le Démocrate de l'Aisne et L'Union. Ces journaux diffusent les informations locales de la Thiérache.

Santé

La commune n'a pas d'infrastructure sanitaire. L'infrastructure la plus proche est Vervins où l'on trouve des cabinets de médecin généralistes dans un regroupement, une pharmacie, une maison de retraite public et un petit hôpital. Les cabinets des principaux professionnels de la santé qui exercent à Vervins sont quatre médecins généralistes, un kinésithérapeute, une dermatologue, un podologue et un gynécologue. Pour avoir d'autre soin de santé, il faut aller à Laon ou à Fourmies pour un ophtalmologue, un ORL, un chirurgien-dentiste, un radiologue... On peut aller aussi à Hirson pour un psychologue, un psychiatre...

L'hôpital le plus proche est l'hôpital de Vervins mais c'est un petit hôpital. Le centre hospitalier le plus proche est Laon ou Fourmies et Reims.

Culte

Catholique

Église du village (XVIIe siècle)

Voulpaix appartient au diocèse catholique de Soissons, Laon et Saint-Quentin, lui-même subdivision de la province ecclésiastique de Reims. La paroisse Sainte-Anne en Thiérache a été constituée par le rapprochement des anciennes paroisses du canton de Vervins et de paroisses du canton de Sains-Richaumont. Les offices y sont célébrés en l'église de Voulpaix selon un calendrier que reçoivent les habitants par le journal Les Eaux mêlées du Vervinois. Ce trimestriel est écrit par des laïcs de la paroisse et distribué par un laïc du village. Les messes de ce calendrier sont décidées par l'abbé de la paroisse car celle-ci compte au moins 30 églises.

Protestant

Une petite communauté protestante était établie à Voulpaix depuis le XVIe siècle. Ils avaient leur lieu de culte à Lemé et à Vervins mais ils avaient leur cimetière au village. Depuis la moitié du XXe siècle, Voulpaix ne recense plus de personne de confession protestante mais il reste des traces de cette communauté disparue comme le cimetière des protestants et une rue qui porte le nom de rue des Protestants.

Transports

Hier

Article détaillé : Ligne Romery - Liart.

Le chemin de fer de la compagnie des chemins de fer départementaux de l'Aisne dessert la commune depuis 1912. Des trains quotidiens vont passer à la gare de Voulpaix. Ces trains quotidiens vont également desservir les industries de la commune en charbon.

En 1922, la compagnie devient la compagnie des chemins de fer secondaires du Nord-Est. Celle-ci ferma une partie de la ligne en 1935 puis avec la fermeture de l'usine utilisant le charbon et l'arrivée de l'électricité dans les années 1950 et de l'eau courante en 1961. La compagnie ferma la ligne en 1951.

Aujourd'hui

Voulpaix est desservie par les lignes de bus 460[50] et 461[51] de la RTA. Celle-ci dessert également la commune pour les transports scolaires des écoles et du collège public de Vervins. En même temps, la société Advantour dessert la commune pour les transports scolaires des deux établissements privée de Vervins.

Les Voulpaisiens utilisent plus la voiture car 85,3 % des ménages de la commune disposent d'au moins une voiture. Sur ces 85,3 %, 42% dispose d'un voiture et 43,4% dispose de 2 à plusieurs voiture[52].

Écologie et recyclage

Les Voulpaisiens mettent les poubelles dehors tous les mardi matin pour l'arrivée des benne à ordures ménagères de la SITA qui reprennent les déchets. Chaque habitant dispose d'une poubelle spécifique mise à disposition par l'intercommunale pour les produits à recycler. De plus, les Voulpaisiens peuvent emmener les gros déchets à la déchèterie de Vervins.

Le commune ne dispose pas en totalité de collecte des eaux usées, les habitants disposent alors de fosse septique qui sont vidées par des agriculteurs ou des sociétés de traitement en fonction du choix des habitants.

Lieux et monuments

Église

Article détaillé : Église Saint-Quentin de Voulpaix.

L'église de Voulpaix est une des églises paroissiales de Sainte-Anne en Thiérache. L'édifice est construit au XIIe siècle avant d'être fortifiée au XVIIe siècle. Ainsi l'édifice religieux est une église fortifiée de Thiérache qui est non classée au monument historique. Le saint patron de l'église est saint Quentin dont une relique est présente dans l'église. Avec l'église, le village a deux cimetières dont l'un autour de l'église et l'autre à l'extérieur du village sur la D 960.

Monument aux morts

Le monument aux morts de la commune se situe en face de l'église. Il commémore la mémoire des jeunes du village morts lors de la Première Guerre mondiale et de la Deuxième Guerre mondiale. Les morts de Voulpaix de la Seconde Guerre mondiale sont des déportés. Des cérémonies de commémoration sont effectuées le 11 novembre, le 8 mai, le 14 juillet, le 18 juin et lors de la journée des déportés.

Château

Le château de Voulpaix n'existe plus aujourd'hui mais il reste des vestiges du château. Elle est visible sur les photos aériennes du village. Le château à l'origine est un château de la motte. Elle fut le lieu où vécurent les seigneurs de Voulpaix jusqu'en 1438. Le château va se dégrader lentement avant d'être détruit lors de la révolution française. Les dernières parties restantes du château furent détruite en 1836

Ancienne gare

Article détaillé : Gare de Voulpaix.

La gare de Voulpaix se situait sur la ligne de Romery à Liart. Cette gare sera ouverte de 1912 à la fermeture de la ligne en 1951. En 1954, la gare devient la mairie du village avant de déménager dans un nouveau local en 1975. Aujourd'hui, c'est une propriété privée d'un particulier.

Mairie

Mairie de Voulpaix

Installée d'abord à côté de l'école du village et sur la place de l'église au début des années 1900, la mairie déménagea en 1954 par décision du conseil qui loua la gare à la compagnie de chemin de fer avant de racheter en 1960. Celle-ci resta à la gare jusqu'en 1975, date à laquelle, elle s'installa dans un nouveau local construit dans le même bâtiment que la nouvelle salle des fêtes du village. En 2004, le conseil municipal décida de déménager pour aller dans les locaux scolaire, inutilisé depuis la fermeture de l'école en 2003. Grâce aux subventions, les travaux des nouveaux locaux commence à partir du 1er avril 2008. Ces travaux se sont terminés en mai 2009. Les Voulpaisiens découvrirent les nouveaux locaux de la mairie lors des élections européennes avant qu'elle soit inaugurée[53] le 4 juillet 2009 en présence du maire, du président du président du conseil général de l'Aisne, du député, de la sous-préfète, Mme Élodie Shes et de nombreux habitant de la commune.

Salle des fêtes

En 1945, la salle des fêtes se situait dans un autre bâtiment que les locaux actuels. En 1961, la commune vendit le bâtiment de la salle des fêtes à l'entreprise du village. Au début des années 1970, la commune décida de la construction d'un nouveau bâtiment pour accueillir la salle des fêtes et la mairie. Ces travaux se sont terminés en 1975 et le bâtiment est inauguré la même année. Avec le déménagement de la mairie dans les locaux scolaire en 2009, des travaux vont être entrepris pour agrandir cette salle.

Étang

L'étang de Voulpaix appartient à la pisciculture de Voulpaix mais le lieu est ouvert au pêcheur et il est payant pour pêcher.

Lavoirs

Les lavoirs de Voulpaix sont des retenues d'eau de petits ruisseaux pour laver autrefois le linge des habitants. Aujourd'hui, ils ne sont plus utilisés mais ce sont des éléments décoratifs entretenus par la commune.

Galerie de photos

Voir aussi

Liens internes

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes

Bibliographie

  • L'Aisne. Les 816 communes, Édition Delattre, 2008.
  • Dictionnaire topographique du département de l'Aisne, Auguste Matton, 1871
  • Dictionnaire historique du département de l'Aisne. Tome II (de L à W), Maximilien Menneville, 1865

Notes et références

  1. Météo France - Climatologie
  2. Vervins distant de 5 kilomètres à l'est en plaine constitue la station de référence pour la commune de Voulpaix.
  3. Présence de silex à Voulpaix
  4. Histoire de Voulpaix sur google book
  5. Celle-ci prit plus tard le nom de La Vallée-au-Blé en 1961
  6. Conseil général de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008
  7. Selon les élections de 2002, 2004, 2007 et 2009
  8. Référendum sur la ratification du traité de Maastricht à Voulpaix
  9. Résultat du référendum de 2000 à Voulpaix sur le site politiquemania
  10. a et b Résultat de l'élection présidentielle de 2002 à Voulpaix
  11. Résultat des cantonales dans le canton de Vervins
  12. Résultat des élections cantonales de 2004 à Voulpaix
  13. Résultat des élections régionales de 2004 à Voulpaix
  14. Résultat des européenne de 2004 à Voulpaix
  15. Scrutin du 29 mai 2005 sur la constitution Européenne à Voulpaix
  16. Scrutin présidentiel de 2007 à Voulpaix
  17. Scrutin législatif de 2007 à Voulpaix
  18. Résultat des européenne de 2009 à Voulpaix
  19. Organisation de la sécurité dans l'Aisne
  20. Recherche des juridictions judiciaire dont Voulpaix
  21. [PDF] Recensement de 2006 des communes de l'Aisne
  22. [PDF] Recensement de 2007 des communes de l'Aisne
  23. [PDF] Recensement de la population de l'Aisne au 1er janvier 2008 sur Insee. Consulté le 1er janvier 2011
  24. Évolution démographique de Voulpaix de 1962 à 1999
  25. Voulpaix sur le site de l'INSEE lors du recensement de 1999
  26. Information sur Voulpaix sur Cassini
  27. Graphique d'évolution de la population 1793-2008 : Autre graphique sur Cassini
  28. Pyramide des âges, Recensement 1999 sur le site de l'INSEE
  29. Pyramide des âges, Recensement 1999 sur le site de l'INSEE
  30. Pyramide des âges, Recensement 2006 sur le site de l'INSEE
  31. Pyramide des âges, Recensement 2006 sur le site de l'INSEE
  32. INSEE - Logements à Voulpaix : les occupants
  33. INSEE - Logements de l'Aisne : les occupants
  34. INSEE - Logements à Voulpaix : le parc
  35. INSEE - Logements de l'Aisne : le parc
  36. INSEE - Logements à Voulpaix
  37. INSEE - Logements de l'Aisne
  38. INSEE - Logements à Voulpaix : le parc
  39. INSEE - Logements de l'Aisne : le parc
  40. Chômage à Voulpaix
  41. Fiche d'Émile Faucheux lors du convoi parti de Compiègne le 17 août 1944
  42. Apposition du terme de « mort en déportation » sur son acte de décès, publié au JO du 10 décembre 1989
  43. Fiche de Marcel Serent lors du convoi parti de Compiègne le 17 août 1944
  44. Site d'information sur le club du Tiot vélo de Voulpaix
  45. en été
  46. Les écoles à Vervins
  47. Collège à Vervins
  48. Zone de couverture de l'émetteur de télévision de Landouzy-la-Cour (PDF)
  49. Le site de La Thiérache
  50. Ligne 460 de la RTA
  51. Ligne de la RTA
  52. Équipement automobile des ménages de Voulpaix
  53. Inauguration de la nouvelle mairie sur le site de la Thiérache

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Voulpaix de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Voulpaix — Voulpaix …   Deutsch Wikipedia

  • Voulpaix — Voulpaix …   Wikipedia Español

  • Voulpaix — French commune nomcommune=Voulpaix région=Picardie département=Aisne arrondissement=Vervins canton=Vervins insee=02826 cp=02140 maire=Jean Paul Renaux mandat=2008 2014 intercomm=Thiérache du Centre longitude=3.831389 latitude=49.84 alt moy=190 m… …   Wikipedia

  • Gare de Voulpaix — Voulpaix Ancien bâtiment voyageurs de la gare, en janvier 2009. Localisation Pays France Commune Voulpaix …   Wikipédia en Français

  • Église Saint-Quentin de Voulpaix — Pour les articles homonymes, voir église Saint Quentin. Église Saint Quentin Présentation …   Wikipédia en Français

  • Liste des maires de Voulpaix — Article principal : Voulpaix. Maire de Voulpaix Titulaire actuel Jean Paul Renaux depuis le 20 mars 2008 Création …   Wikipédia en Français

  • La Vallee-au-Ble — La Vallée au Blé La Vallée au Blé Église de la Vallée au Blé Administration Pays France Région Picardie …   Wikipédia en Français

  • La Vallée-Au-Blé — Église de la Vallée au Blé Administration Pays France Région Picardie …   Wikipédia en Français

  • La Vallée-au-Blé — 49° 51′ 33″ N 3° 47′ 23″ E / 49.8591666667, 3.78972222222 …   Wikipédia en Français

  • La Vallée-aux-Bleds — La Vallée au Blé La Vallée au Blé Église de la Vallée au Blé Administration Pays France Région Picardie …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.