David Ferrer


David Ferrer
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ferrer.
David Ferrer[1]
David Ferrer[1]
David Ferrer (à gauche) à Wimbledon en 2011.
Carrière professionnelle
2000 – aujourd'hui
Pays Drapeau d'Espagne Espagne
Naissance 2 avril 1982 (1982-04-02) (29 ans)
Drapeau : Espagne Jávea
Surnom Pics, Ferru, La mobylette
Taille / poids 175 cm / 73 kg
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Gains en tournois 11 959 747 US $
Palmarès
En simple
Titres 11
Finales perdues 14
Meilleur classement 4e (25/02/2008)
En double
Titres 2
Finales perdues 1
Meilleur classement 42e (24/10/2005)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R.-G. Wim. US
Simple 1/2 1/4 1/8 1/2
Double 1/8 1/16 1/32 1/16
Titres par équipe nationale
Coupe Davis 2 (2008, 2009)
Mise à jour de la boîte : 14/11/2011 • Actualiser
Consultez la documentation du modèle

David Ferrer Ern, né le 2 avril 1982 à Jávea (Alicante), est un joueur espagnol de tennis professionnel. Il a remporté en simple des tournois sur terre battue, gazon, dur et dur en salle. Il a atteint les demi-finales à l'US Open et à l'Open d'Australie, a été finaliste aux Masters et vainqueur de deux Coupe Davis.

Sommaire

Biographie

Carrière

Jeunes années

À treize ans, Ferrer déménage à Gandie, puis deux ans plus tard à Barcelone, où il intègre la Fédération de Tennis catalane. Il passe neuf mois dans l'académie de Juan Carlos Ferrero à Villena avant de rentrer à Xàbia. Il passe professionnel en 2000 et finit l'année 419e joueur mondial, en remportant au passage des tournois Future en Pologne et en Espagne. Il remporte en 2001 son premier titre Challenger à Sopot.

2002 : premier titre ATP

2002 est sa première année au haut niveau, où il obtient des résultats relativement satisfaisants, empochant son premier titre ATP à Bucarest et atteignant la finale du tournoi d'Umag. Il remporte également trois titres Challengers à Naples, Valence et Sassuolo. Tous les matchs remportés cette année-là l'ont été sur terre battue, sauf un en Challenger. Il échoue aux qualifications du tournoi de Roland-Garros.

2003

C'est en 2003 qu'a lieu le premier coup d'éclat du jeune espagnol, quand il dispose du tenant du titre Andre Agassi au premier tour des Masters de Rome. Il participe cette année-là aux quatre tournois du Grand Chelem (tout en ne passant qu'un tour à Roland-Garros et un à Wimbledon) mais aussi à six Masters Series. Il atteint la troisième finale de sa carrière à Sopot (défaite face à Guillermo Coria), et finit l'année 71e joueur mondial.

2004

Grâce à des quarts de finale à Buenos Aires, Valence, à Bucarest et au tournoi de Hambourg ainsi qu'à deux demi-finales à Stuttgart et à Palerme, il termine l'année 49e mondial.

2005 : entrée dans le top 20

Il atteint les demi-finales à Miami, perdant face à un certain Rafael Nadal. Dans sa ville, Valence, il atteint sa seule finale de l'année, qu'il perd face à Igor Andreev en trois sets. Pour sa troisième apparition Porte d'Auteuil, il réalise sa meilleure performance en Grand Chelem en atteignant les quarts de finale, non sans avoir éliminé le tenant du titre Gaston Gaudio et remonté un handicap de 4-0 dans le cinquième set, avant de perdre face au futur vainqueur, Rafael Nadal. Il atteint ensuite la finale à New Haven, et enchaîne par un troisième tour à l'US Open, son meilleur résultat, puis par des quarts de finale aux Masters de Madrid et aux Masters de Paris-Bercy. Cette année, il remporte aussi ses deux premiers titres en double, à Viña del Mar et à Acapulco, avec Santiago Ventura. Grâce à ces bons résultats, il achève l'année 14e mondial.

2006 : premier pas dans le top 10

David Ferrer entame l'année 2006 par un quart de finale à Auckland et un huitième de finale à l'Open d'Australie. Il fait partie du top 10 pendant 5 semaines cette année. Il enchaîne par une deuxième demi-finale consécutive à Miami, perdant face à Roger Federer après avoir éliminé Andy Roddick en quart. Il atteint les quarts à Monte-Carlo, battu par Federer, puis à Hambourg, battu par le futur vainqueur Tommy Robredo. Il atteint ensuite le troisième tour à Roland-Garros et les huitièmes de finale à Wimbledon, avant de remporter son second titre en carrière, à Stuttgart, au terme d'une finale qui aura duré près de cinq heures, et après avoir sauvé des balles de match. S'ensuivent des quarts de finale aux Masters de Cincinnati et à New Haven, et un troisième tour à l'US Open, avant de terminer l'année sur un quart à Bâle. Il finit à nouveau l'année 14e mondial.

2007 : l'entrée dans le top 5

David Ferrer pendant les Masters Nationaux Espagnols.

2007 reste son année la plus prolifique, avec trois titres, une demi-finale à l'US Open, et une finale aux Masters pour sa première participation. Débutant la saison par un titre à Auckland, il réalise un excellent début d'année en atteignant les huitièmes de finale à l'Open d'Australie, puis les quarts à Rotterdam, Indian Wells, Monte-Carlo et Hambourg, les huitièmes à Miami, et les demies à Barcelone. Les deux tournois du Grand Chelem estivaux ne lui réussissent pourtant pas, se faisant sortir au troisième tour par Fernando Verdasco à Roland-Garros, et au deuxième tour par Paul-Henri Mathieu à Wimbledon. Faute d'avoir pu briller dans ces deux grands rendez-vous, il remporte peu après son deuxième titre de l'année à Båstad, et atteint, à la surprise générale, les demi-finales de l'US Open après avoir sorti sur son passage David Nalbandian et Rafael Nadal, avant de perdre face au Serbe Novak Đoković. Il participe au Masters en tant que no 6 mondial avec les 7 autres meilleurs jours du monde tous présents et il bat successivement quatre top 8 : Novak Đoković no 3, Rafael Nadal no 2, Richard Gasquet no 8 et Andy Roddick no 5, avant de s'incliner 6-2, 6-3, 6-2 en finale face au no 1 Roger Federer. Ces excellents résultats lui permettent de finir l'année 5e mondial.

2008

Ferrer exécutant un revers aux Masters d'Indian Wells 2008.

Commençant une fois de plus l'année à Auckland, il atteint les quarts de finale avant de perdre face au Français Julien Benneteau, non tête de série pourtant. Même résultat à Melbourne pour l'Open d'Australie, où il réalise sa meilleure performance avant de s'incliner face au futur vainqueur Novak Đoković. Le 25 février, et malgré sa défaire prématurée à Rotterdam, il atteint son meilleur classement en carrière, en devenant 4e joueur mondial. Un sixième titre glané en avril à Valence, et un quart de finale sur l'ocre parisien plus tard, il remporte son premier et à ce jour son seul titre sur gazon à 's-Hertogenbosch face à Marc Gicquel. Le reste de l'année sera plus difficile pour lui, n'atteignant qu'un troisième tour à Wimbledon et à l'US Open, et ne se qualifiant pas pour les Masters, lui qui était finaliste l'année précédente. Il termine l'année hors du top 10, à la 12e place.

2009

2009 sera son année la plus vide. Ne dépassant pas le troisième tour en Grand Chelem et les huitièmes de finale en Masters 1000, il n'atteint que deux finales dans l'année, à Dubaï et à Barcelone, perdues respectivement face à Novak Đoković et Rafael Nadal.

Il participe malgré tout à la victoire de l'Espagne en finale de la Coupe Davis en décembre, qui restera le seul point fort de sa saison, qu'il termine 17e mondial, son plus mauvais classement depuis fin 2004.

2010 : le retour dans le top 10

Malgré une défaite au deuxième tour de l'Open d'Australie face à Márcos Baghdatís après avoir mené deux sets à zéro, le début de sa saison est encourageant étant donné qu'il atteint la finale du tournoi de Buenos Aires puis remporte celle d'Acapulco, où il affronte, comme à Buenos Aires, Juan Carlos Ferrero. Il prend sa revanche en s'adjugeant le 8e titre de sa carrière, mais aussi le premier depuis 2008. À la suite de ces deux tournois, David Ferrer est sélectionné en équipe d'Espagne pour le 1er tour de la Coupe Davis 2010 contre la Suisse. En l'absence de Juan Carlos Ferrero, Rafael Nadal et Fernando Verdasco, c'est lui qui mène l'équipe d'Espagne à la victoire (4-1), en remportant notamment ses deux simples contre Stanislas Wawrinka et Marco Chiudinelli.

Il confirme son regain de forme au Masters de Monte-Carlo, où il est éliminé en demi-finale par le futur vainqueur du tournoi Rafael Nadal puis la semaine suivante à Barcelone, où il tombe encore en demi-finale face au futur vainqueur Fernando Verdasco. Il prend sa revanche sur Fernando Verdasco une semaine plus tard en demi-finale de Rome, pour atteindre sa 1re finale en Masters 1000. En finale, il s'incline face au Majorquin Rafael Nadal (7-5, 6-2) qui remporte ce tournoi pour la 5e fois. Ces bons résultats lui permettent d'atteindre la 12e place mondiale. Sa série de bonne performances continue puisqu'il atteint les demi-finales du Masters de Madrid, où il tombe face à Roger Federer (5-7, 6-3, 3-6).

Cependant, David Ferrer s'essouffle et n'atteint que le 3e tour de Roland-Garros, éliminé par Jürgen Melzer (4-6, 0-6, 6-7), puis les huitièmes de finale de Wimbledon, où il est battu par Robin Söderling (2-6, 7-5, 2-6, 6-3, 5-7), ce qui est reste tout de même sa meilleure performance sur le gazon londonien.

Il reprend alors sa saison sur terre battue à Bastad, où il est battu en demi-finales par Robin Söderling (6-4, 3-6, 2-6).

En fin de saison, David Ferrer enchaîne les bonnes performances avec notamment des 1/8e de finale lors des Masters 1000 de Cincinnati, Shanghai et Paris. Entre-temps, lors du dernier Grand Chelem de l'année à l'US Open, il s'incline également en 1/8e de finale face à Fernando Verdasco (5-7, 6-7, 6-3, 6-3, 7-6).

Il poursuit sa saison avec pour objectif une qualification en Masters Cup, ce qui constituerait sa deuxième participation personnelle dans cette compétition de prestige réunissant les 8 meilleurs joueurs de la saison. Ainsi, il parvient en demi-finale à Kuala Lumpur et en finale à Pékin, où il s'incline face à Novak Đoković (6-2, 6-4). Néanmoins, il est récompensé de ses efforts avec un titre en ATP 500 à Valence, le deuxième de sa brillante saison marquée par 11 demi-finales dont 5 finales pour un total de 23 tournois disputés. Ces très bons résultats lui permettent de terminer la saison à la 7e place mondiale et surtout de se qualifier pour la Masters Cup 2010 à Londres, où il est néanmoins sorti avec 3 défaites contre Robin Söderling, Roger Federer et Andy Murray.

2011 : le retour dans le top 5

La saison commence en fanfare pour David Ferrer puisqu'il gagne son 1er titre de la saison lors du tournoi d'Auckland en battant David Nalbandian en finale (6-3, 6-2). Il aborde l'Open d'Australie en tant que tête de série no  7 et montre un niveau de jeu exceptionnel qui lui permet d'atteindre aisément les 1/4 de finale, où il bat le no 1 mondial Rafael Nadal (6-4, 6-2, 6-3), s'assurant ainsi de la 6e place mondiale à l'issue du tournoi. Il s'incline en demi-finale au terme d'un match très équilibré face à Andy Murray (6-4, 62-7, 1-6, 62-7). Quelques semaines après, il conserve son titre à Acapulco en battant Nicolás Almagro 7-6, 6-7, 6-2 en finale. Il est par la suite éliminé au 1er tour du Masters d'Indian Wells, et atteint les quarts de finale du Masters de Miami.

Il reprend sa saison sur terre battue au Masters de Monte-Carlo, où il atteint facilement la finale sans perdre un set et en ne concédant que 17 jeux à ses adversaires. Il élimine successivement Feliciano López (6-2, 6-0), Milos Raonic (6-1, 6-3), Viktor Troicki (6-3, 6-3) et Jürgen Melzer (6-3, 6-2) avant d'être battu en finale par Rafael Nadal (4-6, 5-7).

La semaine suivante au tournoi de Barcelone, il atteint une nouvelle fois la finale sans perdre le moindre set. Il élimine successivement Carlos Berlocq (6-2, 6-2), Victor Hănescu (6-3, 6-2), Jürgen Melzer (6-3, 6-3) et Nicolás Almagro (6-3, 6-4). Il s'incline cependant une nouvelle fois face à Rafael Nadal (2-6, 4-6).

S'imposant comme étant le deuxième meilleur joueur de terre battue du circuit derrière Rafael Nadal, Ferrer poursuit sa campagne au Masters de Madrid, où il bat Adrian Mannarino (7-5, 0-6, 6-0) et Sergiy Stakhovsky (6-3, 7-6). Il s'incline en quart de finale au terme d'un match très équilibré face à l'homme fort du début de saison Novak Djokovic (4-6, 6-4, 3-6). Malade et affaibli physiquement, Ferrer décide de ne pas prendre part au Masters de Rome mais s'engage à l'Open de Nice, où il sort Andreas Seppi (6-3, 6-2) avant de tomber en quart de finale face à Alexandr Dolgopolov (4-6, 6-1, 5-7). Il débute à Roland-Garros de la meilleure des manières en disposant de Jarkko Nieminen (6-3, 6-3, 6-1), Julien Benneteau (6-3, 6-4, 6-2) et Sergiy Stakhovsky (6-1, 6-1, 6-3) lors des 3 premiers tours, mais s'incline en huitièmes de finale face à Gaël Monfils (4-6, 6-2, 5-7, 6-1, 6-8).

Lors du tournoi de Wimbledon, David Ferrer passe le premier tour sans encombre face à Benoît Paire (6-4, 6-4, 6-4) puis se qualifie difficilement pour le troisième tour face à Ryan Harrison (66-7, 6-1, 4-6, 6-3, 6-2). Au troisième tour, il sort facilement Karol Beck (6-4, 6-3, 6-3) puis s'incline finalement en huitième de finale face à Jo-Wilfried Tsonga (3-6, 4-6, 61-7).

Une nouvelle fois amené à représenter l'équipe espagnole de Coupe Davis en tant que leader, David Ferrer permet à son pays de se qualifier pour la demi-finale en gagnant ses 2 simples face au no 10 mondial Andy Roddick (7-69, 7-5, 6-3) et au no 8 mondial Mardy Fish (7-5, 7-63, 5-7, 7-65).

La semaine suivante, David Ferrer atteint sa 5e finale de la saison au Tournoi de Båstad en éliminant Pere Riba (6-2, 7-64), Andreas Haider-Maurer (6-1, 6-1) et Nicolás Almagro (6-1, 6-3), avant de s'incliner face à Robin Söderling (6-2, 6-2).

Au Masters de Cincinnati, David Ferrer élimine Grigor Dimitrov (4-6, 6-1, 7-5) mais s'incline en huitième de finale face à Gilles Simon (4-6, 7-63, 4-6), ce qui lui permet néanmoins de prendre la 5e place mondiale à Robin Söderling.

A l'US Open, Ferrer s'impose au 1er tour face à Igor Andreev (2-6 6-3 6-0 6-4), face à James Blake (6-4 6-3 6-4) au 2e tour puis face à Florian Mayer (6-1 6-2 7-62) au 3e tour. Il s'incline en huitième de finale face à Andy Roddick (3-6 4-6 6-4 3-6).

En demi-finale de la Coupe Davis, Ferrer apporte un point à l'Espagne en gagnant son simple face au n°11 mondial Gilles Simon (6-1 6-4 6-1) permettant ainsi la qualification de son pays pour la finale de la compétition.

Au Tournoi de Tokyo 2011, David Ferrer élimine le japonais Kei Nishikori (6-4 6-3) et l'australien Matthew Ebden (4-6 6-2 6-2). En quart de finale, Ferrer se débarrasse du Tchèque Ivan Ljubicic (6-2 7-63) avant de finalement s'incliner en demi-finale face à Andy Murray (2-6 3-6).

Tête de série n°3 du Masters de Shanghai, David Ferrer élimine Milos Raonic (7-5 7-67) pour retrouver son ami Juan Carlos Ferrero qu'il élimine difficilement en 1/8e de finale sur le score de 1-6 7-5 6-2. Cette qualification en quart de finale permet à Ferrer d'être le 5e joueur à se qualifier officiellement pour la Masters Cup 2011 à Londres. Il se qualifie pour la demi-finale en prenant sa revanche sur le joueur qui l'avait battu lors du dernier tournoi du Grand Chelem à savoir Andy Roddick (65-7 6-2 7-62). Ferrer atteint sa 2e finale en Masters 1000 de la saison en battant en demi-finale Feliciano Lopez (65-7 6-3 6-3). Il s'incline finalement en finale face à Andy Murray (5-7 4-6).

Ferrer se rend à l'Open de Valence où il élimine successivement Fernando Verdasco (6-3 6-2), Vasek Pospisil (6-3 6-3) et Nikolay Davydenko (6-3 6-4) pour se qualifier en demi finale. C'est la 9e fois de la saison que Ferrer parvient en demi finale d'un tournoi. Il est néanmoins éliminé par Juan Monaco (5-7 6-1 3-6).

Au Masters de Paris-Bercy, Ferrer élimine Nicolas Mahut (6-4 6-4) et Alexandr Dolgopolov (6-3 6-2) avant d'être éliminé en quart de finale par John Isner (3-6 6-3 3-6).

Style de jeu

Ferrer exécutant un revers au tournoi de Wimbledon 2011.

David Ferrer est un métronome qui dispose d’un physique exceptionnel. Très solide des deux côtés, remarquable en défense, l’espagnol est capable de faire craquer bon nombre de joueurs. En opposition, sa volée et son jeu d’attaque parfois friable sont considérés comme ses points faibles. Sa surface de prédilection reste la terre battue mais il est devenu un joueur redoutable sur dur également. On peut aussi noter qu'à une époque où la taille moyenne des tennismen se situe aux alentours des 1m85, Ferrer fait partie des derniers tennismen de petit gabarit (moins d' 1m80) qui réussissent à se classer régulièrement dans le top 10 voire le top 5. En 2011 il est le dernier, étant donné que Nikolay Davydenko, en méforme, a quitté les sommets.

Palmarès

Titres en simple (11)

Titres en simple (11)
Grand Chelem (0)
Jeux olympiques (0)
Masters 1000 (0)
500 Series (5)
250 Series (6)
Masters (0)


Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Finaliste Score Tableau
1 09/09/2002 Drapeau : Roumanie BCR Open Romania, Bucarest Int' Series Terre battue Drapeau : Argentine José Acasuso 6-3, 6-2 Tableau
2 17/07/2006 Drapeau : Allemagne Mercedes Cup, Stuttgart Int' Series Gold Terre battue Drapeau : Argentine José Acasuso 6-4, 3-6, 6-7, 7-5, 6-4 Tableau
3 08/01/2007 Drapeau : Nouvelle-Zélande Heineken Open, Auckland Int' Series Dur Drapeau : Espagne Tommy Robredo 6-4, 6-2 Tableau
4 09/07/2007 Drapeau : Nouvelle-Zélande Catella Swedish Open, Bastad Int' Series Terre battue Drapeau : Espagne Nicolás Almagro 6-1, 6-2 Tableau
5 01/10/2007 Drapeau : Japon AIG Japan Open Tennis Championships, Tokyo Int' Series Gold Dur Drapeau : France Richard Gasquet 6-1, 6-2 Tableau
6 03/05/2008 Drapeau : Espagne Open de Tenis Comunidad Valenciana, Valence Int' Series Terre battue Drapeau : Espagne Nicolás Almagro 4-6, 6-2, 7-62 Tableau
7 15/06/2008 Drapeau : Pays-Bas Ordina Open, Bois-le-Duc Int' Series Gazon Drapeau : France Marc Gicquel 6-4, 6-2 Tableau
8 22/02/2010 Drapeau : Mexique Abierto Mexicano Telcel, Acapulco 500 Series Terre battue Drapeau : Espagne Juan Carlos Ferrero 6-3, 3-6, 6-1 Tableau
9 31/10/2010 Drapeau : Espagne Valencia Open 500, Valence 500 Series Dur (i) Drapeau : Espagne Marcel Granollers 7-5, 6-3 Tableau
10 10/01/2011 Drapeau : Nouvelle-Zélande Heineken Open, Auckland 250 Series Dur Drapeau : Argentine David Nalbandian 6-3, 6-2 Tableau
11 21/02/2011 Drapeau : Mexique Abierto Mexicano Telcel, Acapulco 500 Series Terre battue Drapeau : Espagne Nicolás Almagro 7-6, 6-7, 6-2 Tableau

Finales en simple (13)

Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueur Score Tableau
1 15/07/2002 Drapeau : Croatie Croatia Open Umag, Umag Int' Series Terre battue Drapeau : Espagne Carlos Moyá 6-2, 6-3 Tableau
2 28/07/2003 Drapeau : Pologne Orange Prokom Open, Sopot Int' Series Terre battue Drapeau : Argentine Guillermo Coria 7-5, 6-1 Tableau
3 04/04/2005 Drapeau : Espagne Open de Tenis Comunidad Valenciana, Valence Int' Series Terre battue Drapeau : Russie Igor Andreev 6-3, 5-7, 6-3 Tableau
4 18/11/2007 Drapeau : République populaire de Chine Tennis Masters Cup, Shanghai Masters Cup Dur (i) Drapeau : Suisse Roger Federer 6-2, 6-3, 6-2 Tableau
5 04/05/2008 Drapeau : Espagne Open Sabadell Atlántico, Barcelone Int' Series Gold Terre battue Drapeau : Espagne Rafael Nadal 6-1, 4-6, 6-1 Tableau
6 01/03/2009 Drapeau : Émirats arabes unis Barclays Dubai Tennis Championships, Dubaï 500 Series Dur Drapeau : Serbie Novak Đoković 7-5, 6-3 Tableau
7 20/04/2009 Drapeau : Espagne Barcelona Open Banco Sabadell 2009, Barcelone 500 Series Terre battue Drapeau : Espagne Rafael Nadal 6-2, 7-5 Tableau
8 15/02/2010 Drapeau : Argentine Copa Telmex, Buenos Aires 250 Series Terre battue Drapeau : Espagne Juan Carlos Ferrero 5-7, 6-4, 6-3 Tableau
9 22/04/2010 Drapeau : Italie Internazionali BNL d'Italia, Rome Masters 1000 Terre battue Drapeau : Espagne Rafael Nadal 7-5, 6-2 Tableau
10 04/10/2010 Drapeau : République populaire de Chine China Open, Pékin 500 Series Dur Drapeau : Serbie Novak Đoković 6-2, 6-4 Tableau
11 10/04/2011 Drapeau : Monaco Monte-Carlo Rolex Masters, Monte-Carlo Masters 1000 Terre battue Drapeau : Espagne Rafael Nadal 6-4, 7-5 Tableau
12 18/04/2011 Drapeau : Espagne Open Banco Sabadell, Barcelone 500 Series Terre battue Drapeau : Espagne Rafael Nadal 6-2, 6-4 Tableau
13 11/07/2011 Drapeau : Suède Skistar Swedish Open, Båstad 250 Series Terre battue Drapeau : Suède Robin Söderling 6-2, 6-2 Tableau
14 10/10/2011 Drapeau : République populaire de Chine Shanghai Rolex Masters, Shanghai Masters 1000 Dur Drapeau : Royaume-Uni Andy Murray 7-5, 6-4 Tableau

Titres en double (2)

Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Partenaire Finalistes Score Tableau
1 31/01/2005 Movistar Open
Drapeau : Chili Viña del Mar
Int' Series Terre battue Drapeau : Espagne Santiago Ventura Drapeau : Argentine Gastón Etlis
Drapeau : Argentine Martin Rodriguez
6-3, 6-4 Tableau
2 21/02/2005 Abierto Mexicano Telcel
Drapeau : Mexique Acapulco
Int' Series Gold Terre battue Drapeau : Espagne Santiago Ventura Drapeau : République tchèque Jiří Vaněk
Drapeau : République tchèque Tomáš Zíb
4-6, 6-1, 6-4 Tableau

Finale en double (1)

Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueurs Partenaire Score Tableau
1 24/02/2003 Abierto Mexicano Telcel
Drapeau : Mexique Acapulco
Int' Series Gold Terre battue Drapeau : Bahamas Mark Knowles
Drapeau : Canada Daniel Nestor
Drapeau : Espagne Fernando Vicente 6-3, 6-3 Tableau

Résultats en Grand Chelem

En simple

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
2003 Premier tour
Drapeau : Corée du Sud Hyung-Taik Lee
Deuxième tour
Drapeau : Afrique du Sud Wayne Ferreira
Deuxième tour
Drapeau : Tchécoslovaquie Jiří Novák
Premier tour
Drapeau : États-Unis Robby Ginepri
2004 Deuxième tour
Drapeau : Pays-Bas Sjeng Schalken
Deuxième tour
Drapeau : France Julien Benneteau
Deuxième tour
Drapeau : Maroc Hicham Arazi
Premier tour
Drapeau : États-Unis Mardy Fish
2005 Premier tour
Drapeau : Argentine David Nalbandian
Quarts de finale
Drapeau : Espagne Rafael Nadal
Premier tour
Drapeau : Espagne G.García-López
Troisième tour
Drapeau : Slovaquie Dominik Hrbatý
2006 Huitièmes de finale
Drapeau : France Fabrice Santoro
Troisième tour
Drapeau : Espagne R.Ramírez Hidalgo
Huitièmes de finale
Drapeau : Australie Lleyton Hewitt
Troisième tour
Drapeau : Russie Mikhail Youzhny
2007 Huitièmes de finale
Drapeau : États-Unis Mardy Fish
Troisième tour
Drapeau : Espagne Fernando Verdasco
Deuxième tour
Drapeau : France Paul-Henri Mathieu
Demi-finales
Drapeau : Serbie Novak Đoković
2008 Quarts de finale
Drapeau : Serbie Novak Đoković
Quarts de finale
Drapeau : France Gaël Monfils
Troisième tour
Drapeau : Croatie Mario Ančić
Troisième tour
Drapeau : Japon Kei Nishikori
2009 Troisième tour
Drapeau : Croatie Marin Čilić
Troisième tour
Drapeau : Suède Robin Söderling
Troisième tour
Drapeau : République tchèque Radek Štěpánek
Deuxième tour
Drapeau : Argentine José Acasuso
2010 Deuxième tour
Drapeau : Chypre Marcos Baghdatis
Troisième tour
Drapeau : Autriche Jürgen Melzer
Huitièmes de finale
Drapeau : Suède Robin Söderling
Huitièmes de finale
Drapeau : Espagne Fernando Verdasco
2011 Demi-finales
Drapeau : Royaume-Uni Andy Murray
Huitièmes de finale
Drapeau : France Gaël Monfils
Huitièmes de finale
Drapeau : France Jo-Wilfried Tsonga
Huitièmes de finale
Drapeau : États-Unis Andy Roddick
  • En dessous du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
2003 Premier tour
Drapeau : Argentine Franco Squillari
Drapeau : Australie Luke Bourgeois
Drapeau : Australie Scott Draper
Premier tour
Drapeau : Espagne Alberto Martin
Drapeau : Pays-Bas Paul Haarhuis
Drapeau : Russie Yevgeny Kafelnikov
Premier tour
Drapeau : Espagne Alberto Martin
Drapeau : Australie Scott Draper
Drapeau : Australie Peter Luczak
Premier tour
Drapeau : Espagne Fernando Vicente
Drapeau : Zimbabwe Wayne Black
Drapeau : Zimbabwe Kevin Ullyett
2004 Premier tour
Drapeau : Italie Filippo Volandri
Drapeau : Bahamas Mark Knowles
Drapeau : Canada Daniel Nestor
Premier tour
Drapeau : Espagne Alberto Martin
Drapeau : États-Unis Rick Leach
Drapeau : États-Unis Brian MacPhie
Premier tour
Drapeau : Espagne Ruben R. Hidalgo
Drapeau : Russie Nikolay Davydenko
Drapeau : Australie Ashley Fisher
Deuxième tour
Drapeau : Russie Igor Andreev
Drapeau : Afrique du Sud Robbie Koenig
Drapeau : États-Unis Travis Parrott
2005 Troisième tour
Drapeau : Espagne Alex Calatrava
Drapeau : Zimbabwe Wayne Black
Drapeau : Zimbabwe Kevin Ullyett
Premier tour
Drapeau : Espagne Santiago Ventura
Drapeau : États-Unis Bob Bryan
Drapeau : États-Unis Mike Bryan
Premier tour
Drapeau : Espagne Santiago Ventura
Drapeau : États-Unis Bob Bryan
Drapeau : États-Unis Mike Bryan
Premier tour
Drapeau : Espagne Alex Calatrava
Drapeau : République tchèque Cyril Suk
Drapeau : République tchèque Pavel Vizner
2006 Deuxième tour
Drapeau : Espagne Fernando Vicente
Drapeau : Suède Simon Aspelin
Drapeau : Australie Todd Perry
Premier tour
Drapeau : Espagne Fernando Vicente
Drapeau : Autriche Julian Knowle
Drapeau : Autriche Jürgen Melzer
Premier tour
Drapeau : Espagne Tommy Robredo
Drapeau : Australie Wayne Arthurs
Drapeau : États-Unis Justin Gimelstob
Deuxième tour
Drapeau : Espagne Fernando Vicente
Drapeau : Belgique Olivier Rochus
Drapeau : Belgique Kristof Vliegen
2007 - - - - - - - -
2008 - - - - - - - -
2009 Premier tour
Drapeau : Espagne Daniel Gimeno-Traver
Drapeau : République tchèque Martin Damm
Drapeau : Suède Robert Lindstedt
Premier tour
Drapeau : Espagne Daniel Gimeno-Traver
Drapeau : Allemagne Christopher Kas
Drapeau : Pays-Bas Rogier Wassen
Premier tour
Drapeau : Espagne Marc Lopez
Drapeau : Afrique du Sud Jeff Coetzee
Drapeau : Australie Jordan Kerr
- -
  • En dessous du résultat se trouve le partenaire.
  • A droite de trouve l'ultime équipe adverse.

Parcours dans les Masters 1000

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Hambourg puis Madrid Canada Cincinnati Madrid puis Shanghai Paris
2003 Premier tour
Drapeau : Belgique Xavier Malisse
Premier tour
Drapeau : Argentine José Acasuso
Premier tour
Drapeau : Argentine Gaston Gaudio
Deuxième tour
Drapeau : Croatie Ivan Ljubicic
Premier tour
Drapeau : Allemagne Rainer Schüttler
Deuxième tour
Drapeau : France S. Grosjean
- - -
2004 Premier tour
Drapeau : Espagne Alex Corretja
Premier tour
Drapeau : Suède Robin Söderling
- Huitièmes de finale
Drapeau : République tchèque Jiri Novak
Quarts de finale
Drapeau : Argentine Guillermo Coria
Deuxième tour
Drapeau : Allemagne Nicolas Kiefer
Premier tour
Drapeau : Thaïlande P. Srichaphan
Premier tour
Drapeau : Espagne Alex Corretja
Premier tour
Drapeau : États-Unis Mardy Fish
2005 Troisième tour
Drapeau : Espagne Carlos Moya
Demi-finales
Drapeau : Espagne Rafael Nadal
Quarts de finale
Drapeau : Argentine Guillermo Coria
Demi-finales
Drapeau : Espagne Rafael Nadal
Premier tour
Drapeau : République tchèque Tomas Berdych
Deuxième tour
Drapeau : Espagne J.C. Ferrero
Deuxième tour
Drapeau : États-Unis Robby Ginepri
Quarts de finale
Drapeau : États-Unis Robby Ginepri
Quarts de finale
Drapeau : États-Unis Andy Roddick
2006 Deuxième tour
Drapeau : Allemagne P. Kohlschreiber
Demi-finales
Drapeau : Suisse Roger Federer
Quarts de finale
Drapeau : Suisse Roger Federer
Premier tour
Drapeau : Argentine José Acasuso
Quarts de finale
Drapeau : Espagne Tommy Robredo
Premier tour
Drapeau : Royaume-Uni Andy Murray
Quarts de finale
Drapeau : Chili F. González
Deuxième tour
Drapeau : Royaume-Uni Tim Henman
Deuxième tour
Drapeau : États-Unis Robby Ginepri
2007 Quarts de finale
Drapeau : Chili Novak Đoković
Huitièmes de finale
Drapeau : États-Unis Andy Roddick
Quarts de finale
Drapeau : Suisse Roger Federer
Premier tour
Drapeau : Russie Igor Andreev
Quarts de finale
Drapeau : Suisse Roger Federer
Deuxième tour
Drapeau : Argentine D. Nalbandian
Quarts de finale
Drapeau : Russie N. Davydenko
Deuxième tour
Drapeau : Espagne Feliciano López
Quarts de finale
Drapeau : Argentine D. Nalbandian
2008 Premier tour
Drapeau : Corée du Sud Hyung-Taik Lee
Deuxième tour
Drapeau : Suède T. Johansson
Quarts de finale
Drapeau : Espagne Rafael Nadal
Deuxième tour
Drapeau : République tchèque Radek Štěpánek
Huitièmes de finale
Drapeau : Espagne F. Verdasco
Huitièmes de finale
Drapeau : France Richard Gasquet
Deuxième tour
Drapeau : Équateur Nicolas Lapentti
Deuxième tour
Drapeau : Espagne Feliciano López
Deuxième tour
Drapeau : Allemagne P. Kohlschreiber
2009 Huitièmes de finale
Drapeau : États-Unis Andy Roddick
Huitièmes de finale
Drapeau : Argentine J.M. del Potro
Huitièmes de finale
Drapeau : Espagne F. Verdasco
Premier tour
Drapeau : France P.H. Mathieu
Deuxième tour
Drapeau : Argentine Juan Mónaco
Deuxième tour
Drapeau : Espagne Rafael Nadal
Huitièmes de finale
Drapeau : Suisse Roger Federer
Deuxième tour
Drapeau : Espagne Feliciano López
-
2010 Deuxième tour
Drapeau : États-Unis James Blake
Huitièmes de finale
Drapeau : Espagne Rafael Nadal
Demi-finales
Drapeau : Espagne Rafael Nadal
Finale
Drapeau : Espagne Rafael Nadal
Demi-finales
Drapeau : Suisse Roger Federer
Premier tour
Drapeau : Argentine D. Nalbandian
Huitièmes de finale
Drapeau : Russie N. Davydenko
Huitièmes de finale
Drapeau : Suède Robin Söderling
Huitièmes de finale
Drapeau : Autriche Jürgen Melzer
2011 Deuxième tour
Drapeau : Croatie Ivo Karlović
Quarts de finale
Drapeau : États-Unis Mardy Fish
Finale
Drapeau : Espagne Rafael Nadal
- Quarts de finale
Drapeau : Serbie Novak Đoković
- Huitièmes de finale
Drapeau : France Gilles Simon
Finale
Drapeau : Royaume-Uni Andy Murray
Quarts de finale
Drapeau : États-Unis John Isner
  • En dessous du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Classement ATP en fin de saison

Année 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010
Rang 406 en augmentation 209 en augmentation 59 en diminution 71 en augmentation 49 en augmentation 14 en stagnation 14 en augmentation 5 en diminution 12 en diminution 17 en augmentation 7

Références

Classements ATP (14 novembre 2011)
Simple
1 en stagnation Drapeau : Serbie Djokovic 13475
2 en stagnation Drapeau : Espagne Nadal 9375
3 en stagnation Drapeau : Royaume-Uni Murray 7380
4 en stagnation Drapeau : Suisse Federer 6670
5 en stagnation Drapeau : Espagne Ferrer 4480
6 en augmentation Drapeau : France Tsonga 3535
7 en stagnation Drapeau : République tchèque Berdych 3300
8 en augmentation Drapeau : États-Unis Fish 2965
9 en augmentation Drapeau : Serbie Tipsarević 2395
10 en augmentation Drapeau : Espagne Almagro 2380
Double
1 en stagnation Drapeau : États-Unis B. Bryan 9770
en stagnation Drapeau : États-Unis M. Bryan 9770
3 en augmentation Drapeau : France Llodra 7575
4 en diminution Drapeau : Serbie Zimonjić 7440
5 en diminution Drapeau : Biélorussie Mirnyi 6800
en stagnation Drapeau : Canada Nestor 6800
7 en stagnation Drapeau : Inde Bhupathi 4870
8 en stagnation Drapeau : Inde Paes 4770
9 en augmentation Drapeau : Pakistan Qureshi 4720
10 en augmentation Drapeau : Inde Bopanna 4560
Voir et éditer


Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes

Notes et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article David Ferrer de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • David Ferrer — Nationalität: Spanien …   Deutsch Wikipedia

  • David Ferrer — Saltar a navegación, búsqueda David Ferrer Apodo Ferru, Ferry País …   Wikipedia Español

  • David Ferrer — es un jugador profesional de tenis nacido el 2 de abril de 1982 en Javea, España …   Enciclopedia Universal

  • David Ferrer — This article is about the Spanish tennis player. For the French footballer, see David Ferrère. David Ferrer Ferrer at the 2011 Australian Open. Country Spain Residence Valencia, Spain …   Wikipedia

  • David Nalbandian — Apodo El Rey David, El Tifón de Unquillo País …   Wikipedia Español

  • David Nalbandian — Nalbandian at Boodles 2011. Full name David Pablo Nalbandian Country & …   Wikipedia

  • Ferrer — Saltar a navegación, búsqueda Ferrer puede referirse a: Apellido Actores José Ferrer (1909 1992), actor estadounidense nacido en Puerto Rico …   Wikipedia Español

  • Ferrer — may refer to:Generic*Ferrer (Family) *Ferrer (surname)People surnamed Ferrer*Albert Ferrer (born 1970), Spanish footballer *Alex Ferrer, judge in the courtroom television show Judge Alex *Danay Ferrer (born 1974) *Darien Ferrer (born 1983), Cuban …   Wikipedia

  • Ferrer — ist der Familienname folgender Personen: Albert Ferrer (* 1970), spanischer Fußballspieler Álvaro Ferrer Vecilla (* 1982), spanischer Handballspieler Beatriz Ferrer Salat (* 1966), spanische Dressurreiterin Carlos Virgilio Ferrer Argote (* 1941) …   Deutsch Wikipedia

  • David Nalbandian — Nationalität: Argentinien …   Deutsch Wikipedia


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.