Gilles Simon


Gilles Simon
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Simon.
Gilles Simon[1]
Gilles Simon[1]
Gilles Simon à l'Australian Open en 2009.
Carrière professionnelle
2002 – aujourd'hui
Pays Drapeau de France France
Naissance 27 décembre 1984 (1984-12-27) (26 ans)
Drapeau : France Nice
Surnom Gillou[2]
Taille / poids 183 cm / 69 kg
Prise de raquette droitier, revers à deux mains
Gains en tournois 5 440 287 US $
Palmarès
En simple
Titres 9
Finales perdues 2
Meilleur classement 6e (05/01/2009)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 117e (28/01/2008)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R.-G. Wim. US
Simple 1/4 1/8 1/8 1/8
Double 1/16 1/16 1/32 1/8
Mixte - 1/8 - -
Mise à jour de la boîte : 14/11/2011 • Actualiser
Consultez la documentation du modèle

Gilles Simon, né le 27 décembre 1984 à Nice, est un joueur français de tennis professionnel. À ce jour, il a remporté neuf titres en simple dans les tournois de l'ATP tour et le Masters France 2008. Il a atteint la 6e place mondiale en janvier 2009.

Sommaire

Biographie

Gilles Simon est né à Nice mais a grandi en région parisienne à Fontenay-sous-Bois[3]. Sa mère Mireille est gynécologue, son père Daniel est réassureur et son frère Jean-Marie est ingénieur[4]. Débutant le tennis à l'âge de six ans, il s'entraîne à l'US Fontenay jusqu'à l'âge de 14 ans avant de rejoindre le Pôle France de Poitiers en sport étude, dans la filière fédérale. Pendant sa formation à l'INSEP, il passe le bac S[5]. Il a appris le piano au conservatoire. Michael Chang l'a inspiré ainsi que Nicolas Escudé parmi les joueurs français[4].

Gilles Simon a peu été aidé par la Fédération française de tennis qui ne lui a pas accordé par exemple de bourse[réf. nécessaire]. Durant l'enfance, il était notamment handicapé vis-à-vis des autres joueurs par sa petite taille et affirme qu'il a compensé ce handicap en développant son sens tactique : n'étant pas assez puissant pour réaliser des coups gagnants, il étudiait le jeu de ses adversaires en vue de leur faire faire des fautes[6].

Il devient joueur de tennis professionnel en 2002. Il vit à Neuchâtel en Suisse. Avec Carine Lauret, il a un fils appelé Timothée né lors de l'US Open 2010[7].

Caractéristiques de son jeu

Le jeu de Gilles Simon est un jeu très atypique sur le circuit et est avant tout basé sur la défense de fond de court, son but étant de pousser l'adversaire à la faute[4],[8]. Il axe cette défense sur différents aspects :

-Gilles Simon est un excellent contreur qui utilise la puissance de ses adversaires. Il est capable de renvoyer des balles extrêmement puissantes sans difficultés [9] [8] . Il lui arrive par exemple d'envoyer des balles courtes et cotonneuses au milieu du terrain pour faire monter son adversaire à la volée et le contrer ensuite.

-Il possède une des meilleures couvertures de terrains du circuit[10]. Son petit gabaris (1.83m, 69 kg) lui permet de se déplacer avec beaucoup de légèreté, et par conséquent beaucoup de rapidité. De plus, sa couverture de terrain lui permet de renvoyer des balles très difficiles en faisant en sorte qu'elle soit gênante pour son adversaire. Par exemple des balles très longues sur le revers de l'adversaire.

-Gilles Simon a un excellent mental, il est capable de revenir de situation très mal embarquées, de sauver beaucoup de balles de match en résistant à la pression par exemple. C'est ce mental exceptionnel qui lui a permis d'obtenir d'excellent résultats, comme sa finale aux Masters de Madrid 2008 où il a sauvé 5 balles de matches au cours du tournoi, et 17 balles de break en finale[11].

-Gilles Simon possède une très grande endurance qui lui permet de rester des heures sur le court sans craquer physiquement, comme au Master de Madrid 2008 où il a enchaîné des matches de plus de 2h, ou encore à l'US open 2011 où il a passé plus de 3h30 par matches lors des trois premiers tours[12],[10],[13].

Il ne faut cependant pas limiter Gilles Simon a ces aspects de jeux, il est également capable de mettre beaucoup de vitesse dans la balle dans des phases d'attaques[8].

Ses points faibles restent :

-le service, secteur de jeux où il a du mal à varier, bien qu'il ai beaucoup progressé lors de sa carrière[10].

-le toucher de balle. Gilles Simon manque également un peu de toucher de balle si on le compare aux autre joueurs du circuit de son niveau. Il utilise peu l'amortie.

-la puissance. Il n'a pas la puissance pour faire autant de coups gagnants que ses adversaires[14].

Pendant la tournée asiatique en 2011, il exprima le désir de tourner son jeux plus vers l'offensive.[15]

Carrière

2002-2005

Gilles Simon démarre sa carrière professionnelle en 2002, il remporte six tournois Futures entres 2003 et 2004. Il fait sa première apparition sur le circuit ATP en 2004 à l'Open de Moselle en sortant des qualifications, il perd contre Marc Gicquel au premier tour au terme d'un tie break décisif 2-6, 6-2, 6-75.

Il démarre l'année 2005 avec une victoire au challenger de Noumea puis vient sa première victoire sur le circuit principal en février à Marseille où il bat Thomas Johansson mais perd ensuite face à Joachim Johansson. Après un quart de finale à Casablanca il débute en tournoi du Grand Chelem avec une invitation pour Roland-Garros, il perd malgré un premier tour ouvert contre un joueur moins bien classé et également wild card Olivier Patience. Il participe à son premier ATP 500 (3e tour) en juillet à Stuttgart puis en août son premier Masters 1000 à Cincinnati (2e tour). Une défaite face à Mickael Llodra au premier de tour de l'Open de Moselle conclu sa première saison sur le circuit ATP.

2006-2007

Gilles Simon en 2006.

Il débute sa saison avec une victoire au Challenger de Noumea pour la deuxième année consécutive et atteint le troisième tour de l'Open d'Australie pour sa première participation, où il bat Nicolás Massú et Tomáš Berdych n°23 mondial puis perd contre Thomas Johansson no 13. Ce résultat lui permet de rentrer pour la première fois dans le top 100, à la 89e place. En avril, il atteint sa première finale sur le circuit principal à l'open de Valence sur terre battue, mais c'est Nicolás Almagro qui l'emporte 2-6, 3-6 ; sur cette surface il atteint les demi-finales à Casablanca (abandon face à Daniele Bracciali, 0-6, 1-3) et les quarts de finales à Palerme (éliminé par Nicolas Lapentti, 0-6, 1-6). Sur gazon il parvient en quart de finale à Nottingham battu par Richard Gasquet (3-6, 1-6). Pour sa première participation à Wimbledon, il perd au premier tour contre Sébastien Grosjean (4-6, 2-6, 4-6) et lors de l'US Open, il perd au deuxième tour contre Richard Gasquet (0-6, 2-6, 3-6). Il termine l'année dans le top 50 en épinglant au passage son premier top 10 Gaston Gaudio no 9 mondial au Masters de Hambourg.

En 2007, Gilles Simon entame l'année avec une victoire contre Florent Serra à l'open d'Adélaïde pour finalement enchainer quatre défaites notamment au premier tour de l'Open d'Australie face à Amer Delic (3-6, 0-6, 2-6). Toutefois son cinquième tournoi sera le bon puisque qu'il remporte son premier titre ATP lors de l'Open de Marseille après des victoires sur Lleyton Hewitt (6-1, 3-2 ab.), Jonas Björkman (7-5, 6-2), Robin Söderling (6-2, 7-6) et Marcos Baghdatis n°17 en finale (6-4, 7-6). Au Masters 1000 d'Indian Wells il signe une première victoire sur un top 8 Tommy Robredo n°7 (6-70, 6-3, 6-0). Il réalise de nombreux bons résultats sur terre battue, avec des quarts de finales à Bastad et Umag et une demi-finale à l'open de Sopot avec pour conclusion le titre au Tournoi de Bucarest contre Victor Hănescu (4-6, 6-3, 6-2). Pendant la tournée américaine il atteint les quarts de finales du tournoi de New Haven. En cette année il élimine à deux reprises Nikolay Davydenko no 4 mondial ce qui sont ses deux premières victoires sur un joueur du top 5, à Umag et New Haven. Il rentre pour la première fois dans le top 30 à la 29e place mondiale le 5 novembre, sans jouer.

2008

Gilles Simon aux Masters 2008.

La saison 2008[16] est celle de la confirmation pour Gilles Simon[17], qui continue sa progression au classement ATP. Tenant du titre à l'Open 13 de Marseille, il débute sa saison dans ce tournoi en battant en 1/8e de finale le numéro 3 mondial, Novak Đoković, sur le score de 6-2, 6-7, 6-3, avant de perdre au tour suivant contre Paul-Henri Mathieu 3-6, 4-6. Il remporte son premier titre de la saison avec le Grand-Prix Hassan II contre son compatriote Julien Benneteau 7-5, 6-2. Après un mauvais Roland-Garros 2008 où il s'incline au premier tour contre Radek Štěpánek, il atteint le 3e tour de Wimbledon, éliminé par Richard Gasquet.

Gilles Simon remporte son deuxième titre de la saison en juillet avec le tournoi d'Indianapolis contre Dmitri Tursunov 6-4, 6-4. Il réalise, une semaine plus tard, une grande performance lors du 2e tour des Masters du Canada en battant, 2-6, 7-5, 6-4, le numéro 1 mondial Roger Federer alors en pleine période de doute. Il s'incline cependant en demi-finale contre Nicolas Kiefer 46-7, 6-3, 7-65. Après ces 9 victoires d'affilées, il obtient son meilleur classement à l'ATP en atteignant la 13e place mondiale. Lors de l'US Open, il atteint à nouveau le 3e tour, battu par Juan Martin Del Potro dans un match intense de 3 h 47 conclu sur le score de 4-6, 7-64, 1-6, 6-3, 3-6 pour l'Argentin en forme du moment.

En septembre, il atteint la finale du tournoi de Bucarest et conserve son titre acquis l'année précédente en battant Carlos Moyá 6-3, 6-4, remportant ainsi son troisième tournoi ATP de l'année[17]. Alors que ces récents succès lui permettaient d'envisager une participation aux Masters de tennis de fin d'année, les défaites consécutives au premier tour des deux tournois suivants compromettent cette perspective.

Cependant, son excellent parcours aux Masters de Madrid, où il élimine successivement Igor Andreev (4-6, 6-1, 7-67), James Blake (3-6, 6-1, 6-4), Robby Ginepri (66-7, 6-4, 7-66), Ivo Karlovic (7-61, 4-6, 7-62), et surtout Rafael Nadal en 3 h 23 (3-6, 7-5, 7-66) lors d'un match exceptionnel, où il sauve 17 balles de breaks (dont 7 dans le troisième set) et gagne la balle de match sur un Hawk-Eye, qu'il qualifiera de plus grand match de sa carrière contre le plus grand joueur de la saison[18], lui fait atteindre pour la première fois de sa carrière la finale d'un Masters et le relance à l'ATP Race. La presse espagnole le surnommera pour l'occasion "El superviviente" suite à ses cinq matchs précédant la finale gagnés en 3 sets dont 4 en perdant le premier set et 4 au tie-break du dernier set mais surtout, aux 5 balles de matchs sauvées face à Igor Andreev et Robby Ginepri. Il perd toutefois en finale contre Andy Murray (6-4, 7-66), mais à cette occasion, devient le nouveau numéro 1 français au classement ATP en entrant pour la première fois dans le top 10 à la 10e position[19],[3].

Il participe la semaine suivante au tournoi de Lyon, où il perd en demi-finale contre Robin Söderling en trois sets. Il est alors avant le dernier tournoi de l'année classé n°8 à la race et donc qualifié virtuellement pour le Masters. Au Masters de Paris-Bercy il échoue en 1/8 contre Andy Roddick, alors que seule une demi-finale lui assurait sa place pour la Masters Cup de Shangaï. En remportant le tournoi, Jo-Wilfried Tsonga le dépasse et se glisse dans le Top 8. Simon finit alors 9e (ATP technique et ATP Race) après ce dernier match de la saison, mais bénéficie du forfait de Rafael Nadal pour entrer directement dans le tableau final du Masters de Shanghai 2008.

Le tirage au sort de la Masters Cup de Shangaï place Gilles Simon dans le groupe rouge avec Roger Federer, Andy Murray et Andy Roddick. Pour son premier match, le Français bat Roger Federer (4-6, 6-4, 6-3) pour la deuxième fois consécutive en 2008, après sa victoire au Masters du Canada qui avait précipité la perte de la 1re place mondiale du Suisse. Puis il est battu en deux manches (6-4, 6-2) par Andy Murray au deuxième match, en 1 heure et 33 minutes, avant de remporter son troisième match face à Radek Stepanek, le remplaçant d'Andy Roddick (6-1, 6-4). Grâce à la victoire d'Andy Murray face à Roger Federer sur le score de 4-6, 7-63, 7-5, Gilles Simon est qualifié pour la demi-finale de la Masters Cup, où il échoue de peu face au futur vainqueur Novak Đoković (4-6, 6-3, 7-5). Grâce à ses dernières performances de l'année, le Français atteint la 7e place au classement ATP à l'issue de la saison 2008, ce qui représente le meilleur classement de sa carrière[20].

Il finit l'année numéro 2 français, juste derrière Jo-Wilfried Tsonga qui est 6e mondial et reste n°1 français grâce a sa victoire pour l'honneur contre Novak Djokovic dans son dernier match de poule au Masters. C'est la première fois depuis 1986, avec Yannick Noah et Henri Leconte, que deux Français terminent l'année dans les dix premiers mondiaux. Gilles Simon est le seul joueur, avec Andy Murray, à avoir battu les trois meilleurs joueurs mondiaux durant cette saison : Rafael Nadal, Roger Federer (deux fois) et Novak Đoković.

Gilles Simon dispute, en décembre 2008, le tout premier Masters France organisé à Toulouse. Lors des matches de poule (groupe rouge), il bat successivement Marc Gicquel (6-4, 6-3), Josselin Ouanna (7-66, 7-5) et Julien Benneteau (6-3, 7-5) puis remporte la compétition en battant en finale Michaël Llodra (5-7, 7-67, abandon).

En cette année, il est le joueur qui a remporté le plus de matches après être remonté de un (match en trois sets) ou deux sets à zéro : 14 matches (uniquement des matches en deux sets gagnants)[21] et celui qui a joué le plus de tournois, 29[22]. Il remporte aussi 3 matches après avoir sauvé des balles de match (9 au total).

2009

Simon lors de Roland-Garros 2009.

Avec le changement de répartition des points techniques ATP, Gilles Simon atteint le 5 janvier la 6e place mondiale, son meilleur classement. Il débute la saison 2009[23] par la Hopman Cup, où il joue en équipe avec Alizé Cornet. Lors de leur première rencontre contre Taïwan, il remporte son simple face à Lu Yen-Hsun. Contre l'Italie, il perd son simple 6-3, 6-3 face à Simone Bolelli mais il remporte son simple contre la Russie face à Marat Safin. Simon dispute ensuite le tournoi de Sydney, où il est tête de série n° 2. Au 1er tour, il est opposé à Richard Gasquet mais s'incline 6-4, 6-4. La semaine suivante, il participe à l'Open d'Australie, où il bat successivement Pablo Andújar au 1er tour (6-4, 6-1, 6-1), Chris Guccione (65-7, 6-4, 6-1, 6-2), et Mario Ancic (7-62, 6-4, 6-2). En huitième de finale, il bat son compatriote et ami Gaël Monfils sur abandon (6-4, 2-6, 6-1 ab.) mais chute logiquement en quart de finale face au n°1 mondial Rafael Nadal, futur vainqueur du tournoi, 6-2, 7-5, 7-5, avec malgré tout une balle de deuxième set. En février, il atteint les demi-finales de l'Open 13, où il s'incline face à Mickaël Llodra (7-6, 6-1). La semaine suivante, il atteint les demi-finales de l'Open de Dubaï, mais il s'incline contre Novak Đoković, tête de série numéro 1, 3-6, 7-5, 7-5. Pour sa première participation à une rencontre de Coupe Davis opposant la France à la République tchèque, il perd ses deux simples face à Tomas Berdych (7-63, 4-6, 7-62, 6-3) et face à Radek Stepanek (7-62, 6-3, 7-6o) en perdant les quatre tie-breaks qu'il a joué sur sept manches. L'équipe de France perd la rencontre 3-2. La semaine suivante, il se rend à Indian Wells disputer le premier Masters 1000 de la saison. Après un premier match remporté difficilement face à Lu Yen-Hsun, il s'incline au troisième tour face à Ivan Ljubicic (6-3, 7-63). La semaine suivante, lors des Masters de Miami, il est éliminé en huitième de finale par Jo-Wilfried Tsonga (64-7, 6-3, 6-2).

À la rentrée de la saison sur terre battue, il s'incline dès son entrée en lice au Masters de Monte-Carlo 2009 face au qualifié allemand Andreas Beck. À Rome, il perd en 1/8e de finale face à Ivan Ljubicic, confirmant son manque de confiance depuis le début de la saison européenne[24]. À la World Team Cup, il perd ses cinq matches (trois simples et deux doubles). Pour le deuxième Grand Chelem de l'année à Roland-Garros, il bat difficilement au premier tour l'Américain Wayne Odesnik 3-6, 7-5, 6-3, 4-6, 6-3, puis Robert Kendrick (7-5, 6-0, 6-1) et atteint pour la première fois de sa carrière le 3e tour de Roland-Garros, où il perd face à Victor Hanescu (4-6, 4-6, 2-6) et se blesse au genou droit en fin de match. Au Queen's, il s'incline en 1/8e de finale face à Mikhail Youzhny (1-6, 6-2, 2-6). À Wimbledon, il bat Bobby Reynolds (6-4, 6-3, 6-3), Thiago Alves (5-7, 6-3, 6-4, 6-4) puis prend une revanche sur Victor Hanescu (6-2, 7-5, 6-2), mais chute en 1/8e de finale face à Juan-Carlos Ferrero (64-7, 3-6, 2-6).

Son début de saison sur dur est convaincant, il atteint les 1/8e de finale aux Masters du Canada, où il s'incline face à Jo-Wilfried Tsonga (6-3, 6-3), et surtout il bat Nikolay Davydenko lors des Masters de Cincinnati pour atteindre les quarts de finale, où il est stoppé par Novak Đoković (6-4, 7-5). Lors de l'US Open, il est contraint à l'abandon au troisième tour face à Juan Carlos Ferrero en raison de sa blessure au genou droit[25].

Il reprend la compétition à l'occasion du tournoi de Bangkok, qu'il remporte aux dépens du Serbe Viktor Troicki, tombeur de son compatriote Jo-Wilfried Tsonga. À l'Open du Japon la semaine suivante, il ne dépasse pas les huitièmes de finale, où il perd face à Mikhail Youzhny (7-6, 6-7, 6-4). Il parvient toutefois à atteindre les quarts de finale des Masters de Shanghai au cours desquels il s'incline face à Novak Đoković (6-3, 2-6, 6-2). Tête de série numéro 2 au Grand Prix de Tennis de Lyon, il s'incline pour la troisième fois consécutive en un an face à son compatriote Michaël Llodra (7-6, 3-6, 6-7) lors des demi-finales. Lors de l'Open de Valence, après avoir notamment éliminé Tomáš Berdych (6-4, 4-6, 6-3), il s'incline en quarts face à Mikhail Youzhny (4-6, 4-6) avec pour conséquence sa non-participation aux Masters de tennis de fin d'année[26]. À Bercy, il bat enfin Ivan Ljubicic pour leur 4e rencontre mais finit le match blessé, sa blessure au genou droit s'étant réveillé une nouvelle fois ; il joue malgré tout son huitième de finale, qu'il perd contre Jo-Wilfried Tsonga 2-6, 3-6.

Il devient le troisième joueurs français dans l'Ère Open a atteindre au moins les 1/16 de finale (3e tour) dans les quatre tournois du Grand Chelem dans la même année, les autres sont Jo-Wilfried Tsonga en 2009 aussi et Henri Leconte en 1985 qui lui a atteint au moins tous les 1/8 de finales.

2010

Insuffisamment remis de sa blessure au genou contractée en fin d'année 2009, de début de la saison 2010[27] de Gilles Simon est marquée par le forfait[28] pour l'Open d'Australie. Son retour sur le circuit en février à l'Open 13 de Marseille se solde par une défaite dès le premier tour face au Belge Olivier Rochus (7-5, 6-2). Après trois défaites au premier tour en autant de tournois (Open 13, Open de Dubaï, Masters d'Indian Wells), il atteint la finale du tournoi Challenger à Sunrise, où il s'incline face à Florian Mayer (6-4, 6-4). Il rechute pendant son match contre Horacio Zeballos lors du Masters de Miami[29]. Il se retire alors des courts et déclare : « Je ne reprendrai la compétition que lorsqu'il n'y aura plus de lésion apparente. »[29] Il reprend l'entraînement peu avant Roland-Garros[29]. Cependant, il déclare forfait pour le Grand Chelem français, ne s'estimant pas encore prêt à reprendre la compétition[29].

Une semaine avant Wimbledon, le Niçois s'aligne à Eastbourne, où il bat successivement Evgeny Korolev (6-3, 66-7, 6-4), remportant ainsi sa première victoire sur le circuit ATP en 2010, puis Andrey Kuznetsov (6-1, 7-63, 7-62), avant de s'incliner en quart de finale face à Michaël Llodra (6-1, 6-3). Il atteint néanmoins le 3e tour de Wimbledon, battu par Andy Murray (1-6, 4-6, 4-6). Après un retour sur terre battue assez difficile avec deux défaites successives aux 2e tours des tournois de Stuttgart et de Hambourg, il atteint les quarts de finale du tournoi de Washington, qu'il perd face à David Nalbandian (6-3, 2-6, 3-6) après avoir battu au tour précédent Andy Roddick (6-3, 6-3)[30]. Cela constitue la première victoire de Simon sur Roddick. Il s'incline la semaine suivante au premier tour des Masters du Canada à Toronto contre Mikhail Youzhny (4-6, 4-6).

Lors du premier tour de l'US Open, il apprend la naissance prématurée de son fils (Timothée) mais parvient à battre Donald Young, puis Philipp Kohlschreiber (4-6, 6-3, 1-6, 6-1, 6-3). Il perd au troisième tour contre Rafael Nadal (6-4, 6-4, 6-2)[31]. Il est appelé une semaine plus tard en équipe de France de Coupe Davis pour disputer la demi-finale de l'édition 2010 face à l'Argentine et joue le quatrième match contre Eduardo Schwank, qu'il remporte 7-65, 66-7, 6-3, dans une partie sans enjeu après la victoire acquise par la France. La semaine suivante, il remporte le septième titre de sa carrière avec le tournoi de Moselle face à Mischa Zverev (6-3, 6-2) et devient ainsi le quatrième Français le plus titré en simple dans l'ère Open[32]. Lors du tournoi de Valence, il élimine successivement Sergiy Stakhovsky (6-3, 6-3), Fernando Verdasco (6-1, 6-3), et Nikolay Davydenko (6-4, 56-7, 6-3) pour atteindre les demi-finales face à Marcel Granollers, contre qui il s'incline (6-4, 6-4).

Lors de la finale perdue de Coupe Davis face à l'équipe de Serbie, il s'incline dans le second match contre Novak Đoković (6-3, 6-1, 7-5).

À la fin de la saison 2010[27], il est 3e au classement en carrière de victoires dans les sets décisifs (3e set pour les matchs en 3 et 5e pour les matchs en 5), Borg étant n°1, Nadal n°2, Connors n°4 et McEnroe n°5[33].

2011

Gilles Simon à Roland-Garros en 2011.

Gilles Simon débute sa saison 2011[34] par une défaite au premier tour contre Santiago Giraldo (2-6, 3-6) lors du tournoi de Brisbane mais enchaîne la semaine suivante en remportant son huitième titre ATP avec le tournoi de Sydney où il bat successivement Yen-Hsun Lu (6-0, 6-3), Frederico Gil (6-1, 6-3), Alexandr Dolgopolov (6-4, 6-3), Ernests Gulbis (7-61, 6-0), et Viktor Troicki (7-5, 7-64) en finale[35]. Il perd au 2e tour de l'Open d'Australie face à Roger Federer (2-6, 3-6, 6-4, 6-4, 3-6)[36]. Lors du tournoi de Marseille, après avoir battu Nikolai Davydenko (7-66, 6-4), il perd pour la 7e fois consécutive contre Mikhail Youzhny (3-6, 6-3, 3-6) au second tour. La semaine suivante, il atteint les quarts de finale de l'Open de Dubaï où il perd contre Richard Gasquet (5-7, 6-2, 6-4), mais après avoir notamment battu au premier tour, et pour la première fois lors de leurs confrontations, Mikhail Youzhny (6-3, 7-5)[37].

Lors du premier tour de Coupe Davis face à l'Autriche à Vienne, il obtient sa première victoire dans cette compétition contre Stefan Koubek (6-0, 6-2, 6-3) et permet à la France de mener 2 à 0 à la fin de la première journée[38] mais perd cependant son deuxième simple face à Jürgen Melzer (67-7, 6-3, 6-1, 4-6, 0-6).

Il est éliminé au deuxième tour du Masters d'Indian Wells par Ivo Karlovic. Aux Masters de Miami, il atteint les quarts de finale où il abandonne face à Roger Federer (ab. 0-3).

Pour la saison sur terre battue, il atteint les quarts de finale lors du tournoi de Casablanca et de l'open d'Estoril, les huitièmes de finale aux Masters de Monte-Carlo et le second tour aux Masters de Madrid, battu dans les deux derniers cas par le no 4 mondial Andy Murray (3-6, 3-6) et (4-6, 6-3, 0-6). Lors de Roland-Garros, il atteint les huitièmes de finale en battant successivement Michael Russell (6-3, 4-6, 6-1, 6-0), Jérémy Chardy (4-6, 6-4, 6-1, 6-4) et Mardy Fish (6-3, 6-3, 6-2) ce qui constitue sa meilleure performance dans ce tournoi du Grand Chelem[39]. Lors de cette rencontre, il est battu assez facilement par le jeu puissant de Robin Söderling[40] (2-6, 3-6, 65-7).

Lors de la saison sur gazon, il abandonne sur blessure lors du premier tour du Tournoi du Queen's puis est éliminé au troisième tour de Wimbledon par Juan Martín del Potro (68-7, 65-7, 5-7).

De retour sur terre battue, il est éliminé dès le premier tour à Stuttgart par le tenant du titre Albert Montañés. Gilles Simon remporte la semaine suivante le tournoi de Hambourg, 25 ans après Henri Leconte, en battant successivement Sergiy Stakhovsky, Jarkko Nieminen (7-64, 3-6, 6-4), Gaël Monfils (6-4, 3-6, 6-0), Mikhail Youzhny (3-6, 6-3, 6-1) et Nicolás Almagro en finale (6-4, 4-6, 6-4) pour s'octroyer son premier ATP 500 Series et le neuvième tournoi de sa carrière[41]. Avec ce titre, Gilles Simon devient le troisième joueur français le plus titré de l'ère Open, à égalité avec Henri Leconte et derrière Yannick Noah (23 titres) et Guy Forget (11 titres).

La saison nord-américaine sur dur débute avec une élimination au premier tour aux Masters du Canada contre Philipp Petzschner (7-5, 6-2). La semaine suivante lors des Masters de Cincinnati, il élimine Jürgen Melzer (63-7, 6-3, 7-5), puis Janko Tipsarević (63-7, 6-2, 6-3), et David Ferrer (6-4, 63-7, 6-4) pour atteindre les quarts de finale où il chute contre Andy Murray (3-6, 3-6). Lors de l'US Open, après un début de tournoi difficile avec des victoires en cinq sets contre Ricardo Mello (3-6, 6-3, 6-4, 3-6, 6-4) et Guillermo Garcia-Lopez (6-4, 64-7, 7-5, 6-3), il bat Juan Martin Del Potro (4-6, 7-65, 6-2, 7-63) pour atteindre les huitièmes de finale battu par John Isner (62-7, 6-3, 62-7, 64-7).
Gilles Simon devient ainsi le quatrième joueur français en activité (avec Jo-Wilfried Tsonga, Richard Gasquet et Arnaud Clément) à avoir atteint au moins les huitièmes de finale dans les 4 tournois du Grand Chelem.

Après une défaite sèche en demi-finale de Coupe Davis contre David Ferrer (6-1, 6-4, 6-1), Gilles Simon enchaine avec la tournée en Asie avec l'Open de Thaïlande. Exempté de premier tour, il bat Yen-Hsun Lu puis Matthias Bachinger. En demi-finale, il perd contre Andy Murray, concédant ainsi sa huitième défaite d'affilé contre l'Écossais.

Engagé la semaine suivant au tournoi de Pékin, Gilles Simon se fait surprendre dès le premier tour contre l'Espagnol Marcel Granollers, en s'inclinant sèchement 6-3, 6-1. Dans son interview d'après match, Gilles Simon laisse sous-entendre qu'il avait voulu apporter des nouveautés dans son jeu, mais que cela n'avait pas du tout été concluant sur ce match[42].
La semaine suivante à Shanghai, Gilles Simon se qualifie pour les huitièmes de finale en battant facilement l'Espagnol Albert Montanes 6-1, 6-1. Mais il se fait surprendre alors par Matthew Ebden, joueur australien issu des qualifications et classé 137e mondiale : 6-2, 2-6, 7-6(8).
De retour sur le circuit au tournoi de Saint Petersbourg, Gilles Simon est battu dès son entrée en lice contre son compatriote Adrian Mannarino, 2-6, 6-4, 6-4, puis également au premier tour à l'Open 500 de Valence face à Nikolay Davydenko 6-4, 4-6, 6-3 contre qui il menait pourtant 5 à 1 dans leurs confrontation. Il est alors condamné à remporter le dernier tournoi de l'année a Paris pour garder des chances de qualifications pour le Masters de fin d'année, mais il échoue dès son premier tour contre Juan Monaco, fraîchement finaliste à Valence, et termine l'année en encaissant un 6-0 (score : 4-6, 0-6).

Palmarès

Titres en simple (9)
Grand Chelem (0)
Jeux olympiques (0)
Masters 1000 (0)
500 Series (1)
250 Series (8)
Masters (0)

Titres en simple (9)

Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Finaliste Score Tableau
1 18/02/2007 Drapeau : France Open 13, Marseille Int' Series Dur indoor Drapeau : Chypre Márcos Baghdatís 6-4, 7-63 Tableau
2 16/09/2007 Drapeau : Roumanie Open de Roumanie, Bucarest Int' Series Terre battue Drapeau : Roumanie Victor Hănescu 4-6, 6-3, 6-2 Tableau
3 19/05/2008 Drapeau : Maroc Grand-Prix Hassan II, Casablanca Int' Series Terre battue Drapeau : France Julien Benneteau 7-5, 6-2 Tableau
4 20/07/2008 Drapeau : États-Unis Tournoi d'Indianapolis, Indianapolis Int' Series Dur Drapeau : Russie Dmitri Tursunov 6-4, 6-4 Tableau
5 14/09/2008 Drapeau : Roumanie Open de Roumanie, Bucarest Int' Series Terre battue Drapeau : Espagne Carles Moyà 6-3, 6-4 Tableau
6 28/09/2009 Drapeau : Thaïlande Open de Thaïlande, Bangkok 250 Series Dur indoor Drapeau : Serbie Viktor Troicki 7-5, 6-3 Tableau
7 20/09/2010 Drapeau : France Open de Moselle , Metz 250 Series Dur indoor Drapeau : Allemagne Mischa Zverev 6-3, 6-2 Tableau
8 10/01/2011 Drapeau : Australie Tournoi de Sydney, Sydney 250 Series Dur Drapeau : Serbie Viktor Troicki 7-5, 7-64 Tableau
9 18/07/2011 Drapeau : Allemagne Tournoi de Hambourg, Hambourg 500 Series Terre battue Drapeau : Espagne Nicolás Almagro 6-4, 4-6, 6-4 Tableau

Finales en simple (2)

Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueur Score Tableau
1 10/04/2006 Drapeau : Espagne Open de Valence, Valence Int' Series Terre battue Drapeau : Espagne Nicolás Almagro 6-2, 6-3 Tableau
2 13/10/2008 Drapeau : Espagne Masters de Madrid, Madrid Masters Series Dur indoor Drapeau : Royaume-Uni Andy Murray 6-4, 7-66 Tableau

Palmarès en tournoi Challenger

Titres en simple (2)

Date Nom et lieu du tournoi Surface Finaliste Score
1 03/01/2005 Challenger de Nouméa Dur Drapeau : Allemagne Björn Phau 6-3, 6-0
2 02/01/2006 Challenger de Nouméa Dur Drapeau : Afrique du Sud Rik De Voest 6-2, 5-7, 6-2

Finales en simple (4)

Date Nom et lieu du tournoi Surface Finaliste Score
1 31/05/2004 Challenger de Furth Terre battue Drapeau : République tchèque Jiri Vanek 5-7, 2-6
2 09/08/2004 Challenger de Graz Dur Drapeau : République tchèque Jan Minar 6-3, 3-6, 5-7
3 30/01/2006 Challenger d'Andrézieux Dur Indoor Drapeau : Belgique Gilles Elseneer 6-4, 1-6, 4-6
4 15/03/2010 Challenger de Sunrise Dur Drapeau : Allemagne Florian Mayer 4-6, 4-6

Parcours dans les tournois

Grand Chelem

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
2005 - Premier tour
Drapeau : France Olivier Patience
2-6, 2-6, 6-4, 3-6
- -
2006 Troisième tour
Drapeau : Suède Thomas Johansson
3-6, 2-6, 1-6
Premier tour
Drapeau : Espagne Óscar Hernández
4-6, 2-6, 3-6
Premier tour
Drapeau : France Sébastien Grosjean
4-6, 2-6, 4-6
Deuxième tour
Drapeau : France Richard Gasquet
0-6, 2-6, 3-6
2007 Premier tour
Drapeau : États-Unis Amer Delic
3-6, 0-6, 2-6
Deuxième tour
Drapeau : France Paul-Henri Mathieu
6-3, 4-6, 1-6
Deuxième tour
Drapeau : Russie Mikhail Youzhny
4-6, 6-4, 6-3, 5-7, 4-6
Deuxième tour
Drapeau : Espagne Fernando Verdasco
0-6, 4-6, 3-6
2008 Troisième tour
Drapeau : Espagne Rafael Nadal
5-7, 2-6, 3-6
Premier tour
Drapeau : République tchèque Radek Stepanek
2-6, 4-6, 1-6
Troisième tour
Drapeau : France Richard Gasquet
3-6, 3-6, 7-63, 3-6
Troisième tour
Drapeau : Argentine Juan Martín del Potro
4-6, 7-64, 1-6, 6-3, 3-6
2009 Quart de finale
Drapeau : Espagne Rafael Nadal
2-6, 5-7, 5-7
Troisième tour
Drapeau : Roumanie Victor Hănescu
4-6, 4-6, 2-6
Huitième de finale
Drapeau : Espagne Juan Carlos Ferrero
64-7, 3-6, 2-6
Troisième tour
Drapeau : Espagne Juan Carlos Ferrero
6-1, 4-6, 65-7, 0-1 ab.
2010 - - Troisième tour
Drapeau : Royaume-Uni Andy Murray
1-6, 4-6, 4-6
Troisième tour
Drapeau : Espagne Rafael Nadal
4-6, 4-6, 2-6
2011 Deuxième tour
Drapeau : Suisse Roger Federer
2-6, 3-6, 6-4, 6-4, 3-6
Huitième de finale
Drapeau : Suède Robin Söderling
2-6, 3-6, 65-7
Troisième tour
Drapeau : Argentine Juan Martín del Potro
68-7, 65-7, 5-7
Huitième de finale
Drapeau : États-Unis John Isner
62-7, 6-3, 62-7, 64-7
  • En dessous du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Masters 1000

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Hambourg Canada Cincinnati Madrid Paris
2005 - - - - - - 1/16
Drapeau : Espagne
Carlos Moyá
6-7(5), 5-7
- -
2006 - 1/64
Drapeau : France
Florent Serra
2-6, 4-6
1/8
Drapeau : Croatie
Ivan Ljubičić
3-6, 2-6
1/8
Drapeau : Biélorussie
Max Mirnyi
3-6, 2-6
- 1/32
Drapeau : Thaïlande
Paradorn Srichaphan
4-6, 2-6
1/16
Drapeau : Allemagne
Tommy Haas
3-6, 6-4, 4-6
- 1/32
Drapeau : Italie
Daniele Bracciali
3-6, 4-6
2007 1/16
Drapeau : Argentine
Juan Ignacio Chela
2-6, 2-6
1/16
Drapeau : États-Unis
Andy Roddick
4-6, 4-6
1/32
Drapeau : Espagne
David Ferrer
3-6, 1-6
1/8
Drapeau : Espagne
Tommy Robredo
2-6, 2-6
1/16
Drapeau : Russie
Nikolay Davydenko
7-65, 4-6, 5-7
- - - 1/16
Drapeau : Espagne
Tommy Robredo
4-6, 6-2, 4-6
2008 1/32
Drapeau : Russie
Mikhail Youzhny
5-7, 4-6
1/64
Drapeau : Croatie
Mario Ancic
2-6, 7-62, 3-6
1/32
Drapeau : Espagne
Ruben Ramirez Hidalgo
1-6, 1-6
1/16
Drapeau : Italie
Simone Bolelli
4-6, 4-6
1/16
Drapeau : Royaume-Uni
Andy Murray
3-6, 3-6
Demi-finale
Drapeau : Allemagne
Nicolas Kiefer
7-64, 3-6, 6-75
1/16
Drapeau : États-Unis
James Blake
4-6, 3-6
Finale
Drapeau : Royaume-Uni
Andy Murray
4-6, 6-76
1/8
Drapeau : États-Unis
Andy Roddick
3-6, 5-7
Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Madrid Canada Cincinnati Shanghai Paris
2009 1/16
Drapeau : Croatie
Ivan Ljubičić
3-6, 6-73
1/8
Drapeau : France
Jo-Wilfried Tsonga
7-64, 3-6, 2-6
1/16
Drapeau : Allemagne
Andreas Beck
5-7, 1-6
1/8
Drapeau : Allemagne
Mischa Zverev
4-6, 1-6
1/8
Drapeau : Croatie
Ivan Ljubičić
6-3, 4-6, 3-6
1/8
Drapeau : France
Jo-Wilfried Tsonga
3-6, 3-6
1/4
Drapeau : Serbie
Novak Đoković
4-6, 5-7
1/4
Drapeau : Serbie
Novak Đoković
3-6, 6-2, 2-6
1/8
Drapeau : France
Jo-Wilfried Tsonga
2-6, 3-6
2010 1/32
Drapeau : Argentine
Brian Dabul
5-7, 4-6
- - - - 1/32
Drapeau : Russie
Mikhail Youzhny
4-6, 4-6
1/32
Drapeau : États-Unis
Mardy Fish
6-74, 5-7
1/32
Drapeau : Suisse
Stanislas Wawrinka
4-6, 1-6
1/16
Drapeau : Suède
Robin Söderling
4-6, 0-6
Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Madrid Rome Canada Cincinnati Shanghai Paris
2011 1/16
Drapeau : Croatie
Ivo Karlovic
3-6, 3-6
1/4
Drapeau : Suisse
Roger Federer
0-3, ab.
1/8
Drapeau : Royaume-Uni
Andy Murray
3-6, 3-6
1/16
Drapeau : Royaume-Uni
Andy Murray
4-6, 6-3, 0-6
1/16
Drapeau : Argentine
Juan Ignacio Chela
4-6, 2-6
1/32
Drapeau : Allemagne
Philipp Petzschner
5-7, 2-6
1/4
Drapeau : Royaume-Uni
Andy Murray
3-6, 3-6
1/8
Drapeau : Australie
Matthew Ebden
2-6, 6-2, 6-78
1/16
Drapeau : Argentine
Juan Mónaco
4-6, 0-6
  • En dessous du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

500 Series

Masters de tennis

Année Lieu Surface Tour Adversaire / Classement ATP Score
2008 Drapeau : République populaire de Chine Shanghai Dur
indoor
poule
poule
poule
demi-finale
bat Drapeau : Suisse Roger Federer no 2
battu par Drapeau : Royaume-Uni Andy Murray no 4
bat Drapeau : République tchèque Radek Štěpánek no 27
battu par Drapeau : Serbie Novak Đoković no 3
4-6, 6-4, 6-3
1-6, 4-6
6-4, 6-2
6-4, 3-6, 5-7

Jeux olympiques

Année Lieu Surface Tour Adversaire / Classement ATP Score
2008 Drapeau : République populaire de Chine Pékin Dur 1er tour
2e tour
1/8e
bat Drapeau : Suède Robin Soderling n°37
bat Drapeau : Argentine Guillermo Cañas n°58
battu par Drapeau : États-Unis James Blake n°7
6-4, 6-4
7-5, 6-1
4-6, 2-6

Coupe Davis

Année Lieu Surface Tour Adversaire / Classement ATP Score
2009 Drapeau : République tchèque Ostrava
1/8
moquette
intérieur
1er match
4e match
battu par Drapeau : République tchèque Tomáš Berdych n°22
battu par Drapeau : République tchèque Radek Štěpánek n°18
6-72, 6-4, 6-73, 3-6
6-72, 3-6, 6-70
2010 Drapeau : France Clermont-Ferrand
1/4
dur
intérieur
4e match bat (sans enjeu) Drapeau : Espagne Nicolas Almagro n°20 7-64, 7-67
2010 Drapeau : France Lyon
1/2
dur
intérieur
4e match bat (sans enjeu) Drapeau : Argentine Eduardo Schwank n°57 7-65, 6-76, 6-3
2010 Drapeau : Serbie Belgrade
finale
dur
intérieur
2e match battu par Drapeau : Serbie Novak Djokovic n°3 3-6, 1-6, 5-7
2011 Drapeau : Autriche Vienne
1/8
terre battue
intérieur
2e match bat Drapeau : Autriche Stefan Koubek n°206 6-0, 6-2, 6-3
2011 Drapeau : Autriche Vienne
1/8
terre battue
intérieur
4e match battu par Drapeau : Autriche Jürgen Melzer n°10 6-77, 6-3, 6-1, 4-6, 0-6

Coupe Hopman

Année Lieu Surface Tour Adversaire / Classement ATP Score
2009 Drapeau : Australie Perth
avec Alizé Cornet pour les doubles mixtes
dur
intérieur
poule
poule
poule
poule
poule
poule
bat Drapeau : Chinese Taipei Lu Yen-Hsun n°64
bat Drapeau : Chinese Taipei Hsieh / Lu
battu par Drapeau : Italie Simone Bolelli n°41
battu par Drapeau : Italie Pennetta / Bolelli
bat Drapeau : Russie Marat Safin n°29
battu par Drapeau : Russie Safina / Safin
6-3, 7-6(6)
6-4, 7-6(9)
3-6, 3-6
4-6, 6-7(2)
7-6(5), 6-3
4-6, 3-6

World Team Cup

Année Lieu Surface Tour Adversaire / Classement ATP Score
2009 Drapeau : Allemagne Düsseldorf
avec
Jérémy Chardy
pour
les doubles
terre battue poule
poule
poule
poule
poule
battu par Drapeau : Suède Robin Söderling n°25
battu par Drapeau : Allemagne Rainer Schüttler n°29
battu par Drapeau : Allemagne Kiefer / Zverev
battu par Drapeau : États-Unis Sam Querrey n°56
battu par Drapeau : États-Unis Fish / Querrey
6-4, 2-6, 0-6
4-6, 4-6
0-6, 4-6
5-7, 3-6
6-2, 4-6, 7-10

Confrontations

Confrontations face aux joueurs ayant intégrés le top 5 mondial, plus Youzhny, Verdasco, Berdych et les meilleurs joueurs français. Simon a battu Gasquet en 2010 à Sunrise (tournoi Challenger).
Confrontations lors des rencontres en Grand Chelem, Masters 1000, ATP 500 Series, ATP 250 Series, World Team Cup, ATP World Tour Finals, Coupe Davis, Coupe Hopman, Jeux olympiques et Masters France, hors exhibitions[43] .
Classement par pourcentage de victoires.
Abrévations : TB : Terre battue ; D : Dur, G : Gazon ; D(i) : Dur indoor ; M(i) : Moquette indoor ; D : Défaite ; V : Victoire.
Situation au 29 mars 2011 :

Adversaire Dernière confrontation TB D G D(i) M(i) V/D %V
Drapeau : France Richard Gasquet D 7-5, 2-6, 4-6 Drapeau : Émirats arabes unis Dubaï 2011 0/0 0/3 0/2 0/0 0/0 0/5 0 %
Drapeau : France Paul-Henri Mathieu D 3-6, 4-6 Drapeau : France Marseille 2008 0/1 0/0 0/1 0/1 0/0 0/3 0 %
Drapeau : Espagne David Ferrer D 1-6, 0-6 Drapeau : Suède Båstad 2007 0/2 0/0 0/0 0/0 0/0 0/2 0 %
Drapeau : Espagne Juan-Carlos Ferrero D 6-1, 4-6, 65-7, 0-1 ab. Drapeau : États-Unis US Open 2009 0/0 0/1 0/1 0/0 0/0 0/2 0 %
Drapeau : Chili Fernando González D 66-7, 4-6 Drapeau : Autriche Vienne 2006 0/0 0/0 0/0 0/1 0/0 0/1 0 %
Drapeau : Allemagne Nicolas Kiefer D 7-64, 3-6, 65-7 Drapeau : Canada Toronto 2008 0/0 0/1 0/0 0/0 0/0 0/1 0 %
Drapeau : France Sébastien Grosjean D 4-6, 2-6, 4-6 Drapeau : Royaume-Uni Wimbledon 2006 0/0 0/0 0/1 0/0 0/0 0/1 0 %
Drapeau : Serbie Novak Đoković D 3-6, 1-6, 5-7 Drapeau : Serbie Belgrade 2011 0/0 0/3 0/0 1/3 0/0 1/6 14 %
Drapeau : France Michaël Llodra D 1-6, 3-6 Drapeau : Royaume-Uni Eastbourne 2010 0/0 0/1 0/1 1/3 0/0 1/5 17 %
Drapeau : Royaume-Uni Andy Murray D 1-6, 4-6, 4-6 Drapeau : Royaume-Uni Wimbledon 2010 1/1 0/0 0/1 0/2 0/0 1/4 20 %
Drapeau : Espagne Rafael Nadal D 4-6, 4-6, 2-6 Drapeau : États-Unis US Open 2010 0/0 0/3 0/0 1/1 0/0 1/4 20 %
Drapeau : Espagne Tommy Robredo D 4-6, 6-2, 4-6 Drapeau : France Paris 2007 0/3 1/0 0/0 0/1 0/0 1/4 20 %
Drapeau : France Jo-Wilfried Tsonga D 3-6, 7-60, 3-6 Drapeau : France Montpellier 2010 1/0 0/2 0/0 0/2 0/0 1/4 20 %
Drapeau : Russie Mikhail Youzhny V 3-6 6-3, 6-1 Drapeau : Allemagne Hambourg 2011 1/0 1/3 0/2 0/2 0/0 2/7 22 %
Drapeau : Allemagne Tommy Haas V 4-6, 6-4, 6-2 Drapeau : États-Unis Indianapolis 2008 0/0 1/1 0/1 0/0 0/0 1/2 33 %
Drapeau : États-Unis Andy Roddick V 6-3, 6-3 Drapeau : États-Unis Washington 2010 0/0 1/1 0/0 0/1 0/0 1/2 33 %
Drapeau : États-Unis James Blake V 3-6, 6-1, 6-4 Drapeau : États-Unis Madrid 2008 0/0 0/2 0/0 1/0 0/0 1/2 33 %
Drapeau : Suède Robin Söderling D 4-6, 0-6 Drapeau : France Paris 2010 0/0 0/1 0/0 1/2 0/2 2/4 33 %
Drapeau : Croatie Ivan Ljubicic V 7-5, 7-68 Drapeau : Espagne Madrid 2011 1/2 0/1 0/0 1/0 0/0 2/3 40 %
Drapeau : Suisse Roger Federer D 0-3, ab. Drapeau : États-Unis Miami 2011 0/0 1/2 0/0 1/0 0/0 2/2 50 %
Drapeau : Espagne Fernando Verdasco V 6-1, 6-3 Drapeau : Espagne Valence 2010 1/0 0/1 0/1 1/0 0/0 2/2 50 %
Drapeau : Argentine Juan Martín del Potro D 4-6, 7-64, 1-6, 6-3, 3-6 Drapeau : États-Unis US Open 2008 0/0 1/1 0/0 0/0 0/0 1/1 50 %
Drapeau : Argentine David Nalbandian V 3-6, 7-65, 7-5 Drapeau : France Montpellier 2010 0/0 0/1 0/0 1/0 0/0 1/1 50 %
Drapeau : Espagne Carlos Moya V 6-3, 6-4 Drapeau : Roumanie Bucharest 2008 1/0 0/1 0/0 0/0 0/0 1/1 50 %
Drapeau : France Fabrice Santoro V 7-63, 6-1 Drapeau : Émirats arabes unis Dubaï 2009 0/0 0/0 1/1 0/0 0/0 1/1 50 %
Drapeau : République tchèque Tomáš Berdych V 6-4, 4-6, 6-3 Drapeau : Espagne Valence 2009 1/0 1/1 0/0 2/0 0/1 4/2 66 %
Drapeau : France Julien Benneteau V 7-65, 6-3 Drapeau : France Lyon 2009 1/0 0/0 0/0 2/0 0/1 3/1 75 %
Drapeau : Russie Nikolay Davydenko V 7-66, 6-4 Drapeau : France Marseille 2011 1/1 2/0 0/0 2/0 0/0 5/1 83 %
Drapeau : Allemagne Rainer Schüttler V 6-3, 7-65 Drapeau : États-Unis Indian Wells 2011 0/1 4/0 0/0 1/0 0/0 5/1 83 %
Drapeau : Royaume-Uni Greg Rusedski V 6-1, 6-1 Drapeau : Allemagne Hambourg 2006 1/0 0/0 0/0 0/0 0/0 1/0 100 %
Drapeau : Argentine Gaston Gaudio V 6-4, 3-6, 6-4 Drapeau : Allemagne Hambourg 2006 1/0 0/0 0/0 0/0 0/0 1/0 100 %
Drapeau : Russie Marat Safin V 7-65, 6-3 Drapeau : Australie Perth 2009 0/0 0/0 1/0 0/0 0/0 1/0 100 %
Drapeau : France Gaël Monfils V 6-4, 3-6, 6-0 Drapeau : Allemagne Hambourg 2011 1/0 0/0 1/0 0/0 0/0 2/0 100 %
Drapeau : Australie Lleyton Hewitt V 6-1, 6-2 Drapeau : États-Unis Miami 2009 0/0 1/0 0/0 1/0 0/0 2/0 100 %

Matchs principaux

Quelques-uns des matchs les plus importants dans la carrière de Gilles Simon :

  • Open 13 2007 (finale) : bat Marcos Baghdatis (6-4, 7-6). Gilles Simon remporte son premier titre sur le circuit ATP et rentre pour la première fois dans le Top 30.
  • Open 13 2008 (8e de finale) : bat Novak Đoković (6-2, 66-7, 6-3). Gilles Simon bat pour la première fois le n°3 mondial Novak Đoković pourtant en grande forme puisqu'il venait de remporter l'Open d'Australie quelques semaines plus tôt. C'est la première fois que le Français bat un membre du Top 3.
  • Masters du Canada 2008 (16e de finale) : bat Roger Federer (2-6, 7-5, 6-4). Pour leur première rencontre, Gilles Simon bat le n°1 mondial de l'époque au terme d'un match où il renverse totalement la situation alors qu'il est nettement dominé dans la première manche. Cette défaite du Suisse précipitera la perte de sa 1re place mondiale quelques semaines plus tard[44].
  • Masters de Madrid 2008 (demi-finale) : bat Rafael Nadal (3-6, 7-5, 7-66). Gilles Simon bat pour la première fois le n°1 mondial Rafael Nadal au terme d'un match spectaculaire de 3h22 devant son public. Très admiratif de l'Espagnol, le Français qualifiera cette victoire comme le plus beau match de sa carrière[45]. À l'issue du tournoi, il devient n°10 mondial et n°1 français détrônant Richard Gasquet.
  • Masters Cup 2008 (poules) : bat Roger Federer (4-6, 6-4, 6-3). Pour sa première participation et son premier match de Masters Cup, Gilles Simon s'impose pour la seconde fois de l'année face au Suisse n°2 mondial. Après un départ timide, le Français renverse la situation comme au Masters du Canada.
  • Open d'Australie 2011 (2e tour) : perd contre Roger Federer (2-6, 3-6, 6-4, 6-4, 3-6). Simon perd pour la première fois face au Suisse en trois rencontres. Après un mauvais départ, il renverse la situation en remportant les 3e et 4e set, mais après une belle résistance dans la manche décisive où il sauve quatre balles de match, c'est finalement le n°2 mondial qui break et conclu le match.

Victoires sur le top 8

Toutes ses victoires sur des joueurs classés dans le top 8 de l'ATP lors de la rencontre.

Légende
Grand Chelem
Masters 1000
500 Series
250 Series
Masters
Simon Drp. Tournoi Année Surface Drp. Adversaire Rang Tour Score Tableau
1 no 40 Drapeau : États-Unis Indian Wells 2007 Dur Drapeau : Espagne Tommy Robredo no 7 1/32 60-7, 6-3, 6-0 Tableau
2 no 50 Drapeau : Croatie Umag 2007 Terre battue Drapeau : Russie Nikolay Davydenko no 4 1/16 6-2, 2-6, 6-3 Tableau
3 no 40 Drapeau : États-Unis New Haven 2007 Dur Drapeau : Russie Nikolay Davydenko no 4 1/8 6-4, 6-4 Tableau
4 no 30 Drapeau : France Marseille 2008 Dur indoor Drapeau : Serbie Novak Đoković no 3 1/8 6-2, 66-7, 6-3 Tableau
5 no 22 Drapeau : Canada Toronto 2008 Dur Drapeau : Suisse Roger Federer no 1 1/16 2-6, 7-5, 6-4 Tableau
6 no 16 Drapeau : Espagne Madrid 2008 Dur indoor Drapeau : Espagne Rafael Nadal no 1 1/2 3-6, 7-5, 7-66 Tableau
7 no 9 République populaire de Chine Shanghai 2008 Dur indoor Drapeau : Suisse Roger Federer no 2 Poule 4-6, 6-4, 6-3 Tableau
8 no 9 Drapeau : États-Unis Cincinnati 2009 Dur Drapeau : Russie Nikolay Davydenko no 8 1/8 66-7, 6-4, 6-4 Tableau
9 no 52 Drapeau : Espagne Valence 2010 Dur indoor Drapeau : Espagne Fernando Verdasco no 7 1/8 6-1, 6-3 Tableau
10 no 18 Drapeau : Allemagne Hambourg 2011 Terre battue Drapeau : France Gael Monfils no 7 1/4 6-4, 3-6, 6-0 Tableau
11 no 12 Drapeau : États-Unis Cincinnati 2011 Dur Drapeau : Espagne David Ferrer no 6 1/8 6-4 ,63-7, 6-4 Tableau

Classement ATP de fin d'année

Simple

Année 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010
Rang 1331 en augmentation 487 en augmentation 177 en augmentation 124 en augmentation 45 en augmentation 29 en augmentation 7 en diminution 15 en diminution 41

Double

Année 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009
Rang 919 en augmentation 628 en diminution 694 en augmentation 329 en augmentation 137 en diminution 278 en diminution 335

Notes et références

  1. Gilles Simon sur le site de l'ATP Tour.
  2. http://video.eurosport.fr/tennis/open-d-australie/2009/monfils-gillou-c%27est-pa_vid95814/video.shtml
  3. a et b Simon s'est fait un nom dans Le Figaro du 20 octobre 2008.
  4. a, b et c The Art of Defence
  5. "je l'aurais même eu avec mention si je n'avais pas été à l'INSEP" dans Paris Match du 18 au 24 décembre 2008.
  6. Portrait de Gilles Simon, Intérieur Sport
  7. [1] sur wwww.atpworldtour.com du 5 septembre 2010.
  8. a, b et c ["http://video.eurosport.fr/tennis/roland-garros/2011/la-technique-de-simon_vid181825/video.shtml "La technique de Simon"]
  9. "Il faut respecter Simon"
  10. a, b et c ["http://www.wat.tv/video/eurosport/simon-intello-4333h_2f1o7_.html "Simon l'intello"]
  11. ["http://www.cyberpresse.ca/sports/tennis/atp/200810/18/01-30637-masters-de-madrid-simon-elimine-nadal-en-demi-finales.php"]
  12. ["http://gilles-simon.over-blog.com/90-index.html "Interview de Thulasne"]
  13. "Simon l'increvable
  14. "Blog de Gilles Simon"
  15. "Simon veut modifier son jeux"
  16. (en) Saison 2008 de Gilles Simon sur le site de l'ATP Tour.
  17. a et b Gilles Simon conserve son titre à Bucarest dans Le Monde du 14 septembre 2008.
  18. Interview de Gilles Simon après sa victoire sur Nadal dans L'Equipe du 21 octobre 2008
  19. Gilles Simon bat Nadal pour s'offrir une finale à Madrid dans Le Monde du 19 octobre 2008.
  20. Fin de parcours pour Gilles Simon aux Masters dans Le Monde du 15 novembre 2008.
  21. Statistiques des remontées sur Tennistalk.com
  22. Joueurs ayant joué le plus de tournois sur Tennistalk.com
  23. (en) Saison 2009 de Gilles Simon sur le site de l'ATP Tour.
  24. (en) Monfils Lifts Spirits of France’s Drooping ‘Mousquetaires’ dans The New York Times du 26 mai 2009
  25. Simon, la tuile dans L'Équipe du 6 septembre 2009
  26. Simon n'ira pas au Masters dans L'Équipe du 6 novembre 2009
  27. a et b (en) Saison 2010 de Gilles Simon sur le site de l'ATP Tour.
  28. Simon forfait pour l'open d'Australie dans Le Matin (Suisse) du 16 janvier 2010
  29. a, b, c et d Simon, forfait confirmé sur eurosport.fr. Consulté le 15 mai 2010
  30. Simon s'offre Roddick dans L'Équipe du 6 août 2010.
  31. Simon en bon père de famille dans L'Équipe du 4 septembre 2010.
  32. Simon en marche avant sur eurosport.fr. Consulté le 26 septembre 2010
  33. http://www.atpworldtour.com/Reliability-Zone/Reliability-Deciding-Set-Career-List.aspx
  34. (en) Saison 2011 de Gilles Simon sur le site de l'ATP Tour.
  35. La revanche de Simon dans L'Équipe du 15 janvier 2011.
  36. Simon a tout tenté dans L'Équipe du 19 janvier 2011.
  37. Simon bat (enfin) Youzhny dans L'Équipe du 21 février 2011.
  38. Simon en démonstration dans L'Équipe du 4 mars 2011.
  39. La leçon de Simon dans L'Équipe du 28 mai 2011.
  40. Simon : «Ma seule chance, l'horloge» dans L'Équipe du 30 mai 2011.
  41. Un titre tout neuf pour Simon dans L'Équipe du 24 juillet 2011.
  42. http://www.welovetennis.fr/atp-beijing/40448-simon-je-sais-ce-que-je-fais
  43. ATP Tennis : Head-to-Head, outil de comparaison des confrontations entre joueurs.
  44. Toni Nadal, l'oncle de Rafael, déclarera dans L'Équipe que la défaite prématurée de Federer a incité son neveu à s'aligner au Masters de Cincinnati où l'Espagnol obtiendra la 1re place mondiale
  45. L'Équipe : « Nadal a dit que j'étais fort » (interview de Gilles Simon après sa victoire au Masters de Madrid)

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gilles Simon de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gilles Simon — Spitzname: Gilou Nationalität …   Deutsch Wikipedia

  • Gilles Simon — Este artículo o sección sobre Biografías y deporte necesita ser wikificado con un formato acorde a las convenciones de estilo. Por favor, edítalo para que las cumpla. Mientras tanto, no elimines este aviso puesto el 22 de abril de 2011. También… …   Wikipedia Español

  • Gilles Simon — Infobox Tennis player playername= Gilles Simon nickname = Poussin , Gillou country= FRA residence= Neuchâtel, Switzerland datebirth= birth date and age|1984|12|27 placebirth= Nice, France height= height|m=1.80 weight= convert|65|kg|lb… …   Wikipedia

  • Gilles Simon (Formula One) — Gilles Simon is the French head of the Ferrari Formula One team s Engine Department.CareerSimon studied at the École des Mines, one of France s top engineering schools. He graduated in 1984 and joined the Renault team, where he worked in R D for… …   Wikipedia

  • Gilles (Vorname) — Gilles ist ein französischer männlicher Vorname. Siehe auch: Gilles (Begriffsklärung) Herkunft und Bedeutung Es handelt sich um eine Variante des Namens Ägidius, Näheres zur Herkunft siehe dort. Bekannte Namensträger Inhaltsverzeichnis A B C D E… …   Deutsch Wikipedia

  • Simon (Familienname) — Simon oder Șimon ist ein Familienname. Bekannte Namensträger Inhaltsverzeichnis A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z …   Deutsch Wikipedia

  • Simon Greul — Nationalität: Deutschland …   Deutsch Wikipedia

  • Simon d'Oisy — Article principal : Seigneur d Oisy. Simon d Oisy (1115 1171), seigneur d Oisy et de Crèvecœur, châtelain de Cambrai, vicomte de Meaux[1] Sommaire 1 Cri d armes 2 H …   Wikipédia en Français

  • Simon — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Pour les articles homonymes, voir Saint Simon et Saint Simon …   Wikipédia en Français

  • Simon Hayeneufve — Simon Hayneufve Pour les articles homonymes, voir Hayneufve. Simon Hayneufve, artiste français du XVe siècle, architecte et peintre français, né à Château Gontier en 1455[1], mort au Mans le 11 juillet 1546 …   Wikipédia en Français