03

Allier (département)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Allier.
Allier
Blason dpt fr Allier.svg Logo 03 allier.jpg
Localisation de l'Allier en France
Administration
Région Auvergne
Préfecture Blason Moulins.png Moulins
Préfet de département Pierre Monzani
Président du
conseil général
Jean-Paul Dufregne (PCF)
Sous-préfecture(s) Montluçon.PNG Montluçon
Blason fr Vichy.svg Vichy
Statistiques
Population totale 343 309 hab. (2006)
Densité 46,77 hab./km2
Superficie 7 340 km2
Subdivisions
Arrondissements 3
Cantons 35
Intercommunalités 21
Communes 320

L'Allier est un département français (situé dans la région d'Auvergne) dont la préfecture est Moulins. L'Insee et la Poste lui attribuent le code 03.

Sommaire

Dénomination

Le nom du département provient de celui d'une des rivières qui le parcourent, l'Allier.
L'Allier est appelé, en occitan, Alèir et en latin Elaver.

Histoire

Blason Blasonnement
D’azur semé de fleurs de lys d’or à la bande de gueules.
Commentaires : Le blason de l'Allier, qui est aussi celui de l'ancienne province du Bourbonnais, est aux armes de la troisième maison de Bourbon issue de Robert de Clermont, sixième fils de Saint Louis, qui épousa Béatrix de Bourbon et fut reconnu sire de Bourbon en 1283[1].

L'histoire du département de l'Allier correspond à celle du duché de Bourbon (Bourbonnais) dont il partage la presque totalité du territoire.

Ce département a été l'un des 83 départements créés à la Révolution française, le 4 mars 1790 en application de la loi du 22 décembre 1789, à partir de la majeure partie de l'ancienne province du Bourbonnais.

En 1940, le gouvernement du maréchal Pétain s'installa dans la ville de Vichy, qui obtint alors le statut de sous-préfecture. Après les accords de Genève (1954) mettant fin à la guerre d'Indochine, la ville de Noyant abritera un Centre d'accueil des Français d'Indochine (CAFI) [2] (voir Immigration en France).

Géographie

Article détaillé : Géographie de l'Allier

Château de Billy

Le département de l'Allier est formé de la presque totalité de l'ancien Bourbonnais. Il fait partie de la Région Auvergne et est limitrophe des départements du Cher, de la Nièvre, de Saône-et-Loire, de la Loire, du Puy-de-Dôme et de la Creuse.

Ce département comprend trois villes de taille moyenne : Montluçon (l’industrielle), Moulins, (le chef-lieu), Vichy (la ville jardin).

Il comprend aussi trois villes thermales : Bourbon-l'Archambault, Néris-les-Bains, Vichy. Néris-les-Bains est la seule ville du département à compter plus de 10% de résidences secondaires : 504 pour 1800 résidences en 1999.

Relief

Le bocage bourbonnais couvre la plus grande partie ouest (englobant la Forêt de Tronçais) et centrale du département, suivi de la Sologne bourbonnaise pour la partie est nord-est, la Montagne bourbonnaise (proche de Vichy) qui est le toit du bourbonnais avec le Montoncel (qui culmine à 1 287 mètres), enfin le sud de la province, la Limagne bourbonnaise qui s’étend de Varennes à Gannat en est le grenier.

Au nord, et ne dépassant guère les 500 mètres d'altitude, le Bocage Bourbonnais occupe un bon tiers du département, avec deux déclinaisons, centre et ouest (pour la partie comprise entre le Val de Cher et les limites occidentales du territoire). Le Bocage est notamment remarquable pour sa richesse en forêts et bois, dont la célèbre Forêt de Tronçais) mais aussi les forêts de Moladier, Bagnolet, Civrais, Soulongis, Grosbois, Dreuille, Lespinasse ou la Suave. Sur presque tout le sud du Bocage s’étend la Combraille, parfois baptisée Haut Bourbonnais, sur un territoiree qui va au-delà des limites départementales de la Creuse et du Puy-de-Dôme. Cette zone du département culmine à 778 mètres à la Bosse, et les rivières (Sioule, Bouble et Cher) y ont creusé les gorges les plus pittoresques de l’Allier.

A l'est, reliant le Val d’Allier et les frontières avec la Nièvre et la Saône-et-Loire, la Sologne Bourbonnaise présente un bel équilibre entre prairies, cultures, bois et étangs, ce compromis entre agriculture et espaces semi-sauvages constituant un écrin très favorable à la faune et à la flore.

Dans son prolongement au sud, la Montagne Bourbonnaise prend naissance dès le Puy Saint-Ambroise (442 mètres), près de Saint-Léon, pour ensuite s’affirmer sur tout le massif de l’Assise et des Bois Noirs, à la limite du Puy-de-Dôme et de la Loire, jalonnée par le Puy de Montoncel (1.287 mètres), point culminant de l’Allier.

Communément rassemblées sous la dénomination de Val d’Allier, la Limagne et la Forterre s’étendent de part et d’autre de la rivière, entre Vichy et Saint-Pourçain, avec une qualité essentielle, la fertilité.. La première citée, entre Sioule et Allier, s'inscrit dans le triangle Gannat/Escurolles/Saint-Pourçain, tandis que la Forterre couvre le canton de Varennes-sur-Allier, avec une pointe jusqu’à Jaligny.

Hydrographie

Cours d'eau: à l'ouest le Cher, en son centre l'Allier et son affluent la Sioule, à l'est la Loire et son affluent la Besbre.

Climat

Article détaillé : Climat de l'Allier

Pays frontière au milieu des terres, l’Allier constitue réellement une zone franche entre nord et midi. Largement ouvert aux influences atlantiques le département bénéficie d’un climat doux et humide, dominé par les vents d’ouest, ce qui contribue un peu plus à le démarquer de ses cousins auvergnats. L’humeur du temps s’identifie à la diversité des territoires Bourbonnais, comme les régions plates, et de faible altitude de la Sologne Bourbonnaise et des grandes plaines fluviales ; les pays de collines, à l’altitude moyenne de 300 à 600 mètres, de la partie centrale du département ; ou la semi-montagne des cantons du sud, avoisinant la Combraille et le Forez, entre 700 et 1.200 mètres. On relève deux maxima de précipitations en juin et octobre, et un minimum en janvier-février, avec des moyennes de 694 millimètres à Montluçon (altitude 207 mètres) ; 763 mm à Moulins (245 m.) ; 778 mm à Vichy (251 m.) ; 791 mm à Lapalisse (285 m.) ; et près de 1.200 mm à l’Assise (1.050 m.). Comme on l’a remarqué les vents atlantiques sont dominants, qu’ils soient d’ouest, nord-ouest, ou sud-ouest. L’influence du relief, notamment dans les vals de Cher et d’Allier, donne également des flux sud-nord. On notera enfin que l’insolation moyenne, relevée à la station météo de Vichy-Charmeil, sur la période 1971/2000, est de 1.880 heures par an.

Démographie

Carte de l'Allier

Au 1er janvier 1997, la population de l'Allier était estimée à 357 100 habitants ce qui représente une densité moyenne de 50 hab./km². De nombreuses régions ont une densité inférieure à 20 hab./km².
L'Allier est confronté depuis le début des années 1980 à de nombreux handicaps démographiques. Le taux des personnes âgées est important et le taux de fécondité faible de telle sorte que le solde naturel est déficitaire. Parallèlement le solde migratoire est devenu très négatif.

Au 1er janvier 2009, la population légale est de 343 309 habitants [1]. Le taux de fécondité est légèrement inférieur à celui de la moyenne nationale en 2007, il suffirait pourtant au renouvellement de la population d'Allier mais la pénurie d'emplois incite à l'exode rural des jeunes vers les bassins d'emplois plus propices, confirmant un solde migratoire négatif.

L'Allier compte trois villes importantes, Montluçon, Vichy et Moulins par ordre de taille. Le reste du département comprend quelques petites villes et bourgs dispersés, principalement le long des rivières. Les villages peu nombreux sont éloignés les uns des autres, et c'est dans l'ensemble un département faiblement peuplé. Jusque vers la fin du XIXe siècle pourtant, la population augmenta grâce au développement de ses villes (industries à Montluçon et à Moulins, thermalisme à Vichy) qui compensa l'exode rural. Le département dépassa alors les 420 000 habitants. Après les pertes de la Première Guerre mondiale, la population se stabilisa, puis réaugmenta un peu dans les années 1960. Depuis, en raison de la poursuite de l'exode rural et surtout du déclin des industries anciennes, la population a diminué et vieilli régulièrement, passant de 386 533 habitants en 1968 à 343 309 en 2006.

Politique et Administration

Article détaillé : Politique de l'Allier

Deux sénateurs

Aux élections sénatoriales de 2008, la gauche a pris un des deux sièges de sénateurs de l'Allier jusque-là détenu par la droite. C'est Mireille Schurch, maire PCF de Lignerolles, qui a été élue.

Quatre députés : à gauche, 3 PS et 1 PRG

Les élections législatives de 2007 ont envoyé à l'Assemblée trois socialistes (Bernard Lesterlin à Montluçon, Jean Mallot à Saint-Pourçain et Guy Chambefort à Moulins) et un PRG à Vichy (Gérard Charasse).

Un département : à gauche (PCF)

Depuis les élections cantonales de mars 2008, l'Allier a été repris par une majorité de gauche. L'URB (Union Républicaine pour le Bourbonnais, droite) avait dirigé le département entre 2001 et 2008, les dernières années d'une seule voix d'avance. Désormais, la coalition de gauche est aux manettes, avec également un avantage d'une seule voix (9 PC, 7 PS, 2 PRG, 18 sièges au total), face à 17 conseillers généraux de l'URB. L'Allier est ainsi présidé par un communiste, Jean-Paul Dufregne, à l'instar notamment du Val-de-Marne en Île-de-France. Le Conseil général de l'Allier avait déjà été dirigé - après la décentralisation - par un communiste, Jean-Claude Mairal (1998-2001) dont la perte du mandat s'était inscrite dans une dynamique nationale de victoire de la droite.

Trois grandes villes : à droite

Les trois grandes villes de l'Allier sont gérées par des maires de droite, réélus lors des élections municipales de 2008 au premier tour pour Daniel Dugléry à Monluçon, et au second tour pour Pierre-André Périssol à Moulins et Claude Malhuret à Vichy.

Éléments d'histoire de la gauche dans l'Allier

Sous les effets de l'industrialisation, des conséquences politiques de la Première Guerre Mondiale, de l'organisation syndicale et politique jusque dans le monde rural, les deux grands partis politiques de gauche, le PCF et la SFIO, aujourd'hui devenue le PS ont rapidement eu une grande influence dans ce département.

La petite ville de Commentry a d'ailleurs la particularité d'avoir été la première ville du monde à élire, dans les années 1880, un maire socialiste : Christophe Thivrier

L'Allier est encore aujourd'hui une des terres du communisme rural, dans une cohabitation parfois difficile avec le parti socialiste.

Économie

Article détaillé : Économie de l'Allier

Les industries les plus représentées sont les industries agro-alimentaires, les industries du bois et de l'ameublement, la chimie, la fonderie et le travail des métaux, le caoutchouc, la construction mécanique et le matériel électrique, l'automobile, l'armement, le textile, le bâtiment sans oublier le thermalisme.

D'après les études de l'INSEE, l'agriculture représenterait de l'ordre de 7 à 8 du produit intérieur brut départemental.

Culture

Article détaillé : Culture dans l'Allier

Langues

Le département de l'Allier est traversé par la frontière entre langue d'oc et langue d'oïl[3]. Longtemps la population de l'Allier n'a pas parlé le français standard, mais une des langues locales suivantes :

Interférences :

  • À noter que dans le sud-est du département (notamment en Forterre[6] et Montagne bourbonnaise[7]) l'influence de l'arpitan se fait sentir.
  • De même, au nord-ouest (et surtout dans l'ancienne partie bourbonnaise du département du Cher, vers Saint-Amand-Montrond), les parlers bourbonnais se rapprochent du berrichon.

Tourisme

Communes ayant plus de 10 % de résidences secondaires

En 1999 le département comptait 8,3 % de résidences secondaires. Ce tableau indique les principales communes de l’Allier dont les résidences secondaires et occasionnelles dépassent 10 % des logements totaux.

Le département a attiré de nombreux étrangers, anglais, belges, suisses et néerlandais. Ceux ci ont acquis de nombreuses résidences secondaires en les rénovant, apportant ainsi à l’Allier une diversité culturelle sans égal.

On retrouve ainsi de nombreuses communes devenues « européennes », comme Pouzy-Mésangy qui accueille aujourd’hui des résidents anglais et suisses.

Voir aussi

Références

  1. Blasons d'Auvergne
  2. Ligue des droits de l'homme, rapatriés d’Indochine : plus de cinquante ans d’oubli, 26 juin 2008
  3. TOURTOULON Charles de, & BRINGUIER Octavien (1876) Étude sur la limite géographique de la langue d’oc et de la langue d’oïl (avec une carte), Paris: Imprimerie Nationale [rééd. 2004, Masseret-Meuzac: Institut d’Estudis Occitans de Lemosin/Lo Chamin de Sent Jaume]
  4. BRUN-TRIGAUD Guylaine (1990) Le Croissant: le concept et le mot. Contribution à l’histoire de la dialectologie française au XIXe siècle [thèse], coll. Série dialectologie, Lyon: Centre d’Études Linguistiques Jacques Goudet
  5. Par ex. Nicolas QUINT, Le parler marchois de Saint-Priest-la-Feuille (Creuse)
  6. BONIN Marcel (1981), Le patois de Langy et de la Forterre (région de Varennes-sur-Allier), Cagnes sur Mer: Cahiers Bourbonnais
  7. ESCOFFIER Simone (1958) La rencontre de la langue d’oïl, de la langue d’oc et du francoprovençal entre Loire et Allier: limites phonétiques et morphologiques [thèse], Mâcon: impr. Protat [éd. identique de la même année: coll. Publications de l’Institut de Linguistique Romane de Lyon-vol. 11, Paris: Les Belles Lettres]

Liens internes

Liens externes

  • Portail de l’Allier et du Bourbonnais Portail de l’Allier et du Bourbonnais

46°25′N 03°10′E / 46.417, 3.167

Ce document provient de « Allier (d%C3%A9partement) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 03 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 03 — ПОСЛУГИ. ОРГАНІЗУВАННЯ ПІДПРИЄМСТВ, КЕРУВАННЯ ТА ЯКІСТЬ. АДМІНІСТРУВАННЯ. ТРАНСПОРТ. СОЦІОЛОГІЯ. 03.020 Соціологія. Демографія 03.040 Праця. Зайнятість 03.060 Фінанси. Банківська справа. Грошові системи. Страхування 03.080 Послуги 03.100… …   Покажчик національних стандартів

  • 03 — СОЦИОЛОГИЯ. УСЛУГИ. ОРГАНИЗАЦИЯ ФИРМ И УПРАВЛЕНИЕ ИМИ. АДМИНИСТРАЦИЯ. ТРАНСПОРТ 03.020 Социология. Демография 03.040 Труд. Занятость 03.060 Финансы. Банковское дело. Денежные системы. Страхование 03.080 Услуги 03.100 Организация фирм и управление …   Указатель национальных стандартов 2013

  • 03 — may refer to: * The year 2003, or any year ending with 03 * The month of March * The number 3 * 03 (album), an album by the group Twelve * 03 (Son of Dave album) * Madden 2003 * 03 numbers, a non geographic telephone number range in the UK * The… …   Wikipedia

  • 03 — может означать: Телефонный номер экстренного вызова скорой помощи (см. Номера телефонов экстренных служб). 2003 год, а также 1903, 1803, 1703, и т. п. Месяц март. Код субъекта Российской Федерации и Код ГИБДД ГАИ Республики Бурятия. См. также 3… …   Википедия

  • 03 — puede referirse a: El año 2003 o cualquiera que termine en 03. El número 3. El mes de marzo. El día 3 correspondiente a cada mes. Véase también Ozono, de fórmula O3 Tres (desambiguación) …   Wikipedia Español

  • '03 Bonnie & Clyde — Single by Jay Z featuring Beyoncé Knowles from the album The Blueprint 2: The Gift the …   Wikipedia

  • 03:34 Terremoto en Chile — Título 03:34 Terremoto en Chile Ficha técnica Dirección Juan Pablo Ternicier Ayudante de dirección Leonardo Peralta …   Wikipedia Español

  • 03 numbers — are non geographic telephone numbers that were announced by UK communications regulator, Ofcom, in February 2007, with allocation starting in March 2007. cite news | url=http://www.ofcom.org.uk/media/news/2007/02/nr 20070213b | title=Ofcom… …   Wikipedia

  • '03 Bonnie & Clyde — Single par Jay Z featuring Beyoncé Knowles extrait de l’album The Blueprint²: The Gift the Curse et Dangerously in Love Sortie 10 octobre 2002 Durée 3:25 Genre Rap East Coast, R n B …   Wikipédia en Français

  • ’03 Bonnie \x26 Clyde — ’03 Bonnie Clyde « 03 Bonnie Clyde» Исполнитель Jay Z Бейонсе С альбома The Blueprint²: The Gift the Curse Dangerously in Love Выпущен 12 ноября 2002r. Жанр Ритм н блюз • Хип хоп Лейбл Roc A Fella Records • …   Википедия

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”